Sujets

Haie

Kathrin Auer Kathrin Auer

Une haie reste la protection la plus populaire contres les regards indiscrets au jardin. Vous trouverez ici les principales plantes appropriées ainsi que des conseils pour l’aménagement et l’entretien d’une haie.

Histoire et origine de la haie

Une haie est communément appelée la clôture d'une propriété. Depuis que les hommes pratiquent l’agriculture et vivent en colonies, ils essaient de se protéger des hôtes indésirables et des forces naturelles avec une haie. Il y existait en Angleterre, probablement déjà avant les Romains, un réseau largement ramifié de haies bocagères qui n’étaient toutefois composées que de tressages secs. Les Anglo-saxons immigrés et plus tard les Normands au 11ème siècle continuèrent de les développer. Ce sont probablement les Normands qui commencèrent à planter des haies vives. Déjà au Moyen-Âge, elles étaient taillées régulièrement.

À l'époque baroque, les haies strictement formées ont connu leur apogée. Comme élément d’aménagement essentiel, elles caractérisent aujourd’hui encore de nombreux parcs de châteaux et villas. L’usage des haies dans les jardins privés est d’origine paysanne. On trouve encore des haies basses de buis dans de nombreux jardins champêtres. De nos jours, une haie de jardin, composée d’arbustes semblables ou différents, sert avant tout comme brise-vue. Elle est volontiers utilisée justement dans les zones d’habitation à forte densité de population.

La haie comme espace de vie

À l'intérieur d'une haie, il y a généralement plus de vie que ce à quoi on pourrait s'attendre de l'extérieur. D’innombrables oiseaux, petits animaux et insectes trouvent dans une haie non seulement de la nourriture mais également un abri et un lieu de nidification. Tandis que les haies à fruits enrichissent le menu de nombreux oiseaux avec leurs baies, les haies d’arbustes épineux offrent aux oiseaux du jardin un endroit sûr pour couver. En hiver, ce sont surtout les haies persistantes qui constituent de bons refuges pour les oiseaux et les petits mammifères. Mais les haies remplissent également des tâches écologiques importantes pour l'homme. Les haies freinent la vitesse du vent, filtrent la poussière de l’air, réduisent les bruits et produisent de l’oxygène.

Haie taillée

Une haie est en fait la meilleure des clôtures de jardin. Elle est moins onéreuse, plus impénétrable au regard, n’a pas besoin d’être peinte, varie en hauteur et, bien entretenue, il durera des siècles. Même le besoin d’espace est limité si on utilise des plantes appropriées. Avec des espèces supportant l’ombre comme le charme commun, le hêtre commun ou l’if commun, vous pouvez ériger une haie vive de seulement 50 à 70 centimètres de large. Les variétés aux besoins de lumière plus importants comme le thuya ou le troène ont tendance par contre, en haies étroites, taillées en forme de boîtes, à se dégarnir à proximité du sol. La plupart du temps, une haie caduque taillée a un aspect plus naturel qu’une haie persistante. En outre, elle laisse pénétrer un peu plus de lumière au jardin pendant l’hiver. Si, à partir du printemps, vous utilisez à nouveau votre jardin, les haies vives sont infranchissables aux regards juste au bon moment.

Plantes pour une haie taillée

Le choix des plantes pour haie dépend notamment de la hauteur voulue. Il faut environ 20 ans pour qu’une haie de buis atteigne à peu près 2 mètres de haut. De nombreuses espèces d’épine-vinette n’arrivent jamais à cette hauteur. Par contre, l’érable champêtre, le charme commun ou le hêtre commun deviennent des murs de verdure impénétrables en quelques années seulement. Le revers de la médaille est qu’avec ces plantes, il y a plus de taille en raison de leur croissance vigoureuse. Si vous voulez une haie dense toute l’année et qui devienne haute le plus rapidement possible, alors le thuya et le faux cyprès sont ce qu’il vous faut. Pourtant, de nombreux jardiniers les rejettent, parce que ces haies paraissent figées et artificielles.

Haie de faux cyprès

Une haie de faux cyprès est impénétrable au regard toute l’année et il suffit de quelques idées originales pour l’embellir. Ici, un cadre de fenêtre jaune en bois a simplement été posé entre deux plantes

Le faux cyprès a un port un peu plus érigé que le thuya. C’est pourquoi les faces latérales des faux cyprès n’ont que peu besoin d’être taillées chaque année. Il existe de nombreuses variétés de cette plante de différentes couleurs, du jaune-vert (’Kelleriis Gold’) à gris bleu (’Ellwoodii’ ou ’Alumii’) en passant par jaune doré (’Golden Wonder’) et bleu (’Blue Surprise’). Le thuya n’a certes pas cet éventail de couleurs différentes de feuillage, mais il existe quelques très bonne variétés pour haie comme ’Smaragd’ ou ’Holmstrup’. Elles restent minces et leur croissance est relativement faible.

