Sujets

Glaïeuls

Non seulement les glaïeuls ornent les massifs ensoleillés au jardin mais ils sont aussi d’excellentes fleurs coupées. Voici comment réussir leur plantation et leur entretien.

Origine

Les glaïeuls (Gladiolus) appartiennent à la famille des iridacées (Iridaceae). Le genre des glaïeuls comprend plus de 200 espèces sauvages qui sont répandues de l’Europe du sud à l’Afrique en passant par le Proche-Orient. Les espèces avec les plus belles fleurs sont originaires d’Afrique du sud. Le glaïeul des marais (Gladiolus palustris) est une espèce très rare en France. En raison de sa faible présence, le glaïeul est strictement protégé - on ne le trouve plus que dans quelques endroits sur des prairies marécageuses à l’humidité variable avec un sol riche en humus, calcaire. En raison de leurs splendides fleurs multicolores, les glaïeuls sont très prisés non seulement comme fleurs d’été dans les massifs ensoleillés au jardin, mais aussi comme fleurs coupées en vase.

Aspect et port

Tandis que les espèces et formes sauvages de glaïeuls dépassent rarement les 60 centimètres de hauteur, les hybrides peuvent atteindre jusqu’à 150 centimètres sur de bons sols. Tous les glaïeuls ont des feuilles à nervures parallèles, en forme de glaive - c’est de là que vient leur nom botanique (latin gladius» signifie glaive). Ils forment des tubercules comme organes de réserve où ils se rétractent après la floraison. Ils peuvent ainsi survivre dans des habitats inhospitaliers, par exemple dans la steppe sud africaine. Selon la date de plantation, les grandes fleurs des plantes à tubercules non rustiques apparaissent de fin juin à septembre. Elles se dressent en inflorescences en épis, sont irrégulièrement constituées avec seulement un axe de symétrie verticale. Il existe des variétés de glaïeul dans presque toutes les couleurs du blanc au gris fumé et brun en passant par le vert et le jaune, orange, rouge, violet.

Emplacement et sol

Les glaïeuls préfèrent les sols profonds et perméables. Le substrat doit être frais à légèrement humide et très riche en nutriments. Sur les sols lourds, imperméables, un drainage en sable grossier est indispensable. En outre, les glaïeuls sont de véritables adorateurs du soleil auxquels il faut absolument réserver un endroit ensoleillé et abrité au jardin.

Glaïeul des marais (Gladiolus palustris)

Le glaïeul des marais (Gladiolus palustris) est une espèce très rare en France. Il ne pousse que dans peu de départements

Plantation

Il faut planter les glaïeuls au plus tôt fin avril pour que les pousses sensibles au gel n’arrivent à la surface qu’après les Saints de glace. Pour une floraison précoce, on peut cultiver les glaïeuls d’abord en pots et les planter dans le massif de fleurstitle après les Saints de glace. Veillez à ce que la couche de terre au-dessus des tubercules soit au moins deux fois aussi haute que leur diamètre - c’est la seule façon pour que les robustes hampes florales soient suffisamment stables. Pour prolonger la floraison, vous pouvez échelonner la plantation des tubercules de fin avril à fin mai en espaçant d’une semaine à chaque fois. Notez que, comme les roses, les glaïeuls ne doivent être plantés au même endroit que tous les six ans.

Conseils d’entretien

Un bon approvisionnement en nutriments fait partie des conseils d’entretien les plus importants. Comme les glaïeuls ont un besoin en nutriments très élevé, il est conseillé de répartir du compost mur et de la corne broyée sur les plantations aussitôt après avoir installé les tubercules. On peut couper les glaïeuls dès que les premières une à deux fleurs sont ouvertes. Veillez à laisser toujours encore 4 à 5 feuilles sur la tige pour qu’un nouveau tubercule puisse se développer. Coupez les inflorescences défleuries rapidement pour empêcher la formation de graines.

Hivernage

Pour l’hivernage des glaïeuls, il faut déterrer les tubercules à l’automne après la première gelée nocturne, les débarrasser des grosses mottes de terre et les enfoncer dans du sable grossier dans des caisses en bois. Une cave fraîche, à l’abri du gel avec une humidité de l’air élevée est idéale pour les stocker l’hiver.

