Sujets

Camélia

Folkert Siemens Folkert Siemens

Les camélias sont considérés comme des plantes difficiles par les jardiniers amateurs - à tort! Si vous suivez ces conseils d’entretien, les superbes arbustes à fleurs vous procureront beaucoup de joie.

Origine

Le genre des camélias comprend environ 300 espèces ainsi que d’innombrables variétés et hybrides. Tous appartiennent à la famille des théacées (Theaceae). Le camélia chinois (Camellia sinensis) est une plante de plusieurs millénaires cultivée en Asie orientale - le thé vert et le thé fermenté noir sont extraits de ses feuilles depuis plus de 4000 ans déjà. Outre le théier véritable, il existe aussi d’autres camélias qui, en raison de leurs belles et grosses fleurs, sont particulièrement populaires comme arbustes d’ornement. L’espèce de camélia sauvage la plus connue est le camélia japonais (Camellia japonica). Il a été découvert en 1735 par le naturaliste suédois Carl von Linné et baptisé du nom de Georg Joseph Kamel, un frère jésuite et naturaliste moravo-autrichien, qui décrivit la flore des Philippines pour la première fois.

Les premiers camélias arrivèrent probablement au 16ème siècle en Europe - curieusement surtout grâce aux efforts des Etats européens pour importer les précieux théiers. En Chine, les camélias d’ornement, d’aspect très semblable, étaient déclarés comme camélias à thé parce qu’à l’époque le pays voulait protéger son monopole dans la culture du thé. Cela eut pour effet que dès le milieu du 18ème siècle, le camélia était une plante de jardin très populaire en Angleterre, mais le thé continua toujours d’être importé d’Asie de l’Est.

Aspect et port

Le camélia possède des feuilles caduques, alternes, la plupart du temps elliptiques avec une face supérieure vert foncé et une face inférieure vert clair. Les fleurs portent au cente des étamines jaunes marquées. Elles rappellent un peu les fleurs de pivoines et, selon la variété, peuvent mesurer jusqu’à 15 centimètres de diamètre. A l’automne, le camélia forme des graines sous forme de fruits-capsules. Ces buissons au port léger, le plus souvent dressé, atteignent au jardin jusqu’à quatre mètres de hauteur dans les régions au climat doux. Dans leurs emplacements naturels, il existe des camélias de plus de 1000 ans et jusqu’à 11 mètres de hauteur.

Camelia ’Alba Plena’

Le camélia ’Alba Plena’ est l’une des plus anciennes variétés ornementales du camélia japonais

Emplacement et substrat

En pleine terre, les camélias ne sont pas des arbustes solitaires classiques. Ils poussent de préférence dans des zones légèrement ombragées, même sous de grands arbres si ces derniers ne possèdent pas de système racinaire intolérant. On peut les combiner avec un rhododendron, un cornouiller couvre-sol et autres arbustes et d’autres arbustes vivaces avec les mêmes exigences concernant le sol. Du fait de son origine, il convient aussi bien comme arbuste solitaire pour jardin japonais. En bac, les camélias se sentent bien sur des terrasses et balcons légèrement ombragés. Ils s’épanouissent aussi bien dans des vérandas non chauffées.

Du printemps à l’hiver, les camélias en pot sont placés de préférence dans un endroit abrité du vent, à mi-ombre sur la terrasse. En été, ils peuvent aussi supporter un peu plus de soleil avec une bonne alimentation en eau. Une bonne exposition est essentielle pour que les camélias puissent créer de nombreux nouveaux bourgeons floraux.

Camélia en pot

Les camélias, ici la variété ’Oki no Nami’ sont cultivés principalement en bac chez nous

Un terreau pour rhododendron du commerce lui convient car il ne contient presque pas de calcaire et affiche en conséquence un pH faible. Si vous voulez fabriquer vous-même votre terreau pour camélia, mélangez simplement 6 unités de tourbe blonde avec respectivement une unité de compost vert, argile expansée, de sable et de compost d’écorce. La période idéale pour le rempotage des camélias est entre mai et juillet. Si la motte est déjà fortement parcourue de racines, vous pouvez rempoter aussi à l’automne. Cela leur conviendra mieux que de rester dans un trop petit pot le reste de la saison.

