Sujets

Pommes de terre

Verena Schmidt Verena SchmidtChristel Rupp Christel Rupp

La pomme de terre, au temps de culture très court, est l’un de nos aliments les plus importants. Voici comment planter, prendre soin et récolter la pomme de terre.

Origine

La pomme de terre (Solanum tuberosum) est une plante utile issue de la famille des Solanacées (Solanaceae). Quand on parle de pomme de terre, on pense généralement à sa partie souterraine: le tubercule comestible. À sa multitude de variété correspondent autant de noms régionaux et dialectaux: dans certaines régions allemandes, elle est appelée "Erdapfel", littéralement "pomme de terre" comme en français. On l’a aussi appelée aussi "tartifle", "poire de terre", ou encore "patate trufle". Dans sa région d’origine, les Andes, elle est appelée " papa". Chez les Incas, au Pérou et en Bolivie, elle constituait un aliment de base.

Le succès de ce fameux tubercule est étroitement associé à l’histoire coloniale, car ce sont les conquistadors espagnols qui la ramenèrent sur le "vieux continent". Parce que les Espagnols l'ont confondu avec la patate douce, la "batate", le mot espagnol "patata" a été utilisé pour les deux tubercules, et ce n'est que plus tard que la différence fut faite entre "patata", la pomme de terre, et "batata", la patate douce. Les colonisateurs ont rapporté la plante en Espagne via les îles Canaries, où elle a été présentée pour la première fois en 1573. De là, la pomme de terre s'est lentement répandue en Europe, où elle a d'abord été plantée comme plante ornementale, en raison de sa floraison.

Floraison de la pomme de terre

En raison de ses fleurs délicates, la pomme de terre fut initialement cultivée comme plante ornementale par les Européens

En Allemagne, il n’y a pas eu de culture à grande échelle avant le XVIIIème siècle. Frédéric le Grand, qui a compris sa valeur en tant qu'aliment de base pour ses soldats, a contribué à la rendre populaire. Au 19ème siècle, avec le début de l'industrialisation, elle devint de plus en plus appréciée, remplaçant peu à peu les céréales. La disparition des plantes alternatives a conduit à une terrible famine: En 1845, deux millions de personnes en Irlande sont mortes de faim parce que qu’ils n’avaient cultivé que des pommes de terre pendant des années, et que le mildiou avait détruit une grande partie de la récolte. Bien que la consommation de pommes de terre ait diminué par rapport au début du XIXe siècle, aujourd'hui en Allemagne, la consommation annuelle moyenne est de 50 kilogrammes de pommes de terre – dont la moitié est consommée sous forme transformée.

Aspect et pousse

Sur le plan botanique, la pomme de terre est une herbacée à tige qui peut atteindre un mètre de haut. Ses fleurs blanches, roses ou violettes, à cinq pétales et anthères jaunes, apparaissent de juin à août sur les pousses supérieure du feuillage penné, et deviennent des baies de la taille d'une cerise, vertes et non comestibles. Sous terre, de nouveaux nodules tuberculeux se développent, qui sont reliés aux pousses des racines par des fils porteurs, appelés stolons. Les tubercules servent de réserve de nutriments. Selon la variété, le tubercule est de forme ronde, ovale ou allongée. La couleur de la chair varie du blanc au jaune, en passant par le bleu et le violet.

Emplacement et sol

Les pommes de terre se développent sur des sols légers à modérément denses et profonds, sans saturation d'eau. Elles tolèrent les sols pauvres, mais préfèrent un terreau riche en nutriments, enrichi de fumier mature et de compost. Les rendements sur les sols pauvres sont plus faibles. Dans l'idéal, leur emplacement dans le potager est ensoleillé.

Plants de pomme de terre

Les pommes de terre préfèrent un sol meuble et riche en nutriments

Rotation des cultures et culture mixte

Puisqu’elles laissent un sol en bon état, elles constituent une préculture optimale pour tous les légumes. Les pommes de terre ne doivent être cultivées sur la même parcelle qu'une fois tous les quatre ans. Il est important d'organiser une rotation régulière des cultures et une culture mixte polyvalente, par exemple avec des carottes, des fèves ou des panais. Pour éviter la transmission de maladies, en particulier le mildiou, les pommes de terre et les tomates ne doivent pas être cultivées en proximité immédiate. La moutarde et le radis oléagineux conviennent comme engrais vert après la culture.

Plantation

Les pommes de terre peuvent être semées et plantées. Lorsque vous semez des pommes de terre, n'oubliez pas que les semis ne sont plus identiques à la plante mère, et que de nouvelles formes et couleurs peuvent donc apparaître. Avantages des semailles: De cette manière, les maladies virales, par ailleurs courantes, peuvent être contenues. Vous pouvez récolter les graines des baies dès qu'elles sont mûres. Après avoir mûri pendant deux mois, elles peuvent être retirées, nettoyées et séchées. A partir de février, les graines peuvent être semées sur le rebord de la fenêtre à une température de 18 à 20 degrés Celsius. Repiquez ensuite les semis dans de petits pots. Après les Saints des glaces, ceux-ci peuvent aller en terre. La motte de racines doit se trouver à environ 20 centimètres sous la surface.

