Sujets

Physalis, Baie des Andes

Verena Schmidt Verena Schmidt

La physalis originaire des Andes est aussi appelée Baie des Andes. Ses fruits ont un goût agréable, légèrement acidulé et sont aussi faciles à cultiver dans nos régions.

Origine

La Baie des Andes n’est souvent connu que sous le nom de Physalis, ce qui à proprement parler n’est pas correct puisqu’il s’agit là du nom de l’espèce qui recouvre aussi le tomatillo, la cerise de terre et la cerise à bulles. Son nom de Baie des Andes a été attribué à ce fruit en raison de son origine géographique, la région des Andes située entre le Pérou et le Chili. On la connait aussi sous le nom de groseille du Cap qu’elle doit au fait que pendant la période coloniale, des marins ont apporté ce fruit par la mer depuis l’Amérique du Sud jusqu’au Cap de Bonne Aventure où on a continué à la cultiver. Par ailleurs, le goût légèrement acidulé des Baies des Andes rappelle celui de la groseille à maquereau. Les racines et les feuilles de la physalis qui fait partie des solanacées (Solanaceae), contiennent des alcaloïdes toxiques. Les fruits sont savoureux et peuvent aussi être cultivés chez nous dans des régions chaudes.

Aspect et croissance

La physalis est une vivace à forte croissance qui forme de longs rhizomes. C’est effectivement une plante vivace mais sous nos latitudes, elle est cultivée comme plante annuelle en raison de sa fragilité au gel. Cette plante atteint une hauteur de un mètre, parfois même deux mètres. Ses feuilles sont en forme de cœur et, comme leur tige, douces comme du velours et légèrement velues. Les fleurs des Baies des Andes sont jaunes, tachées de noir. C’est à partir d’elles que se forme huit à neuf semaines après la floraison les lampions d’abord verts qui deviennent orange à marron clair au moment de la récolte.

Fleurs jaune-vert

Les petits lampions se forment petit à petit à partir des petites fleurs jaune-vert.

Les fruits de la groseille du Cap cachés dans les lampions sont comestibles. Ils sont de la grosseur d’une tomate cerise, ont un goût sucré-acidulé et ont une teneur très élevée en vitamine C. C’est la raison pour laquelle qu’ils étaient mangés autrefois surtout par des marins, comme protection contre le scorbut. De nos jours, les fruits des physalis sont utilisés dans des salades de fruits ou des chutneys et servent de décor pour des desserts. Ces fruits peuvent aussi être mangés séchés.

Emplacement et substrat

Comme la physalis fait partie des solanacées qui ont besoin de chaleur, elle forme ses fruits de préférence dans un emplacement chaud, exposé au plein soleil et abrité et sur un sol aéré et riche en nutriments qui se réchauffe vite. Elle trouve des conditions idéales dans le climat doux des régions vinicoles comme par exemple dans la haute vallée du Rhin. Si vous vivez dans une région où il faut craindre des gelées nocturnes précoces, cette plante vous donnera moins de satisfactions car elle ne produira alors presque pas de fruits. La Baie des Andes s’épanouit aussi à merveille en pot mais elle doit alors passer l’hiver à l’intérieur de la maison.

Physalis en serre

La physalis est très sensible au gel. On ne peut donc la cultiver comme vivace dans nos régions qu’en serre ou en pot si elle est rentrée en hiver.

Vous pouvez aussi planter la physalis dans une serre et la conserver pendant plusieurs années. Inconvénient: Les plantes forment alors un feuillage abondant mais en revanche peu de fruits qui sont en outre moins sucrés et moins parfumés que ceux des sujets cultivés en terre.

Rotation des cultures et culture mixte

Il ne faut pas planter les physalis chaque année au même endroit. Et un emplacement où des solanacées ont été plantées auparavant n’est pas recommandé.

Semis

Les plants de physalis peuvent être forcés à partir de la fin janvier dans un endroit chaud et clair. Pour cela, semez les graines dans de petits pots remplis de terre de plantation que vous placerez si possible au chaud et à la lumière. Des températures autour de 25 degrés Celsius sont idéales. Les plantons poussent d’abord lentement et doivent être toujours maintenus humides. Les petits plants seront repiqués dans des pots trois semaines plus tard. Lorsqu’ils auront été rempotés une nouvelle fois dans des pots plus grands quelques temps après, ils pousseront encore plus vite. Après les dernières gelées, les jeunes plants peuvent être mis en place dans les massifs. Les graines peuvent germer pendant environ deux ans.