Plantation

En cas de sol argileux, creusez un trou aux mesures très généreuses et remplissez-le d’humus de feuilles ou de terreau spécial rhododendron avant d’installer le camélia. Une couche de drainage en gravier ou gravillon non calcaires au fond du trou protège de l’eau stagnante. Pour la culture en pot, un bac suffisamment grand et un bon drainage sont également incontournables.

Soins

Comme presque tous les arbustes persistants, les camélias supportent d’être taillés et peuvent même au besoin être sévèrement rabattus. Dans les régions au climat doux d’Angleterre, on l’utilise même pour des haies taillées. Mais généralement, une taille n’est nécessaire que chez les sujets jeunes pour qu’ils se ramifient bien et aient un beau port buissonnant. Le meilleur moment pour la taille est le printemps, avant le démarrage de la végétation.

Juste avant le début de la floraison, évitez les variations de température et l’air chaud du chauffage, car les boutons floraux de nombreuses variétés tombent. Arrosez le camélia uniquement avec de l’eau de pluie ou de l’eau du robinet déminéralisée et rempotez les jeunes plantes en pot environ tous les deux ans après la floraison. Les plantes plus anciennes ont moins souvent besoin d'un nouveau pot de plante.

La motte de racines de vos camélias doit toujours être humide mais pas trempée car les racines fines des plantes meurent très rapidement. Espacez les arrosages à partir d’octobre : retirez le sous-pot et n’arrosez que lorsque la surface de la motte de racines est sèche. Les camélias préfèrent l’eau de pluie, car, comme le rhododendron, ils sont très sensibles aux teneurs en calcaire élevées de l’eau d’arrosage. En cas de faible humidité de l’air, par exemple dans leur quartier d’hiver chauffé, mais également sur la terrasse l’été, vaporisez les feuilles de temps en temps avec de l’eau de pluie.

Camélia hybride ’Leonard Messel’

Avec des soins appropriés, le camélia hybride ’Leonard Messel’ forme de magnifiques fleurs roses

Les engrais minéraux longue durée pour rhododendron du commerce (par exemple l’engrais Osmocote pour rhododendron) conviennent pour fertiliser les camélias ou des engrais organiques pour rhododendron au guano. Dès que les bourgeons deviennent visibles, répartissez l’engrais sur la motte. Comme les camélias ont un besoin en azote élevé mais sont en même temps très sensibles au sel, divisez de préférence par deux les quantités recommandées sur l’emballage. L’engrais longue durée se désintègre avec le temps et fournit au camélia tous les nutriments nécessaires pendant plusieurs mois. Si vous utilisez un engrais pour rhododendron organique, il faut généralement fertiliser un peu à nouveau début mai. Sinon, vous pouvez nourrir vos camélias aussi jusqu’à fin juin avec un apport d’engrais liquide pour plantes vertes toutes les deux à trois semaines. Les engrais traditionnels pour plantes de balcon sont moins adaptés, car ils contiennent trop peu d’azote et trop de phosphate. Divisez aussi par deux la dose recommandée pour les engrais pour plantes vertes.

Hivernage

Pour l’hivernage des camélias, quelques points sont à respecter. Chez nous, le camélia est le plus souvent cultivé en bac. Certes, dans les régions aux hivers doux et les régions côtières, il pousse en pleine terre mais il lui faut alors un emplacement abrité et l’hiver, il faut protéger son pied avec une épaisse couche de mulch et sa partie aérienne avec un voile pour empêcher le soleil d’hiver de faire sécher ses feuilles. Les plantes en pot, bien enracinées supportent le gel jusqu’à -5°C environ sans protection hivernale, les plantes en pleine terre jusqu’à -15°C environ avec un voile. Les gelées tardives représentent le plus gros problème des camélias de jardin car, en cas de températures négatives, les jeunes pousses meurent aussitôt.

Camélia ’Extravaganza’

Le camélia ’Extravaganza’ arbore des fleurs originales, marbrées

Un salon chauffé n’est pas l’emplacement d’hiver optimal pour les camélias. Généralement, la floraison dure que quelques jours. Les cultivars Williamsii, en particulier, présentent des pétales flasques déjà à la floraison lorsque les températures sont trop élevées. Ils vont beaucoup mieux dans une serre froide ou une véranda peu chauffée, à des températures allant jusqu’à 15°C maximum. Mais généralement, laissez votre camélia dehors l’hiver le plus longtemps possible. Ce n’est qu’à partir de -5°C que vous devez le rentrer à l’abri pour l’hiver. Si vous n’avez pas d’endroit optimal à offrir à vos camélias pour l’hiver (trop chaud ou trop sombre), ressortez-les dès que la période de gel est passée. A propos : les camélias ont besoin de températures fraîches, car le froid permet aux boutons floraux de s’ouvrir. Les fleurs tiennent jusqu’à cinq semaines à une température ambiante de 6 à 10°.

