Sujets

Azalées

Christa Klus-Neufanger Christa Klus-Neufanger

Les azalées sont d’impressionnants buissons fleuris qui se plaisent dans des emplacements acides. Découvrez ici ce qui est important pour la plantation et les soins des azalées d’intérieur et de jardin.

Origine

Les azalées dénommées ainsi d’après leur vieux nom scientifique "Azalea" sont en fait une vieille famille de plantes qui est maintenant systématiquement classée parmi les rhododendrons. Le terme d’azalée est cependant couramment utilisé de nos jours en Français. L’azalée est la seule plante d’ornement qui s’est fait une place dans les maisons et les jardins alors que les azalées de jardin et les azalées d’intérieur ont des origines totalement différentes. On désigne sous le nom d’azalée d’intérieur essentiellement les variétés de l’azalée d’Inde (hybrides de Rhododendron Simsii) qu’on appelle aussi azalées en pot. C’est au milieu du 19ème siècle qu’elles ont été introduites en Europe par la Compagnie des Indes Orientales bien qu’elles soient en fait principalement originaires de Chine.

On classe parmi les azalées de jardin ou azalées des champs surtout des espèces de rhododendrons qui, à la différence des représentants des rhododendrons persistants,sont plus ou moins caduques, c’est-à-dire qu’ils perdent leurs feuilles pour l’hiver ou au cours de l’hiver. On distingue alors deux grands groupes:

  • Les azalées caduques qui, selon leur apparition, sont subdivisées soit selon leur lieu d’origine ou selon leur espèce d’origine.
  • Les azalées du Japon trouvent leur origine dans des espèces originaires du Japon avec lesquelles on a ensuite continué la culture en Europe. En Europe Centrale, elles sont généralement persistantes ou semi-persistantes.
Azalées du Japon

Les azalées du Japon enchantent les jardins par leur floraison abondante.

Aspect et port

Les azalées forment des buissons relativement bas. Selon leur hauteur de croissance, le commerce spécialisé fait souvent la différence entre les variétés naines (jusqu’à 40 centimètres), celles de petite taille (jusqu’à 80 centimètres), de taille moyenne (jusqu’à 150 centimètres) ou à port élevé (plus de 150 centimètres). Les azalées du Japon sont principalement des variétés basses, à petites feuilles et aux rameaux minces. Elles dépassent rarement plus d’un mètre et demi de hauteur. Toutes les azalées ont un port buissonneux et poussent plutôt en largeur qu’en hauteur. Comme les rhododendrons, elles offrent une diversité étonnante de coloris et de formes, et leurs fleurs poussent en ombelles et sont souvent en forme de trompette. Il existe des variétés simples et doubles. Elles prennent parfois une couleur automnale impressionnante, et chez certaines, on remarque un intéressant bourgeonnement coloré.

En fonction de leur lieu de vie, en intérieur ou dans un jardin, on constate des périodes de floraison différentes: Les azalées d’intérieur fleurissent surtout en hiver ou au début du printemps, elles ne sont pas rustiques et gèlent quand la température approche de zéro. Elles peuvent passer l’été en extérieur dans un endroit ombragé et abrité du vent. La période de floraison des azalées des jardins est le printemps, les fleurs apparaissent selon les variétés entre mars et mai. Dans le commerce spécialisé, on fait souvent la distinction entre floraison précoce, médiane ou tardive. La palette de couleurs s’étend du blanc au jaune et à l’orange en passant par le rose, le rouge et le violet. Les feuilles de l’azalée sont toujours simples et n’ont pas de stipules, leur forme elliptique ou ovoïde est caractéristique. Selon les espèces, une autre caractéristique peut être une pilosité ou la formation d’une glande.

Azalées à fleurs de couleurs différentes

Les fleurs des azalées resplendissent, selon les espèces, dans des couleurs soutenues ou douces.

Emplacement et sol

Les espèces sauvages d’azalées poussent dans les forêts fraîches et humides des montagnes: Elles aiment donc être protégées des forts rayons UV et du vent même dans un jardin. Elles apprécient de préférence un endroit sous la couronne clairsemée d’un arbre qui laisse pénétrer suffisamment de lumière jusqu’au sol et apporte aussi une humidité assez élevée. Mais par principe, les azalées supportent plus de soleil que les rhododendrons. Les racines s’étendent presque à l’horizontale dans les centimètres supérieurs du sol qui est généralement enrichi d’une grande quantité d’humus. Il est important que le soleil dispose suffisamment d’humidité mais qu’il ne se forme pourtant pas d’eau stagnante. Un taux de pH entre quatre et cinq est idéal: Peu de plantes apprécient autant d’acidité.

A l’intérieur, les azalées d’intérieur apprécient des températures autour de 15 degrés Celsius. Dans un environnement plus chaud, il faut les arroser plus abondamment. Dans les endroits où le Rhododendron simsii ne se sent pas bien, l’azalée d’intérieur réagit en perdant ses feuilles et ses boutons. La variété ’Christine’ passe pour être particulièrement tolérante à la chaleur. A partir de la mi-mai, l’azalée d’intérieur doit passer la saison chaude à l’ombre d’un arbre feuillu. Pour que le pot ne chauffe pas trop, on peut l’enterrer dans le sol. Avant les gelées, l’azalée d’intérieur doit être rentrée et placée dans un endroit clair et frais. Si on ne respecte pas cette étape, les boutons se dessèchent. Une azalée d’intérieur qui commence à fleurir doit être placée un peu plus au chaud, mais sans dépasser 18 degrés Celsius. Il est important qu’elle s’adapte lentement au climat de la maison.