La plantation des pommes de terre est de loin la méthode la plus courante. Le moment de la plantation des pommes de terre varie d'une région à l'autre et en fonction de la variété. Alors que dans les régions à climat doux, les variétés précoces sont plantées dès le début du mois d'avril, dans les régions montagneuses, on attend le début du mois de mai. Dans tous les cas, le sol doit se réchauffer jusqu'à neuf degrés Celsius. En tant que plante gourmande en nitrate, les pommes de terre sont un bon choix de première culture en pleine terre, car elles améliorent le sol. Si la zone vient d'être défrichée, le binage et le buttage fréquents sont un bon moyen de contrôler les mauvaises herbes envahissantes.

Placez les pommes de terre germées dans des tranchées (à gauche). Continuez à butter les pommes de terre pendant leur croissance (à droite)

Si vous voulez récolter tôt, vous pouvez pré-germer vos pommes de terre dès mars. Pour ce faire, enfoncez de moitié des tubercules de taille moyenne dans des boîtes peu profondes, remplies de terreau, et placez-les dans un endroit d'environ 15 degrés – de préférence dans une serre lumineuse ou dans un jardin d'hiver, afin que se forment des pousses courtes et fortes. Au bout de six semaines environ, les pommes de terre seront soigneusement plantées à une dizaine de centimètres de profondeur en extérieur.

Pommes de terre germées

Les pommes de terre germées sont non seulement récoltables plus vite, mais aussi moins sensibles au mildiou

Outre la date de récolte précoce, à partir de fin juin, les pommes de terre germées présentent d'autres avantages: Les plantes continuent à pousser par temps frais et arrivent à maturité avant que le mildiou ne se propage. Ainsi, le rendement s’avère environ 20 % plus élevé.

Avant de planter, creusez le sol à l'aide d'une fourche ou d'une bêche. Un sol bien préparé doit être humide, meuble et exempt de mauvaises herbes. Ensuite, tendez une ficelle de plantation pour que les rangées de pommes de terre soient aussi droites que possible et que tous les plantes aient la même surface disponible. Utilisez une houe pour tracer un sillon de plantation de 10 à 20 centimètres de profondeur.

Potager planter des pommes de terre

Un cordeau de plantation facilite la mise en terre des tubercules.

La distance entre les rangs doit être d'au moins 50 centimètres. Ajoutez une bonne couche de compost, de farine de corne ou de copeaux de corne dans la tranchée, pressez légèrement les tubercules germés dans le sol à une distance de 30 à 35 centimètres et renforcez les tranchées avec un râteau.

Planter des pommes de terre

Ne plantez pas vos pommes de terre trop près les unes des autres. Il est conseillé d’espacer les plantes de 30 centimètres

Dans les petits potagers, calculez quatre à cinq tubercules par mètre carré. Toute terre de jardin aérée et exempte de mauvaises herbes conviendra. Gourmandes en nitrates, les pommes de terre sont heureuses d'avoir un peu de compost supplémentaire ou une poignée de farine de corne ou de copeaux de corne dans le trou de plantation. Au bout de deux à trois semaines, les premières pousses apparaissent. Il faut désormais garder les plantes humides.

Si vous n'avez pas de jardin, vous pouvez faire pousser des pommes de terre dans un sac de culture ou un bac sur le balcon. Conseil: Ne plantez qu'un seul tubercule par contenant pour un meilleur rendement. Les pommes de terres aiment les sols humides mais pas stagnants. Des trous de drainage ainsi qu'un lit de gravier sont donc indispensables.

Potatopot Pötschke

Le PotatoPot est idéal pour la récolte de petites pommes de terre sur le balcon

Entretien

La pomme de terre étant une culture racinaire, elle doit être régulièrement houée et butée, au plus tard lorsque les premières pousses apparaissent dans le potager, après deux à trois semaines. Le sol est ainsi maintenu meuble et exempt de mauvaises herbes, de sorte que les plantes développent de nombreux tubercules épais. On peut aussi recouvrir les tubercules d'une couche de paillis de 20 centimètres d'épaisseur, ce qui favorise la formation de microorganismes.

Lorsque les tubercules commencent à se former, en particulier les trois premières semaines après la floraison, arrosez-les abondamment le matin si possible, pour limiter le risque de mildiou. Dans l'ensemble, les pommes de terre ont des besoins modestes en matière de fertilisation. Le fumier peut être appliqué sur la terre dès l'automne, mais il vaut mieux fertiliser avec parcimonie, car un excès d'azote rend les plantes plus sensibles aux maladies.

