Sujets

Fougères

Eva Monning Eva Monning

Si vous recherchez de belles plantes ornementales convenant aux zones ombragées du jardin, ou une plante d'intérieur facile à entretenir, les fougères s’imposent. Découvrez la diversité de ces plantes gracieuses!

Origine et provenance

Les fougère sont en quelque sorte les dinosaures des plantes vertes. Il y a environ 400 millions d'années, les fougères arborescentes géantes formaient déjà des forêts denses, et épanouissaient leurs frondes avec les lycopodes et les prêles. Ainsi, les fougères, en plus d’avoir fait partie des toutes premières espèces de plantes, ont survécu jusqu'à aujourd'hui. Les restes de ces grandes forêts de fougères se trouvent aujourd'hui sous forme de lignite.

En termes d'évolution, les fougères représentent la transition entre les plantes sans fleurs et les plantes à fleurs. La plupart d'entre eux sont aujourd'hui éteints, mais plus de deux cents genres avec environ dix mille espèces sont encore répartis dans le monde. Les plus grands spécimens actuels se trouvent dans des endroits ombragés, chauds et humides, surtout dans les régions tropicales et subtropicales, mais les fougères sont également à l’aise dans les climats plus frais, et s’ouvrent comme des étoiles dans les parterres ombragés.

Aspect et port

Les fougères poussent comme des herbacées. La plupart des spécimens développent un rhizome extrêmement durable, qui peut vivre plusieurs décennies. Leurs frondes, caractéristiques, tirent leur charme de l’extrême finesse de leur découpe. Les pinnule se ramifient latéralement à partir de la nervure médiane. Au stade juvénile, ces pinnules sont enroulées; elles se déploient lentement au printemps. La couleur, la forme et la taille des feuilles varient selon les caractéristiques des nombreuses espèces et variétés de fougères. Malgré leur absence de floraison, leur croissance gracieuse et leur verdure luxuriante font des fougères des candidates de choix pour les coins ombragés du jardin. Les espèces à feuilles persistantes, telles que la fougère langue de cerf, ornent aussi le jardin pendant la saison froide.

Polystichum

Les Polystics (Polystichum) déploient leurs riches frondes vertes en entonnoir

Bien que les frondes de fougère ne soient pas attachées à une tige, un rameau ou un tronc comme les feuilles des plantes à fleurs, elles ont par ailleurs toutes les caractéristiques d'une vraie feuille: de la tige part une nervure médiane, sur laquelle les folioles se ramifient latéralement, presque symétriquement. Certaines espèces; comme l’adiante du Canada (Adiantum pedatum) et la doradille du nord (Asplenium septentrionale), ne suivent pas ce modèle. Mais pour la plupart, c’est ce schéma qui varie de mille façons: certaines fougères ont une tige extrêmement courte, d'autres extrêmement longue. La répartition foliaire présente également d'innombrables variations: frondes uni-, bi- ou tripennées; voire non pennées comme la fougère scolopendre.

Les fougères sont particulièrement fascinantes lors du débourrement, au printemps. Les frondes de l'année à venir sont déjà formées à l'automne. Enroulées et protégées par des écailles foliaires, des feuilles d'automne et de vieilles frondes, elles survivent à l'hiver. Avec le début de la saison végétative, les frondes se déploient progressivement: elles ressemblent alors à des crosses d'évêque ou à des têtes de violon.

Jeune fronde de fougère

Les fougères sont particulièrement fascinantes lors du débourrage printanier, lorsque les frondes se déroulent pour ressembler à des crosses d’évêque

Contrairement aux plantes à fleurs, les fougères ne produisent pas de fleurs et ni graines, mais des spores. Les spores se trouvent et se développent dans des conteneurs à spores appelés sporanges. Ils se trouvent sur la face inférieure des frondes de fougère, en forme de points, de tirets ou de mouchetures. Les frondes de fougères sans sporanges sont infertiles. À quelques exceptions près, les faces extérieures de ces deux types de fronde sont à peu près similaires. Il existe cependant des espèces dont les frondes fertiles se distinguent des frondes normales, comme l’osmonde royale (Osmunda regalis) et la fougère autruche (Matteuccia struthiopteris).

