Sujets

Calathea, marantacées

Christa Klus-Neufanger Christa Klus-Neufanger

Le genre marantacées compte quelques plantes au feuillage très attractif. Si vous suivez ces conseils, les marantacées se sentiront parfaitement bien chez vous.

Origine

300 espèces d’arbrisseaux vivaces, à rhizomes, sont réunis dans le genre calathea qui est classé dans la famille des marantacées (Marantaceae). Ses représentants sont commercialisés en partie sous le nom de maranta. Avant d’entrer dans nos logements comme plantes d’intérieur, les calatheas poussaient dans et en lisière des forêts humides d’Amérique Centrale et du Sud tropicale, quelques uns sur les îles des Indes occidentales. Dans leurs régions d’origine, les fleurs ou tubercules de certaines espèces sont consommés. Dans les régions tropicales, les espèces à grandes feuilles sont utilisées comme couvertures de toits ou en tressage. Bon à savoir: Le calathea compte parmi les plantes d’intérieur non toxiques et n’est donc pas dangereux pour les chats ou autres animaux domestiques. Au contraire, il contient même des substances qui s’utilisent pour neutraliser le poison des flèches.

Aspect et port

Feuilles ovoïdes, rondes ou elliptiques, brillantes et longuement pétiolées, de différents tons de vert, avec en plus des motifs pleins de fantaisie, dessinés en violet ou rose: le feuillage du calathea est très ornemental au meilleur sens du terme, les pétioles sortent en touffes du sol. Toutes les tailles sont représentées: des géants de 2 mètres de haut aux nains. Les jeunes plantes ont souvent un aspect totalement différents des exemplaires adultes. Tous ont des qualités de purification de l’air - également un gros avantage.

La particularité de tous les calatheas est que leurs feuilles « vivent » et, la nuit, prennent en quelque sorte une position de sommeil: chaque soir, elles se ferment dans un doux bruissement, le matin elles se déploient à nouveau. Les plantes exécutent ce mouvement à l’aide d’une articulation à la naissance des feuilles.

Fleurs de calathea

Avec de bons soins, il est possible que le calathea crocata produise des fleurs aussi à l’intérieur

Quelques rares calatheas forment aussi des fleurs attractives, hautes en couleur. Selon l’espèce, elles apparaissent à différentes saisons, elles se dressent la plupart du temps en épis dressés en grappes. Les fleurs ont une forme tubulaire, la lèvre supérieure et la lèvre inférieure étant élargies. Plus tard, les fleurs donnent naissance à de petites capsules contenant des graines dont il n’est toutefois presque pas possible d’obtenir de plantes.

Emplacement et substrat

Comme toutes les plantes tropicales d’intérieur, le calathea a besoin d’être un peu choyé. En principe, il s’accommode de relativement peu de luminosité. Toutefois, la règle dit que: plus le feuillage doit être coloré, plus il a besoin de lumière. Un emplacement trop sombre fait pâlir le motif des feuilles. Avec l’âge, les contrastes de couleurs s’atténuent également un peu.

Tous les calatheas demandent une humidité de l’air élevée, origine tropicale oblige. C’est pourquoi, un bord de fenêtre fermée ou une serre humide sont des emplacements appropriés, mais certaines sélections s’accommodent aussi très bien d’un air ambiant plutôt sec.

Le calathea préfère des températures entre 20 et 25°C, en hiver il peut être légèrement plus frais. La plante d’intérieur n’apprécie pas d’avoir les pieds froids et les courants d’air, il faut en tenir compte surtout en hiver devant une fenêtre au nord mal isolée. Le substrat doit être bien perméable, riche en humus et modérément en nutriments, un bon terreau pour plantes d’intérieur est recommandé avec un pH entre 5 et 6.

Calathea lancifolia et calathea zebrina

Les marantacées, comme ici calathea lancifolia et calathea zebrina, aiment les endroits lumineux, chauds à l’intérieur

Plantation

Surtout si vous l’achetez en hiver, veillez à bien emballer le calathea dans du papier de journal au magasin, il peut souffrir du gel à une température inférieure à 12°C, ce qui se remarque à des taches sur les feuilles. Dans le pire des cas, la plante peut mourir. Souvent, il faut rempoter la plante après l’achat. Un regard sur la motte suffit à renseigner: si les racines occupent tout le substrat et que les rhizomes ressortent en partie par le trou d’évacuation au fond du pot, alors un pot plus grand est nécessaire. Une couche de drainage en argile expansée empêche l’eau de stagner au fond du pot. Avec ses racines peu profondes, le calathea a besoin d’un pot plutôt large.

