Sujets

Campagnols, arvicolinés

Folkert Siemens Folkert Siemens

Une fois installés au jardin, les campagnols deviennent vite une nuisance. Découvrez ici comment reconnaître ces rongeurs et réussir à s’en débarrasser.

Reconnaître les campagnols

Avant de combattre les campagnols, vous devez clairement identifier les rongeurs comme étant la cause des dégâts dans le jardin. Le campagnol est aussi appelé campagnol terrestre ou rat taupier. Dans son nid, une femelle peut mettre au monde 25 petits par an en 3 à 4 portées. Le campagnol aménage un système de galeries souterrain ramifié. Lorsque vous découvrez un tas de terre dans votre jardin, vérifiez d’abord qu’il est effectivement l’œuvre de campagnols. Une taupe produit également de gros monticules.

Si un campagnol est à l’origine du monticule de terre, le trou n’est pas au milieu sous le tas de terre mais un peu décalé latéralement. Le monticule de terre contient souvent des racines et des parties de plantes et n’est généralement pas aussi haut que celui d’une taupe. Les galeries du campagnol mesurent au moins 8 centimètres de large et sont ovales en hauteur tandis que les taupes aménagent des galeries plus petites, rondes à ovales en largeur. Une fois l’ennemi clairement identifié, vous pouvez constater si la galerie est encore habitée avec le test de rebouchage. Dégagez-la sur environ 30 centimètres de long en plusieurs endroits. Si les campagnols utilisent encore la construction, ils referment la galerie en quelques heures. Les taupes ne feraient pas cela, elles enfouiraient la zone ouverte.

Que mangent les campagnols ?

Les campagnols sont de purs végétariens et très difficiles. Ils sont loin de tout manger, mais suffisamment pour causer de gros dégâts au jardin. Ils ont une préférence pour les tubercules et racines charnus de différentes espèces végétales telles que le topinambour, les carottes, le céleri et les bulbes de tulipes. La délicate écorce des racines de rosiers et arbres fruitiers est un vrai régal pour les campagnols.

La meilleure période de lutte contre les campagnols

En général, on peut lutter contre les campagnols toute l’année. Cependant, les chances de succès sont plus grandes de l'automne au printemps. La raison: les petits animaux sont actifs pendant les mois d’hiver et, en dehors de la saison de jardinage, trouvent peu de nourriture, de sorte qu’ils acceptent mieux les appâts. Agir pendant les mois d’été est donc peu efficace. Les meilleures périodes de lutte sont la fin de l’automne, tant que le sol est nu et le début du printemps avant que la reproduction des campagnols ne commence. Comme les jeunes campagnols colonisent de nouvelles surfaces pendant toute la période de végétation, non seulement l’espace de lutte doit couvrir différents terrains mais si possible toutes les surfaces d’un site de jardins familiaux ou d’un quartier résidentiel.

Le piégeage des campagnols

Piège à campagnol Sugan

Le piège à campagnol Sugan est un piège à cage en plastique. Il est garni d’un appât à l’intérieur

Utilisés correctement, les pièges sont la méthode la plus efficace de lutter contre les campagnols. Les appareils de capture qui ont fait leurs preuves sont par exemple le classique piège à tenaille, le piège à campagnols modèle Bavière, le piège breveté SuperCat ou les pièges à cage comme le piège à campagnol Sugan de Neudorff. Pour des raisons de protection des animaux, préférez les pièges à cage car parfois les taupes sont aussi victimes des autres modèles.

Dans le cas de la méthode par pièges, il faut procéder de façon systématique: commencez de préférence dans un coin du jardin et garnissez chaque galerie active d’un ou plusieurs pièges. Contrôler les dispositifs de capture plusieurs fois par jour et installez-en sans cesse de nouveaux au même endroit jusqu’à ce que vous n’attrapiez plus rien. C’est pourquoi il vous faut environ 20 pièges pour un jardin d’environ 500 m2 pour venir à bout d’une infestation de campagnols.


