Maladies et parasites fréquentes des Orchidées

Nicole Edler Nicole Edler

Les orchidées affaiblies ou déjà endommagées sont particulièrement sujettes aux maladies et aux parasites. Nous allons vous informer ici sur les problèmes les plus fréquemment rencontrés dans la protection des orchidées et vous indiquer comment reconnaître rapidement les nuisibles.

Orchidées sur un rebord de fenêtre

Des erreurs minimes dans l’entretien des orchidées peuvent déjà être à l’origine de maladies et de parasites.

Comme pour toutes les plantes, il faut retenir aussi ceci pour les orchidées: Un bon entretien est le meilleur moyen de prévention. Pourtant, malgré un entretien optimal avec des nutriments, de l’eau et de la luminosité, il peut arriver que des maladies et des parasites attaquent vos orchidées. Dans les paragraphes suivants, nous vous présentons les infestations les plus courantes et nous vous expliquons quoi faire.

Virus en mosaïque

Le virus de la mosaïque se reconnaît sur des feuilles un peu anciennes à des taches noires, en forme de mosaïque, sur la face inférieure de la feuille qui s’étendent aussi à la partie supérieure au cours de l’évolution de la maladie. Finalement, les tiges des orchidées pourrissent de l’intérieur. Si vous constatez une infestation, vous devez jeter les plantes touchées immédiatement dans vos ordures ménagères car il n’est malheureusement pas possible de traiter avec succès cette maladie virale. Pour que des infestations pas encore reconnues ne s’étendent à d’autres orchidées, il faut nettoyer ciseaux et couteaux soigneusement avant et après chaque utilisation.

Pourriture noire

Les champignons Phytophthora et Pythium sont à l’origine de la pourriture dite pourriture noire, appelée aussi pourriture racinaire ou fonte des semis. Les orchidées infestées jaunissent, noircissent et finissent par mourir. Chez les espèces Vanda et Phalaenopsis, on constate une chute rapide des feuilles. Les plantes malades, les pots infestés et le substrat contaminé sont la cause de la propagation rapide des champignons. Vous devez donc contrôler régulièrement les anomalies chez vos plantes. Des conditions de vie fraîches et humides favorisent aussi la propagation. Ces deux infections des racines sont également incurables. Il vaut donc mieux se séparer sans tarder de plantes infectées. Les infections ne s’attaquent cependant pas aussi facilement à des exemplaires sains que les agents pathogènes viraux qui sont souvent transmis par des parasites suceurs, comme par exemple les araignées rouges.

Maladies des taches des feuilles

Occasionnellement, des maladies des taches des feuilles apparaissent aussi sur les orchidées. Elles sont causées par des champignons des espèces Colletotrichum et Cercospora. Ces champignons provoquent des taches jaunâtres, marron, noires ou rougeâtres sur les feuilles, souvent avec un bord sombre. Comme il s’agit de parasites facteurs d’affaiblissement, un emplacement approprié ainsi que le bon entretien de vos orchidées est la prévention idéale. Les plantes infectées peuvent généralement être sauvées en retirant les feuilles attaquées. Placez ensuite les orchidées sur votre terrasse et traitez-les avec un fongicide adapté.

Attention, risque de confusion: Egalement en cas de brûlures causées par un emplacement trop ensoleillé, une utilisation inappropriée d’engrais ou une carence en nutriments, des taches jaunâtres ou sombres peuvent apparaître sur les feuilles. Vérifiez donc d’abord si les taches des feuilles sont éventuellement d’origine non parasitaire.

Araignées rouges

Les araignées rouges comptent parmi les parasites les plus fréquents chez les orchidées. Ces animaux se tiennent surtout sur la face inférieure des feuilles des plantes touchées. Un indice de la présence d’araignées rouges sur des orchidées sont des feuilles mouchetée de clair qui brunissent et sèchent au cours de l’évolution de la maladie.

Araignée rouge de l’orchidée (Tenuipalpus pacificus)

Dégâts causés par l’araignée rouge de l’orchidée (Tenuipalpus pacificus)

Pendant la succion, ces animaux injectent dans les feuilles un poison qui gêne considérablement la croissance. Par ailleurs, des virus, des bactéries et des champignons peuventfacilement pénétrer par les points de piqûre. Eliminez donc toutes les feuilles touchées. L’utilisation d’acariens prédateurs s’est également révélée efficace dans la lutte contre les araignées rouges. On vient aussi facilement à bout des araignées rouges avec des préparations biologiques couramment en vente dans le commerce à base de savon de potasse ou d’huile de colza. Testez toutefois ces produits toujours d’abord sur une feuille car toutes les espèces d’orchidées ne supportent pas le traitement.

Cochenilles

Comme les araignées rouges sont généralement introduites par le biais d’orchidées nouvellement achetées, il est recommandé d’examiner soigneusement les plantes recherchées dès la jardinerie. On trouve les parasites surtout sur la face inférieure des feuilles des orchidées car leur couleur se fond bien dans l’environnement. Les petites araignées rouges se nourrissent de la sève des orchidées au moyen de leur trompe de succion. Conséquence: Les feuilles commencent à se déformer et fanent. La succion exercée sur la plante provoque en outre de petits, trous qui sont des portes d’entrées idéales pour des champignons et des virus, comme par exemple le virus en mosaïque. Ces animaux enduisent aussi les feuilles de leurs excréments, une substance sucrée appelée miellat sur laquelle se forme souvent un duvet noir de moisissure.

Pour éviter une propagation à d’autres plantes, la première mesure est d’isoler les orchidées infestées. Si c’est trop tard, le plus efficace est de gratter les araignées rouges avec un couteau et de les ramasser. Comme les araignées rouges se cachent surtout entre les bractées des orchidées, il est recommandé d’éliminer ces dernières.

Comme mesure biologique de lutte, on peut avoir recours à de l’huile essentielled’arbre à thé. La meilleure méthode est d’appliquer l’huile sur les parties infestées de la plante en la tamponnant avec un coton-tige. Cette huile asphyxie les parasites et ils meurent. Pourtant, attention: En cas d’application répétée, ces préparations peuvent entraîner une chute des feuilles des plantes fragiles.

Thrips

Dégâts causés par le thrips

Dégâts causés par le thysanoptère, généralement connu sous le nom de thrips.

Les thrips dégradent aussi les orchidées par succion. Ils percent le tissu de la surface de feuilles et remplissent en même temps les cellules d’air. Ces dernières réfléchissent alors la lumière comme de petits miroirs. Il se forme une brillance argentée typique sur les parties touchées de la plante. Des restes noirs d’excréments sont aussi un signe d’infestation par des thrips. Comme pour les araignées rouges, des produits bio à base de savon de potasse ou d’huile de colza apportent une aide utile.

Comment avez-vous trouvé cet article?