Conseils d’entretien

Les calatheas nécessitent du doigté. Là où il se sent bien, il embellit son environnement avec son formidable feuillage: le calathea a toujours besoin d’être bien alimenté en eau tiède, néanmoins, le substrat peut sécher un peu en surface entre deux arrosages. Pour contrôler, enfoncer un doigt de quelques centimètres dans le terreau. L’eau doit de préférence être peu calcaire. Pendant la période de végétation, faites toutes les 2 semaines un apport d’engrais que vous ajoutez à l’arrosage.

Si l’air est sec, vous pouvez rendre la vie des marantacées plus agréable en les pulvérisant, en veillant à ce que l’eau soit peu calcaire, sinon des dépôts de calcaire inesthétiques apparaissent. Ou placez le pot dans un sous-pot doté d’une couche de gravier sous l’eau. Le passage à la phase de repos se fait en espaçant les arrosages et en diminuant progressivement les apports d’engrais.

Retirez les feuilles mortes avec des ciseaux. Pour stimuler la floraison, les calatheas doivent être placés en automne/hiver quelques semaines à moins de 20°C et n’avoir de lumière que 10 heures par jour si possible. Pour cela, on peut retourner un sachet noir sur la plante entre 18 et 8 heures.

Espèces et variétés importantes

Attention: les espèces de calathea en partie très semblables sont difficiles à différencier même pour les botanistes, de plus, les hybrides sont nombreux. Voici par conséquent seulement un petit aperçu:
Le calathea paon (Calathea makoyana), avec ses belles feuilles aux motifs couleur crème, argent et olive, qui rappellent les plumes de paon, est probablement le plus populaire et le plus fréquent. Il convient le mieux à la culture en intérieur. Seules les tiges et l’envers des feuilles du calathea rufibarba sont rouges, il se distingue par ses feuilles ondulées, c’est pourquoi il est vendu dans le commerce aussi sous le nom de ’Wavestar’. Ses fleurs sont jaunes.

Le calathea lancifolia a des feuilles de 30 centimètres de long sur des pétioles presque aussi longues, le motif vert foncé sur fond clair est en forme de goutte. Calathea roseopicta a des feuilles ovales avec des stries roses. Calathea picturata arbore un feuillage blanc argenté, bordé de vert, calathea zebrina se caractérise par - nomen est omen - des stries horizontales sur fond sombre. La structure en mosaïque à la surface des feuilles de calathea bella est originale, connu aussi comme variété ’Networks’: de nombreux petits carrés jaunes et verts s’y alignent les uns avec les autres.

Calathea crocata est originaire du Brésil avec des feuilles vert bleu dessus et violet à l’envers. Parfois il est aussi appelé calathea safrané. Cette variété de marantacées séduit par ses fleurs orange qui apparaissent au début de l’année, la variété ’Bicajoux’ fleurit rose. Calathea warscewiczii se pare de grappes blanches, calathea lindeliana s’illumine en jaune pâle.

Multiplication

Rempoté au printemps, le calathea se divise bien en tirant prudemment sur la motte avec les mains. N’utilisez le sécateur qu’en cas de besoin, car il faut éviter le plus possible de blesser les racines. Les parties divisées repartent bien si la température ambiante et du sol sont élevées. Sinon, prélevez au printemps des tronçons de tiges avec au moins 2 paires de feuilles. Piquez-les dans des pots avec du terreau pour boutures et couvrez le tout d’un film transparent pour maintenir une pression de l’air élevée. Dans un endroit chaud mais pas au soleil, de nouvelles racines se forment les semaines suivantes.

Maladies et parasites

Araignées rouges et pucerons apparaissent lorsque les conditions de culture ne conviennent pas. La lumière du soleil trop forte provoque des brûlures des feuilles, l’air sec fait brunir et dessécher les bords des feuilles, une motte trop sèche a le même impact.

Comment avez-vous trouvé cet article?