Sujets

Asters

Eva Monning Eva Monning

Que serait l’automne sans la mer de fleurs des asters? Nous vous présentons cette ’étoile du jardin’, facile à entretenir, dans toute sa diversité.

Origine

Avec plus de 180 espèces connues, les asters (Aster) font non seulement partie de la grande famille des composées, mais aussi de celle dont ils tiennent leur nom, les astéracées. Ces plantes sont originaires d'Amérique et d'Afrique ainsi que de la région eurasienne. Ces composées colorées décorent le jardin à la fin de la saison avec une abondance de fleurs inhabituelle pour cette période de l'année, sans se montrer pourtant exigeantes.

Attention: Sur le plan taxonomique, les espèces d'asters nord-américaines sont désormais regroupées sous leur propre nom de genre en raison de leurs grandes différences génétiques avec les espèces eurasiennes, et ne sont donc plus considérées comme des asters au sens strict. Sont notamment concernées les formes de jardin bien connues de l’aster à feuilles lisses ou aster de Nouvelle-Belgique, l'aster à feuilles rugueuses, l’aster myrte et les asters buissonnants, désormais rattachés au genre "Symphyotrichum", ainsi que l’aster d’été (anciennement Aster chinensis, aujourd’hui Callistephus chinensis) et l’aster doré (anciennement Aster linosyris, aujourd’hui Galatella linosyris). Cette subdivision ne s’est toutefois pas encore imposée auprès des jardiniers amateurs ni dans le commerce des plantes. C’est pourquoi ce portrait du genre rassemble toutes les variétés de jardin traditionnellement connues sous le nom d’ «asters».

Jardinière

De jeunes asters aux feuilles lisses (Symphyotrichum novi-belgii) associés à de la sauge ‘Tricolor’, du lierre et une guirlande de physalis sont du plus bel effet dans une jardinière.

Aspect et port

Étant donné le grand nombre d’espèces, on trouve parmi les asters qui appartiennent essentiellement aux vivaces, une grande palette de tailles, couleurs et ports. Ces «étoiles du jardin» peuvent mesurer quelques centimètres à trois mètres de haut. La forme, le positionnement et l’aspect des feuilles varient également selon les espèces. Tous les asters ont toutefois en commun leurs fleurs caractéristiques en forme de corbeille, dont les longues fleurs ligulées dans les tons de blanc, rose et bleu entourent des petites fleurs tubulaires jaunes disposées au milieu. Elles sont soit solitaires, soit en bouquets à l’extrémité d’une tige légèrement poilue. Les asters peuvent être des plantes ornementales annuelles ou bisannuelles et la plupart forment un rhizome.

Emplacement et sol

Les asters apprécient généralement les sols moyennement riches en nutriments, les sols trop pauvres devant être améliorés avec du compost. L’aster amelle (Aster amellus), aster de montagne, et la reine-marguerite, aster d’été (Callistephus chinensis), apprécient les sols calcaires et tolèrent donc aussi les sites pauvres en nutriments. Les asters de montagne conviennent pour les jardins de rocaille et supportent également bien les périodes de sécheresse. La plupart des espèces d’asters affectionnent les emplacements ensoleillés, mais l’aster à grandes feuilles (Aster macrophyllus), l’aster sauvage (Aster ageratoides) et l’aster à rameaux étalés (Eurybia divaricata), blanc, conviennent aussi pour les emplacements semi-ombragés. Les variétés de petite taille peuvent aussi être plantées sur de grandes surfaces comme couvre-sols à floraison automnale, y compris dans des endroits délicats, sous les arbres.

Asters d’automne

Les étoiles du jardin dans le jardin champêtre: Les espèces hautes, telles que les asters à feuilles rugueuses et les asters à feuilles lisses, brillent de loin au-dessus de la clôture en bois.

Plantation et entretien

Les meilleurs moments pour planter les asters sont de mars à mai et de septembre à novembre. Les asters de montagne et d’été doivent plutôt être plantés au printemps, ils pousseront ensuite mieux. Une fois qu’ils ont pris racine, les soins se limitent essentiellement à la taille en mars (il suffit simplement de pincer les tiges sèches), à un amendement occasionnel et à un arrosage modéré. Seules les espèces hautes sont amendées par un apport de compost au printemps. Pour les multiplier, mais aussi pour continuer à profiter de la belle floraison des asters au fil des ans, il faut régulièrement déterrer les plantes, les diviser, puis les replanter.

