Sujets

Géranium

Susann Hayn Susann Hayn

Depuis des décennies déjà, les géraniums tiennent discrètement la vedette au jardin. Car les fleurs et feuilles décoratives de ses nombreuses variétés s’intègrent avec charme dans tous les massifs. Vous trouverez ici des conseils pour planter et entretenir les nombreuses espèces et variétés.

Origine

Presque aucun autre genre végétal que le géranium n’est utilisé au jardin en autant d’espèces différentes avec autant de diversité. Car les vivaces ont beaucoup à offrir: un feuillage attractif, qui est même persistant chez certaines espèces, de très belles fleurs et des fruits décoratifs. En outre, ils sont vigoureux, faciles à multiplier et les escargots les évitent - ils sont donc littéralement faciles à entretenir.

Les géraniums sont un genre végétal vaste avec environ 400 espèces différentes, la plupart du temps vivaces. A cela s’ajoute un grand nombre de variétés sélectionnées pour le jardin. Les géraniums ont leur propre famille végétale, les géraniacées (Geraniaceae). Une série d’espèces de géranium sont originaires de chez nous, comme le géranium des bois (Geranium sylvaticum), le géranium sanguin (Geranium sanguineum) ou le géranium des prés (Geranium pratense), d’autres sont originaires d’Europe du sud et du sud-est et d’Asie de l’ouest et sont venus dans nos massifs par la culture horticole.

Géranium des bois ’Album’

Le géranium des bois ’Album’ a un port aéré et touffu et préfère les emplacements à mi-ombre

L’engouement pour le géranium a commencé chez nous au début des années 1980. D’abord, c’est surtout le géranium à grosses racines (Geranium macrorrhizum ’Spessart’) qui était planté, une espèce sans exigences, à croissance rapide et de plus persistante, toutefois avec des fleurs blanches plutôt discrètes. Il est idéal pour couvrir d’importantes surfaces sous des arbres. Mais, pour accompagner les roses et le pied d’alouette, le géranium x magnificum avec ses grosses fleurs bleues violettes était préféré. La récente variété ’Rosemoor’ du sélectionneur allemand Hans Simon est particulièrement conseillée.

Géranium à grosses racines ’Spessart’ (Geranium macrorrhizum)

Le géranium à grosses racines ’Spessart’ couvre en un clin d’œil de grandes surfaces sous les arbres

Aspect et port

Les géraniums ont des feuilles arrondies, plus ou moins lobées ou divisées en forme de main qui arborent en partie une belle couleur jaune ou rouge en automne et dégagent un parfum aromatique. Les fleurs en calices sont blanches, roses, rouge carmin, violettes ou bleues dans toutes les nuances possibles et se dressent séparément dans les aisselles des feuilles. Souvent, les sépales sont d’une autre couleur que les fleurs ce qui produit un charmant jeu de couleurs comme dans le cas du géranium vivace Cambridge (Geranium x cantabrigiense). Les géraniums poussent soit en touffes ou forment des rejets courts, en surface, et recouvrent ainsi de grandes surfaces comme le robuste géranium à grosses racines (Geranium macrorrhizum) qui convient très bien comme couvre-sol pour l’ombre et le soleil. Selon l’espèce, les plantes atteignent 15 à 100 centimètres environ de haut et la plupart fleurissent entre mai et août. Toutes les espèces ont un feuillage plus ou moins fortement parfumé. Leurs fleurs sont butinées par les abeilles et les syrphes.

Emplacement et sol

Les géraniums aiment les emplacements moyennement humides avec des sols riches en nutriments, perméables. La plupart du temps, ils supportent la sécheresse estivale mieux que l’eau stagnante. Mais, la diversité du genre géranium offre la plante qu’il faut pour (presque) chaque zone du jardin. En voici un petit aperçu:

Ensoleillée et humide: Geranium endressii, Geranium himalayense, Geranium x magnificum, Geranium pratense, Geranium psilostemon

Geranium x magnificum

Le géranium x magnificum aux fleurs violettes aime l’ombre clairsemée et les endroits ensoleillés

Mi-ombragée et humide: Geranium gracile, Geranium himalayense, Geranium sylvaticum

Ensoleillée et sèche: Geranium sanguineum, Geranium renardii, Geranium x cantabrigiense, Geranium cinereum

Ombragée et sèche: Geranium macrorrhizum, Geranium nodosum, Geranium phaeum

Plantation

Dans le cas des couvre-sols, comme le géranium à grosses racines, on installe 8 à 10 plantes par mètre carré pour que la surface soit recouverte rapidement. Le printemps est la meilleure période de plantation pour toutes les espèces de géranium.