Exigences d’emplacement

Les fougères sont idéales pour les parties ombragées de votre jardin. Elles aiment les sols humiques et meubles, comme en forêt. Dans le jardin, vous pouvez imiter cet effet de couche d’humus en laissant traîner les feuilles d'automne. En tant que couche supplémentaire servant de paillis, le feuillage offre également une protection hivernale naturelle et améliore le sol.

La plupart des fougères se sentent plus à l'aise dans les endroits où le soleil ne pénètre pas directement, de préférence à l'ombre des plantes et des arbustes ligneux. Les arbres à racines profondes et à houppier clairsemé sont parfaits pour protéger les fougères: le pin sylvestre, diverses espèces de mélèzes, ainsi que des plantes ligneuses plus petites comme le cerisier du Japon, le pommetier et l’amélanchier. Les fougèrent se sentent également à l’aise derrière de hauts murs, ou dans les cours intérieurs ombreuses.

Cependant, les fougères se portent bien un peu partout dans le jardin, tant qu’il n’y fait ni trop chaud ni trop sec. Quelques fougères ont une prédilection pour les terrains rocailleux. Il s'agit notamment du cétérach officinal (Asplenium ceterach), de la fougère langue de cerf (Asplenium scolopendrium) et du blechnum en épi (Blechnum spicant). Ces espèces se sentent chez elles dans la rocaille. La capillaire des murailles (Asplenium trichomanes) et le polypode communtitle (Polypodium) se contentent même de crevasses étroites dans les murs. Cependant, à l'exception de la fougère type, les fougères de rocaille ont également besoin d'une humidité suffisante et d'ombre, et doivent donc être plantées à l'abri de pierres ombragées. L’onoclée sensible préfère déployer ses frondes ornementales dans des endroits humides et partiellement ombragés. Le polystic des marais a besoin d'un endroit humide ou même marécageux, par exemple au bord du bassin du jardin.

Verdir les joints des murs grâce aux fougères

Vous pouvez aussi verdir les joints des murs et les marches d'escalier en utilisant des fougères de rocaille

Les fougères conviennent fondamentalement à toutes les tailles de jardin et même aux pots, car elles se présentent sous toutes les formes, des petites couvre-sol aux grandes élancées. Il est judicieux de planter les espèces grandes, telles que la fougère royale (Osmunda regalis) et la fougère aigle (Pteridium aquilinum), en position solitaire. Les petites fougères et les fougères naines s'intègrent bien dans les jardins de rocaille, par exemple la capillaire des murailles (Asplenium trichomanes). Les espèces qui forment des stolons appartiennent surtout aux genres Asplenium, Blechnum, Gymnocarpium, Polypodium et Woodsia. Elles peuvent être utilisées pour couvrir le sol. Comme ces fougères forment rapidement de grandes fougeraies, il faut être prudent dans les petits jardins.

Fougères populaires pour le jardin

Jusqu'à présent, les fougères ont été traitées avec une certaine indifférence dans les jardins, mais donner une chance à ces extraordinaires plantes ornementales en vaut la peine. Les fougères donnent de la structure au jardin du printemps à l'automne, et même en hiver pour les espèces à feuilles persistantes. De plus, elles résistent aux escargot et demandent vraiment peu de soins.

Le blechnum en épi (Blechnum spicant) peut atteindre 75 centimètres de hauteur. C'est une espèce typique des forêts, qui préfère les sols humides, acides et sans calcaire, ainsi qu'une humidité élevée du sol et de l'air. Dans le jardin, le blechnum à épi préfère pousser dans une ombre légère, sous des arbres aux racines profondes. Ses frondes à spores, un peu plus étroites et plus rigides, dépassent d'une rosette de frondes persistantes. Il en tire un aspect élégant et luxuriant.

