Sujets

Hibiscus, althéa

Sarah Stehr Sarah StehrUlrike Hanninger Ulrike Hanninger

Des grandes fleurs aux couleurs éclatantes et une longue floraison caractérisent ces arbustes à fleurs asiatiques. Hormis les roses de Chine sensibles, il existe aussi des variétés faciles d’entretien et rustiques pour le jardin.

Origine

Plusieurs centaines d’espèces dans le monde font partie de la famille des hibiscus ou althéa (Hibiscus) qui sont toutes originaires d’Asie mais sont répandues partout dans les régions tropicales et subtropicales. Elles font partie de la grande famille des malvacées (Malvaceae). Ce sont des plantes, semi-arbustes, arbustes et arbres à la fois annuels et vivaces. La rose de Chine (Hibiscus rosa-sinensis) est aussi très appréciée comme plante d’intérieur et en bac. Seuls l’hibiscus des jardins ou la mauve en arbre (Hibiscus syriacus) et les formes cultivées de l’hibiscus arbuste (Hibiscus x moscheutos) rustique sont envisageables dans les jardins des pays d’Europe centrale.

Aspect et port

La mauve en arbre, appelée aussi hibiscus des jardins, est un arbuste au port dressé en forme d’entonnoir qui peut atteindre trois mètres de haut et 1,5 à 2 mètres de large. Sa croissance est lente et il ne bourgeonne qu’à la fin du printemps. Ses feuilles vert moyen vif sont ovales, pointues et trilobées. Les remarquables fleurs en clochettes largement ouvertes s’ouvrent sur les extrémités des branches à partir d’août. Les fleurs de cette espèce sont simples et violettes. Il existe également de très nombreuses variétés à fleurs blanches, roses et rouges ou violettes et bleues, soit simples soit doubles. Les fleurs sont souvent pourvues à l’intérieur d’un macule rouge foncé qui s’étend de façon symétrique jusqu’au bord. Les étamines regroupées en tube d’où sort le style à trois ramifications sont elles aussi remarquables, à l’instar des nombreuses plantes de la famille des Malvacées. De petites capsules de fruits se forment à partir des fleurs butinées qui restent souvent sur les plantes en hiver.

La rose de Chine possède de remarquables fleurs aux couleurs vives allant du blanc au rouge et rose en passant par le jaune et l’orange. Les belles plantes d’intérieur et en pot sont à fleurs simples ou doubles et ont des feuilles de différentes formes.


Les formes cultivées de l’hibiscus arbuste ne sont pas encore très répandues dans nos contrées. Elles mesurent entre 120 et 200 centimètres et les fleurs remarquables qui peuvent atteindre un diamètre allant jusqu’à 30 centimètres apparaissent de juillet à octobre. Les fleurs peuvent prendre des couleurs multicolores, blanches, roses et rouges.

Rose de Chine en pot

La rose de Chine est aussi souvent utilisée sous nos latitudes comme plante d’intérieur

Emplacement et sol

L’hibiscus arbuste affectionne un emplacement ensoleillé, protégé, par exemple près de la terrasse ou dans une cour d’intérieur. Qu’il soit dans le jardin ou en pot sur la terrasse l’hibiscus a besoin d’un sol bien perméable, frais à moyennement sec et avec une teneur élevée en nutriments pour la culture en intérieur. Si le sol contient trop peu de nutriments, la floraison en souffrira. Il s’épanouit de préférence dans un substrat sablonneux-argileux, légèrement acide à alcalin. Un période de sécheresse prolongée peut causer la chute des boutons. Cependant, l’hibiscus arbuste craint plutôt l’eau. Certes, il aime les sols suffisamment humides l’été mais il ne supporte pas l’humidité stagnante.

La floraison souffrira aussi en cas de pluie persistante, surtout en ce qui concerne les variétés à fleurs doubles. La rose de Chine a au contraire besoin d’apports d’eau quasi quotidiens lors de sa floraison. Si vous gardez votre hibiscus en pot ou comme plante d’intérieur, il aura également besoin d’un endroit très lumineux durant toute l’année. Un rebord de fenêtre ensoleillé sera parfait. Faites juste attention en plein été à ce que la plante ne soit pas trop fortement exposée aux rayons forts du soleil de midi. La température normale de la pièce est idéale, il faudra qu’elle ait quelques degrés de moins en hiver.

Plantation

Creuser le trou de plantation

Récupérez de préférence dans une brouette la terre extraite au moment de la plantation. Vous pourrez ainsi la mélanger avec le compost avant de combler le trou

L’hibiscus ne se plante dans le jardin qu’au printemps si possible pour qu’il soit déjà bien enraciné avant le premier hiver. Creusez le trou de plantation deux fois plus gros que la motte de racines. Mélangez la terre extraite avec un peu de compost bien nourrissant avant de combler à nouveau. Tassez délicatement la terre afin de ne pas endommager les racines. Il est conseillé d’appliquer une couche paillée au niveau des racines. Arrosez bien l’hibiscus et veillez à ce que le jeune plant soit copieusement arrosé lors d’une période de sécheresse prolongée, sinon les boutons déjà formés pourraient tomber.

