Sujets

Perce-oreilles

Les perce-oreilles sont-ils des insectes utiles ou nuisibles dans un jardin? Nous vous présentons ici les perce-oreilles et nous vous donnons quelques conseils pour vous en débarrasser.

Les perce-oreilles, qu’est-ce que c’est?

Les perce-oreilles (Dermaptera) constituent un ordre particulier dans la famille des insectes. On trouve dans le monde entier plus de 1.000 espèces différentes qui vivent essentiellement dans les régions tropicales; en Europe, on en trouve environ 30. L’espèce la plus répandue en Europe est le perce-oreilles commun (Forficula auricularia). A la différence de nombreuses autres espèces de perce-oreilles, cet insecte qui aime la chaleur est généralement incapable de volet et préfère se déplacer à pied.

Pourquoi l’appelle-t-on perce-oreilles?

Le nom peu banal de «perce-oreilles» tire probablement son origine de la médecine traditionnelle: en effet, autrefois les insectes étaient prescrits, une fois séchés et sous forme de poudre, comme médicament contre les douleurs d’oreilles et la surdité. La légende selon laquelle les perce-oreilles rampent la nuit dans le conduit auditif et percent le tympan avec leurs pinces situées sur l’abdomen pour y déposer leurs œufs bénéficie encore de nos jours d’une réputation tenace. Mais elle est totalement infondée car ces insectes sont trop faibles pour cela et absolument inoffensifs pour l’être humain.

A quoi ressemblent les perce-oreilles?

Les perce-oreilles mesurent entre 12 et 17 millimètres et sont d’un marron à reflets rouges-jaunes à noirs. Les femelles restent un peu plus petites. Comme chez la plupart des insectes, leur corps se compose de trois parties. Sur la tête des perce-oreilles, on trouve les mandibules acérées, deux antennes et les yeux. Sur le thorax se trouvent les ailes qui, selon les espèces, sont complètement formées ou atrophiées jusqu’à rendre tout vol impossible. Mais même les perce-oreilles tout à fait capables de voler préfèrent se déplacer en marchant. L’abdomen plus ou moins nettement développé selon le sexe et se termine en deux pinces pointues. Elles servent à se défendre contre des agresseurs, à se saisir des proies et à tenir le partenaire lors de l’accouplement.

Perce-oreilles

Bien visibles ici: la structure en trois parties du corps des perce-oreilles

Comment vivent les perce-oreilles?

Les perce-oreilles sont actifs la nuit et restent pendant la journée dans des cachettes sombres sous des feuilles ou dans des crevasses d’écorce. A l’âge adulte, ils hibernent dans le sol, dans des tiges creuses de plantes ainsi que dans des tas de brindilles ou de feuilles mortes. Les femelles pondent au printemps entre 50 et 60 œufs dans de petits tubes souterrains dont elles s’occupent de manière intensive, ce qui est inhabituel chez les insectes. Elles restent en permanence à proximité de leur ponte, nettoient les œufs, éliminent les sujets moisis et protègent les jeunes perce-oreilles des prédateurs. Des expériences ont montré que les perce-oreilles mourraient sans ces soins apportés aux œufs. Les jeunes nymphes sont pleinement développées au printemps et quittent le domicile familial. Avant l’automne, elles pondront elles-même des œufs d’où sortira la génération qui aura hiberné. Les jeunes perce-oreilles se distinguent nettement des insectes adultes par leur couleur plus claire et leur plus petite taille. Il sont particulièrement clairs juste après la mue, ensuite leur carapace de chitine prend petit à petit une teinte plus sombre.

Les perce-oreilles se nourrissent aussi bien de plantes que d’animaux. Il sont particulièrement intéressants pour les jardiniers en raison de leur prédilection pour les pucerons. Mais parallèlement, ils apprécient aussi les pétales et les étamines de certaines plantes. Ce n’est qu’en cas de pénurie de nourriture qu’ils se nourrissent de cadavres ou de parties mortes de végétaux.

Les perce-oreilles sont-ils utiles ou nuisibles?

Habitat de perce-oreilles

En offrant un habitat aux perce-oreilles, vous protégez de manière naturelle votre arbres fruitiers des pucerons.

Ohrwürmer zählen mehr zu den Nützlingen als zu den Schädlingen. Sie haben großen Appetit auf Blattläuse und die Eier von Apfelwicklern, Milben und Gespinstmotten. Sie fressen aber auch Pilzgeflechte. Ihr Ruf als Schädlinge im Garten kommt daher, dass sie gerne süßes Obst, zarte Gemüsepflänzchen und Blüten annagen.