Encore plus grande que le blechnum en épi, de 80 à 130 centimètres, la Fougère d'autruche (Matteuccia struthiopteris) est également surnommée «fougère allemande». Elle préfère les sols très humides, peu calcaires et sableux-graveleux. Ses grandes frondes poussent en rosette compacte et dressée, c’est donc en groupe qu’elle a le plus de charme. Naturellement, le rhizome rampant de la fougère autruche se développe en ligne droite, c'est pourquoi les fougères sauvages semblent se tenir en rang. Son lieu de plantation optimal serait le long d’un bassin, ou dans un jardin de rocaille humide, à l'ombre partielle des arbustes. Ses frondes vert clair se déploient dès le mois d'avril, ce qui en fait des compagnons de choix pour les plantes à floraison printanière.

La Scolopendre, ou langue-de-cerf

La fougère langue de cerf a de grandes feuilles allongées

Parmi les classiques des fougères de jardin, on trouve également la fougère scolopendre ou langue de cerf (Asplenium scolopendrium). Cette fougère à feuilles persistantes atteint une hauteur moyenne de 10 à 40 centimètres. Les feuilles, coriaces, sont brillantes et vert foncé dans une ombre humide, et s'éclaircissent avec une luminosité plus forte. Contrairement à la plupart des fougères, la langue de cerf n'a pas de feuilles pennées. En plus des variétés lisses, il y en existe à frondes ondulées. Son habitat d'origine est la forêt clairsemée, en montagne. C'est pourquoi la fougère langue de cerf aime les sols plutôt pauvres et calcaires, ce qui fait d’elle une bonne candidate pour les coins ombragés du jardin de rocaille.

Le polypode commun (Polypodium vulgare), aussi surnommé «réglisse sauvage» fait partie des persistantes. Ses frondes à long pédoncule atteignent environ 30 centimètres de haut, et s'étendent sur une grande surface grâce à leur rhizome. Le polypode commun préfère les sols sans calcaire, et prospère aussi sur le sable ou dans les crevasses des rochers. Cette petite fougère, extrêmement résistante, survit sans problème aux périodes de sécheresse et aux gelées nocturnes.

Fougère royale <i>(Osmunda regalis)</i>

L’Osmonde royale, ou fougère royale, (Osmunda regalis) vous rappellera la forêt vierge

La majestueuse osmonde royale (Osmunda regalis), en revanche, est une véritable géante. Cette fougère, qui peut atteindre deux mètres de haut, sera mise en valeur par une position solitaire. Son sol peut être argileux/tourbeux et légèrement saturé d'eau. Elle aime les sols acides et pauvres en nutriments. Contrairement au reste des fougères, l’osmonde royale présente, à l'extrémité des frondes vertes et stériles, des sections brunes sur lesquelles les spores sont déposées. En automne, les frondes de la fougère royale meurent.

Galerie de photos: Fougères pour le jardin

Plante d’intérieur populaire

En tant que fougère d'intérieur pour débutants, le genre Pteris est très approprié, car ces espèces sont généralement plus facile à conserver dans une pièce sans aménagements que beaucoup de ses congénères. Le genre contient diverses variétés aux frondes vertes ou panachées, qui peuvent être lisses ou frisées. Comme le ptéris pousse très lentement, vous devriez acheter un spécimen déjà grand.

Le pelléa à feuilles rondes (Pellaea rotundifolia) est très décoratif et tout aussi robuste. Il aime se tenir plus au frais (environ 15 degrés Celsius) pendant les mois d'hiver. Cette espèce, qui est originaire de Nouvelle-Zélande, supporte mieux l'air sec intérieur. Comme elle pousse à plat, cette fougère se plante volontiers sous des plantes en pot plus grandes, et comme couvre-sol dans les parterres de jardin d'hiver.