Conseils de soins

La rose de Chine a besoin d’un peu d’engrais liquide une fois par semaine lors de sa phase de croissance. Vous pouvez utiliser pour cela un engrais traditionnel. En hiver, cela suffit de fertiliser toutes les deux ou trois semaines. Plantez votre hibiscus - si son pot est devenu trop étroit - de préférence au printemps ou en été. Pour les spécimens plus âgés et plus grands, il suffit en général de ne changer que le substrat. Dans le cas de l’hibiscus arbuste, on renoncera complètement à la fertilisation durant l’hiver.

Taille

Il faut parfois tailler l’hibiscus. Dans le cas de l’hibiscus des jardins, on peut raccourcir toutes les branches de l’année précédente sur environ cinq nœuds de feuilles pour le renforcer. Les rameaux morts, gelés doivent être supprimés après le bourgeonnement. L’arbuste supporte aussi si nécessaire une taille de rajeunissement radicale dans le vieux bois à la fin du printemps. Mais cela prendra un certain moment pour que l’arbuste à croissance lente devienne à nouveau un grand arbuste. La rose de Chine doit dans le même temps être éclaircie et les rameaux légèrement raccourcis.

L’hibiscus peut aussi être cultivé sur tige. Mais il faudra plusieurs années pour que cette forme de culture achève son développement. Il faut supprimer toutes les ramifications latérales à chaque printemps et ne laisser que les rameaux principaux les plus vigoureux. S’il a atteint par la suite la bonne hauteur, coupez le sommet pour stimuler le bourgeonnement de boutons. La branche latérale la plus haute sera cultivée comme prolongement du tronc. Fixez-la sur une tige pour la diriger en hauteur. Les trois ou quatre ramifications restantes formeront peu à peu la couronne. Raccourcissez-les régulièrement sur près de la moitié pour qu’elles se lignifient bien densément.

Hibiscus sur tige

On peut cultiver l’hibiscus sur tige avec un peu d’effort et de la patience

Hivernage ou protection hivernale

La plupart des espèces d’hibiscus ne sont pas rustiques et doivent rejoindre leurs quartiers d’hiver au début de l’automne pour un hivernage plus sûr. C’est le cas de la rose de Chine. Si elle est placée à l’extérieur avec son pot, il fera trop froid pour elle à partir d’une température de douze degrés Celsius. Vérifiez que votre plante n’est pas infestée par des parasites avant de la mettre à l’abri et enlevez toutes les parties végétales mortes ou fanées. Un emplacement lumineux est indispensable aussi en hiver, sinon l’hibiscus perdra son feuillage. Mais une légère chute de feuilles est normale. Des pièces chauffées modérément (16 à 18 degrés Celsius) ou un emplacement dans le jardin d’hiver frais sont idéaux - de même pour les plantes qui sont conservées toute l’année en culture d’intérieur. Dans un environnement trop sec ou trop chaud, le risque d’une invasion d’araignées rouges augmente. N’arrosez qu’avec parcimonie. Cela suffit si la motte de racines ne sèche pas complètement. Il ne faut pas fertiliser durant le repos hivernal. Dès le printemps, vous pouvez lentement augmenter les apports d’eau et ajouter de l’engrais liquide toutes les deux semaines. L’hibiscus pourra de nouveau être mis à l’extérieur à partir de mai.

Mettre à l’extérieur l’hibiscus

A partir de mai, l’hibiscus peut quitter ses quartiers d’hiver

Beaucoup d’espèces d’hibiscus des jardins sont en revanche rustiques et peuvent être plantés dans le jardin. Mais les jeunes plants d’hibiscus doivent être protégés autour des racines avec une protection hivernale telle qu’un paillis épais de feuilles et de brindilles. Les couvre-sols bien développés retiennent bien aussi la chaleur dans le sol. Si l’un de ces sujets rustiques est cultivé en pot, mettez le contenant près d’un mur protégé de la maison en automne et installez-le sur un support isolant en bois ou en polystyrène.

Utilisation

L’hibiscus en répandant un air tropical vous met dans une ambiance de vacances - à l’intérieur comme à l’extérieur. La plantation de différentes espèces d’hibiscus donne particulièrement un beau rendu. Les rosiers à fleurs groupées, la lavande (Lavandula), la rose trémière et la lavatère arbustive (Lavatera) sont de très bons compagnons dans le jardin. En outre, l’hibiscus est aussi mellifère et attire de nombreux bourdons et abeilles ainsi que d’autres insectes utiles. Si vous plantez l’hibiscus des jardins avec des plantes couvre-sols persistantes, ces dernières protègeront le sol en été du dessèchement et en hiver du froid.