Conseil: les campagnols sont très sensibles aux odeurs. Ne touchez par conséquent aux pièges et aux appâts qu’avec de vieux gants et frottez les nouveaux dispositifs généreusement avec de la terre. Les pièges neufs en métal sont souvent enrobés d’un film d’huile fin. Lavez-le avec un nettoyant le plus inodore possible (par exemple du savon de Marseille sans parfum) avant de le frotter avec de la terre.

Appâts appropriés pour campagnols

Des carottes épluchées ou des morceaux de céleri ont fait leurs preuves comme appâts pour les pièges à campagnols. Le piège garni d’un appât et tendu est placé devant la galerie dégagée qui est ensuite fermée de manière étanche à la lumière. Les pièges à campagnols peuvent en règle générale être installés aussi sans appât, mais les chances de capture sont plus élevées si vous attirez les rongeurs avec une friandise. Après avoir posé le piège, vous pouvez couvrir le trou soit avec une planche en bois ou un seau noir. Comme les pièges à cage n’ont qu’une entrée, posez dans chaque galerie de préférence 2 pièges très près l’un de l’autre avec les entrées opposées l’une à l’autre.

Tubercule de céleri

Le céleri convient bien comme appât pour les pièges à campagnols

Les appâts spéciaux pour campagnols (par exemple Quiritox ou Arrex) dans les magasins spécialisés empoisonnent les animaux. Leur utilisation est certes autorisée, mais ne convient pas à tout le monde.

Préparations chimiques

Les préparations chimiques pour combattre les campagnols ne sont conseillées que sous certaines conditions. Comme déjà évoqué, les campagnols ne mangent le blé empoisonné et autres appâts qu’en automne et en hiver en quantités suffisantes quand la nourriture fraîche n’est pas disponible.

Le gaz anti-campagnol (par exemple le gaz DELU) se dégage de morceaux de carbure dès que ceux-ci réagissent à l’humidité du sol. Il ne tue pas les rongeurs mais son odeur les chasse. L’effet est limité sur les sols sablonneux parce que le gaz s’échappe du système de galeries par les pores du sol. Dans ce cas, les produits de fumigation écologiques (par exemple le gaz anti-campagnols de Neudorff) à base d’huile de ricin est plus efficace.

Utilisation de gaz toxique contre les campagnols

Des appareils de gazage spéciaux sont utilisés en agriculture biologique: en brûlant du charbon de bois, ils produisent du monoxyde de carbone toxique qui est conduit dans les galeries des rongeurs par des tuyaux. Des méthodes aussi élaborées ne sont pas praticables dans un jardin domestique normal. Certains producteurs de fruits empoisonnent les campagnols de la même manière avec les gaz d’échappement de leurs véhicules. Cette méthode est bien sûr illégale, car les résidus de combustion du carburant polluent le sol.

Remèdes maison contre les campagnols

Il existe de nombreuses remèdes maison qui sont sensés de chasser les campagnols par le développement d’odeurs ou de bruits. L'alcool à haute teneur en alcool, par exemple les alcools méthylés, a un effet relativement bon. Mettez-en une dose à intervalles réguliers dans chaque galerie que vous découvrez. Les jardiniers amateurs ont fait des expériences plutôt mitigées avec des sondes à ultrasons: dans certains cas, elles ont effectivement chassé les campagnols, dans d’autres cas elles n’ont presque pas eu d’effet. Ici, la qualité du sol semble aussi jouer un rôle important. Des sols compacts, argileux transmettent nettement mieux les ondes acoustiques que les sols sableux, meubles.

Pour lutter contre les campagnols, quelques jardiniers amateurs utilisent des plantes répulsives sensées tenir les rongeurs éloignés: c’est le cas notamment de la fritillaire impériale, l’euphorbe à taupe, l’ail et la langue de chien. Comme les tubercules du topinambour font partie des nourritures préférées des campagnols, certains jardiniers plantes des topinambours de manière ciblée pour les détourner des autres plantes potagères.

Fritillaires impériales

Les tubercules des fritillaires impériales sentent l’ail et chasseraient les campagnols à l’odorat sensible

Pour chasser les petits animaux à l’odorat sensible, certains mettent des végétaux à l’odeur forte comme des branches de thuyas ou des feuilles de noyer dans les galeries des campagnols. Les cheveux humains auraient aussi un effet extrêmement répulsif sur les campagnols. Si vous ne voulez pas sacrifiez votre propre chevelure, demandez simplement à votre coiffeur de vous donner une touffe de cheveux non colorés et non décolorés.