Conseils d’entretien

Une fois démarrées, les vivaces demandent peu d’attention. Par temps ensoleillé, il faut donner suffisamment d’eau aux géraniums qui viennent d’être plantés. Chez les géraniums non persistants, au port touffu, comme ’Patricia’, ’Rozanne’ et le géranium x magnificum, il faut rabattre à l’automne toutes les tiges jusqu’à quelques centimètres seulement. A l’automne ou au printemps, on peut rabattre les couvre-sols là où ils dépassent du massif. Au printemps, apportez aux plantes sur des sols pauvres en nutriments du compost ou de l’engrais pour vivaces.

Géranium ’Rozanne’

Dans le genre des géraniums, il existe une vivace adaptée à presque tous les emplacements au jardin. Par exemple, la variété presque indestructible ’Rozanne’ convient aux sols argileux

Les géraniums sont d’une très grande longévité et il n’est donc pas nécessaire de les diviser régulièrement pour les rajeunir. Mais les espèces à port touffu se multiplient très facilement par division.

Utilisation

Du couvre-sol intégral, qui ne laisse passer aucune mauvaise herbe, au géranium qui fleurit longtemps dans le massif de vivaces, il existe des géraniums pour presque toutes les situations au jardin, car ils font partie des plantes de jardin faciles à entretenir. Ce qu’ils ne supportent pas, ce sont seulement les emplacements très ensoleillés ou l’eau stagnante. Outre les différentes variétés de géraniums à grosses racines, les géraniums Cambridge de petite taille, qui s’accommodent bien aussi du plein soleil, sont de bons exemples de couvre-sols faciles à entretenir à l’ombre et la mi-ombre sous et en lisière d’arbres.

Les variétés de géranium arménien (Geranium psilostemon) avec leur longue floraison de mai à juillet sont d’un bel effet dans un massif de vivaces ensoleillé à légèrement ombragé, par exemple la populaire variété à fleurs roses ’Patricia’ et le géranium à grosses racines à fleurs bleues ou le géranium de l’Himalaya (Geranium himalayense). Ils se marient bien avec les roses, l’alchémille (Alchemilla), les pivoines ou les graminées ornementales comme l’herbe aux écouvillons.

Les variétés autochtones comme le géranium brun (Geranium phaeum), le géranium des prés et le géranium des bois se sentent bien dans des plantations de type prairie.

Géranium arménien (Geranium psilostemon)

Le géranium arménien (Geranium psilostemon) mesure jusqu’à un mètre de haut et exhibe des fleurs rouge magenta

Le géranium de Renard (Geranium renardii) à feuillage gris et le délicat géranium cendré (Geranium cinereum), qui possède des fleurs très joliment veinées de couleur sombre, conviennent pour les massifs dans les jardins de rocaille et les murets. La sélection hybride ’Rozanne’ très florifère, à port touffu, mais qui peut couvrir rapidement une surface importante, est un talent exceptionnel. De début juin à novembre, elle ouvre sans cesse de nouvelles fleurs violet clair avec un cœur blanc et s’épanouit dans des endroits ensoleillés à mi-ombragés.

Espèces et variétés importantes

Nous devons de nombreuses variétés de géranium apparues ces dernières décennies à des obtenteurs en Angleterre et aux Pays-Bas. Entretemps, il y a bien 400 espèces, variétés et hybrides sur le marché dans le monde. Les exigences quant à la lumière et au sol diffèrent selon l’espèce, mais il sont majoritairement robustes et par conséquent faciles à entretenir. Il existe des exemplaires à grandes fleurs, jusqu’à 60 centimètres de haut comme ’Brookside’, issu du géranium des prés. Ils aiment les massifs ensoleillés avec un sol riche en nutriments, mais pas trop sec. Par contre, les variétés à petites fleurs, d’environ 30 centimètres de haut du géranium sanguin (Geranium sanguineum) supportent beaucoup de sécheresse.

