Sujets

Crocus

Sarah Stehr Sarah Stehr

A peine la nature s’éveille-t-elle de son hibernation que les premiers crocus viennent égayer le jardin. Certaines espèces fournissent même de discrètes touches de couleur à l’automne.

Origine

Le genre crocus appartient à la famille des iridacées (Iridaceae). On en connaît environ 90 espèces auxquelles s’ajoutent encore de nombreuses sous-espèces ainsi que des hybrides issus du croisement de différentes espèces. Les espèces sauvages sont originaires d’Europe Centrale et du Sud, d’Afrique du Nord, du Moyen-Orient et de Chine occidentale. Beaucoup se trouvent en Turquie et en Grèce. Parmi les emplacements naturels, il y a les rochers escarpés, les broussailles de chênes persistantes et les forêts de conifères.

Le petit crocus (Crocus chrysanthus), le crocus de Thomas (Crocus tommasinianus), le crocus de Sieber (Crocus sieberi) et le crocus de printemps (Crocus vernus) jouent un rôle important dans la culture au jardin. Les espèces ci-dessus fleurissent au printemps tandis que le crocus d’automne (crocus spéciosus) compte parmi les espèces qui fleurissent à l’automne. Le crocus à safran (Crocus sativus) fleurit également à l’automne - ses stigmates de couleur orange semblables à des fils sont récoltés, séchés et depuis des siècles vendus comme safran. Les filaments de safran font partie des épices les plus chères au monde. Outre les régions de culture en Iran et en Afghanistan, le safran est aussi cultivé entre autres en Espagne, en France, en Italie et en Autriche.

Crocus à safran (Crocus sativus)

Le crocus à safran (Crocus sativus) est cultivé surtout en Iran et en Afghanistan et fournit l’une des épices les plus chères au monde, le safran

Aspect et port

Les crocus sont souvent classés à tort parmi les bulbes. Mais ils possèdent ce qu’on appelle un corme, c’est-à-dire qu’il s’agit d’une tige souterraine renflée. Ce tubercule est annuel, mais, chaque printemps, un ou plusieurs nouveaux caïeux se forment. Le tubercule âgé meurt ensuite. Des feuilles étroites, basales, qui ressemblent à des brins d’herbe, bourgeonnent à partir des tubercules. Selon l’espèce, les plantes mesurent entre 5 et 15 centimètres. Dans le cas des crocus, on distingue le groupe des crocus à floraison printanière, celui des hybrides à grandes fleurs et celui des crocus à floraison d’automne. Le premier groupe fleurit au début du printemps de février à mars, les hybrides à grandes fleurs ont une floraison espacée jusqu’en avril. Les crocus d’automne fleurissent le plus souvent de septembre à octobre. Les couleurs dominantes sont le violet, le jaune et le blanc, il existe en plus des variétés bicolores.

Crocus avec abeille

Abeilles et bourdons raffolent des crocus à floraison printanière

Les espèces qui fleurissent au printemps sont importantes pour la nourriture des abeilles et des bourdons qui collectent surtout les pollens riches en protéines et en vitamines.

Emplacement et sol

Les crocus botaniques à floraison printanière s’épanouissent de préférence sur des emplacements ensoleillés au jardin, les crocus à floraison d’automne s’accommodent parfaitement aussi d’endroits à mi-ombre. Les hybrides à grandes fleurs, donc les crocus de jardin classiques, préfèrent un emplacement ensoleillé à mi-ombragé. Mais il faut savoir que plus l’emplacement sera longtemps à l’ombre, moins la floraison sera abondante. Ils ont tous en commun leur préférence pour les sols perméables, car l’eau stagnante fait pourrir leurs tubercules. Tandis que les espèces à floraison printanière s’épanouissent bien sur des sols sableux ou caillouteux, les crocus d’automne apprécient une bonne terre de jardin avec une part d’argile. Par contre, pour les crocus de printemps, il faut améliorer les sols lourds avec un peu de sable.

Plantation

La meilleure période de plantation pour les crocus de printemps va d’octobre à novembre, les espèces à floraison automnale se plantent de préférence en août. La profondeur de plantation des crocus de printemps est de 6 à 10 centimètres tout comme l’espace entre les tubercules. Les crocus d’automne se plantent plus profondément en raison de leurs tubercules plus gros. Comme les crocus accèdent avec le temps aux nutriments et à l’humidité dans les couches plus profondes du sol à l’aide de leurs racines contractiles, ce n’est pas grave si les tubercules sont installés à relativement peu de profondeur. Placez toujours environ 10 tubercules les uns à côté des autres car les petites fleurs sont mieux mises en valeur en groupes. Si vous voulez transformer votre pelouse en une prairie de crocus répartissez les tubercules au hasard, sans les serrer. La naturalisation est l’affaire particulièrement du crocus jaune (Crocus flavus), crocus de printemps, petit crocus et crocus de Thomas. Ils forment des touffes denses qu’il faut diviser après quelques années.

