Sujets

Achillée, Millefeuille

Sarah Stehr Sarah StehrKathrin Hofmeister Kathrin Hofmeister

Les jardiniers aiment la robuste vivace polyvalente. Vous trouverez ici tous les conseils importants de plantation et d’entretien.

Origine

Les jardiniers aiment la robuste vivace polyvalente dont les plus de 100 espèces différentes sont originaires d’Europe et d’Asie de l’Ouest. Le nom botanique Achillea est dû à Achille qui, selon la légende, soignait ses plaies avec cette plante officinale.

Port

Cette plante de la famille des astéracées (Asteraceae) comprend des espèces d’une hauteur entre 10 (Achillea umbellata) et 150 centimètres (Achillea filipendulina). La forme varie d’espèce en espèce. Ainsi, certaines poussent en touffes, d’autres forment des tapis denses et d’autres encore ont tendance à proliférer et coloniser rapidement des surfaces importantes.

Feuilles

Les fleurs finement pennées sont alternes sur les pédoncules solidement dressés. Elles ont valu a l’achillée commune son nom d’espèce « millefolium » (millefeuille), car elles semblent être constituées d’innombrables petites feuilles. Les feuilles sont alternes et la plupart du temps une ou plusieurs fois crénelées. Les feuilles entières sont plutôt rares. Selon l’espèce, le feuillage est une fois gris-vert, une fois vert et légèrement velu. Chez certaines variétés, il est en plus aromatisé.

Fleurs

Les achillées fleurissent dans de nombreuses couleurs différentes, du rose délicat au rose éclatant jusqu’au rouge carmin. Les hybrides Achillea Filipendulina multicolores, comme ’Feuerland’ ou ’Terracotta’ sont également très attractives. Tandis que les fleurs de l’achillée commune sont blanc crème, l’achillée jaune, dont les hybrides sont aussi appelées achillées nobles, rend honneur à son nom et rayonne dans des tons jaunes intenses. Ici, les deux variétés d’un jaune éclatant ’Credo’ et ’Coronation Gold’, qui passent pour être très stables, sont particulièrement populaires. Mais toutes ont en commun la forme de la fleur: les nombreuses minuscules fleurs forment les remarquables ombelles. Les fleurs individuelles sont constituées de petits pétales qui peuvent être de couleur différente. Au centre se trouvent de minuscules fleurs tubuleuses qui, en règle générale, sont jaunes dans toutes les espèces et les variétés. Les fleurs apparaissent en juin et fleurissent même jusqu’en septembre dans de nombreuses variétés. Elles répandent essentiellement un parfum aromatique qui attire abeilles et autres insectes comme par magie.

Achillée ’Terracotta’ (Achillea Filipendulina-Hybrida)

Les fleurs de l’hybride ’Terracotta’ changent de couleur entre jaune orangé et rouge

Fruits

Après la floraison, les achillées forment des fruits discrets, jaunâtres à grisâtres, qui renferment de minuscules graines marrons.

Emplacement

L’achillée n’a pas d’exigences particulières quant à l’emplacement, mais l’idéal pour toutes les espèces est un emplacement ensoleillé dans les lieux de vie massif et espace ouvert.

Sol

Les achillées préfèrent un sol perméable, léger, sableux, mais qui peut volontiers être riche en nutriments. Les espèces à feuillage gris en particulier on besoin d’un bon drainage, car elles préfèrent être au sec. Les espèces à feuillage vert s’accommodent aussi de sols plus humides.

Plantation

Comme la plupart des achillées préfèrent des sols riches, perméables, il faut améliorer les sols pauvres avant la plantation avec un peu de compost, par contre ameublir les sols argileux lourds avec du sable ou des graviers. Les meilleurs moments pour planter les achillées sont, comme pour la plupart des vivaces, le printemps et l’automne. Avant de les planter, plonger les mottes dans l’eau, c’est-à-dire les laisser dans un seau d’eau jusqu’à la disparition des bulles d’air à la surface. Après la plantation des vivaces, il faut arroser encore une fois copieusement. Cela permet à la motte de racines fraîchement installée de s’unir plus rapidement à la terre autour.

Achillée Achillea Coronation Gold

’Coronation Gold’ est une des variétés d’achillée à fleurs jaunes les plus populaires

Soins

Au jardin, les achillées ne font pas vraiment partie des vivaces à la plus longue durée de vie; après environ 5 ans, elles sont finies la plupart du temps. Sauf si les plantes sont divisées régulièrement tous les 3 à 4 ans. La meilleure période pour cela est le printemps après le bourgeonnement ou en début d’automne aussitôt après la floraison. Enfoncez la bêche à profondeur des racines autour de la touffe et arrachez le morceau à diviser avec la bêche. Ensuite, divisez en deux avec la bêche la motte de terre envahie de racines. Ajoutez une poignée de poudre de corne dans le trou de plantation des nouvelles plantes pour faciliter leur enracinement. Il faut bien arroser l’achillée après la plantation.