Le grand groupe des fougères Néphrolepis (Nephrolepis exaltata) comprend diverses variétés, avec des feuilles plus ou moins pennées, ondulées ou enroulée. Les Néphrolepis sont des plantes d'intérieur élégantes, mais aussi très adaptables, grâce à leurs frondes en surplomb qui peuvent atteindre un mètre de long. De toutes les fougères d'intérieur, elles sont celles qui ont le plus besoin de lumière. Il lui faut donc un endroit très lumineux, parfois même ensoleillé.

Les fougères nid d’oiseau (Asplenium nidus) appartiennent à la famille des Asplénies, et se trouve à l'origine dans les forêts tropicales humides d'Asie, d'Afrique et d'Australie. Elles y poussent en haut des arbres, où elles se nourrissent uniquement des nutriments qu'elles recueillent dans sa rosette. Ses feuilles vertes et brillantes sont entières, comme celles de la fougère langue de cerf, disposées en rosette étroite. La variété «Osaka» porte des feuilles ondulées. La fougère nid d’oiseau se sent à l'aise dans un endroit chaud et semi-ombragé. Comme toutes les fougères d'intérieur, elle bénéficie de quelques pulvérisations d’eau occasionnelles.

Les espèces à feuilles délicates, telles que la capillaire (Adiantum) sont également très populaires. Cette fougère gracile, avec ses feuilles vert clair et délicates et ses frondes filiformes et brillantes, reste une plante d'intérieur assez exigeante. Comme la capillaire a besoin d'une humidité élevée et préfère la lumière indirecte, elle est idéale pour les salles de bains lumineuses. Elle pousse jusqu’à atteindre 60 centimètres de hauteur et 40 centimètres de largeur.

Capillaire <i>(Adiantum)</i>

Les frondes de la capillaire (Adiantum) sont particulièrement délicates

Composition paysagère avec des fougères

Dans le royaume de la pénombre, la fougère est particulièrement indiquée pour un rendu graphique. Ses frondes délicates et plumeuses créent une ambiance mystérieuse parmi les plantes vivaces amatrices d'ombre, telles que le chèvrefeuille des bois, les Dicentra et les aconits. Gracieuses et sobres, les fougères forment des accents marquants dans les parterres de vivaces, plantées sous des ligneuses ou au bord d’un bassin. Avec leur clarté et leur feuillage délicat, les fougères sont de merveilleuses compagnes pour les vivaces, car leur camaïeu de vert apaisant offre un écrin parfait pour les plantes en fleurs. Leur voile vert donne une légèreté espiègle aux plantes bulbeuses, fleuries et même aux vivaces feuillues. Mais certaines fougères ne s’en tiennent pas à un vert sage. La fougère argentée japonaise (Athyrium niponicum var. Metallicum) se pare de frondes aux reflets d’argent, et illumine à sa manière les coins sombres du jardin. L’osmonde cannelle (Osmunda cinnamomea) devient brun doré en automne.

Fougère langue de cerf combinée à l’heuchère pourpre

Fougère langue de cerf (Asplenium scolopendrium) combinée à l’heuchère pourpre (Heuchera micrantha var. Palace Purple)

En règle générale, les fougères s’associent avec les arbustes, et bien sûr les vivaces et les herbes amatrices d’ombre. Les différentes formes de feuilles, tailles et couleurs des fougères et de leurs possibles compagnons laissent le champ libre à la créativité. Par exemple, vous pouvez les accoler à des plantes vivaces ornementales à grand feuillage telles que les Hosta, les Rodgersia et l’Astilboides. Le chèvrefeuille des bois (Aruncus dioicus), l’actée à grappes (Cimicifuga), la tiarelle cordifoliée (Tiarella cordifolia), et les fleurs des elfes (Epimedium) apporteront un complément floral d’une grande élégance. Les plantes à bulbes font aussi de bonnes voisines. Au printemps, les perce-neiges (Galanthus), nivéoles (Leucojum) et narcisses (Narcissus) disparaissent pour faire place aux jeunes fougères. Les plantes bulbeuses à floraison estivale ayant des besoins similaires sont le lis martagon (Lilium martagon) et le lis martagon doré (Lilium hansonii). Parmi les plantes bulbeuses et tubéreuses à floraison automnale, il y a aussi quelques espèces qui se marient bien avec les fougères: les colchiques automnales (Colchicum), les Crocus speciosus et le cyclamen de Naples (Cyclamen hederifolium).

