Sujets

Concombres

Verena Schmidt Verena Schmidt

Tous les concombres ne sont pas égaux: ce légume populaire se décline en concombres de pleine terre, concombres à salade ou concombres marinés. Bien entretenues, ces plantes amatrices de chaleur offrent un rendement abondant.

Informations générales

Les concombres (Cucumis sativus) sont l'un des légumes les plus couramment cultivés. Ils appartiennent à la famille des Cucurbitacées (Cucurbitaceae) et leurs fruits sont des baies d'un point de vue botanique, car leurs graines sont directement incorporées dans la pulpe. Les concombres, originaires de l’Inde, sont cultivés depuis plus de 3000 ans. Depuis le XIXème siècle, ils sont également cultivés sous serre en Allemagne.

En général, on distingue les concombres de plein champ des concombres à salade. Alors que ces derniers, également appelés concombres serpents, sont généralement cultivés sous serre, les concombres à mariner ainsi que les concombres à peau épaisse conviennent à la culture en extérieur, bien qu'il existe également des variétés de concombres sous serre pour ces deux types. Les concombres sont des annuelles qui se développent d'abord au sol, puis poussent vers le haut et, selon la variété, peuvent former des pousses de un à quatre mètres de long. Alors que les concombres de plein champ et les concombres à mariner sont cultivés au sol en plates-bandes, les concombres à salade nécessitent un cadre ou un tuteur.

Normalement, le concombre est monoïque, les fleurs femelles et mâles poussent sur une seule plante. En revanche, les variétés modernes de concombres à haut rendement ne produisent que des fleurs femelles, qui portent des fruits même sans pollinisation. Dans ces variétés parthénocarpiques («à fruits vierges»), un fruit se développe à partir de chaque fleur. À ce propos: De nombreuses variétés de concombres sont également proposées dans le commerce sous forme de plants greffés. Les plants de courge de Siam (Cucurbita ficifolia) servent de porte-greffe. Les concombres serpents greffés sont plus résistants aux maladies fongiques transmises par le sol et produisent des rendements plus élevés, car ils sont plus vigoureux.

Emplacement et sol

Les concombres de pleine terre ont besoin d'un endroit chaud et humide, à l'abri du vent et du plein soleil. Le sol doit être humifère et meuble, se réchauffer rapidement au printemps et ne pas avoir tendance à s'envaser.

Les concombres serpents ont également besoin d'un endroit chaud, de préférence lumineux. En raison de leur période de végétation plus longue et de leur besoin élevé en chaleur, ils sont presque exclusivement cultivés en serre sous nos latitudes. Lorsque vous faites pousser des concombres sous serre, assurez-vous qu'ils ne sont pas trop ombragés par d'autres plantes. Dans les régions du sud, les serres en verre doivent être protégées du soleil de midi, car les feuilles tendres brûlent très rapidement, surtout si l'approvisionnement en eau est insuffisant.

Semis et plantation

Les concombres peuvent être semés directement ou pré-cultivés. Le semis direct en terre est recommandé pour les concombres à mariner robustes et les variétés à petits fruits de plein champ, et est possible de fin avril/début mai jusqu'à début juillet. Lorsque vous semez directement en plates-bandes, placez toujours trois graines dans chaque trou. La distance par rapport au trou de plantation le plus proche doit être d'au moins 30 centimètres.

Vous pouvez pré-cultiver des concombres serpents en pots dans une serre chauffée dès la mi-mars. La culture en pots de jeunes plants de concombres d'extérieur peut se faire aussi bien en serre que sur un rebord de fenêtre. Cependant, il faut le faire deux à trois semaines avant la plantation, sinon les semis grandiront trop avant d’être placés en plate-bande. En pot, placez deux à trois graines à la fois dans un pot d'au moins huit centimètres de diamètre, rempli à moitié de terre de culture. Lors de la pré-culture, une température d'au moins 20 degrés Celsius permet une germination rapide. Placez les plantules dans un endroit plus frais après la germination. Ce n'est qu'à partir de la mi-mai que les jeunes plantes rejoindront la plate-bande.

Vous pouvez planter des plants de concombre dans la plate-bande de votre serre chauffée dès le début du mois d'avril. Pour les serres sans chauffage, il est préférable d'attendre la fin du mois d'avril. Plantez les semis en profondeur et buttez légèrement pour encourager la formation de racines latérales supplémentaires. Toutefois, dans le cas des concombres greffés, le point de greffe doit être en surface. Idéalement, les plants de concombre ne devraient avoir que deux feuilles bien développées, les variétés à cornichons deux à trois. De grands bocaux de conservation ou des cloches de verre, placés sur les semis en plein air, fourniront la chaleur nécessaire pendant la phase de croissance. De plus, lors de la plantation, veillez à ne pas endommager les racines. La distance de plantation en serre est de 130 à 170 centimètres entre les rangées, et d'environ 40 centimètres dans la rangée. Pour les concombres de plein champ, un espacement de 100 x 40 centimètres est idéal.