Vous obtiendrez des ombelles plus denses en pinçant les tiges à croissance faible. Si vous éliminez les ombelles fanées suffisamment tôt, une remontée de fleurs se produit dans la plupart des cas. En règle générale, il n’est pas nécessaire de fertiliser. Au contraire : la solidité des hybrides millefeuille peut même pâtir sur des sols trop riches. Mais vous pouvez aider les espèces qui préfèrent un sol riche à démarrer avec un apport de compost au printemps.


Vous ne devez arroser régulièrement votre achillée que juste après la plantation. Sinon, la plupart des espèces et variétés s’accommodent mieux de sols secs que trop humides. Evitez absolument l’eau stagnante car elle peut conduire à la pourriture des racines.

Taille

L’achillée peut être rabattue jusqu’à la base à l’automne. Mais comme ses ombelles sont très solides et sont d’un bel effet au jardin, laissez-les pendant l’hiver et ne prenez le sécateur que juste avant la reprise de la végétation.

Division de l’achillée

Rajeunissez votre achillée en la divisant tous les 3 à 4 ans

Utilisation

Le type d’utilisation dépend de la hauteur. Tandis que l’achillée commune agrémente surtout les jardins naturels, l’achillée jaune et l’achillée noble (Achillea Millefolium et hybrides Filipendulina) accompagnent parfaitement de nombreuses vivaces adaptes du soleil et sont particulièrement bien mises en valeur en solitaire. Elles créent de beaux contrastes avec des plantes aux fleurs de forme différente, par exemple l’échinacée pourpre (Echinacea), la sauge (Salvia) ou le chardon bleu (Echinops) et les graminées. Les variétés basses conviennent dans les jardins de rocaille ainsi que dans des auges et des coupes.

Les espèces hautes d’achillée surtout sont de bonnes fleurs à couper, mais elles sont aussi idéales pour réaliser des bouquets séchés. L’achillée commune est utilisée comme remède depuis des siècles, elle a une action analgésique.

Espèces et variétés

Du point de vue du jardinier, l’achillée commune (Achillea millefolium) et l’achillée jaune (Achillea filipendulina) sont particulièrement intéressantes. Mais ces espèces sont rarement utilisées dans les jardins, ce sont plutôt les hybrides. On fait la différence entre les hybrides millefeuille de couleurs variées et les révolutionnaires hybrides filipendulina. Pour comprendre la différence, transportez-vous en pensées dans une prairie. L’achillée commune, prisée dans la médecine populaire, est aussi très appréciée des moutons. Sa capacité à rebourgeonner après avoir été broutée, est aussi utilisée au jardin, car ici aussi, après avoir été rabattue, elle fleurit une seconde fois, et cela, jusqu’à l’automne.

Achillée et graminées

Les nouvelles achillées hybrides garantissent des tons flamboyants dans les massifs

La prolifération est une autre stratégie de survie de l’achillée commune. Si elle a la place de cheminer, il peut en résulter de belles combinaisons imprévues. Au contraire, l’achillée jaune, connue des jardins champêtres, et ses hybrides poussent plutôt en touffe. C’est pourquoi elles sont très populaires chez les jardiniers et font partie entretemps de l’assortiment standard en plantes vivaces des jardiniers amateurs. Quelques unes des hybrides filipendulina proviennent de la culture de Ernst Pagels, un célèbre obtenteur d’achillées de Frise orientale qui, dans les années 1990, découvrit une nouveauté dans son exploitation horticole plutôt par hasard. La vivace classique jaune Achillea filipendulina s’était croisée avec des formes sauvages dans un champ voisin. Entretemps, une nouvelle génération de variétés à la longue floraison, solides et ne proliférant pas, d’hybrides Filipendulina est née de cette découverte, par exemple la ’Walter Funke’ rouge orangée ou ’Terracotta’ dont la couleur tient la promesse de son nom. Outre les vivaces de massif normales, il existe aussi quelques espèces et variétés qui conviennent au jardin de rocaille, par exemple l’achillée couvre-sol.

Multiplication

Les achillées se multiplient aussi bien par division que par semis. Mais les semis sont rarement de lignée pure surtout dans le cas des hybrides.

Maladies et parasites

Les achillées sont des plantes très robustes. Elles peuvent parfois être infestées par le mildiou et l’oïdium ou la rouille. Si l’emplacement est trop humide, les escargots peuvent aussi devenir un problème, c’est pourquoi il faut rendre perméables les sols lourds avec un peu de gravier.

Questions fréquentes

Comment les achillées sont-elles faites ?

Selon l’espèce, les achillées peuvent pousser en touffe ou en couvre-sol tapissant et mesurent entre 10 et 150 cm de haut. Les feuilles sont finement pennées, les pédoncules solidement dressés. La forme des fleurs marquante est constituée de nombreuses petites fleurs qui forment des ombelles.

Quand fleurissent les achillées ?

La plupart des espèces et variétés d’achillée fleurissent à partir de juin, quelques unes même jusqu’en septembre.

L’achillée est-elle vivace ?

Avec une durée de vie de tout juste 5 ans, l’achillée est certes une vivace, mais pas durable. Pour prolonger sa durée de vie, il faut diviser la plante après 3 ou 4 ans.

Comment avez-vous trouvé cet article?