Sujets

Berbéris

Les berbéris ont beaucoup à offrir: des fleurs éclatantes, des baies comestibles et souvent aussi des couleurs d’automne magnifiques. Voici comment mettre les multi-talents épineux correctement en scène au jardin.

Origine

Les berbéris (Berberis), également appelés épines-vinettes, sont un genre important qui regroupe environ 500 espèces d’arbustes. Tout comme les mahonias et les fleurs des elfes, ils appartiennent à la famille des berbéridacées (Berberidaceae). Les espèces sont répandues sur tous les continents, à l’exception de l’Australie, la plupart se trouvent en Asie de l’Est. Ils poussent presque exclusivement dans les zones de climat modéré et subtropical.

Le seul berbéris indigène en Allemagne est le berbéris commun (Berberis vulgaris, grande photo ci-dessus). Il est aussi appelé épine-vinette. Comme il agit comme hôte secondaire de la rouille noire, son utilisation au jardin fut toutefois interdite pendant plusieurs décennies et il était presque éradiqué dans la nature.

Berberis julianae

Le berbéris persistant julianae a des fruits violet foncé à l’automne

Aspect et port

Les berbéris sont des buissons de petite à moyenne taille, caducs à persistantsavec de petites feuilles, la plupart du temps oblongues à ovoïdes. Ils forment des couronnes très denses, souvent retombantes et leurs longs rameaux fins sont couverts d’épines plus ou moins longues, très pointues. L’écorce des branches et des rameaux est le plus souvent gris clair, le bois est relativement cassant et d’une couleur jaunâtre frappante. Les espèces caduques et quelques espèces persistantes aussi ont souvent de belles couleurs d’automne jaunes à rouge éclatant. Les berbéris persistants en partie changent aussi de couleur en hiver. Mais leur principal avantage réside dans leur feuillage dense toute l’année - protégeant ainsi toute l’année des regards indiscrets et du vent.

fleurs jaunes des berbéris

Les fleurs jaunes des berbéris sont de véritables aimants pour les insectes

Les fleurs sont relativement petites et jaunâtres et très fortement butinées par les insectes. Les fruits sont de petites baies, rondes à ovoïdes avec une peau rouge éclatante, violette ou presque noire. Ils sont comestibles et très populaires auprès des oiseaux aussi.

Baies de berbéris

Givrées, les baies de berbéris sont particulièrement décoratives. Elles restent sur le buisson jusque tard dans l’hiver

Emplacement et sol

Les berbéris préfèrent la plupart du temps les emplacements ensoleillés, mais poussent aussi en situation plus ombragée de façon satisfaisante. Il faut installer les espèces et variétés persistantes à l’ombre ou mi-ombre car leur feuillage peut être endommagé en hiver en cas de gel et de rayonnement solaire fort. Les berbéris ont peu d’exigences quant au sol, tant qu’il est perméable et pas trop pauvre en humus. Ils s’accommodent bien de tous les sols de jardin cultivés, moyennement secs à moyennement humides, acides à alcalins.

Plantation

Comme les berbéris sont généralement proposés en pots, on peut les planter tout au long de la saison. Toutefois, le printemps et le début de printemps sont les périodes de plantation appropriées pour les espèces persistantes. Il est déconseillé de planter à l’automne, du moins sur les emplacements ensoleillés, car les feuilles risquent d’être fortement endommagées. A la plantation, enrichissez les sols sablonneux ou argileux, pauvres en humus, de compost de feuilles.

Couleurs d’automne

A l’automne, le feuillage de l’épine-vinette de Thunberg devient rouge éclatant

Soins

Les berbéris sont très faciles à entretenir: Ils n’ont généralement besoin ni d’engrais ni d’arrosages supplémentaires s’ils sont bien enracinés. Il est utile de couvrir les racines d’un paillis d’écorce pour que le sol reste uniformément humide et étouffer les mauvaises herbes efficacement - chez les espèces basses surtout, arracher les mauvaises herbes dans les couronnes des buissons épineux n’est pas une partie de plaisir. Lorsque que vous vous occupez des berbéris, portez de préférence des gants de travail épais avec un revêtement en caoutchouc ou des gants spéciaux pour rosiers pour ne pas vous blesser avec les épines.

Tailler

Si vous avez acheté des petites plantes, rabattez les rameaux d’environ un tiers à la moitié dès la plantation pour qu’elles se ramifient bien. Après cette taille dite de plantation, les buissons se passent généralement de tailles ultérieures. Toutefois, on peut au besoin les rabattre à n’importe quelle taille pour restructurer les couronnes. Les berbéris supportent très bien d’être taillés et repartent de manière fiable même à partir des branches âgées.

Berbéris d’Ottawa

Les variétés comme le berbéris d’Ottawa ’Superba’, au feuillage sombre et à la croissance vigoureuse, font bonne figure aussi en plantation isolée

Topiaires et haies se taillent à la hauteur et largeur voulues comme d’habitude une à deux fois par an avec le taille-haie.

Utilisation

Les espèces caduques comme le berbéris de Thunberg ainsi que les berbéris aux feuilles de buis sont souvent utilisés pour des haies et des bordures. En raison de son feuillage persistant et de son port trapu, le berberis candidula est souvent utilisé aussi comme végétalisation de surface ou comme végétation de pierres tombales facile à entretenir.