Rotation des cultures et culture mixte

Les concombres ne doivent pas être cultivés à nouveau au même endroit avant quatre ans. Ils apprécieront les sols sur lesquels ont été cultivés des céréales, des légumineuses et du céleri. En outre, vous pouvez planter des cultures rapides telles que la laitue, la roquette et les radis dans la plate-bande de concombres, entre les rangs, pour utiliser au mieux l'espace de culture. Après leur récolte, les légumes qui aiment la chaleur occuperont généralement l'espace vide.

Soins

Les concombres ont un fort rendement et des besoins en eau élevés. Il est important d'arroser régulièrement les légumes, surtout pendant la fructification ou la sécheresse. Il est préférable d'arroser le matin avec de l'eau tiède. Cette méthode prévient aussi la formation de fruits amers. Un paillis conservera le sol meuble et, dans le cas des concombres en extérieur, gardera les fruits propres. Comme engrais de base pour préparer la plate-bande, le fumier de vache (environ cinq litres par mètre carré) ainsi que le compost mature ont fait leurs preuves. En outre, vous pouvez occasionnellement fertiliser avec de la farine de corne ou un engrais liquide organique, comme le purin de consoude, pendant la saison principale des récoltes. Pour les concombres sous serre, une fine couche d’herbe tondue favorisera la croissance.

Les concombres grandissent sur des ficelles

Dans la serre, les concombres sont soutenus dans leur croissance verticale par des ficelles

En général, tous les concombres peuvent être dirigés à la verticale. Mais ce sont surtout les concombres serpents, en serre, qui sont généralement attachés à des ficelles suspendues à un câble tendu. On enroule alors les nouvelles pousses, de plus en plus longues, autour de la ficelle deux fois par semaine. Pour éviter que les jeunes plantules ne soient affaiblies par une croissance prématurée des fruits, il est d'usage de couper toutes les tiges secondaires jusqu'à une hauteur d'environ 80 centimètres après l'apparition des premières feuilles. Au cours de la culture, la tige principale de la plante doit également être coupée afin qu'elle ne devienne pas trop longue. Chez les concombres d'extérieur, la tige principale est généralement coupée après la cinquième ou sixième feuille pour stimuler la formation de tiges secondaires. La taille des concombres d'extérieur n’est pas nécessaire, non plus que l’occasionnelle coupe recommandée des bourgeons floraux.

Contrairement aux concombres serpents, vous pouvez faire pousser des concombres d'extérieur sur le sol ou sur un treillis. Un treillis métallique de deux mètres de haut ou comparable, ou des piquets de bois solides conviennent à cet effet.

En tant qu'engrais naturel gratuit, le purin d’ortie s'est avéré efficace pour tous les concombres, dilué au volume de 1:10 dans de l’eau. Vous pouvez également nourrir les plantes avec un engrais organique commercial à partir de début juin.

Récolte

Déjà huit à neuf semaines après les semailles, les concombres produisent leurs premiers fruits. Plus vous récoltez de concombres, plus les plants donnent de nouveaux fruits en abondance. Les concombres serpents nécessitent jusqu'à trois cycles de récolte par semaine, tandis que les cornichons mûrissent presque quotidiennement. Les fruits fraîchement récoltés se conservent une bonne semaine dans le compartiment des légumes du réfrigérateur. Ils doivent être consommés pendant qu'ils sont encore fermes. Les fruits riches en eau ne sont pas adaptés à la congélation. Vous pouvez aussi très bien cuire les concombres. Vous pouvez également conserver les concombres de plein champ comme des cornichons.

Variétés

Il existe différentes tailles de concombres à salade: «Eiffel» et «Dominica» sont des concombres serpents pouvant atteindre 35 centimètres de long. «Paska» et «Printo» forment des fruits de taille moyenne à longue, jusqu'à 20 centimètres de large. Les concombres croquants d'une longueur de dix centimètres seulement, sont produits par les variétés «Iznik» ou «Picolino». Ces variétés, adaptées à la serre, sont des hybrides F1 parthénocarpiques, pour la plupart exempts de substances amères, avec une grande résistance aux maladies courantes. Un fruit peut se former à partir de chaque fleur chez ces variétés.