Azalées d’intérieur

Les azalées d’intérieur apprécient un emplacement de la maison clair et pas trop chaud.

Plantation

Peu de sols conviennent par nature aux azalées. Il faut leur apporter une grande quantité de matériau organique acide pour que la base convienne. Il n’est pas absolument nécessaire d’avoir recours à de la tourbe, des fibres d’écorces compostées, des feuilles de chêne pourries et de la terre de résineux constituent un milieu acide. Pour l’azalée, le trou de plantation doit être large, il doit faire quatre fois le diamètre de la motte de racines. Tout doit être parfait dès le début car les racines délicates des azalées n’aiment pas être dérangées par des travaux du sol. Il ne faut en aucun cas planter une azalée trop profondément car cela entrave le développement des racines et gêne la capacité de floraison. La meilleure période pour planter des azalées se situe au printemps après les gelées, elles ont ainsi le temps de bien s’établir avant l’automne. Du paillis étalé sur trois centimètres d’épaisseur immédiatement après la plantation, conserve l’humidité du sol tout en réprimant la concurrence d’autres plantes.

Conseils d’entretien

La fertilisation des azalées se fait normalement jusqu’à la mi-mai avec des copeaux de cornes riches en azote. Les engrais à diffusion lente doivent être pauvres en sel pour que les racines fragiles ne brulent pas. Les azalées ont un besoin assez important d’eau, la motte de racines doit ressembler à une éponge essorée. En culture d’intérieur, l’apport le plus efficace pour les azalées consistera à les immerger dans l’eau jusqu’à ce que plus aucune bulle d’air ne remonte. L’excès d’eau doit pouvoir s’écouler.

Immerger les azalées d’intérieur

Pour procurer un bon apport d’eau aux azalées, une immersion s’impose

Taille

En règle générale, les azalées n’ont pas besoin de taille de formation. On détache simplement les inflorescences fanées en les cassant. Si une correction s’impose, la taille des azalées se fait immédiatement après la floraison.

Protection hivernale

Pour les azalées de jardin, une couverture avec un paillis de protection est judicieuse pour empêcher le sol de geler. Pour éviter la dessication hivernale, il faut arroser régulièrement si le sol est nu.

Utilisation

Les azalées d’intérieur sont des stars fleuries dans l’appartement en hiver. Les petits représentants des azalées des jardins conviennent particulièrement bien à la création de jardins de rocailles et de jardins japonais. Les formes plus hautes se prêtent bien aux haies libres ou comme sujets isolés, en particulier plantées devant des rhododendrons assez grands ou dans un jardin de bruyère.

Azalées du Japon dans le jardin de rocaille

Les azalées du Japon sont de belles plantes pour les jardins de rocaille pas trop ensoleillés.

Espèces et variétés importantes

En horticulture, on subdivise les azalées caduques en fonction de leur origine. Par exemple, les azalées de Gand viennent de la ville belge de Gand et sont considérées comme le groupe de culture le plus ancien. Leur deuxième nom est azalées Pontica parce que le Rhododendron luteum (appelée autrefois Azalea pontica) a participé de manière significative au développement de la variété. Les azalées de Gand sont rustiques, atteignent jusqu’à trois mètres de hauteur, leurs fleurs en trompette sont relativement petites.

Les azalées Rustica sont de proches parentes des azalées de Gand mais elles possèdent des fleurs doubles. Leur désignation ancienne était Azalea rustica flore pleno. Les azalées Mollis descendent de l’ancienne Azalea mollis qui s’appelle aujourd’hui Rhododendron molle subsp. japonicum. Les azalées Occidentalis proviennent de l’azalée Rhododendron occidentale d’Amérique du Nord, les azalées Viscoca du Rhododendron viscosum également originaire d’Amérique du Nord. Parmi les azalées caduques, les azalées Knap-Hill élevées en Angleterre sont actuellement très appréciées parce qu’elles se distinguent par l’abondance de leur floraison, la diversité des coloris ainsi que leur robustesse même dans des emplacements peu favorables et aussi par leurs remarquables couleurs d’automne. Dans le commerce, on les appelle aussi souvent azalées parfumées.

Une floraison magnifique et des couleurs lumineuses caractérisent les azalées du Japon qui ne dépassent généralement pas un mètre de hauteur. Elles poussent généralement à plat. Ici aussi, on trouve un grand nombre de groupes, par exemple les azalées Arendsii ou azalées Aronense qui portent le nom de leurs éleveurs. Les azalées Kurume tirent leur nom de la ville du même nom du Sud du Japon. Les azalées Kaempferi se caractérisent par des fleurs relativement grosses, les azalées Kiusianum ont des fleurs et aussi des feuilles plus petites.

Multiplication

La multiplication des azalées se fait par bouturage et aussi de plus en plus fréquemment par culture tissulaire.

Maladies et parasites

Les otiorhynques et les araignées rouges figurent parmi les parasites les plus fréquents. Dans la maladie de la cloque des azalées, les limbes des feuilles sont épaissis, et plus tard poudrés de blanc. Le mildiou cause du souci principalement aux azalées Knap-Hill.

Comment avez-vous trouvé cet article?