Sujets

Gypsophile

Antje große Feldhaus Antje große Feldhaus

Avec des nuages de fleurs blancs et roses, la gypsophile anime le jardin en toute légèreté. Voici comment planter et prendre soin de la vivace.

Origine

La gypsophile (Gypsophila) fait partie de la famille des caryophyllacées (Caryophyllaceae). Il en existe 2 espèces vivaces qui sont intéressantes pour nos jardins: la gypsophile paniculée (Gypsophila paniculata) et le gypsophile rampante (Gypsophila repens). La gypsophile paniculée est originaire des Montagnes Rocheuses, mais est également devenue sauvage dans des endroits rocheux, sableux d’Europe du Sud jusqu’en Sibérie de l’Ouest. Les tapis de la gypsophile rampante se trouvent dans les montagnes d’Europe centrale, surtout dans les Alpes et les Pyrénées sur des prairies maigres et des champs de pierraille.

Aspect et port

La gypsophile paniculée devient au fil du temps une vivace à peu près ronde d’un mètre de haut et un mètre de large. Dès qu’elle fleurit, elle fait penser, avec ses centaines de petites fleurs qui s’épanouissent sous forme de panicules aérées sur des tiges ramifiées, à un nuage blanc léger comme une plume. Le gypsophile rampante n’est pas moins densément recouverte de fleurs, mais s'étend sur le sol à une hauteur d'environ 25 centimètres seulement. La floraison du gypsophile dure de juin à septembre. Il existe de très belles variétés à fleurs roses ou à fleurs doubles. Les petites feuilles sont lancéolées et de couleur vert grisâtre à bleu-vert.

Tapis de fleurs de gypsophile

La Gypsophile repens forme des tapis denses

Emplacement et sol

Le nom botanique reflète la préférence du gypsophile pour les sols calcaires. Puisque la gypsophile, est composée des mots grecs «gypse» (plâtre) et «philos» (ami). Un sol perméable est très important pour son bien-être. Cela est dû au fait que les racines pivotantes profondes pourrissent dans des conditions d'engorgement d'eau, surtout en hiver. Selon son origine, la gypsophile aime les substrats maigres comme le sable ou le gravier et les endroits de jardin chauds, abrités et ensoleillés, tandis que la gypsophile rampante préfère avoir les pieds plus au frais.

Plantation

La gypsophile se plante de préférence au printemps. Si vous souhaitez planter la plante vivace en automne, vous devez la placer dans le massif au plus tard à la mi-septembre. Pour que les racines pivotantes puissent pénétrer dans le sol sans problème, il est conseillé de l’ameublir. Comme la gypsophile paniculée se répand dans le massif, respectez un espace de 80 centimètres entre les jeunes plantes et leurs voisines. Les variétés plus petites peuvent être plantées plus proches. Si vous voulez un tapis floral uni de gypsophile rampante, répartissez environ 11 plantes par mètre carré. Il est important de ne pas mélanger de tourbe ou de compost à la terre de jardin.

Conseils d’entretien

Si vous offrez au gypsophile un sol perméable, pas trop humide et un endroit chaud, abrité, elle vous demandera un minimum de soins. Tandis que la gypsophile paniculée se réjouit d’une petite portion d’engrais au printemps, la gypsophile rampante n’en a pas besoin régulièrement. En cas de besoin, fertilisez les vivaces en automne avec de la chaux de jardin. Il n’est pas nécessaire d’arroser. Dans les endroits ventés, il est parfois nécessaire de soutenir la gypsophile paniculée et les variétés doubles comme ’Rosenschleier’.

Pour rajeunir une gypsophile, vous pouvez diviser la motte de racines au printemps. Pour cela, prenez de préférence un couteau affûté. Il faut faire attention, spécialement dans le cas de la gypsophile rampante, que chaque tronçon ait quelques fines racines et des tiges. Lorsque la première floraison s'épuise, vous pouvez rabattre la gypsophile rampante à une largeur de main au-dessus du sol. Cela stimule une nouvelle floraison, au bout de 6 semaines déjà en situation favorable.

Protection hivernale

Le gypsophile est rustique. C’est uniquement en bac qu’il faut la protéger. Cependant, pas à cause d'un froid glacial, mais d'une trop grande humidité venant d'en haut.

Utilisation

Avec ses nuages de fleurs, la gypsophile paniculée apporte de la légèreté au jardin. Iris barbu, lavande, chardon bleu ou stipes sont à tout point de vue de bons compagnons. Un couple bienvenu, mais différent dans ses exigences sur le terrain: roses et gypsophile. En les associant, il faut veiller à ce que le terrain, au moins autour de la gypsophile, soit bien drainé. Si vous avez beaucoup de fleurs à bulbes, vous pouvez cacher les feuilles jaunies des tulipes à floraison tardive ou des aliums à l’aide de la gypsophile.

Gypsophile en accompagnement de roses

La gypsophile s’utilise volontiers en accompagnement des roses

Au jardin, la gypsophile rampante convient parfaitement comme couvre-sol, mais il comble aussi joliment des trous de cailloux entre des dalles, dans les jardins de rocaille ou sur les couronnes murales. Saponaire des rochers, anémone pulsatille ou laîche des montagnes sont de charmants compagnons. Les gypsophiles poussent aussi sans problème en pot et sont une belle garniture pour vase, aussi bien fraiches que séchées.

Espèces et variétés importantes

  • Gypsophila paniculata ‘Bristol Fairy’ : 100 centimètres de haut, fleurs doubles blanches, floraison de fin juin à mi-septembre
  • Gypsophila paniculata ‘Flamingo’: 120 centimètres de haut, fleurs doubles roses, floraison de fin juin à mi-septembre
  • Gypsophila Hybride ‘Rosenschleier’ : 30 à 40 centimètres de haut, fleurs doubles roses, floraison de fin juin à août
  • Gypsophila repens ’Rosa Schönheit’: fleurs rose foncé, floraison de mai à juillet

Multiplication

La progéniture du gypsophile peut être cultivée à partir de graines de mars à juin. Il peut tout à fait arriver que toutes les plantes semées ne soient pas uniformément blanches, mais que certaines fleurissent roses. Le gypsophile rampant se multiplie de préférence par boutures. Elles se prélèvent au printemps sur de jeunes pousses avec un renflement des racines, puis piquées jusqu’aux feuilles dans une caisse avec du terreau pour semis. Pour un résultat réussi, couvrez aussi bien les semis que les boutures avec une cloche ou un film transparent.

Maladies et parasites

A l’exception des escargots qui s’attaquent volontiers aux jeunes pousses au printemps, la gypsophile est rarement victime de parasites et de maladies.

Comment avez-vous trouvé cet article?