Sujets

Bruyère, Erica

Si vous trouvez le jardin trop triste l’hiver, plantez des bruyères. La bruyère d'hiver (Erica), en particulier, défie le froid et les différentes variétés peuvent être combinées pour former des tapis de fleurs colorées.

Généralités

La bruyère ou Erica (Erica) est le genre éponyme de la famille des éricacées (Ericaceae). Parmi les plus de 800 espèces, la plupart sont originaires d'Afrique du Sud, et quelques-unes seulement du Proche-Orient ou d'Europe. Elles poussent au niveau de la mer jusqu’en altitude.

Les bruyères sont des arbrisseaux nains persistants, la plupart du temps compacts, mais certaines espèces poussent en forme d’arbre et peuvent atteindre jusqu’à 10 mètres de haut. Les feuilles se dressent en verticilles, plus rarement opposées ou espacées. Les fleurs mesurent pour la plupart jusqu’à 10 millimètres et possèdent un double périanthe avec sépales, corolle et étamines qui émergent de la corolle. La palette de couleurs des fleurs va du blanc au rose et du rouge carmin au pourpre. Les bruyères s’épanouissent de préférence sur des emplacements ensoleillés, mais tolèrent aussi des endroits mi-ombragés. Ils se trouvent principalement sur des sols sableux ou pierreux.

La bruyère carnée ou bruyère des neiges (Erica carnea) est originaire d’Europe. Elle a la plus grande importance en tant que plante de jardin et pousse dans les Alpes jusqu'à une altitude de 2700 mètres. Elle forme des arbrisseaux nains jusqu’à 30 centimètres de haut. Ses feuilles persistantes ressemblent à des aiguilles, les inflorescences sont composées de nombreuses petites fleurs, roses ou rougeâtres et d’environ 8 millimètres de long. La bruyère des neiges fleurit de janvier à avril, elle est une importante plante mellifère précoce. Elle ne s’accommode certes pas de la plupart des types de sols trop lourds, mais préfère la terre calcaire, contrairement aux autres bruyères. Les plantes sont proposées dans de nombreuses variétés.

Bruyère à clochettes

La bruyère à clochettes sud-africaine ’Paola’ (Erica gracilis) impressionne avec ses fleurs en forme de clochettes

Une autre plante de jardin populaire est la bruyère à clochettes (Erica gracilis), qui vient d'Afrique du Sud. Il ne tolère pas le calcaire et gèle à mort lors de gelées sévères. La bruyère vagabonde ou bruyère d’été (Erica vagans) fleurit de juillet à septembre. Elle est répandue dans le sud-ouest de l’Angleterre, mais également sur les côtes atlantiques jusqu’en Espagne. Ses fleurs de 8 millimètres de long forment ensemble une inflorescence mince de 8 à 15 centimètres de long. Elle pousse de préférence sur des sols sableux ou rocailleux et souvent à proximité des côtes.

La bruyère cendrée (Erica cinerea) est également originaire d’Europe. Elle se présente comme un arbrisseau persistant atteignant jusqu’à 60 centimètres de haut. Sa floraison s’étend du début de l’été au début de l’automne. L'inflorescence racémique contient de nombreuses fleurs de différentes teintes de rose. Elle convient également comme plante d’ornement.
La bruyère arborescente (Erica arborea) peut atteindre jusqu’à 6 mètres de haut et pousse notamment dans le bassin méditerranéen. Dans les forêts de lauriers de l’île des Canaries La Gomera, cette espèce atteint même jusqu’à 20 mètres de haut et s’épanouit particulièrement sur des roches acides. Leurs racines tubéreuses, qui peuvent atteindre un diamètre de 40 cm, sont utilisées pour fabriquer des pipes à tabac ou des manches de couteau. En raison des dépôts minéraux, le bois est très dur.

A propos: la bruyère d’été ou bruyère commune (Calluna vulgaris) qui marque le paysage de la Lande de Lunebourg en Allemagne, n’est pas une bruyère, elle forme le genre Calluna. Mais elle appartient aussi à la famille des éricacées. Contrairement aux autres espèces de bruyère, la bruyère commune est caduque et fleurit en fin d’été.

Utilisation

Les bruyères, qui jouent un rôle pour l’aménagement du jardin, se comptent sur les doigts d’une main. Toutes les espèces sont du plus bel effet quand elles garnissent de grandes surfaces dans le jardin de bruyères. D’autres sous-arbrisseaux sont idéals pour l’accompagner comme la bruyère commune, des conifères comme le genévrier et le pin ou des arbustes à fleurs tels que le rhododendron. En hiver et au printemps, environ de janvier à mai, les variétés de la bruyère de Darley (Erica darleyensis) et de la bruyère des neiges ou d’hiver (Erica carnea) fleurissent en blanc, rose ou rouge. Ce sont de bons couvre-sols pour des emplacements ensoleillés à mi-ombragés.