Espèces et variétés importantes

Hibiscus syriacus ‘Blue Bird’

La variété ‘Blue Bird’ s’est révélée particulièrement rustique comme hibiscus des jardins

Parmi les différentes espèces d’hibiscus, certaines à fleurs simples sont plus florifères et plus résistantes que celles à fleurs semi-doubles ou doubles. L’hibiscus des jardins Hibiscus syriacus ‘Helena’ par exemple offre de très belles fleurs blanches simples pourvues d’un point rouge au milieu qui s’étend en forme d’étoile. Selon la place dont vous disposez, nous recommandons les variétés à forte croissance comme Lady Stanley ou les variétés à faible croissance telles que ‘Red Heart’. La variété bleue ‘Blue Bird’ (Hibiscus syriacus ‘Blue Bird’) s’est révélée également très rustique et conviendra donc parfaitement aussi pour les régions plus froides. Une rareté parmi les roses de Chine est la variété Hibiscus rose-sinensis ‘Cooperi’. Ses fleurs rouges sont certes assez petites mais les feuilles originales blanc-verdâtre de l’hibiscus feront sensation sur le rebord de fenêtre. Mais attention: ‘Cooperi’ a besoin d’une humidité assez élevée.

Multiplication

On peut généralement multiplier les variétés de l’hibiscus des jardins par greffage. Il arrive aussi souvent que l’hibiscus se multiplie de lui-même dans le jardin, mais il faut noter que la couleur et la forme des fleurs des rejets peuvent ensuite être différentes de celles de la plante-mère. La multiplication par bouturage des tiges ramifiées annuelles est aussi possible en automne, cependant le taux d’échec est relativement élevé: seule une bouture sur dix pousse en général. Un godet de multiplication ombragé et uniformément humide avec un terreau très humifère et légèrement argileux est important. Il faut le recouvrir d’un voile jusqu’à l’arrivée de l’hiver.

Rejet d’hibiscus

Les plantules d’hibiscus sont mis dans des contenants pour plantes avec du terreau pour semis

La multiplication de la rose de Chine se fait par des têtes de bouture non ramifiées. Ces dernières racinent à une température du sol de 22 degrés Celsius minimum, plus si possible, dans du terreau pour semis du commerce.

Maladies et parasites

Toutes les espèces et variétés d’hibiscus sont malheureusement exposées aux pucerons qui sucent la sève des jeunes tiges et les boutons floraux. Les araignées rouges sont souvent un fléau dans la culture d’intérieur mais aussi sur le lieu d’hivernage. Veillez à ce que les températures soient fraîches et à ce que l’air ne soit pas trop sec.

Questions fréquentes

Où pousse l’hibiscus?

L’hibiscus est originaire d’Asie mais il se trouve dans toutes les régions tropicales et subtropicales du monde. Il aime y pousser sur les rives des ruisseaux et des rivières mais aussi dans les forêts qui sont particulièrement humides.

Quand planter un hibiscus?

Un hibiscus se plante de préférence au printemps. Le jeune arbuste a ainsi assez de temps pour grandir jusqu’à l’hiver.

Quelle terre convient à l’hibiscus dans le jardin?

L’hibiscus dans le jardin préfère un sol argileux perméable, humifère et riche en nutriments et pas trop sec.

Quelle terre convient à l’hibiscus en pot?

Un terreau pour fleurs traditionnel convient à un hibiscus en pot. Afin que l’arbuste n’ait pas trop vite les pieds dans l’eau, il faut mélanger la terre avec un peu de sable.

Quand déplacer un hibiscus?

En pot ou en pleine terre: Il faut déplacer un hibiscus au printemps ou en été. Il a ainsi assez de temps pour s’habituer à sa nouvelle demeure. Mais l’hibiscus des jardins (Hibiscus syriacus) supporte assez mal d’être déplacé une fois qu’il a grandi.

Quand tailler un hibiscus?

Pour que l’arbuste ne vieillisse pas, on peut tailler les rameaux annuels de l’hibiscus au printemps. Si la couronne est très dense, on peut aussi l’éclaircir.

Quel engrais convient à l’hibiscus?

L’hibiscus préfère un compost ou un engrais organique.

Pourquoi mon hibiscus ne fleurit-il pas?

Il peut y avoir plusieurs raisons pour lesquelles un hibiscus ne fleurit pas mais cela est la plupart du temps dû à un sol trop sec. Un manque de nutriments ou des pucerons peuvent aussi en être la cause. Il faut également régulièrement tailler un hibiscus pour qu’il reste bien florifère.

Que peut-on associer à un hibiscus?

On peut bien associer l’hibiscus à la lavande, la lavatère arbustive, aux rosiers à fleurs groupées ou aux roses trémières.

Quel hibiscus convient aux infusions?

Tous les hibiscus ne conviennent pas pour faire des infusions. La célèbre tisane d’hibiscus est fabriquée à partir des fleurs séchées de la mauve africaine (Hibiscus sabdariffa).

Comment avez-vous trouvé cet article?