Sujets

Rhubarbe

La rhubarbe ne doit pas être consommée crue en raison de son acidité (acide oxalique). Mais cuite, pour accompagner une crème à la vanille ou dans un gâteau, c’est un délice.

Origine

La ressemblance entre les mots rhubarbe et barbare n’est pas un hasard. En latin, cette vivace-légume s’appelle en effet Rheum barbarum, c’est-à-dire «racine des barbares». L’origine de ce nom est facile à imaginer: Il est probable qu’à l’origine, les Romains raffinés ne savaient pas trop quoi faire des tiges charnues et acides de cette plante de la famille des polygonacées originaire de Russie, la terre des Barbares et que c’est pour cette raison qu’il lui ont donné ce nom peu flatteur. Pas étonnant car les formes cultivées autrefois peuvent difficilement être comparées avec les actuelles variétés finement parfumées de nos jardins et elles ne devaient être mangeables qu’avec une grande quantité de sucre.

Aujourd’hui, la rhubarbe extrêmement facile à cultiver est une des plantes favorites du jardin potager. On la classe d’ailleurs parmi les légumes, précisément comme la bette parmi les légumes-tiges. Cette classification est assez inhabituelle car la rhubarbe est utilisée, comme les espèces indigènes de fruits, presque exclusivement pour des compotes, des gâteaux ou d’autres desserts.

Au contraire de la plupart des espèces de légumes cultivées comme des plantes annuelles, la rhubarbe est ce qu’on appelle une culture permanente. Cela signifie qu’une fois plantée, cette vivace peut rester environ dix ans au même endroit. Bien entretenue, elle prend de l’ampleur chaque année et est de plus en plus productive d’année en année.

Emplacement et sol

La rhubarbe trouve son emplacement naturel sur un sol alluvial humide, riche en humus et en nutriments. Dans un jardin, elle préfère donc un emplacement si possible nourrissant et à l’humidité constante. Elle ne doit toutefois pas être exposée en plein soleil mais elle s’accommode également bien d’un emplacement à mi-ombre. Sur des sols sableux qui dessèchent facilement en été, elle se sent même nettement mieux. L’emplacement ne doit cependant pas être trop ombragé, sinon les tiges restent très minces.

Grand pied de rhubarbe

Pour que votre rhubarbe s’épanouisse bien, il faut prévoir suffisamment de place dès la plantation.

Plantation

Pour planter votre rhubarbe, cherchez un emplacement spacieux: Comme nous l’avons déjà écrit, il s’agit d’une espèce de légume vivace qui devient plus productive si elle peut se développer sans gêne. Une surface de massif d’un mètre carré est le minimum qu’il faille accorder aux variétés à chair rouge à croissante plus lente comme ’Holsteiner Blut’. Pour les variétés à chair verte comme ’The Sutton’, il vaut mieux prévoir 130 x 130 centimètres. Il est recommandé de planter en automne et au début du printemps, mais il est aussi possible de planter sans problème plus tardivement. Préparez le sol en bêchant en profondeur et en retirant soigneusement toutes les mauvaises herbes à racines et incorporez aux sols sableux une bonne quantité d’humus de feuilles pour augmenter la capacité de réserve d’eau. Arrosez abondamment le pied de rhubarbe fraichement planté et incorporez ensuite au sol trois litres par mètre carré de compost enrichi de trois poignées de copeaux de corne tout autour du pied. Pour terminer, recouvrez la zone des racines avec de l’écorce compostée pour lui éviter de s’assécher.

Entretien de la rhubarbe

Pendant la phase principale de croissance en mai en juin, ces vivaces ont besoin de beaucoup d’eau et de nutriments. Fertilisez le pied à chaque printemps en mars avec du compost mûr et des copeaux de corne dans le dosage indiqué plus haut à la rubrique «Plantation». Après la dernière récolte fin juin, apportez encore une fois un engrais organique pour légumes. Par temps sec, il faut également arroser abondamment car si elle manque d’eau pendant les mois décisifs, la rhubarbe ne grandit pas beaucoup sur l’année. Dès que les premiers bourgeons de fleurs apparaissent, il faut les retirer en les cassant car ils affaiblissent la croissance végétative. A partir du mois d’octobre, les feuilles jaunissent, se racornissent et la plante entre dans sa phase de repos. Maintenant, elle n’a pas besoin de soins particuliers ni même d’une protection hivernale car elle est extrêmement rustique.