Le «Gergana» est un concombre élancé à la peau presque lisse, destiné à l'extérieur. Avec préculture des jeunes plants, les concombres «Johanna», «Hoffmans Giganta» ou «serpent vert chinois» conviennent également à la culture en extérieur dans les régions douces et dans les endroits ensoleillés et chauds. «Qualitas» est un concombre à haut rendement et vigoureux, qui convient aussi bien à la culture en plein air qu'en serre. La «Diva» est aussi heureuse à l'extérieur que dans une serre. Ses fruits sont sans pépins et totalement exempts d'amertume.

«Helena» est une nouvelle variété pour la serre, avec des fruits longs et lisses et de couleur vert foncé. Il ne forme que des fleurs mâles. Le «Conqueror» est une variété ancienne à gros fruits. Les concombres de plein champ conviennent aussi aux préparations culinaires à la moutarde. Le «Marketmore», avec son fruit vert foncé et lisse, convient parfaitement à cet usage.

Le concombre «Gele Tros» peut atteindre deux kilos à maturité. Parmi les concombres à mariner à semence non hybridée figurent le «Vorgebirgstraube» et le «Vert Petit de Paris». Le «Picklebush» peut être récolté comme un concombre à mariner classique ou, avec une longueur d'environ 15 pouces, comme un petit concombre de plein champ. Il existe aussi des concombres à fruits ronds comme le «Lemon», avec son fruit jaune, ou le «Pomme de cristal», blanc à forme de pomme.

Maladies et parasites

Le plus courant est le Faux mildiou (Pseudoperonospora cubensis), en particulier lors des nuits fraîches avec une formation de rosée accrue. Une infestation se reconnaît aux taches jaunes délimitées sur la face supérieure de la feuille, qui deviennent progressivement brunes avant que la feuille ne meure. A titre préventif, n'arrosez les plantes qu'à la base et administrez du purin liquide de prêle de plein champ toutes les deux semaines. De plus, il peut être utile de laisser les plantes pousser sur un treillis afin qu'elles puissent mieux sécher. Les feuilles molles sont un signe de flétrissement du concombre.

Le vrai mildiou apparaît principalement dans les serres après une sécheresse: moisissure blanche et tachetée se forme à la surface des feuilles, ce qui finit par les tuer. Des distances de plantation larges réduisent le risque d'infestation. De même, des variétés résistantes peuvent être sélectionnées dès le départ. Par exemple, le concombre «Bella» ou le concombre à mariner «Excelsior». Les tétranyques sont courants dans les serres. Vous pouvez les empêcher de nuire grâce à des prédateurs utiles, acariens, insectes, ou névroptères. Les traces de grignotage au collet des racines des jeunes plantes sont caractéristiques des mille-pattes.

Foire aux questions

D'où viennent les concombres?

Les concombres sont originaires de l'Inde et sont cultivés en Allemagne depuis le XIXème siècle.

Où poussent les concombres?

Les concombres ont besoin d'un endroit chaud et de préférence lumineux. Ils s’étendent d'abord sur le sol, avant de grandir en grimpant. Selon la variété, ils forment des tiges pouvant atteindre quatre mètres de long. Selon la variété, un tuteur en treillis peut être nécessaire.

Quand peut-on semer les concombres?

Certaines variétés peuvent être semées dès le mois de mars dans une serre chauffée. Il est possible de semer directement entre fin avril et début juillet.

Quand peut-on planter des concombres?

A partir de la mi-mai, vous pouvez installer des plantules dans le potager, en plein air.

Quand les concombres peuvent-ils être cultivés en serre?

Selon la variété, les plants de concombre peuvent être plantés dans une serre chauffée dès début avril. Pour les serres non chauffées, attendez la fin du mois d'avril.

De quel apport d’eau les concombres ont-ils besoin?

Les concombres ont besoin de beaucoup d'eau pour pousser. Un seul concombre a besoin d'un peu moins de douze litres d'eau pendant toute la saison de croissance.

Quand peut-on récolter des concombres?

On peut récolter les concombres environ huit à neuf semaines après avoir semé.

Quelle est la meilleure façon de conserver les concombres?

Les concombres peuvent être conservés pendant une à deux semaines environ, à un taux d'humidité élevé et à une température comprise entre dix et douze degrés Celsius.

Pourquoi certains concombres ont-ils un goût amer?

Certains concombres contiennent des substances amères. Mais même sans, les concombres peuvent parfois développer une amertume. Parmi les causes possibles, citons une trop grande quantité de nutriments, un arrosage trop froid ou une période de sécheresse prolongée.

Combien de calories contiennent les concombres?

100 grammes de concombres contiennent environ 12 kilocalories.

Comment avez-vous trouvé cet article?