Fougère et Géranium

Réalisez des effets de texture saisissants dans le parterre ombragé en combinant fougère et feuille de vigne – les fleurs violettes du géranium ajoutent de la couleur

Dans une composition incluant des fougères, vous devez également tenir compte de leurs caractéristiques individuelles: la majestueuse osmonde royale fait très belle figure en soliste. La petite adiante des aléoutiennes, en revanche, est recommandée pour les niches ombragées des rocailles. Les fougères mâles (Dryopteris filixmas), pour leur part, constituent de jolis partenaires pour des vivaces à feuillage ornemental comme les Hosta et les heuchères pourpres dans les plates-bandes. Avec ses frondes variées, la dryoptéride à écailles dorées (Dryopteris affinis) est l'une des plus belles plantes à feuillage ornemental. Grâce à sa haute taille, la fougère à autruche sera parfaite aux côtés des plantes vivaces ornementales à large feuillage, comme le Rodgersia podophylla. Les fougères qui poussent à l’horizontale sont souvent utilisées comme couverture végétale. Mais les fougères peuvent être combinées avec d'autres choses que des plantes. Par exemple, leurs fines frondes peuvent venir décorer le long des cours d'eau, ou les espaces entre de gros blocs de pierre. Mais les fougères à hautes frondes en surplomb sauront également marquer naturellement et avec grâce les limites du parterre ou du jardin. Si vous aimez le pittoresque et le naturel, vous pouvez recouvrir les murs et les pots de Sélaginelles.

Fougère et Hosta
Les plantes ornementales à feuilles, comme les Hosta, sont des compagnons parfaits pour les fougères

Plantation et entretien

Certaines fougères demandent plus d’entretien que les autres. Mais si elles sont au bon endroit et se sentent à l'aise, vous serez bientôt récompensé par la vue de ces étoiles dans l'ombre. Les pépinières qui vendent des plantes vivaces cultivent et proposent des fougères en pots, que vous pourrez planter tout au long de la saison végétative. Les fougères sensibles doivent cependant être plantées au printemps: cela leur laissera le temps de prendre racine avant le premier hiver.

Comme la plupart des fougères sont forestières, avant de les planter, il faut préparer le sol en conséquence et l’améliorer avec de l'humus. Avant de planter, plongez la fougère dans un seau d'eau jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de bulles. Ensuite, retirez soigneusement la fougère du seau et placez-la dans le sol, un peu plus profond qu'elle ne l’était auparavant. En effet, les racines des fougères migrent vers le haut au fil du temps. Les espèces rampantes, telles que la capillaire cheveux de Vénus ou le polypode, font exception. Une fois la fougère plantée, il faut bien presser le sol tout autour et arroser. Pour que la fougère se sente parfaitement à l'aise, vous pouvez couvrir le site de plantation avec du paillis d'écorce ou des feuilles. Les fougères sont généralement rustiques. Certaines espèces, comme le blechnum à épi (Blechnum), la fougère langue de cerf, le polypode commun et la plupart des polystics (Polystichum), tels le polystic à aiguillons ou l’aspidie à cils raides, sont même persistantes. Après une première application de compost, la fertilisation n'est plus nécessaire.

Certaines fougères sont plus à l'aise dans les coins et les crevasses. Un jardin de rocaille ou même des murs ombragés et humides, à l'abri du soleil de midi, sont des endroits idéaux pour ces aventureuses. Ces fougères ont également besoin d'un espace suffisant pour développer leurs racines. Remplissez donc les crevasses de terre humique. Pour finir, arrosez. Lorsque la terre s'est finalement stabilisée, les fougères peuvent être plantées dans les niches.

