Sujets

Agave

Sarah Stehr Sarah Stehr

Les agaves séduisent par leurs rosettes de feuilles décoratives. Les succulentes rarement rustiques sont utilisées chez nous surtout comme plantes d’intérieur ou cultivées en bac.

Origine et aspect

Les agaves (Agave) sont des plantes succulentes d’intérieur et des plantes cultivées en bac qui se caractérisent par leurs feuilles très ornementales, charnues, en forme d’épée qui émanent d’une base en forme de rosette. Chez certaines espèces, la rosette de feuille se situe sur une courte racine. Selon les espèces, elles sont vertes ou bleu-vert mais il existe aussi des variétés multicolores, par exemple l’agave americana var. medico-picta ‘Alba’ dont les feuilles individuelles sont pourvues d’une bande blanche. Les plantes succulentes sont très résistantes à la sécheresse: comme l’aloe et les sedums, elles accumulent l’eau dans leurs feuilles charnues. De plus, la surface de la feuille est souvent recouverte d’une couche cireuse et pourvue de petits poils qui les protègent des vents desséchants. C’est pour cette raison que les agaves survivent bien aux périodes de sécheresse prolongées. Selon les espèces, les feuilles individuelles peuvent mesurer jusqu’à 150 centimètres de long et 20 centimètres de large. Avec les années, certaines espèces se sont développées parfois en spécimens imposants.

Les agaves proviennent du sud de l’Amérique du nord, d’Amérique centrale et des régions nord de l’Amérique du sud où ils poussent dans les déserts et semi-déserts. Mais vous avez certainement été aussi frappé par les agaves imposants poussant librement dans le bassin méditerranéen, sur la Costa Brava ou sur une des îles grecques par exemple. Les premiers spécimens y ont été introduits après la découverte de l’Amérique et se sont progressivement davantage répandus.

Dans leur région d’origine au Mexique et en Amérique centrale, les succulentes revêtent une importance économique majeure. L’agave sisalana (Agave sisalana) est par exemple cultivé pour produire une fibre importante et le sirop d’agave souvent utilisé dans la cuisine d’Europe centrale est produit à partir de différentes espèces d’agaves. Sans oublier évidemment l’un des produits les plus importants et aussi les plus profitables de l’agave: la tequila, une eau-de-vie possédant un taux d’alcool très élevé qui est produit exclusivement à partir du cœur de l’agave bleu (Agave tequilana).

La famille des Agavacées comprend bien plus de 200 espèces. L’agave americana (Agave americana) notamment est bien connu des jardiniers. Il est recommandé de le cultiver uniquement dans des bacs vraiment grands à cause de la taille importante de la rosette de feuilles pouvant faire jusqu’à trois mètres de diamètre. Il est l’un des agaves les plus rustiques et peut survivre facilement à des températures inférieures à dix degrés Celsius. Même si quelques rares espèces d’agaves comme l’Agave megalacantha ou l’Agave parryi sont tout à fait rustiques ici, la plupart des espèces ne résistent pas à l’hiver à l’extérieur et sont donc surtout pour être plantés en bac ou comme plantes d’intérieur. On recommande avant tout les espèces qui restent petites comme l’agave filifera ou l’agave de la reine victoria.

Agave en floraison

Les fleurs de l’agave americana (Agave americana) atteignent des hauteurs pouvant aller jusqu’à douze mètres. La plante meurt après la floraison

L’agave fait partie de la famille des Asparagaceae (Asparagaceae). Et la hampe florale qui, selon les espèces, peut atteindre jusqu’à douze mètres de haut et émane du milieu de la rosette de feuille évoque effectivement à première vue une asperge. C’est l’agave americana surtout qui possède une grande hampe florale. Mais il peut se passer quelques années avant la floraison. Cette espèce fleurit dans son lieu naturel après dix ou quinze ans, et après cinquante ans en Europe centrale. On estimait même jadis que la plante ne formait des fleurs qu’après une centaine d’années. C’est pourquoi le nom de «plante centenaire» est resté jusqu’à nos jours. C’est aussi pour cette raison que l’agave americana est appelé en anglais «century plant». Un agave en floraison est donc très rare. Heureusement, car beaucoup d’espèces meurent après la floraison. Quand l’agave fleurit, plusieurs éventails de fleurs se situent sur les tiges florales, parfois sur de courtes tiges composées de nombreuses fleurs individuelles souvent jaunes.

Utilisation

Dans nos contrées, on utilise les agaves surtout comme plantes d’intérieur ou on les cultive en pot à cause de leur faible résistance au froid dans l’ensemble. Privilégiez à l’intérieur un endroit ensoleillé sur le rebord de la fenêtre. L’emplacement doit aussi être chaud et ensoleillé sur la terrasse. Les agaves peuvent rester à l’extérieur de mai à octobre. Si l’on vit dans une région où les hivers sont doux, on peut aussi planter les agaves rustiques dans le jardin mais il faut alors choisir un endroit protégé le long du mur de la maison ou par exemple devant un mur en pierres naturelles qui dégage de la chaleur la nuit. Les agaves étant fragiles à l’humidité de l’hiver, il est indispensable que le sol soit bien drainé.