Récolte et utilisation

Traditionnellement, les pommes de terre sont récoltées lorsque les plantes entrent dans leur période de dormance naturelle, environ trois mois après la plantation. Les variétés précoces sont prêtes à être récoltées entre juin et début juillet. La plante jaunit d'abord, puis brunit et se fane. S'il y a des signes de mildiou, les pommes de terre doivent être retirées du sol avant que le champignon ne se propage aux tubercules.

Attendez une journée ensoleillée et sèche, et déterrez une plante pour l’examiner. Si la peau de la pomme de terre est résistante à l'abrasion et mature, et que les tubercules se détachent facilement des pousses de tiges, il ne faut pas attendre plus longtemps. Une fourchette est idéale pour la récolte, mais même avec cet outil, on ne peut pas toujours éviter d’écorcher les tubercules.


Soulevez les parties aériennes de la plante avec la fourchette, retirez-les du sol avec les tubercules attachés et cuisinez rapidement les pommes de terre. En revanche, les variétés tardives stockables ne peuvent être récoltées qu'entourées d'une couche de liège.

stocker les pommes de terre récoltées

Chaque plante de pomme de terre forme jusqu'à 35 tubercules. Si vous ne voulez pas les stocker, vous devez les laisser dans le sol jusqu'au gel et les utiliser rapidement après l'arrachage

Au lieu de déterrer les plantes entières, vous pouvez aussi exposer soigneusement les racines, retirer les plus gros tubercules et rebutter les rangs avec de la terre. De cette façon, les pommes de terre restantes continueront de pousser. Cette méthode est particulièrement intéressante dans les petits jardins ou pour la culture en sac. Il est préférable de conserver les tubercules récoltés dans une cave, un endroit sombre, frais et à l'abri du gel – selon la variété, ils pourront rester comestibles jusqu'au printemps suivant. Jetez immédiatement les spécimens endommagés, trop petits ou tachés. Les tubercules sains sont laissés à sécher sur place. Les pommes de terre doivent alors se dessécher en l'espace d'une journée, au point que la terre qui s'y accroche encore s'effrite presque toute seule.

Du jardin ou du magasin, pour conserver les pommes de terre, veillez à ne stocker que des tubercules sains à l'extérieur, sans décoloration ni zones enfoncées apparentes. Les tubercules malades doivent être systématiquement jetés. Pour éviter que les pommes de terre ne forment des taches vertes de solanine, nocive, stockez les tubercules dans un endroit aussi sombre que possible. La température de stockage optimale est de quatre à six degrés Celsius. Un stockage plus chaud accélère la dégradation de la vitamine C et favorise la formation de germes. À des températures inférieures à zéro degré Celsius, l'amidon contenu se transforme en sucre et le goût devient désagréablement sucré. Même dans des conditions optimales, il arrive encore que les tubercules pourrissent. Retirez-les le plus rapidement possible.

Conseil: il est plus facile de gérer plusieurs contenants qu’un énorme tas de pommes de terre. Des cageots aérés, dans des caves ou des salles de stockage appropriées, leur conviendront. D'autre part, le stockage dans des contenants en plastique ou étanches favorise la croissance des moisissures. Le fait de couvrir les tubercules stockés avec du papier journal permet d'éviter le rétrécissement des pommes de terre dû à la perte d'humidité.

Conseils de variétés

Peu de plantes utiles possèdent une diversité de variétés semblable à celle de la pomme de terre. Selon les estimations, le nombre de variétés dans le monde est supérieur à 2000. Qu'elles soient de couleur jaune, brune, rose ou bleue à chair blanche, jaune ou rouge-violet – il y en a pour tous les goûts. Sans oublier les différentes hauteurs de croissance, les couleurs des fleurs ainsi que la consistance de la chair, caractéristique importante. Il y a les pommes de terre farineuses et les pommes de terre à chair ferme. Sur le marché, cependant, il n'y en a que quelques-unes, car seules celles qui sont commercialisés sous forme de semences figurent sur la liste fédérale des variétés. En Allemagne, environ 120 variétés de pommes de terre sont certifiées – parmi lesquelles les variétés semi-précoces bien connues "Agria" (chair farineuse) et "Nicola" (chair ferme) ou encore "Sieglinde", une variété précoce et ferme, à peau lisse et jaune et chair jaune. C'est le plus ancien cultivar de la liste des variétés allemandes et il est certifié depuis 1954. Une variété très appréciée est le "Highland Burgundy Red". Cette variété tardive a une chair rose très marbrée, excellente en purée.