Jardin de nœuds

Le berbéris de Thunberg, ici la variété ’Atropurpurea Nana’, convient parfaitement à la taille en topiaire. Ici, la variété naine à feuillage rouge a été combinée avec du buis en bordure

Les espèces persistantes de haute taille peuvent également s’utiliser pour des haies taillées ou libres. A cause de leur rameaux épineux, les grands berbéris sont la clôture de terrain idéale quand il s’agit d’écarter les visiteurs indésirables comme les chats errants. De plus, les buissons ont une forte valeur écologique: ils offrent du pollen et du nectar à de nombreux insectes et les oiseaux se servent volontiers des espèces de haute taille comme lieu de reproduction hors de portée des chats. Les baies sont une importante source de nourriture pour les oiseaux.

Fruits du berbéris

Les fleurs couleur maïs à jaune d’œuf du berbéris à feuilles étroites (Berberis x stenophylla) sont extrêmement décoratives

Dans les espaces verts publics, les berbéris sont plantés comme groupes d’arbustes peu exigeants. Les espèces à la floraison abondante en particulier, comme le berbéris à feuilles étroites (Berberis x stenophylla), sont aussi très attractives en plantation isolée dans les massifs et platebandes. Les espèces à croissance plus faible se cultivent bien aussi en bac et ne vous en voudront pas si vous oubliez à l’occasion de les arroser.

Conseil pour les amoureux de baies sauvages

Les fruits du berbéris commun (Berberis vulgaris) sont comestibles et riches en vitamine C. Mais comme ils sont très acides («épine-vinette») et qu’il ne faut pas consommer les graines, ils sont surtout utilisés pour des gelées, confitures multi-fruits ou jus. Autrefois, le jus de berbéris comme le jus de citron servait de médecine populaire en cas de fièvre et devait aider en cas de maladies pulmonaires, hépatiques et intestinales. Pour les fruits, on a sélectionné des variétés moins acides et même sans graines. Nous recommandons la variété fructifère du berbéris de Corée ’Rubin’ (Berberis koreana). Ses fruits comestibles sont très gros.

Baies de berbéris séchées

Les baies de berbéris séchées se marient très bien avec les mueslis ou les salades de fruits

On trouve les baies de berbéris séchées sur les marchés des cultures persiques. Elles sont souvent mélangées au riz comme source d’arômes. Important: les fruits des autres espèces sont considérés comme faiblement toxiques. De plus, un alcaloïde toxique est présent dans l’écorce et l’écorce des racines de tous les berbéris.

Espèces et variétés importantes

Il existe environ 15 espèces et hybrides de berbéris à avoir une grande importance d’un point de vue horticole. Parmi les plus populaires, on compte le berbéris à feuilles de buis (Berberis buxifolia ’Nana’) ainsi que plusieurs représentants persistants comme le berbéris julianae, berbéris x frikartii et berbéris candidula).

Berbéris thunbergii ’Atropurpurea’ et berbéris colonne ’Golden Torch’

Les couleurs éclatantes à l’automne sont le grand plus des berbéris caduques. Les feuilles pourpres du berbéris thunbergii ’Atropurpurea’ (à gauche) rayonnent d’un rouge carmin. Les feuilles vert-jaune du berbéris colonne ’Golden Torch’ deviennent jaune-orange flamboyant

Les berbéris de Thunberg (Berberis thunbergii), également appelés berbéris des haies, qui offrent aussi laplus grande diversité d’espèces, sont également très populaires chez les jardiniers. Dans les massifs, leurs formes naines, sphériques aplaties sont une vraie découverte. Essayez une fois les touches de couleur jaune clair rafraîchissante d’une ’Aurea’ ou l’effet havre de paix d’une sélection à feuillage sombre comme ’Bagatelle’. Ces arbustes structurants s’utilisent en bordure aussi bien qu’en plantation isolée. Avec une ’Atropurpurea Nana’, on compte 4 à 5 plantes par mètre. Pour les haies hautes, on a souvent recours au berberis thunbergii ’Atropuepurea’.

Berberis thunbergii ‘Powwow’

Les espèces caduques conviennent très bien en pot. Les couleurs d’automne de berberis thunbergii ’Powwow’ servent de décor à des arrangements de citrouilles. Dès qu’il gèle, il faut toutefois protéger la motte et envelopper le pot par exemple avec du papier bulles

Comme toutes les formes thunbergii, il se prête à la taille en topiaire et apporte de la diversité avec ses fruits décoratifs et ses couleurs automnales. A l’approche de l’hiver, l’éclat des feuilles pourpres rougeâtres des berbéris thunbergii devient plus intense. Les sujets à feuillage vert et jaune prennent des tons flamboyants.

Multiplication

Les berbéris se multiplient relativement facilement. En pépinière, cela se fait généralement par des boutures faiblement ligneuses au début de l’été. Les espèces caduques à la croissance plus vigoureuse, comme le berbéris d’Ottawa (Berberis x ottawensis) se cultivent bien aussi à partir de boutures dormantes. La culture à partir de graines est en principe possible aussi pour les espèces sauvages, mais généralement pas intéressante pour les jardiniers amateurs.

Maladies et parasites

Les berbéris persistants surtout sont peu infectés par les maladies. Mais, ils sont souvent victimes des charançons. Les berbéris caducs souffrent souvent de l’oïdium.

Comment avez-vous trouvé cet article?