Sujets

Cornouiller

Belles fleurs, fruits décoratifs, éclatantes couleurs d’automne: les cornouillers ont beaucoup à offrir. Nous vous présentons en détails ces arbustes d’ornement et vous donnons des conseils d’entretien.

Origine

Le genre botanique cornus (Cornus) appartient à la famille des cornacées (Cornaceae) et comprend plus de 50 espèces qui vivent dans les régions tempérées mais aussi subtropicales. Ils sont répartis d’Amérique du Nord jusqu’en Asie de l’Est en passant par l’Europe. Chez nous, ce sont le cornouiller mâle (Cornus mas) et le cornouiller sanguin (Cornus sanguinea) qui sont répandus. Tous les deux aiment les sols argileux, calcaires et riches. Le cornouiller sanguin est un peu plus accommodant et pousse aussi dans les forêts alluviales, tandis que le cornouiller mâle aime un peu plus la chaleur et demande un peu plus de lumière. De plus, il ne supporte pas vraiment l’humidité du sol.

A cause de leurs nombreux atouts tels que leur magnifique floraison, leurs fruits charmants, leurs couleurs d’automne éclatantes et leur écorce décorative, les cornouillers sont l’un des genres d’arbres les plus importants pour la conception d’un jardin. Ils forment la plupart du temps des buissons moyens ou des petits arbres, mais, avec le cornouiller du Canada (Cornus canadensis), couvre-sol de seulement quelques centimètres de haut, il en existe aussi une espèce vivace. Les feuilles alternes sont la plupart du temps caduques et exhibent à l’automne, selon la variété, une couleur jaune éclatante à rouge intense. Les cornouillers à fleurs (Cornus kousa, Cornus florida et Cornus nutallii ainsi que divers hybrides) comptent sans aucun doute parmi les plus beaux arbustes à fleurs. Certes leurs fleurs sont insignifiantes, mais elles sont entourées la plupart du temps de 4 grandes bractées blanches ou roses. Elles donnent naissance à de gros fruits rouges, semblables à des framboises. Le cornouiller blanc (Cornus alba), notamment la variété ’Sibirica’ avec ses rameaux rouge intense, a la plus belle écorce. Le cornouiller soyeux (Cornus sericea), surtout la variété ’Flaviramea’, possède une écorce de couleur jaune.

Alors que les espèces précédemment citées sont très accommodantes et robustes, les cornouillers à fleurs ont besoin si possible d’un sol sablonneux perméable, riche en humus et nutriments, frais. En outre, ils n’aiment pas les emplacements très chauds, à l’air sec, mais préfèrent les endroits à l’ombre légère, un peu abrités avec un air humide.

Utilisation

Les cornouillers à fleurs se plantent de préférence en isolé pour qu’ils puissent librement déployer leurs belles et exubérantes couronnes avec des branches latérales souvent saillantes horizontalement. Ils peuvent aussi être plantés en groupe, s’intègrent bien dans les jardins japonais et sont appréciés en compagnie de rhododendrons. Le cornouiller tapissant, qui possède aussi des bractées blanches, est un bon couvre-sol compatibles avec les sols humifères des jardins de rhododendrons et boisés.

Presque toutes les autres espèces sont suffisamment résistantes à la concurrence pour pouvoir aussi être intégrées dans des haies libres. Le cornouiller blanc notamment est volontiers utilisé dans les espaces verts publics en raison de ses modestes exigences. Les espèces autochtones sont demandées dans les jardins naturels et également dans la nature pour servir de refuge aux oiseaux. Le cornouiller mâle est aussi un fruitier sauvage populaire, ses fruits à noyau contiennent beaucoup de vitamine C et se préparent en confiture ou en jus.

Cornouiller blanc Sibirica

C’est en hiver que le cornouiller blanc de Sibérie (Cornus alba ’Sibirica’) est le plus beau avec son écorce d’un rouge éclatant

Taille

La plupart des cornouillers à fleurs ne doivent pas être taillés du tout si possible. Ils forment naturellement une belle couronne et ont une bonne floraison. Seule, la variété hybride ’Venus’ à grandes fleurs et à croissance vigoureuse peut être un peu taillée à l’occasion car elle pousse en s’écartant et ne se ramifie souvent que faiblement.

Au printemps, il faut régulièrement rabattre sur souche les variétés du cornouiller blanc ainsi que le cornouiller soyeux, car la couleur la plus intense est celle des nouveaux rameaux. En outre, les plantes forment des drageons qui racinent et peuvent ainsi investir de grandes surfaces si on ne les stoppe pas.

Multiplication

Le cornouiller blanc et le cornouiller soyeux se multiplient facilement par bouturage, mais on peut aussi utiliser les drageons racinés. Généralement, les pépiniéristes multiplient les cornouillers à fleurs par greffage. Les espèces sauvages autochtones se multiplient par semis, mais, souvent, ils ne germent que sous l’action du gel.

Cornouiller mâle Cornus Mas

Le cornouiller mâle (Cornus mas) est un arbuste à floraison printanière de chez nous

Maladies et parasites

Parfois, l’oïdium survient, mais généralement sans faire de gros dégâts. L’anthracnose est une maladie fongique notamment du cornouiller à fleurs d’Amérique du Nord (Cornus florida) qui pose problème. Elle se reconnaît aux taches sombres, aplaties sur les feuilles. Elle est pratiquement inguérissable et apparaît surtout dans des emplacements défavorables, chauds, sur des sols lourds, imperméables. Sur les petites plantes, les cochenilles farineuses s’éliminent en pulvérisant de l’huile végétale.

Comment avez-vous trouvé cet article?