Vous pouvez protéger vos plantes durablement des campagnols avec un panier spécial de protection des racines, en grillage à petites mailles. Entourez-en vos bulbes à fleurs ou vos fruitiers dès la plantation. Attention: les paniers en plastique ne servent à rien, les rongeurs les percent aisément.

Lutte avec des bruits

Les réveils mécaniques bruyants montrent un certain effet lorsqu’ils sont enterrés dans une boîte en fer dans le sol. Vous pouvez aussi libérer une partie du jardin des campagnols avec des petites roues à vent qui font tourner une capsule pleine d’écrous ou de billes de verre et transmettent les bruits via une barre en métal directement sur le sol. Exactement comme pour chasser les taupes, vous pouvez aussi, en cas d’infestation de campagnols, enterrer des bouteilles en biais dans le sol avec l’ouverture vers le haut. Le vent produit un bruit sifflant à l’intérieur qui ferait fuir les animaux.

Les ennemis naturels des campagnols

Les jardiniers peuvent aussi recourir aux quadrupèdes pour les aider: des jeunes chats motivés peuvent facilement tenir en échec une colonie de campagnols. Les chiens, en revanche, peuvent déterrer la moitié du jardin dans la fièvre de la chasse si vous ne faites pas attention.

Belette

Belette en position d’attaque: les plus petites martres d’Europe sont de bons alliés dans le combat contre les campagnols

Si vous vivez à la campagne, installez au jardin des barres de bois avec une courte traverse comme affûts de chasse pour les buses variables et autres oiseaux de proie. Un coin sauvage avec un tas de bois mort ou des pierres attirent d’autres ennemis des campagnols comme la belette. Le renard est aussi un chasseur de campagnols efficace. La nuit, il parcourt volontiers les jardins en limite des villages à la recherche de nourriture.

Questions fréquentes

A quoi ressemblent les campagnols ?

Le campagnol est une souris entre 7 et 22 centimètres de long et de 80 à 200 grammes. Son pelage est la plupart du temps brun-gris, rarement noir ou brun-rouge. Sa queue est assez petite et n’a presque pas de poils. Les oreilles également sont relativement petites et parfois à peine visibles. Par contre, la tête est assez grande et large.

A quoi reconnaît-on des campagnols dans le jardin?

Pour chercher si un campagnol ou une taupe sont à l’origine du monticule de terre, on peut utiliser le test de rebouchage. Pour cela, il faut chaque fois dégager 30 centimètres de la galerie en plusieurs endroits. S’il s’agit de campagnols, la galerie est refermée après quelques heures.

Jusqu’à quelle profondeur les campagnols creusent-ils?

Les campagnols creusent pour la plupart à une profondeur entre 5 centimètres et un mètre. Donc les galeries s’étendent en partie juste sous la terre.

Combien de campagnols vivent dans terrier?

Normalement, les campagnols sont des solitaires. Ils se retrouvent seulement à la période de l’accouplement. Une femelle met 3 à 4 fois par an jusqu’à 25 petits au monde.

Que mangent les campagnols ?

Les campagnols sont purement végétariens et préfèrent les tubercules et les racines de différents végétaux. Ils aiment en particulier les bulbes de tulipes ou les carottes, mais également les racines des arbres fruitiers ou des rosiers sont à leur menu.

Qu’est-ce qui fait fuir les campagnols?

On peut utiliser certains végétaux contre les campagnols. Il existe en outre différents pièges à campagnols qui permettent de les capturer. Pour des raisons de protection animale, les pièges à cage sont conseillés. Différents remèdes maison aident aussi à les chasser.

Quel végétal chasse les campagnols?

Les campagnols se chassent du jardin grâce à quelques végétaux. C’est le cas par exemple de la fritillaire impériale (Frittilaria imperialis), qui sent l’ail ou le mélilot officinal (Melilotus officinalis), une plante médicinale au parfum intense.

Comment avez-vous trouvé cet article?