Plantation et soins

Plantez les jeunes plants forcés après les dernières gelées fin mai. Comme la physalis a une croissance en buisson assez touffu, on recommande un écartement de 80 x 80 ou 100 x 100 centimètres. Arrosez la groseille du Cap régulièrement, en particulier lorsqu’elle est en train de fleurir. Il faut toutefois éviter l’eau stagnante. Comme les pousses se cassent facilement, il est utile de tuteurer le buisson de physalis. Attachez les tiges principales à une armature, un grillage ou à des tuteurs en bambou.

Si vous pincez les jeunes rameaux, vous stimulerez une croissance touffue de la plante, mais il n’est pas nécessaire d’éclaircir régulièrement comme pour les tomates.
Un léger apport de compost au moment de la plantation est suffisant pour fertiliser.

Tuteurer les rameaux

Les rameaux de la physalis doivent être dirigés vers le haut par des tuteurs ou un grillage

Hivernage

On peut cultiver la groseille du Cap pendant plusieurs années si on rentre la plante pour l’hiver. Mais comme elle est très sensible au froid, elle est généralement cultivée en plante annuelle. Si vous cultivez la physalis en pot, vous pouvez rabattre la plante de deux tiers après la récolte et la rentrer pour l’hiver dans un endroit clair avec des températures comprises entre 10 et 15 degrés Celsius. Ne laissez pas la plante se dessécher dans son lieu d’hivernage. A partir du mois de mars, il faut l’habituer petit à petit à des températures plus élevées et au soleil avant de la ressortir à l’air libre.

Récolte et utilisation

Après environ trois à quatre mois, soit sept à dix semaines après la floraison, les fruits des physalis sont prêts à être récoltés. Lorsque le lampion est devenu marron clair et desséché, vous pouvez récolter les fruits jaune orange. Les fruits mûrs peuvent être conservés plusieurs semaines au sec par une température de 10 à 15 degrés Celsius dans leurs lampions protecteurs. Les baies ont un goût sucré et acidulé qui rappelle l’ananas et les groseilles à maquereau. Ces fruits riches en vitamines se consomment aussi bien crus que pour accompagner des gâteaux, dans des desserts ou pour faire de la marmelade et servent aussi de décoration pour des cocktails et des entremets.

Fruit au creux d’une main

Les délicieux fruits orange se trouvent à l’intérieur d’une enveloppe en forme de lampion.

Variétés

Les baies de la variété ‘Schönbrunner Gold’ sont grosses et jaune sombre et très parfumées. La variété ’Little Lanterns’ se prête bien à une plantation en pot. Elle fournit une récolte abondante de petits fruits orange. La variété ’Peruanische Andenbeere’ produit des fruits de la taille d’une cerise. ‘Purple de Milpa’ est une variété à maturité précoce qui est aussi adaptée à nos climats.

Physalis peruviana ‘Little Lanterns’

Physalis peruviana ‘Little Lanterns’

Multiplication

La physalis est relativement facile à multiplier par bouturage. Coupez jusqu’au début novembre des boutures de huit à dix centimètres de long portant cinq à sept feuilles. Dans des pots de fleur en terre par une température de 18 à 20 degrés Celsius, ils s’enracineront en trois semaines. Après la formation des racines, il faut les placer dans un endroit un peu plus frais. Les jeunes plants pourront ensuite être placés en terre à partir du mois de mai.

Maladies et parasites

Les physalis sont très peu sujets aux maladies et aux attaques de parasites. En serre, on constate souvent la présence de la mouche blanche. Par temps trop humide, il arrive souvent que les fruits très mûrs éclatent et moisissent (pourriture grise). A titre préventif, il faut ne pas planter trop serré, récolter les fruits mûrs sans tarder et raccourcir les tiges secondaires de temps à autre.

Foire aux questions

Quelle sorte de fruit est la physalis?

Les fruits de la physalis sont des baies jaune orange qui poussent à l’intérieur de lampions qui les protègent. Elles ont un goût sucré et acidulé et sont riches en vitamine C.

Où poussent les physalis?

La physalis est originaire de la région des Andes située au Chili et au Pérou. Sous nos latitudes, cette solanacée qui a besoin de chaleur préfèrera un emplacement abrité et chaud en plein soleil.

Quand peut-on planter une physalis?

Après les Saints de Glace, à peu près à partir de la mi-mai, on peut planter les jeunes plants forcés à une distance de 80 x 80 ou 100 x 100 centimètres entre chaque pied.

Quelle terre convient aux physalis?

Pour se développer au mieux, la physalis demande un substrat aéré et riche en nutriments.

Avec quoi peut-on fertiliser des physalis?

Pour fertiliser des physalis, un léger apport de compost suffit largement.

Quand peut-on récolter les fruits des physalis?

On peut récolter les premiers fruits environ deux mois après la floraison. Le bon moment est quand le lampion est devenu marron clair et sec.

Comment avez-vous trouvé cet article?