Aménager avec des haies taillées

Une haie taillé offre de nombreuses possibilités d’aménagement. Elle peut par exemple souligner l’entrée du jardin avec un arc rond en plantes hautes pour haies comme le hêtre commun, le tilleul ou l’érable champêtre. Des ouvertures qui, par exemple, dégagent la vue sur une sculpture ou un coin du jardin particulièrement beau, sont également intéressantes. Une haie peut s’utiliser de façon ciblée, pour faire ressortir des couleurs de fleurs. Le vert sombre, tranquille d’une haie d’ifs par exemple est la toile de fond parfaite pour un massif de rosiers. La puissance lumineuse des roses est ainsi particulièrement bien mise en valeur. Le contraste est encore plus intense si vous installez des roses jaunes devant une haie de hêtre pourpre. Les haies mixtes taillées sont une pure affaire de goût, par exemple de hêtre pourpre et hêtre commun ou de différentes variétés de faux cyprès. Toutes les plantes doivent avoir à peu près la même vigueur de croissance pour éviter que l’une ne vienne à étouffer une autre avec le temps.

Haie libre

Si vous préférez le naturel et n’aimez pas tailler une haie, aménagez une haie libre. Prévoyez toutefois pas mal de place pour que les arbustes puissent pousser sans être dérangés, c’est-à-dire sans taille. Selon la nature du port des plantes, la largeur minimum d’une haie libre est d’environ 2 à 3 mètres. Avec ce type de haie, il s’agit essentiellement d’une étroite platebande d’arbustes plantés relativement serrés. C’est pourquoi, il n’y a pratiquement aucune limite dans le choix des espèces. Mais, selon l’emplacement à l’intérieur de la haie, les arbustes doivent pouvoir en plus s’épanouir à mi-ombre et être relativement résistants à la concurrence. Si vous voulez que la haie ne laisse passer aucun regard, prévoyez 2 rangées de plantation. Disposez les arbustes plus hauts à l’arrière. En raison du manque de lumière, la plupart des arbustes à fleurs se dégarnissent en bas dès que les intervalles se ferment. Une seconde rangée, plantée en décalé au premier plan permet de dissimuler les trous. Ces espèces doivent être plus basses et feuillues jusqu’au sol, même en vieillissant. Des plantes comme les hortensias, différentes spirées ou le millepertuis sont par exemple idéales. Pour qu’elles ne laissent pas passer les regards, vous pouvez planter au pied des haies à une rangée des vivaces hautes qui supportent l’ombre comme le rodgersia ou l’actaea ainsi que diverses espèces de fougère. Une brise-vue végétal de la sorte reste assez mince, mais n’est totalement dense que de la fin du printemps à l’automne.

Haie fleurie spirée du Japon

Haie libre de spirée du Japon (Spieaea x bumalda)

Une haie libre se compose selon différents critères. La variante la plus populaire est une combinaison colorée de différents arbustes à fleurs. Les haies d’arbustes à fruits ou d’arbustes changeant de couleurs à l’automne sont aussi possibles. Les haies libres d’une espèce ou d’un groupe de plantes sont également très attractives, par exemple les haies de spirées dentelées à floraison blanche au printemps, les haies de rosiers buissons en été ou les haies de chaenomeles portant des fruits à l’automne. Une haie libre se taille comme un buisson à fleurs normal: éclaircissez environ tous les 3 ans après la floraison les buissons à floraison printanière comme la weigélie fleurie ou le deutzia, taillez sévèrement à chaque printemps les arbustes à floraison estivale comme l’arbre aux papillons.

Idées de haies originales

Beaucoup de jardiniers amateurs sont toujours à la recherche de plantes et d’idées d’aménagement inhabituelles. L’aménagement d’un brise-vue ne doit pas non plus se limiter à la gamme classique de plantes pour haies. Plantez par exemple une haie taillée de buissons à floraison printanière comme le forsythia ou le groseillier à fleurs. Certes, c’est inhabituel, mais tout à fait possible et attractif. Comme tous les buissons à fleurs simples, ces végétaux supportent très bien la taille et bourgeonnent à nouveau volontiers après une sévère taille de rajeunissement. Il faut seulement accepter que ce type de haie ne sera jamais totalement fermée dans sa partie inférieure. Les tilleuls ou autres variétés d’arbres permettent de créer une véritable haie d’arbres, d’une certaine façon une « haie sur piliers ». La partie inférieure peut en plus être comblée avec une haie taillée d’arbustes supportant l’ombre.

Haie de bambou

Le bambou convient bien aux haies brise-vue

Les haies de bambou sont un élément populaire des jardins asiatiques. Le plus approprié est le bambou fargesia (Fargesia), parce qu’il ne forme pas de stolons et, grâce aux nombreux rameaux, est relativement dense à proximité du sol. Les buissons à floraison estivale comme l’ arbre aux papillons (Buddleja davidii) sont des plantes intéressantes pour les haies libres. Rabattez sévèrement les rameaux d’une année au début du printemps et d’ici à l’été vous avez une brise-vue dense, généreusement fleuri, au charme méditerranéen qui fera aussi le bonheur aux papillons.

Haie mobile en bac

Les plantes pour haies rustiques en bac constituent sur les terrasses une brise-vue attractif. Avec les haies mobiles en bacs, vous pouvez dresser des paravents mobiles que vous positionnez selon les besoins. Les plantes particulièrement buissonnantes, supportant la taille, conviennent comme brise-vue, telles que l’ érable champêtre (Acer campestre), les variétés de ilex meserveae ou le thuya Smaragd (Thuja occidentalis ‘Smaragd’). Ils se sont avérés être des buissons rustiques qui peuvent passer l’hiver à l’extérieur. Dans les régions au climat rude, il est toutefois recommandé d’envelopper les bacs de nattes de coco ou de plastique à bulles pendant l’hiver.

Comment avez-vous trouvé cet article?