En forêt, les rhizomes des fougères sont généralement recouverts d'une couche de feuillage et donc protégés. Les feuilles tombées dans le jardin seront la meilleure protection hivernale, et la plus simple. Octroyez une couche de paillis supplémentaires aux fougères particulièrement sensibles, feuillage ou branches de sapin. Important: les fougères sempervirentes et à feuillage persistant doivent être placées dans des zones ombragées et protégées du vent, pour éviter les dommages causés par le gel. Ces précautions mises à part, les fougères plantée à un endroit propice nécessitent peu de soins.

Les fougères d'intérieur réclameront un terreau sans tourbe et pauvre en nutriments. Le compost et les fibres de coco fournissent des nutriments à libération lente, et ameublissent le sol. Pour les variétés sensibles à l'humidité, ajoutez un peu de sable à leur terreau. Arrosez vos fougères régulièrement; la motte ne doit ni se dessécher, ni tremper dans l’eau.

Tailler les fougères

Qu’elles soient à feuilles caduques ou persistantes, au printemps, on ne voit des fougères que des frondes mortes. C'est le bon moment pour couper toutes les frondes près du sol, afin de faire de la place pour les nouvelles pousses. Bien qu'il soit possible d'enlever les frondes flétries des espèces à feuilles caduques en automne, nous recommandons de les laisser sur la plante jusqu'au printemps. En effet, ils forment une sorte de couche protectrice pour la future pousse, sensible en hiver. Notre conseil: mettez les frondes coupées dans un broyeur et mélangez-les avec un peu de compost mature. Répartissez ensuite ce mélange autour de vos fougères: il protègera les plantes du dessèchement et leur fournit en même temps des nutriments.

Multiplication

Les fougères sont des plantes vasculaires à spores, ce qui signifie qu'elles ne forment pas de graines, mais des spores sur la face inférieure des feuilles. Les «prothalles» se développent à partir de la germination des spores. Les prothalles se fécondent entre eux, puis forment les nouvelles fougère. Ne vous inquiétez pas si vous remarquez des pustules brunes sur le dessous des feuilles de votre fougère. Ce ne sont pas des parasites, mais les sores de la fougère, qui contiennent ses spores. Les espèces telles que la fougère royale (Osmunda), le polystic (Polystichum) et le cétérach (Asplenium ceterach) doivent être multipliées par semis. Pour ce faire, saupoudrez la fine poussière de spores sur un bac de germination, et maintenez le terreau humide. Ne les recouvrez pas de terre! Vous pouvez aussi couper certaines des feuilles porteuses de spores et les agrafer à la surface du sol, face inférieure de la feuille contre la terre. Avec beaucoup de chaleur et une forte humidité, la germination s’effectue en quelques semaines. De là, à leur tour, les jeunes plants de fougère grandissent, si la fécondation a fonctionné. Une fois que deux ou trois petites frondes se sont développées, placez-les dans leurs propres pots. Assurez-vous que l’air reste humide et la température constante.

Sores sur fronde de fougère

Les spores se trouvent sur la face inférieure des feuilles de fougères

La méthode la plus facile pour multiplier des fougères reste la division. Elle fonctionne sur toutes les fougères dont les rhizomes sont largement ramifiés et qui possèdent plusieurs yeux (points d'attache pour les nouvelles frondes) ou bourgeons de pousse. Divisez les petites fougères au printemps avec une bêche, en coupant des morceaux de la taille d'une main, qui portent au moins deux bourgeons de pousse. Dans le cas des fougères plus grandes (par exemple, la fougère autruche), exposez le rhizome au début du printemps et divisez-le en plusieurs morceaux, avec au moins un bourgeon de pousse chacun. Ensuite, plantez les boutures individuellement dans des pots avec de la terre de culture pauvre en nutriments, et gardez-les humides. Mettez les pots à hiverner dans un endroit lumineux et à l'abri du gel, et ne replantez pas les fougères dans le jardin avant le printemps suivant.

Comment avez-vous trouvé cet article?