Récolter la rhubarbe

Lors de la récolte, les tiges de la rhubarbe ne doivent pas être coupées mais arrachées.

Récolter la rhubarbe

Les rhubarbes nouvellement plantées ne doivent pas être récoltées avant la deuxième année, et même si possible seulement pendant la troisième année de plantation. L’attente vaut la peine car plus la jeune rhubarbe porte de feuilles, plus elle devient une plante imposante et la récolte est donc plus importante la troisième année car les tiges sont plus vigoureuses. Quand les tiges ont atteint une certaine grosseur, ce qui est généralement le cas entre le début et la mi-mai selon les régions, le temps de la récolte est arrivé. Ce qui est important lors de la récolte de la rhubarbe: Ne coupez pas les feuilles mais détachez-les d’un coup sec en les tournant légèrement à la base. Il ne faudrait pas récolter au total à chaque saison plus d’un tiers à au maximum la moitié des feuilles pour ne pas trop affaiblir la plante. A partir de fin juin, on laissera à la rhubarbe le temps de se régénérer jusqu’à la saison suivante. A partir de ce moment, la teneur en acide oxalique augmente tellement qu’il ne faudrait plus la consommer. En cuisine, on utilise exclusivement les tiges. Les feuilles elles-mêmes sont immangeables en raison de leur concentration élevée en acide oxalique, mais elles sont très utiles pour pailler les pieds à la racine. Conseil: Si vous placez un tunnel de plastique ou de voile au-dessus du massif au début du printemps, vous pouvez forcer la rhubarbe et avancer la récolte de jusqu’à quatre semaines. C’est une pratique courante dans la culture commerciale car les premières récoltes atteignent aussi les prix les plus élevés.

Multiplication

La rhubarbe est très facile à multiplier par division: De préférence à l’automne après la mort des feuilles, on détache du rhizome souterrain avec une bêche bien coupante un morceau gros au moins comme le poing avec plusieurs naissances de feuille et on le plante à un autre endroit. Il est aussi possible de semer des graines mais cela ne présente aucun intérêt pour le jardinage si on ne veut pas cultiver de nouvelles variétés.

Maladies et parasites

La rhubarbe est généralement très robuste et résistante aux maladies et aux parasites. Par exemple les escargots et les campagnols l’évitent généralement. Lors des années chaudes et humides, cette vivace peut avoir occasionnellement à lutter contre différentes maladies fongiques des feuilles. Les feuilles fortement infestées doivent être retirées sans attendre et jetées dans les ordures ménagères. Avec des produits biologiques à base de soufre mouillable, on peut facilement éviter une nouvelle infestation l’année suivante.

Foire aux questions

La rhubarbe est-elle un fruit ou un légume?

Exactement comme la bette, la rhubarbe fait partie des légumes-tiges. Pourtant, cette vivace est utilisée comme un fruit et on en fait volontiers des gâteaux ou de la compote.

Quand peut-on planter de la rhubarbe?

Le moment idéal pour planter de la rhubarbe est l’automne.

Quand faut-il fertiliser la rhubarbe?

On fertilise la rhubarbe de préférence deux fois par an. Une fois en mars avec du compost mûr et des copeaux de corne, et une fois après la récolte, avec un engrais organique pour légumes.

Quand peut-on diviser la rhubarbe?

Si on veut diviser la rhubarbe, il vaut mieux attendre l’automne. Dès que les premières feuilles jaunissent, on peut couper les tiges juste au-dessus du sol et diviser les rhizomes charnus avec une bêche bien coupante.

Quand peut-on récolter la rhubarbe?

La rhubarbe se récolte seulement après la deuxième ou la troisième année de plantation. Selon les régions, la période de récolte commence entre le début et la moitié du mois de mai.

Comment avez-vous trouvé cet article?