Die Ohrenkneifer verlassen mit Einbruch der Dämmerung ihre Quartiere und stellen Insekten wie Blattläusen und Wicklerraupen nach, weiden auf den Blättern aber auch die Mehltau-Rasen ab. Gelegentlich fressen die Allesfresser zudem an Pflanzenteilen wie Knospen, Blättern und weichen Früchten. Experten haben beobachtet, dass Ohrenkneifer sich vor allem in trockenen Jahren verstärkt von Pflanzen ernähren, um ihren Wasserbedarf zu decken. Von Ohrwürmern angefressene Früchte sind aber in der Regel faul oder vorgeschädigt, da die Insekten nur selten in der Lage sind, harte Fruchtschalen wie die eines Apfels zu durchdringen.


Im Privatgarten überwiegt daher der Nutzen der Ohrenkneifer als natürliche Schädlingsbekämpfer. Anders stellt sich die Situation im Obst- und Weinbau dar: Ohrwürmer vermehren sich in warmen, trockenen Jahren stark und fressen vermehrt weichschalige Früchte wie Kirschen, Pfirsiche, Weintrauben und Pflaumen an.

Comment lutter contre les perce-oreilles?

De temps en temps, les perce-oreilles apparaissent en si grand nombre qu’ils deviennent un fléau. Surtout dans le jardin potager où ils causent effectivement des dégâts sur des parties des plantes, mais aussi sur les balcons ou les terrasses, on aimerait bien en règle générale ne pas les rencontrer en trop grand nombre. Heureusement, il est très facile de lutter contre les perce-oreilles en les attirant de manière ciblée dans une cachette. Pour fabriquer soi-même un hôtel à perce-oreilles, on remplit des pots de fleurs en terre avec des copeaux de bois qu’on pose dans un massif en les retournant, ou qu’on accroche dans des arbres fruitiers ou encore qu’on place près sur sol sur le balcon ou la terrasse. Les perce-oreilles qui craignent la lumière adoptent presque immédiatement cet habitat comme abri de jour. On peut alors très facilement les déplacer.

Favoriser la présence des perce-oreilles en tant qu’insectes utiles

Mais les perce-oreilles sont avant tout des insectes utiles précieux pour enrayer de manière naturelle la prolifération des pucerons et compagnie. En leur offrant des espaces de vie appropriés et des possibilités de refuges, vous pouvez attirer ces petits assistants dans votre jardin. Comme nous l’avons déjà expliqué, des pots de fleurs remplis de paille ont fait leurs preuves en tant qu’habitats parfaits.

Construire soi-même des habitats pour les perce-oreilles

Pot de fleurs copeaux de bois perce-oreilles habitat

Coupe transversale d’un pot de fleurs rempli de copeaux de bois utilisé comme habitat de perce-oreilles

Pour que des perce-oreilles s’installent sur vos pommiers et vos poiriers, vous devez aider un peu la nature avec un refuge spécifique. Passez simplement par le trou d’un pot de fleur renversé. un morceau de ficelle dans lequel vous aurez attaché un morceau de bois. Enfin, remplissez le pot de fleurs de paille ou de copeaux de bois et fermez l’ouverture avec un morceau de grillage si nécessaire. Pour que les perce-oreilles adoptent l’habitat, les pots de fleurs doivent être posés dès le début du printemps avec l’ouverture vers le bas à proximité des quartiers d’hiver typiques (tas de brindilles, tas de feuilles mortes etc.) A partir de la mi-juin, ramassez les pots et accrochez-les, toujours avec l’ouverture vers le bas, dans vos arbres fruitiers. Important: veillez à ce que chaque pot soit en contact en haut ou en bas avec le tronc ou avec une grosse branche pour que les perce-oreilles puissent atteindre leur refuge sans faire de détours.

Questions fréquentes

Où vit le perce-oreilles?

Dans la journée, le perce-oreilles qui est actif la nuit reste dans des cachettes sombres, par exemple sous des feuilles ou dans des crevasses d’écorce. Les insectes adultes hibernent dans le sol, dans des tas de feuilles ou des tiges creuses de végétaux.

Que mange un perce-oreille?

Les perce-oreilles mangent aussi bien des parties de végétaux comme des bourgeons et des fruits tendres que des animaux. Sont notamment très recherchés les pucerons, les oeufs d’acariens, de carpocapses des pommes et d’hyponomeutes. En dehors de parasites, ils mangent aussi du mycelium.

Les perce-oreilles sont-ils dangereux?

Les perce-oreilles sont totalement inoffensifs pour l’être humain. Leurs pinces servent en premier lieu à se défendre contre des agresseurs et à se saisir de proies comme des animaux nuisibles.

Comment avez-vous trouvé cet article?