Les vieilles variétés de pommes de terre ont tendance à avoir une saveur subtile: La "Pink Fir Apple" est l'une des plus anciennes variétés et produit 30 à 35 tubercules par plante de pomme de terre. Parmi les pommes de terres bleues on trouve, par exemple, la "Suédoise bleue". La variété donne un bon rendement, a une jolie fleur et des feuilles bleues exubérantes. Parmi les pommes de terre de primeur, "Rosara" a un rendement élevé et un bon goût de pomme de terre. Parmi les premiers tubercules, on trouve "Annabelle", "Christa" et la pomme de terre rouge "Rosara". Il a été démontré que "Sarpo Mira", une nouvelle variété originaire de Hongrie, est résistante au redoutable mildiou.

En Allemagne, les tubercules minces sont également appelés "pommes de terre souris". L'une d'entre elles est la variété "Corne de Bamberg", principalement cultivée dans la région de Bamberg et très connue. Sa chair est pâle et ferme, sa taille moyenne, sa peau jaune à rose.

Maladies et parasites

Le principal problème de la culture de la pomme de terre est le mildiou. Si la plante est infestée, l'herbe devient brune à partir de la mi-juin et un champignon blanc argenté apparaît sur la face inférieure de la feuille, provoquant la mort de la plante. À titre préventif, ne pas planter trop dense et ne pas cultiver à côté des tomates. En cas d'infestation, vous devez retirer l'herbe et la jeter dans les déchets organiques ou la brûler. Une date de plantation précoce et une pré-germination des pommes de terre peuvent aider à l’éviter.

Si les plantes restent petites et que les feuilles se flétrissent, cela peut indiquer des nématodes. À titre préventif, il est conseillé de faire une pause de trois à quatre ans dans la culture et de ne pas planter d'autres Solanacées pendant cette période. Les pucerons transmettent des virus qui affaiblissent la plante, de sorte que son rendement diminue chaque année. On reconnaît une infestation aux feuilles jaunies et frisées. Les variétés résistantes aux champs peuvent les supporter. On peut aussi pailler les plantes avec de la paille hachée afin de contenir les infestations de pucerons.

Un autre ravageur est le doryphore de la pomme de terre. Il se nourrit des plantes et pond des œufs oranges sur la face inférieure des feuilles. Les larves causent d'autres dégâts en se nourrissant. Si vous détectez le doryphore de la pomme de terre dans ses premiers stades et que vous le retirez, vous aurez le problème du parasite sous contrôle. En outre, il existe des produits utilisables pendant une courte période et qui ont également fait leurs preuves dans l'agriculture biologique.

Questions fréquentes

D’où viennent les pommes de terre?

La pomme de terre est originaire des Andes et figurait déjà au menu des Incas en Bolivie et au Pérou. Importée par les conquérants espagnols, la pomme de terre s'est répandue dans toute l'Europe. Les premières traces datent de 1573 et ont été trouvées en Espagne continentale.

Quand peut-on planter les pommes de terre?

Pour faire pousser des pommes de terre dans son propre jardin, le sol doit avoir une température d'environ neuf degrés Celsius. En fonction de la variété et de la région, le calendrier peut donc varier. Les variétés précoces sont plantées dès le début du mois d'avril dans les régions douces, et jusqu'au début du mois de mai dans les régions plus fraîches.

Pourquoi butter les pommes de terre?

Si vous recouvrez la moitié des plants de pommes de terre, qui mesurent environ 20 centimètres de haut, de terre de jardin riche en humus, de nouvelles racines avec des tubercules supplémentaires se formeront dans cette zone. Donc en buttant les pommes de terre, vous pouvez augmenter considérablement votre récolte de pommes de terre.

Quand peut-on récolter les pommes de terre?

Environ trois mois après la plantation, les pommes de terre peuvent être récoltées.

Que peut-on planter après les pommes de terre?

Les pommes de terre laissent derrière elles un très bon sol, et constituent donc une bonne culture préliminaire pour tous les légumes.

Quelle est la meilleure façon de conserver les pommes de terre?

Il est préférable de conserver les pommes de terre dans un endroit aussi sombre que possible, entre quatre à six degrés Celsius.

Combien de pommes de terre cuisiner par personne?

Il faut prévoir environ trois pommes de terre moyennes par personne. Toutefois, le montant peut varier en fonction de l'appétit des invités.

Quelles pommes de terre conviennent pour les frites?

Les pommes de terre moyennes et fermes sont meilleures pour les frites.

Quelles pommes de terre choisir pour la salade de pommes de terre?

Pour la salade de pommes de terre, il est préférable d'utiliser des pommes de terre fermes. Les pommes de terre farineuses deviennent rapidement trop molles.

Quelles sont les pommes de terre qui conviennent aux pommes de terre rôties?

Pour les pommes de terre rôties, il est préférable d'utiliser principalement des variétés fermes. Elles résistent au couteau et ne se délitent pas aussi rapidement dans la casserole.

Comment avez-vous trouvé cet article?