Taille

Coupez les tiges fanées au printemps à environ une largeur de main au-dessus du sol. Ajoutez les parties de plantes saines au compost. Si les asters sont touchés par l’oïdium, les parties taillées doivent être éliminées dans les déchets résiduels. L’aster buissonnant (Symphyotrichum dumosus) forme d’épais coussins par rejets. Pour que ces derniers restent bien compacts, rabattez les plantes de moitié après la floraison et répandez du compost mûr entre deux. Une taille de formation n’est sinon pas utile pour les asters.

Bouquet de fleurs

Les asters sont de ravissantes fleurs coupées. Un accueillant petit bouquet d’asters à feuilles rugueuses, de dahlias, d’orpins et d’immortelles d’argent

Utilisation

Les asters sont des fleurs typiques des jardins champêtres, mais ils sont aussi du plus bel effet en pot ou jardinière – toutefois uniquement jusqu’au printemps. Généralement comprimés, ils atteignent ensuite leur taille normale et ont leur place en pleine terre. Là ils rejoignent des orpins, des anémones d’automne, des rudbeckias, des dahlias et des chrysanthèmes d’automne. Les graminées d’ornement sont également de ravissantes compagnes. Très divers, les asters, même s’ils restent entre eux, n’ont jamais l’air ennuyeux. Leurs magnifiques tons de rouge et de violet s’harmonisent merveilleusement. Si vous choisissez le bon emplacement et que vous respectez quelques principes d'entretien simples, vous pourrez profiter pendant plusieurs années de ces vivaces colorées, tout comme les nombreux papillons et abeilles qui, surtout en automne, apprécient ces fleurs riches en nectar et en pollen.

Chaise longue dans le jardin

Les asters d’automne, anémones d’automne, herbes aux écouvillons pourpre ‘Rubrum’ et laîches d’automne (carex comans bronze) font de cette confortable chaise longue un endroit favori.

Les espèces buissonnantes basses sont les mieux mises en valeur en petits groupes en première ligne et donnent de superbes bordures de massif. Les espèces hautes peuvent aussi être plantées en solitaire. Leurs fines tiges ont alors absolument besoin d’un soutien robuste. Attention: Certaines variétés d’asters ont tendance à perdre leurs feuilles à partir du bas et à se dégarnir. Un arrosage régulier permet seulement de l’éviter en partie. La perte des feuilles est un mécanisme de protection normal, souvent constaté en cas de sécheresse. C’est pourquoi il est conseillé de planter en pleine terre les grandes variétés loin derrière et de placer devant des plantes plus petites mais opaques qui cacheront les tiges sèches.

Espèces

Si vous vous intéressez de plus près aux asters, vous serez surpris de découvrir le grand nombre d’espèces, dont les variétés nous ravissent avec leur profusion de fleurs en été et en automne. Les asters d’été annuels (Callistephus chinensis) peuvent atteindre 20 à plus de 100 centimètres de haut et fleurissent dès juillet dans les tons blancs, roses, violets ou jaunes. Ils affectionnent les endroits chauds en plein soleil. Les fleurs des asters d’été sont généralement doubles et leur diamètre peut dépasser 10 centimètres, ce qui en fait de belles fleurs coupées.

Asters d’été

Les fleurs des asters d’été sont souvent de grosses fleurs doubles.

Les asters à feuilles rugueuses, les asters à feuilles lisses et les asters buissonnants sont les plus représentés parmi les fleurs qui fleurissent en septembre et octobre. Les asters à feuilles rugueuses et à feuilles lisses (Symphyotrichum novae-angliae et Symphyotrichum novi-belgii) dominent toutes les plantes voisines et dépassent des clôtures avec leur hauteur impressionnante qui peut atteindre 1,20 mètre. N’oubliez pas de les soutenir à temps! Veillez à les espacer pour réduire le risque de maladies cryptogamiques. Les asters buissonnants font honneur à leur nom et forment des coussins très florissants pouvant atteindre 50 centimètres de haut en bordure des chemins ou des parterres. Ici dominent les tons bleus et violets. Petite aide à l’achat: Lors d’une étude comparative des plantes vivaces, les variétés d’asters buissonnants ‘Apollo’, ‘Blauer Gletscher’, ‘Herbstgruß vom Bresserhof’, ‘Niobe’, ‘Rosenwichtel’ et ‘Zwergenhimmel’ ont été classées comme «excellentes».

