Sujets

Joubarbe

La joubarbe (Sempervivum) pousse là où pratiquement aucune autre plante ne résiste. Elle supporte sans problème la chaleur, la sécheresse et le froid et garde ses feuilles aussi en hiver.

Généralités sur la joubarbe

La joubarbe (Sempervivum) pousse là où pratiquement aucune autre plante ne résiste. Elle supporte sans problème la chaleur, la sécheresse et le froid et garde ses feuilles aussi en hiver. Une fois qu’on a découvert les crassulacées (Crassulaceae), on devient souvent un collectionneur passionné, car la diversité des espèces et des variétés de la robuste crassulacée est immense. Au total il existe près de 60 espèces botaniques reconnues et largement plus de 5000 variétés environ.

Les joubarbes varient dans le port, la taille des rosettes et la couleur des feuilles. Les rosettes se forment en raison de la tige extrêmement raccourcie. Elles sont vertes à rouge éclatant et parfois duveteuses. Leur couleur ne dépend pas seulement de la variété mais aussi de l’intensité des rayons du soleil. Seule la tige florale avec ses fleurs rouges, roses, jaunes, crème ou blanches s’aventure au moment de la floraison, de fin mai à fin août selon l’espèce, hors de la rosette de feuilles. Grâce à cette structure, les joubarbes peuvent réduire l’évaporation à un minimum et surmonter les longues périodes de sécheresse. À propos: toutes les rosettes de feuilles qui ont fleuri une fois, meurent ensuite. Mais les plantes se propagent par rosettes latérales et peuvent ainsi former de grands tapis en un temps étonnamment court. Leur nom botanique signifie «éternel», il vient probablement du fait que les plantes vivaces gardent leurs feuilles en hiver et poussent encore même dans des conditions extrêmes. La zone de répartition naturelle de la joubarbe se limite presque uniquement aux montagnes d’Europe et d’Asie Mineure comme les Pyrénées, les Alpes et les Carpates. Les plantes y poussent le plus souvent dans des failles rocheuses et vivent de leurs propres parties mortes.

Au Moyen-Âge, on attribuait à la plus connue des joubarbes, la joubarbe des toits (Sempervivum tectorum), des pouvoirs magiques - ainsi par exemple, elle protégeait la maison de la foudre. Charlemagne ordonna même que chaque paysan ait une plante de la sorte sur son toit. Mais, il y avait aussi une utilité pratique à cela, car les plantes rendaient les toits de paille et de chaume plus résistants. La joubarbe était également appréciée comme plante médicinale: Sebastian Kneipp conseillait de prendre une tisane de joubarbe des toits en cas d’ulcères gastriques, de nausée et pour purifier le sang. La sève fraîche de l’aloe vera dite du nord serait rafraîchissante, antalgique, anti-inflammatoire et cicatrisante.

Fleur de joubarbe Sempervivum

Joubarbe en fleur (Sempervivum)

Utilisation

Les joubarbes conviennent parfaitement pour les jardins de rocaille, les toits plats, les joints de murets, les couronnes murales et les auges en pierre en plein soleil. On peut aussi parfaitement garnir les cavités et creux de tuffeau et de calcaire avec différentes espèces et variétés de joubarbe. Les espèces de petite taille de sedum, d’anémone pulsatille (Pulsatilla), de drave printanière (Draba), d’antennaria, de thym tapissant (Thymus) et différentes espèces de saxifrage (Saxifraga), ayant les mêmes besoins, l’accompagnent parfaitement. On peut aussi évidemment planter les joubarbes dans des contenants très différents, comme des pots en argile ou en terracotta, de la vaisselle émaillée ou même dans de vieilles chaussures en bois ou en cuir. Mais il faut absolument veiller à un bon écoulement de l’eau car la succulente ne supporte pas du tout l’eau stagnante.

Une bonne idée pour la joubarbe: un cadre de fenêtre végétalisé. Ou que diriez-vous d’un tableau vivant de succulentes? Les joubarbes sont en outre les plantes idéales pour un toit végétalisé. Elles sont le plus souvent réparties en semis ou mélange de jeunes pousses de saxifrage, poivre des murailles et autres couvre-sols directement sur le substrat.

Plantation

Versez d’abord dans les pots avec suffisamment de trous d’évacuation une couche de gravier ou d’argile expansé. Pour que les trous ne se remplissent pas de boue plus tard, recouvrez la couche de drainage de préférence d’un morceau de voile. Les trous d’évacuation peuvent aussi être recouverts de tessons de terre cuite. Ajoutez au terreau pour plantes en bac du commerce environ un tiers de gravier, de cendres de lave, de sable ou pierres concassées. Pour une couleur des feuilles plus intense, vous pouvez ajouter en outre une poignée de compost. Mais attention: trop d’engrais organique produit des plantes bouffies, peu florifères.

Soins

Les joubarbes sont très faciles d’entretien et n’ont besoin ni d’être divisées régulièrement ni déplacées. Quand on arrose des pots de joubarbes en cas de sécheresse persistante, il faut veiller à ce que l’eau n’aille pas dans les rosettes.

Joubarbe Sempervivum

Les joubarbes poussent presque partout - même dans les débris d’un pot en terre cassé

Multiplication

Toutes les espèces de joubarbe se multiplient facilement à tout moment en divisant les rosettes. On installe les rosettes latérales simplement sur un substrat perméable, caillouteux - elles s’enracinent sans problème. Si vous voulez vous essayer comme obtenteur, vous pouvez aussi semer les plantes. C’est certes fastidieux mais pour cela la descendance affiche une grande variabilité - peut-être qu’il en sortira une magnifique nouvelle variété.

Maladies et parasites

La joubarbe est globalement très robuste et peu sensible aux maladies dans les endroits chauds et secs. Sur les sols humides, riches en humus, les racines peuvent parfois pourrir (Phytophtora). De plus, dans de rares cas, les plantes peuvent être infestées de pucerons et de charançons.

Comment avez-vous trouvé cet article?