Hivernage des glaïeuls

Avant l’hiver, il faut déterrer et stocker les glaïeuls qui craignent le gel

Utilisation

Comme les dahlias, les glaïeuls sont des plantes à tubercules populaires qui étaient déjà omniprésents autrefois dans les jardins champêtres. Ils s’intègrent dans tous les massifs de plantes vivaces et de fleurs, dès lors que l’emplacement est ensoleillé et le sol bien perméable. Avec leur faible besoin de place, les glaïeuls sont parfaits aussi pour des parterres étroits le long de la maison et de la terrasse.

Selon l’habitat préféré, les espèces sauvages se sentent bien au jardin de rocaille ou dans la zone marécageuse du bassin de jardin. Il est possible d’intégrer des glaïeuls aussi dans des jardins de prairie modernes, ici, il faut toutefois préférer les espèces et variétés botaniques à petites fleurs. De plus, glaïeuls hollandais et glaïeuls papillons se cultivent bien en bacs et sont d’excellentes fleurs à couper. Plantez les glaïeuls toujours en petits et grands groupes de 5 à 15 tubercules. Choisissez si possible des associations ton sur ton ou deux couleurs coordonnées, sinon le massif devient vitre trop bigarré.

Glaïeuls comme fleurs coupées

Coupés et en vase, les glaïeuls sont aussi très bien mis en valeur

Espèces et variétés importantes

Les croisements de différentes espèces sauvages ont donné naissance à de nombreux hybrides horticoles qui sont vendus la plupart du temps sous le nom botanique Gladiolus x hortulanus. On distingue les glaïeuls hollandais unicolores, les glaïeuls papillons (appelés également glaïeuls Butterfly) aux fleurs le plus souvent multicolores ainsi que les glaïeuls nains et sauvages qui sont principalement des espèces et variétés de petite taille peu modifiés par les sélections.

Avec des fleurs jaunes à taches rouges, la variété ’Blackpool’ est un beau glaïeul papillon. ’Lady Godiva’ est blanc à motif vert. Parmi les variétés de petite taille, qui atteignent respectivement 50 centimètres de haut maximum, ’Nymph’ (blanc, tacheté rouge), ’Guernsey Glory’ (violet foncé, pointes rouges et taches blanches) et ’Atom’ (rouge avec bordure blanche) ont fait leurs preuves.

Multiplication

La division est la méthode de division des glaïeuls la plus simple et la plus prometteuse. Sur des sols meubles, la plupart des variétés forment spontanément des bulbilles qui sont reliées aux tubercules mères par des petits stolons. On les divise simplement en ramassant les plantes à l’automne, plante les petits tubercules de préférence aussitôt dans du terreau pour semis grossier et les cultive pendant l’hiver dans un endroit lumineux, à l’abri du gel. On peut aussi multiplier les espèces sauvages par semis - mais il faut plusieurs années avant qu’elles ne fleurissent la première fois.

Maladies et parasites

Sur sols lourds, humides et par temps froid et humide surtout, les glaïeuls sont sujets à la pourriture du tubercule et de la tige qui est provoquée par différents champignons comme les fusarium et le sclérotinia. Certaines bactéries aussi peuvent provoquer ces maladies végétales. Des maladies de taches foliaires surviennent également. Les experts recommandent de retirer aussitôt les plantes infestées et d’appliquer aux autres tubercules un traitement d’une demi-heure à l’eau chaude à 53°C lors de la mise en hivernage pour tuer les possibles agents pathogènes. On les met ensuite quelques minutes dans l’eau froide et les laisse bien sécher avant de les stocker.

Questions fréquentes

Quand peut-on planter les glaïeuls?

Les glaïeuls se plantent fin avril au plus tôt. Ainsi, les tiges, qui craignent le gel, n’apparaissent à la surface qu’après les Saints de glace. Vous pouvez prolonger la floraison en plantant les tubercules en décalé entre fin avril et fin mai.

Quelle terre convient aux glaïeuls?

Les glaïeuls ont besoin d’une terre perméable, sableuse-argileuse et très riche. Maintenez le substrat frais à légèrement humide.

Les glaïeuls sont-ils rustiques?

La plupart des glaïeuls craignent le gel. Pour l’hivernage des glaïeuls, il faut déterrer les tubercules après la floraison à l’automne et les stocker. Dans les régions aux hivers doux, les plantes à tubercules peuvent aussi rester à l’extérieur avec une protection hivernale.

Les glaïeuls sont-ils toxiques?

Les glaïeuls ne sont pas toxiques. Mais en cas de contact fréquent avec les plantes, il est recommandé aux personnes sensibles de porter des gants à titre préventif.

Comment avez-vous trouvé cet article?