La bruyère des marais (Erica tetralix), la bruyère vagabonde (Erica vagans) et la bruyère cendrée (Erica cinerea) fleurissent en été. Elles atteignent environ 30 centimètres de haut et de large et peuvent s’utiliser comme couvre-sols en plus ou moins grands groupes. Souvent, elles sont plantées dans des massifs de bruyères. La bruyère à clochettes (Erica gracilis) fleurit de septembre à décembre, c’est pourquoi elle est proposée surtout en automne. Elle n'est pas résistante, même si des nuits individuelles avec des températures juste en dessous de zéro degré sont tolérées. Souvent, la bruyère à clochettes est placée dans des bols et des boîtes de balcon. En plus elles servent à garnir les potagers et pierres tombales.

Bruyère vagabonde ‘Valerie Proudey’

La bruyère vagabonde ’Valérie Proudey’ est originaire notamment du sud-ouest de l’Angleterre et fleurit de juillet à septembre

Planter

La meilleure période de plantation est celle à laquelle les jardineries proposent les différentes espèces. Il faut noter que certaines espèces ne poussent que sur un sol acide. D’autres préfèrent les emplacements calcaires mais s’accommodent aussi d’une terre de jardin normale, humifère. La zone de plantation doit être bien aérée et le trou creusé si profondément que la motte de racines soit encore recouverte de terre de jardin sur un demi-centimètre. Avant de planter, plongez la motte de racines dans l’eau et arrosez généreusement les premières semaines. Pour utiliser la bruyère de Darley comme couvre-sol, prévoyez 5 à 7 plantes, 8 à 10 par mètre carré dans le cas de la bruyère des neiges.

Tailler

Il est important de tailler les bruyères régulièrement pour qu’elles restent compactes et ne se dénudent pas par le bas. La bruyère de Darley et la bruyère des neiges se taillent régulièrement après la floraison fin mai avec le taille-haie. La bruyère vagabonde se taille chaque année au-dessous des tiges florales de l’année précédente. La bruyère à clochettes n’a pas besoin d’être taillée.

Soins

Les bruyères ne doivent jamais sécher totalement. Il faut absolument les arroser quand il y a peu de précipitations, en particulier avant les premières gelées. Faites un apport d’engrais au printemps. Compost ou engrais longue durée stimulent la croissance. Pour les espèces qui ne poussent que sur les sols acides, prenez un engrais spécial, par exemple un engrais pour rhododendron

Protection hivernale

En cas de gel sévère sans couverture neigeuse, recouvrez de broussailles, de branches de sapin ou de toison la bruyère conditionnellement rustique, comme la bruyère arborescente, ainsi que la bruyère grise. La bruyère vagabonde est relativement résistante au gel et, en cas de gelées persistantes, a seulement besoin d’être protégée avec des branches de sapin. La bruyère des neiges, qui supporte des températures jusqu’à - 30°, doit être protégée également du soleil d’hiver trop fort et du vent pour ne pas sécher.

Multiplication

Les bruyères peuvent se multiplier par boutures. Ils sont coupés en été, mis en terre et maintenus aussi régulièrement que possible à l'humidité. Mais faire soi-même la multiplication ne vaut la peine que dans le cas des espèces rares, car les plantes sont très bon marché.

Maladies et parasites

Un flétrissement soudain est le signe d’une attaque fongique. Il faut retirer rapidement les plantes malades et les éliminer avec les ordures ménagères. Comme mesure de prévention, il est recommandé d’éviter l’eau stagnante. De plus, les larves de l’otiorhynque peuvent causer des dégâts sur les racines. Mais l’insecte lui-même ne mange que rarement les jeunes tiges.

Questions fréquentes

Pendant combien de temps la bruyère fleurit-elle ?

La floraison peut varier selon l’espèce. La bruyère des neiges fleurit de janvier à avril. La bruyère vagabonde fleurit de juillet à septembre. Par contre, la floraison de la bruyère cendrée s’étend du début de l’été au début de l’automne.

Quels soins nécessite la bruyère ?

Pour que les bruyères restent bien compactes, il faut, comme la lavande les tailler régulièrement.

Quelle terre convient aux bruyères ?

Comme les différentes espèces ont également des exigences différentes en matière de sol, vous devez vous renseigner à ce sujet lorsque vous faites vos achats. Certaines espèces préfèrent un sol acide, d’autres un sol calcaire ou normal, humifère.

Les bruyères sont-elles vivaces ?

La plupart des bruyères sont des arbrisseaux nains et vivaces. Mais il existe des espèces qui ne sont que partiellement rustiques. La bruyère à clochettes par exemple fleurit de septembre à décembre et a besoin d’une légère protection d’hiver.

Qu’est-ce qui se marie bien avec les bruyères ?

Les bruyères se combinent bien avec d’autres arbrisseaux nains. La bruyère commune, des arbustes fleuris comme le rhododendron ou des conifères comme le genévrier et le pin sont de bons partenaires.

Comment avez-vous trouvé cet article?