Aster à feuilles rugueuses ‘Andenken an Paul Gerber’

Aster à feuilles rugueuses (Symphyotrichum novae-angliae ‘Andenken an Paul Gerber’)

L’aster fausse bruyère (Symphyotrichum ericoides, également appelé aster myrte) forme un buisson très ramifié et se pare jusqu’en novembre d’innombrables petites fleurs blanches, roses ou lilas. Important: Évitez l’eau stagnante! Les asters des Alpes (Aster alpinus) ne dépassent pas 20 centimètres de haut. Ils conviennent parfaitement pour les petits jardins de rocaille. Plantez-les en automne pour que leur floraison soit plus belle au printemps. Bien que leurs noms soient similaires, ne les confondez pas avec les asters de montagne (Aster amellus). Ces derniers apprécient que l’on répande de temps en temps du calcaire autour des plantes car ils ne supportent pas les sols acides (d’où vient leur autre nom d’aster calcaire). Avec les asters d’été, les asters de montagne font partie des espèces les plus précoces car leurs hautes touffes compactes fleurissent dès juillet. L’aster de montagne ’Veilchenkönigin’ est bleu violet très foncé et particulièrement compact. Une spécialité parmi les asters est l'aster doré (Galatella linosyris). Il se distingue surtout de ses parents par sa touffe de fleurs jaune d’or qu’il porte d’août à septembre sur des tiges pouvant atteindre 50 centimètres de haut. Il n’a pas de fleurs ligulées, mais uniquement des fleurs tubulaires, ce qui produit l’effet d’une touffe pelucheuse. Les asters dorés aiment le soleil et résistent très bien à une sécheresse durable.

Aster doré (Galatella linosyris)

Les fleurs de l’aster doré (Galatella linosyris) se distinguent sensiblement des fleurs d’aster typiques.

Multiplication

Mieux vaut diviser les asters d’automne au printemps. Enfoncez une bêche en position inclinée dans la terre et retirez délicatement les rhizomes du sol. Coupez ensuite des morceaux avec deux ou trois yeux pour obtenir de nouvelles pousses. Les morceaux seront replantés dans d’autres endroits ensoleillés et riches en nutriments. Éliminez préalablement les pousses sauvages. Enfoncez les morceaux dans le sol aussi profondément que la plante-mère précédemment. Un bon arrosage favorise l’enracinement dans les premières semaines qui suivent la division.

Diviser les asters

Même si vous ne souhaitez pas multiplier vos asters, les rhizomes doivent être régulièrement divisés.

Maladies et parasites

Si la plante présente des feuilles molles et des pousses noires, elle souffre de flétrissement de l'aster et doit être enlevée avec ses racines. Veillez si possible à acheter des espèces cultivées résistantes au flétrissement. Un suramendement, ainsi que le stress lié à la chaleur et à la sécheresse favorisent l’oïdium. Pour les endroits chauds et secs du jardin, mieux vaut ainsi opter par précaution pour des variétés qui supportent la chaleur. L’aster à feuilles rugueuses (Symphyotrichum novae-angliae), l’aster des Alpes (Aster alpinus) et l’aster du début de l’été (Aster tongolensis) sont, entre autres, des variétés qui échappent à l’oïdium. La lutte contre l'oïdium à l'aide de soufre mouillable n'est possible qu'au tout début de l'infestation, afin d’endiguer la propagation.

Questions fréquentes

Que sont les asters?

Les asters appartiennent à la famille des composées. Il existe au total plus de 180 espèces d’asters, parmi lesquelles l’aster de montagne, l’aster à feuilles lisses ou aster de Nouvelle-Belgique ou encore l’ aster d’été. Les asters sont originaires d’Amérique, d’Afrique et d’Eurasie. La plupart des espèces sont des plantes vivaces.

À quoi ressemblent les asters?

Selon l’espèce et la variété, les asters peuvent avoir un aspect très différent. Il en existe des tout petits qui ne mesurent que quelques centimètres de haut et des grands qui peuvent atteindre jusqu’à trois mètres de haut. Tous les asters possèdent les fleurs typiques de cette plante, en forme de petites corbeilles. Les fleurs ligulées qui entourent les fleurs tubulaires jaunes du milieu arborent des nuances très variées de bleu, rose et blanc selon l’espèce et la variété.

Quand peut-on planter des asters?

Les asters se plantent de préférence entre mars et mai ou entre septembre et novembre.

Quand doit-on couper les asters?

Au printemps, on peut couper les tiges fanées à environ une largeur de main au-dessus du sol.

Quels sont les asters rustiques?

Sauf pour les asters d’été annuels, tous les asters sont rustiques et n’ont pas besoin d’une quelconque protection hivernale.

Comment avez-vous trouvé cet article?