Sujets

Amande de terre

L’amande de terre est une espèce de papyrus, cultivée depuis des millénaires en Afrique du Nord pour ses petites tubercules contenant de l’amidon. Dans le cadre du boum de la superfood, de plus en plus d’Européens aussi découvrent ses atouts.

Origine

L’amande de terre (Cyperus esculentus) est aussi connue sous les noms de noix tigrée ou chufa. Elle est étroitement apparentée avec le papyrus (Cyperus papyrus) et le cyperus (Cyperus alternifolius), connu comme plante d’intérieur, et, comme les laîches de chez nous, fait partie de la famille des cypéracées(Cyperaceae). L’amande de terre est originaire d’Afrique où elle a une longue tradition de plante utile. Les Egyptiens déjà l’appréciaient comme légume bon pour la santé avec ses tubercules doux, au goût d’amande. Avec la conquête de la péninsule Ibérique par les Maures, les tubercules comestibles arrivèrent en Espagne où ils sont également de plus en plus cultivés aujourd’hui. Ils servent à la fabrication du «Horchata de Chufa», un lait d’amande de terre sucré, surtout dans la région autour de Valence. Chez nous aussi, les amandes de terre sont de plus en plus populaires depuis quelques années. Le légume riche en fibres et sans gluten est considéré comme amincissant et se cultive facilement aussi chez nous - aussi bien au jardin que dans un contenant sur le balcon.

Autant l’amande de terre est précieuse en tant que plante utile, autant elle pose problème en tant que plante néophyte: en Europe du sud surtout, elle se propage fortement dans certains pays et détrône les plantes autochtones. En Allemagne et aux Pays-Bas, il en existe aussi de petites colonies sauvages établies le long du Rhin. Chez nous toutefois, l’amande de terre se heurte à sa limite climatique de propagation, c’est pourquoi il ne faut pas compter sur un retour à l’état sauvage dans les régions fraîches.

De plus, l’amande de terre est ce qu’on appelle une plante hyperaccumulatrice: elle emmagasine dans ses fibres surtout des métaux lourds comme le plomb et le cadmium et c’est pourquoi on l’utilise pour ce qu’on appelle la phytoremédiation des sols. Ainsi, on plante des amandes de terre par exemple sur des terrils pollués par les métaux lourds de l’industrie minière pour en retirer les ions métalliques toxiques.

Aspect et port

L’amande de terre est une plante herbacée vivace qui pousse en touffes et atteint environ 60 centimètres de haut. Elle forme de fins rejets souterrains - appelés stolons - avec des tubercules nodulaires, environ gros comme des pois. Ceux-ci possèdent une peau fine et un cœur blanc, qui a un goût de noisette, légèrement sucré. Les brins vert clair sont trigones, les feuilles d’environ un centimètre de large, l’inflorescence est constituée d’épis mesurant jusqu’à 10 centimètres de long. Des petites fleurs jaune paille apparaissent en juillet et août.

Amandes de terre

Les tubercules souterrains comestibles de l’amande de terre ont un goût légèrement sucré, comparable aux amandes

Emplacement et sol

L’amande de terre a besoin de situations chaudes et ensoleillées ainsi que d’une humidité du sol homogène. Elle préfère les sols sableux, meubles.

Semis et plantation

Le forçage des plantes est possible en mettant les amandes de terre, trempées dans l’eau pendant une nuit, séparément dans des petits pots. Recouvrez les tubercules de deux centimètres de terreau et installez les pots ensuite à 20 à 25°C. Après le bourgeonnement, les jeunes plants d’amande de terre continuent d’être cultivés à la clarté et au frais et sont installés directement en pleine terre après les dernières gelées. Prévoyez une distance de plantation de 30 x 30 centimètres. Sinon, des bacs de taille moyenne avec un substrat meuble et sableux , dans lesquels vous installez 2 à 3 jeunes plants, conviennent aussi. En cas de températures basses, il est important de couvrir les plants avec un voile pour que la croissance ne ralentisse pas. Important : comme les amandes de terre peuvent se propager à tout va au jardin dans les régions chaudes, il vaut mieux en cas de doute encadrer la platebande avec une barrière anti-rhizomes.

Entretien

En règle générale, l’amande de terre est une culture très facile d’entretien. Il faut seulement arroser les plantes régulièrement en cas de sécheresse et, lors du repiquage au potager, faire un apport de compost (environ un litre par mètre carré). Les plantes ne résistent pas au gel, cependant les tubercules survivent en terre lors d’hivers doux et rebourgeonnent au printemps. En situation froide, il est préférable de pailler les platebandes à l’automne avec une épaisse couche de feuilles par sécurité et de garder quelques tubercules pour la multiplication. Séchés, ils sont capables de bourgeonner pendant plusieurs années, moyennant de les faire gonfler dans l’eau pendant la nuit avant de les planter. Vous avez ainsi de quoi assurer une multiplication pour la saison prochaine au cas où le stockage d’hiver en terre ne réussit pas.

Récolte et utilisation

A partir d’octobre, vous pouvez récolter les amandes de terre lorsque les brins sont jaunis. Pour cela, déterrez les rhizomes avec une fourche à bêcher, secouez la terre et lavez-les seulement juste avant de les utiliser. Pour débarrasser les tubercules entièrement des petites pierres et de la terre, on peut nettoyer les touffes avec un jet d’eau puissant ou les faire tremper d’abord dans un seau d’eau. Les amandes de terre peuvent ensuite être retirées, séchées comme des légumes secs et conservées jusqu’à deux années. Les amandes de terre peuvent être moulues, cuites ou grillées.

Grillées ou assaisonnées de crème fraîche, les amandes de terre se dégustent en accompagnement. Les flocons d’amandes de terre sont un ingrédient populaire pour muesli. En raison de leur teneur élevée en fibres et minéraux, les petits tubercules sont de plus en plus utilisés dans les plats végans. Ils rassasient longtemps et conviennent particulièrement aux personnes ne supportant pas les noix ou le gluten. De plus, la farine d’amande de terre, qui peut remplacer le sucre grâce à sa douceur naturelle, est disponible dans le commerce.

Lait d’amande de terre

Le lait d’amande de terre, populaire en Espagne, est fabriqué avec des amandes de terre, de l’eau et un peu de sucre. Le liquide est encore une fois filtré avant d’être servi

Conseils de variétés
  • ’Gigantes’ : gros tubercules relativement faciles à nettoyer
  • ’Big Round’ : la plus grosse variété d’amande de terre, ronde avec des tubercules jusqu’à deux centimètres de diamètre
  • ’Bright and Smooth’ : variété d’amande de terre claire avec une peau lisse
Maladies et parasites

L’amande de terre est considérée comme un légume robuste, prolifère, généralement peu sujet aux maladies.

Comment avez-vous trouvé cet article?