Plantation

Concernant la plantation des agaves, le choix du contenant adéquat et du substrat est essentiel. Les plantes succulentes ne supportent pas l’humidité et préfèrent généralement un sol sec, c’est pourquoi ils doivent absolument être munis d’un trou de drainage. Pour garantir un bon drainage, vous devez verser une couche de drainage composée d’argile expansée ou d’un autre matériau à gros grains. Les agaves sont très souvent cultivés dans un terreau pour fleurs normal en jardinerie. Mais pour qu’ils prospèrent bien, ils ont besoin d’un substrat pour succulentes car leurs exigences sont identiques à celles des cactus. Le substrat idéal est bien perméable, pauvre en nutriments et regorge de composants minéraux comme la lave granulée ou le sable de quartz.

Agave américaine (Agave americana)

L’agave americana (Agave americana) est l’une des espèces les plus connues et atteint un diamètre jusqu’à trois mètres

Taille

Les agaves ne doivent jamais être coupés. Mais pour des raisons esthétiques, on enlève les feuilles fanées en les coupant avec un couteau aiguisé sous la rosette. Etant donné qu’on peut sérieusement se blesser avec les extrémités des feuilles pointues de certaines espèces, certains jardiniers amateurs les coupent régulièrement avec le sécateur.

Protection hivernale et hivernage

La plupart des agaves ne sont pas rustiques et doivent donc passer l’hiver dans un endroit lumineux dans la maison ou dans une serre. Le moment où il faut rentrer les plantes à l’intérieur dépend de l’espèce. Vous devez donc pour cela vous informer sur la rusticité de l’agave en question car quelques espèces supportent parfaitement le gel à court terme et d’autres au contraire pas du tout. Pour une plus grande sécurité, nous vous recommandons un lieu d’hivernage à l’abri du gel. La température optimale est comprise entre 10 et 15 degrés Celsius. Il ne faut pas fertiliser la plante en hiver et vous devez aussi arroser parcimonieusement. La motte doit jamais être complètement sèche. Plus il fait chaud et ensoleillé pendant l’hivernage de l’agave, plus son besoin en eau est évidemment plus élevé.

Lorsqu’il fait plus chaud à la fin du printemps, les agaves peuvent de nouveau être placés à l’extérieur. Mais il faut d’abord placer les pots quelques jours à la mi-ombre pour habituer doucement les plantes à des températures plus hautes. Les agaves déterrés ont besoin, surtout les premières années après la plantation, d’une protection supplémentaire, par exemple avec des brindilles ou un voile. Pour éviter l’humidité de l’hiver, on conseille aussi un auvent.

Agave à cou de cygne (Agave attenuata)

Les espèces d’agaves plus petites comme l’agave à cou de cygne (Agave attenuata) sont parfaites pour être plantées en pot

Autres conseils d’entretien

Les agaves étant originaires des déserts et semi-déserts, ils ne doivent être arrosés que très modérément. La règle générale: il vaut mieux arroser avec peu d’eau que trop car les succulentes sont très sensibles à l’eau stagnante. Les plantes ont aussi besoin d’eau dans leurs quartiers d’hiver, en tout cas suffisamment pour que la motte ne dessèche jamais complètement. Utilisez de préférence de l’eau de pluie pour arroser mais les agaves supportent très bien aussi l’eau dure du robinet. L’été, il faut les fertiliser tous les 14 jours avec l’eau d’arrosage. Un engrais pour succulentes est par exemple parfait. Contrairement à beaucoup d’autres plantes d’intérieur, les agaves supportent un air très sec, une humidification supplémentaire n’est donc pas nécessaire. Il faut rempoter les succulentes toutes les trois ans à peu près. Vous devez impérativement porter des gants pour le faire car les épines sur les extrémités des feuilles sont coriaces!

Multiplication

En général, on multiplie les agaves par rejets car la multiplication par semis est très compliquée en raison de la rareté des fleurs. Mais toutes les espèces d’agaves forment des rejets, c’est-à-dire des boutures ou pousses latérales. Si on les laisse pousser et qu’on ne les enlève pas, ils deviennent de plus en plus grands avec le temps et évincent à un moment donné la plante mère. Il faut soit déterrer délicatement les rejets avec les racines soit les enlever avec un couteau ou des ciseaux. Plantez-les ensuite dans une terre à cactus et placez-les dans un endroit chaud et lumineux sans être toutefois exposés en plein soleil. Comme pour les spécimens adultes, la progéniture ne doit être arrosée que modérément.

Maladies et parasites

Les agaves sont très robustes et ne sont touchés que rarement par les maladies et parasites. Si les feuilles inférieures deviennent jaunes ou ridées après le rempotage, c’est le signe que la pante n’a pas poussé correctement ou que le substrat n’est pas optimal. Il faut alors rempoter à nouveau votre agave le plus rapidement possible. Si l’agave est trop humide, cela peut conduire à la pourriture des racines.

Comment avez-vous trouvé cet article?