Conseils de soins

Une fois plantés, les crocus n’ont pas besoin de soins particuliers. Il est important de ne pas couper les feuilles aussitôt après la floraison. Il faut les éliminer seulement lorsqu’elles fanent, sinon les plantes s’affaiblissent et meurent plus rapidement. Aussi, lorsque l’on a planté des crocus dans la pelouse, faut-il attendre pour tondre la première fois que les feuilles soient jaunies. Si nécessaire, faites un apport d’engrais au début du printemps dès que les feuilles bourgeonnent. Pour cela, prenez un engrais organique liquide que vous ajoutez à l’eau d’arrosage.

Utilisation

Les crocus de printemps se combinent bien, dans un massif ensoleillé avec un sol perméable, avec des bulbes à floraison printanière comme les éranthis (Eranthis) et les perce-neiges (Galanthus) ainsi que des vivaces comme la rose de Noël (Helleborus) et la pulmonaire (Pulmonaria). Un tapis de crocus sous des buissons caducs est également de toute beauté, mais les tubercules peuvent aussi simplement être installés dans la pelouse. Ce sont surtout les variétés de petite taille qui conviennent pour le jardin de rocaille ainsi que les crocus à floraison automnale. En règle générale, il faut toujours les planter en groupes pour obtenir un bel effet de couleurs. Les plantes de petite taille peuvent s’installer aussi en pot, par exemple en compagnie d’iris réticulés (Iris reticulata) ou de narcisses à petites fleurs.

Espèces et variétés importantes

Le vaste genre des crocus peut se diviser en 3 groupes: les crocus botaniques à floraison printanière, les hybrides à grandes fleurs (appelés souvent aussi crocus de jardin) et les crocus à floraison automnale.

Crocus jaune dans la neige

A la fin de l’hiver, les crocus à floraison printanière apportent des touches de couleur bienvenues

Les crocus botaniques à floraison printanière se caractérisent par leurs fleurs délicates qui apparaissent souvent dès la fin de l’hiver. Même une couche de neige et des températures glaciales n’empêchent pas ces crocus de sortir leurs boutons hors du sol. Le crocus de Thomas, le crocus de printemps ou le petit crocus par exemple appartiennent au groupe des crocus à floraison printanière. Il en existe de nombreuses variétés. Mais ’Orange Monarch’ est une particularité, une variété du petit crocus relativement nouvelle, car le jaune orangé foncé des fleurs est très inhabituel pour les crocus.

A partir du mois mars viennent s’ajouter les grands crocus de jardin dont la palette de couleurs va du blanc au violet en passant par le jaune, la variété ’Pickwick’ est même striée. Outre les crocus hybrides, le crocus jaune, qui, en mars/avril, exhibe plusieurs fleurs d’un jaune éclatant par tubercule, appartient également à ce groupe. Entre temps, le choix s’est agrandi chez les hybrides à grandes fleurs, par exemple ’Haarlem Gem’ avec ses fleurs violet pâle, ’Jeanne d’Arc’ aux fleurs blanches ou ’Queen oft he Blues’ aux fleurs bleu violacé avec un reflet argenté.

C’est à partir de septembre à peu près que les crocus à floraison automnale entrent en scène. Ici, trois espèces sont surtout répandues: le crocus speciosus bleu violacé, le crocus à safran et le crocus de Kotschy (Crocus kotschyanus). Les variétés de crocus speciosus ’Albus’ (blanc) et ’Conqueror’ (bleu ciel avec des veines foncées) sont volontiers utilisés.

Crocus speciosus ‘Conqueror’ (Crocus speciosus)

Le crocus speciosus ’Conqueror’ séduit avec ses fleurs bleu ciel

Multiplication

Les tubercules de crocus forment des caïeux que l’on peut arracher et replanter en été. Sur les emplacements qui leur conviennent, de nombreuses espèces se propagent elles-mêmes par semis. Les crocus font partie des végétaux à germination par stratification à froid, c’est-à-dire que les graines ont besoin de températures autour de zéro pendant plusieurs jours pour germer. Généralement, plusieurs années s’écoulent entre le germe et la plante en fleur. En raison de son jeu de chromosomes triple, le crocus à safran est stérile et ne peut être multiplié que végétativement, donc par les caïeux.

Maladies et parasites

Les crocus ne sont que peu sujets aux maladies. Dans de très rares cas, un pourrissement des tubercules peut survenir, provoqué par un champignon. Il faut retirer les tubercules infectés et les éliminer avec les déchets ménagers. Par ailleurs, ne plantez pas de crocus à cet endroit pendant plusieurs années, ni de bulbes comme les narcisses et les tulipes, car la maladie survit dans le sol et peut infecter de nouvelles plantations. Il n’existe pas de traitement. Comme parasite, il faut citer surtout le campagnol qui mange les tubercules. Pour combattre le rongeur, on peut poser des pièges spéciaux ou utiliser des produits répulsifs. Si vous ne voulez pas lutter directement contre les animaux, protégez les tubercules avec des paniers de plantation en fil de fer.

Comment avez-vous trouvé cet article?