Géranium sanguin (Geranium sanguineum)
Géranium sanguin (Geranium sanguineum)

Les fleurs du géranium brun (Geranium phaeum) se dressent en ombelles aérées au-dessus des feuilles. Les pétales retournés sont typiques laissant nettement apparaître la grappe de fruit. ’Sirak’ (géranium hybride) exhibe ses grosses fleurs roses violettes à partir de mai. ’Lily Lovell’ (Geranium phaeum) mesure jusqu’à 90 centimètres de haut. La floraison dure de mai à juillet. Des fleurs doubles ornent le géranium des prés ’Summer Skies’. ’Saint Ola’ (Geranium x cantabrigiense) possède de gracieuses fleurs et un port gracile. Le géranium à grosses racines ’Czakor’ est vigoureux et persistant. ’Mayflower’ (Geranium sylvaticum), à fleurs blanc-bleu, se ressème spontanément.

’Album’ est une variété blanche du géranium des bois et est considérée comme la plante des amoureux. ’Marvis Simpson’ (Geranium x riversleaianum) est un couvre-sol de petite taille. Dans les régions au climat rude, il est recommandé de lui offrir une protection hivernale. Le géranium x riversleaianum ’Russel Prochard’ a une longue floraison éclatante qui dure de juin à septembre. Les feuilles décoratives du géranium des prés ’Black Beauty’ semblent teintées de pourpre. Les fleurs bleues de la vivace de 40 centimètres de haut apparaissent à partir de juin. Le géranium tubéreux (Geranium tuberosum) est une particularité, il doit son nom à ses racines de type tubercules. Après la floraison d’avril à mai, la vivace entre en repos, mais bourgeonne à nouveau en hiver et garde ensuite son feuillage jusqu’au printemps. Le géranium herbe à Robert (Geranium robertianum) est une herbe médicinale et sauvage qui sait s’adapter.

Les feuillages décoratifs jouent aujourd’hui un rôle de plus en plus important dans l’aménagement des massifs. Pour cela aussi, on trouve dans la gamme de géraniums les exemplaires qui conviennent, par exemple le géranium du Caucase, avec ses feuilles douces, vert sauge, ou ’Black Beauty’ (Geranium pratense) avec ses feuilles de couleur pourpre: ils permettent de réaliser d’originales combinaisons de vivaces dans les massifs.

Multiplication

La multiplication des géraniums est très facile avec la plupart des espèces. Les géraniums à port touffu, comme Geranium himalayense, Geranium x magnificum ou Geranium pratense, peuvent se multiplier au printemps par division. Les espèces à rhizomes rampants, le géranium des Balkans par exemple en fait partie, se multiplient par boutures de rhizome. Certaines espèces, comme le géranium wallichianum et le géranium lambertii, forment une vigoureuse racine pivotante qui est très difficile à diviser. On multiplie ces espèces de préférence au printemps par boutures.

Maladies et parasites

Les variétés anciennes du géranium des Balkans comme ’Spessart’ sont sensibles à l’anguillule des céréales et des bulbes. L’infestation en forme de nid dans les surfaces de couvre-sols se reconnaît à la croissance chétive et aux feuilles d’abord rougeâtres qui meurent ensuite. Plus rarement, champignons de rouille, mildiou ainsi qu’acariens blancs et charançons peuvent survenir également. Pour le reste, les géraniums sont très robustes et ne sont pratiquement pas touchés par les parasites et les maladies. Les limaces ne les aiment pas non plus.

Questions fréquentes

A quoi ressemble un géranium?

Le genre des géraniums comprend environ 400 espèces différentes qui forment de courts rejets aériens ou poussent en touffes. Les feuilles sont arrondies et plus ou moins lobées ou divisées en forme de main. Les fleurs en calice se dressent dans les aisselles des feuilles et sont blanches, roses, rouge carmin, violettes ou bleues. Parfois, les fleurs ont une autre couleur que les sépales, comme le géranium Cambridge.

Quand le géranium fleurit-il?

La plupart des espèces degéranium fleurissent entre mai et août.

Quand peut-on planter un géranium?

Les géraniums se plantent de préférence au printemps.

Le géranium résiste-t-il au froid?

Les géraniums résistent au froid, toutefois dans les régions au climat très rude, il faut prévoir une protection hivernale.

Quelle est la hauteur d’un géranium?

Selon l’espèce et la variété, un géranium peut mesurer entre 15 et 100 centimètres de haut.

Jusqu’où faut-il rabattre un géranium?

A l’automne, il faut rabattre les géraniums non persistants, à port touffu, comme le géranium x magnificum au ras du sol. Les couvre-sols, par contre, se coupent à l’endroit où ils dépassent de la surface.

Quel géranium fleurit le plus longtemps?

Le géranium ’Rozanne florifère se caractérise par une floraison particulièrement longue. Il fleurit de juin à novembre.

Comment avez-vous trouvé cet article?