Espèces et variétés importantes

De nos jours, en plus des variétés du camélia japonais et du camélia parfumé à floraison automnale (Camellia sasanqua), il existe un nombre incalculable d’hybrides aux fleurs les plus différentes, en partie même multicolores. Leurs ancêtres sont tous originaires d’Asie. Chez nous, les formes horticoles s’épanouissent sans problème en bac sur la terrasse. Quelques variétés peuvent aussi être cultivées au jardin dans les régions au climat doux. Dans les régions plus froides, les hybrides dits camélias oleifera ont fait leurs preuves en surmontant - avec une légère protection d’hiver - en pleine terre des températures jusqu’à -20°C. Citons entre autres comme variétés ’Polar Ice’ (port dressé, moyen, fleurs blanches), ’Winter’s Dream’ (port dressé, fleurs roses, semi-doubles) et ’Fire N Ice’ (port compact, fleurs sombres rouge orange).

Multiplication

Fruits du camélia japonais

Les fruits du camélia japonais rappellent un peu aux châtaignes

Les camélias se multiplient par boutures. Selon l’espèce et la variété, on prélève pour cela des boutures de tête, de tige, de feuille ou de nœud. Mais pour cela, il faut si possible un châssis avec chauffage au sol et un emplacement lumineux, mi-ombragé. Cela peut également prendre plusieurs mois avant que les premières racines se forment. Quelques camélias, par exemple le camélia japonais, produisent sous nos latitudes des graines qui peuvent s’utiliser pour la multiplication et doivent également être installées au chaud. Les jardiniers professionnels multiplient les camélias généralement par greffe.

Maladies et parasites

Dans le quartier d’hiver, il peut apparaître à l’occasion sur le camélia des cochenilles et cochenilles farineuses, de plus, leurs feuilles charnues sont appréciées des otiorhynques. Les maladies fongiques typiques sont la mort du camélia ainsi que la maladie des taches foliaires phyllosticta. La peste du camélia est hautement infectieuse et très difficile à combattre. Elle se traduit par une coloration rouge brun des fleurs qui débute le plus souvent au cœur de la fleur, souvent accompagnée d’un dépôt semblable à des moisissures. Les variétés à fleurs claires surtout y sont sujettes.

Questions fréquentes

Quelle terre convient aux camélias?

Les camélias préfèrent un substrat avec un pH faible et peu de calcaire. Prenez par conséquent de préférence du terreau pour rhododendron soi-même. A la place, vous pouvez préparer vous-même le terreau en mélangent respectivement une unité d’argile compensée, de sable, de compost vert et de compost d’écorces avec 6 unités de tourbe blonde.

Quel engrais convient aux camélias?

Un engrais minéral longue durée pour rhododendron du commerce, mais aussi un engrais organique pour rhododendrons ou un engrais liquide pour plantes vertes apportent aux camélias tous les nutriments nécessaires.

Quand faut-il fertiliser les camélias?

Les camélias ne se fertilisent que lorsque les nouvelles pousses sont visibles. Dans le cas d’un engrais longue durée, ne répandez sur la motte de préférence que la moitié de la dose recommandée sur l’emballage. Si vous préférez utiliser un engrais organique pour rhododendron, faites un nouvel apport en mai. Les engrais liquides s’ajoutent à l’eau d’arrosage toutes les deux à trois semaines jusqu’à fin juillet.

Comment les camélias passent-ils l’hiver?

Dans les régions au climat doux, les camélias plantés peuvent - dotés d’un épais paillis et d’un voile qui protège du soleil hivernal - hiverner à l’extérieur. En pot, il ne faut rentrer les camélias à l’abri qu’à -5°C. Une véranda peu chauffée ou une serre froide sont recommandées. En hiver, la plante ne doit pas être dans un environnement à plus de 15°C.

Quelle hauteur atteignent les camélias?

Chez nous, le plus souvent, les camélias ne dépassent pas 4 mètres, mais dans leur site naturel, ils peuvent atteindre jusqu’à 11 mètres de haut.

Comment avez-vous trouvé cet article?