Sujets

Kniphofia, Tison de Satan

Les hautes hampes florales en forme de cierge du kniphofia sont un véritable phare. Cette remarquable beauté est originaire d’Afrique du Sud et apporte aussi à nos jardins une note de vaste et d’exotisme.

Origine

Les kniphofias (Kniphofia), appelés aussi Tisons de Satan, sont un genre de plantes de la familles des asphodelacées (Asphodelaceae). Leurs hautes et somptueuses hampes fleurs en forme de cierge aux couleurs flamboyantes ressemblent à un flambeau allumé, d’où leur nom. Le nom botanique du genre Kniphofia est dû au botaniste d’Erfurt, Johann Hieronymus Kniphof (1704–1763). .On distingue environ 70 espèces persistantes ou caduques. La plupart sont originaires des hauts plateaux sud-africains. On trouve aussi quelques espèces en Ethiopie, dans les pays arabes et Madagascar.

Aspect et port

Les feuilles du kniphofia forment des touffes serrées persistantes. Elles sont dominées, en général à une hauteur de 100 à 120 centimètres, par des grappes serrées, en épis ou en capitules posées sur des tiges robustes et rigides. Les fleurs tubulaires retombantes s’ouvrent d’abord par la base de la grappe. Selon les variétés, les inflorescences illuminent de juillet à octobre dans des nuances de jaune, d’orange et de rouge. Beaucoup sont aussi bicolores, la moitié inférieure de la fleur étant généralement plus claire, et la moitié supérieure plus foncée. Les variétés à fleurs blanches ou verdâtres sont souvent moins résistantes au gel et ont une durée de vie inférieure aux variétés bien connues comme ’Royal Standard’ (jaune en bas, rouge orangé en haut), ’Safranvogel’ (rose saumon) ou ’Grandiflora’ (rouge-jaune).

Les variétés cultivées de kniphofias (hybrides de kniphofia) sont les plus grandes avec une hauteur de 60 à 150 centimètres et fleurissent de juin à septembre. Les kniphofias nains (kniphofia galpinii) n’atteignent en revanche que 60 à 70 centimètres. Leur floraison commence plus tardivement, c’est-à-dire en août, et se prolonge jusqu’en octobre.

Fleurs du kniphofia

Les fleurs colorées en forme de cierge du knipfhia (Kniphofia) s’ouvrent de bas en haut et rappellent un flambeau enflammé, d’où son nom de Tison de Satan

Emplacement et sol

Les kniphofias privilégient un emplacement chaud et ensoleillé et demandent un sol pas trop riche en nutriments, frais et humide. Bien que la plupart des espèces poussent dans la nature dans des zones humides, elles ont besoin de sols bien perméables, surtout en hiver.

Plantation

La meilleure période pour planter des kniphofias est le printemps car ils s’enracinent mal si on les plante en automne. Cette plante du Sud s’épanouit particulièrement bien si on recouvre la terre à son pied avec une couche de paillis d’écorce ou de gravier qui l’empêchera de dessécher.

Conseils d’entretien

Un arrosage abondant, au moins pendant les mois précédant la floraison, garantit une floraison luxuriante. Les tiges fanées doivent être éliminées. En revanche, on conserve les feuilles pour protéger la plante du gel et de l’humidité en hiver (voir Protection hivernale). Au printemps suivant, les feuilles seront alors coupées à une largeur de main au-dessus du sol. Il faut être prudent lors de la fertilisation des kniphofias. Si elles reçoivent trop de nutriments, ces plantes deviennent plus sensibles aux maladies et aux parasites et perdent de leur résistance à l’hiver.

Protection hivernale

Nos hivers qui sont souvent assez humides ne conviennent pas vraiment à cette plante du Sud. Pour protéger le cœur de la plante de l’humidité, on attache à l’automne les feuilles herbeuses du kniphofia en une grosse touffe. Pour protéger aussi les racines sujettes à la pourriture, il faut répandre autour de la racine des feuilles mortes sèches qu’on stabilise avec quelques branches de sapins. Une couverture de brindilles de pins protège aussi le kniphofia du soleil d’hiver. Au printemps, on retire cette protection pour ne pas gêner la repousse.

Utilisation

En solo sur des espaces découverts ou comme vivace principale dans des massifs: Avec leurs grappes de fleurs aux airs exotiques, les kniphofias attirent les regards par leur aspect inhabituel. Les kniphofias sont particulièrement esthétiques en association avec des graminées décoratives comme des roseaux de Chine (Miscanthus), de l’herbe de la pampa (Cortaderia selloana), du panic érigé (Panicum virgatum) ou de l’herbe aux écouvillons (Pennisetum alopecuroides). D’autres vivaces sont aussi un bon voisinage, comme par exemple des iris barbus, du bouillon blanc (Verbascum), un yucca (Yucca) ou de l’herbe aux chats (Nepeta). Les kniphofias font aussi de magnifiques fleurs coupées originales.

Kniphofia ’Nancy’s Red’ et Iris barbu eliator

Les fleurs bicolores du kniphofia ’Nancy’Red’ s’harmonisent superbement avec un iris barbu eliator d’un rouge profond.

Espèces et variétés importantes

Le genre des kniphofias (Kniphofia) compte environ70 espèces. Chez le «kniphofia primitif» kniphofia uvaria, les feuilles du bas sont jaune clair, celles du haut rouges. Les plus répandues sont actuellement les hybrides de kniphofias dont on trouve de nombreuses variétés dans différentes couleurs et différentes tailles. Des sujets qui attirent tous les regards sont notamment ’Alcazar’ (rouge orangé), ’Canary’ (jaune clair), ’Ice Queen’ (blanc crème), ’Royal Standard (jaune en bas, rouge orangé en haut) ou ’R. W. Kerr (jaune orangé). Si vous cherchez un sujet délicat, portez votre choix de préférence sur un kniphofia nain (Kniphofia galpinii), comme par exemple ‘St. Gallen’ (orange).

kniphofia ’Alcazar’

Le kniphofia ’Alcazar’ figure parmi les espèces de kniphofias les plus robustes. Ses fleurs resplendissent d’un beau rouge orangé de juillet à septembre.

Multiplication

En les divisant au printemps, on peut bien multiplier tous les kniphofias. Pour cela, il faut déterrer délicatement le rhizome, retirer la terre en le secouant, diviser la racine avec un couteau acéré et replanter les morceaux séparément. Cette plante du Sud peut aussi être obtenue à partir de graines. La germination intervient au bout d’environ six semaines, on peut la planter au printemps. Mais les kniphofias obtenus à partir graines ne fleurissent qu’après deux ou trois ans.

Maladies et parasites

L’eau stagnante pendant la période froide peut faire pourrir les racines du kniphofia. Ses touffes de feuilles seront donc attachées en automne et les racines entourées de feuilles sèches. Des taches sur les feuilles sont éventuellement dues à une infestation par des thrips. Ces parasites se nourrissent de la sève des plantes. Pour les éliminer, du purin d’orties ou des produits à base d’huile de neem sont utiles. Les perce-oreilles utiles aiment bien passer la nuit dans les tubes des fleurs. Même s’ils s’attaquent parfois aux fleurs en les grignotant, ils ne font pas de mal aux plantes. On peut facilement les déplacer en leur proposant un abri de remplacement. Des pots de fleurs remplis de paille qu’on pose à l’envers dans les massifs ont fait leurs preuves.

Comment avez-vous trouvé cet article?