Sujets

Tomates

Les tomates sont les légumes favoris pour la culture dans les jardins domestiques. Nous allons vous donner des conseils sur les variétés et vous apprendre ce à quoi il faut veiller lors des semis, de la plantation et de l’entretien.

Origine

Les tomates (Solanum lycopersicum) appartiennent à la famille des solanacées (Solanaceae) et sont originaires d’Amérique Centrale et d’Amérique du Sud. Pour les premiers habitants indigènes d’Amérique Latin, ce légume-fruit était un élément essentiel de l’alimentation. C’est dès le 16ème siècle que les premières tomates ont fait leur apparition en Europe où elles sont tout d’abord été cultivées en tant que plantes ornementales. Des variétés plus productives n’ont été cultivées qu’au début du 20ème siècle. A partir de ce moment-là, les tomates se sont aussi imposées dans nos paysages comme légume-fruit. Actuellement, elles sont cultivées dans presque tous les pays du monde, et appréciées autant des jardiniers professionnels que des amateurs.

Aspect et port

Les tomates sont des plantes annuelles et atteignent une hauteur variant entre 20 centimètres (tomates du bush) et deux mètres (tomates grappe). Leurs feuilles vert foncé et charnues sont pennatiséquées et légèrement velues. La particularité est le parfum épicé qu’exhalent les pieds de tomates. A partir du mois de mai apparaissent dans les aisselles des feuilles jusqu’à 20 petites fleurs jaunes qui se pollinisent elles-mêmes. En l’espace de deux mois, elles se transforment d’abord en fruits verts ressemblant à des baies qui se colorent par la suite en rouge, jaune ou noir en fonction de la variété. Actuellement, on trouve même des variétés de tomates vertes dans le commerce.

En général, on différencie les tomates en fonction de leur forme de croissance et de fruit en:

  • Tomates à tuteurer (longue tige principale qui doit être tuteurée),
  • tomates du bush ou tomates de balcon (port buissonnant et hauteur de croissance limitée),
  • tomates charnues (fruits très gros, nervurés avec cinq à dix loges) et
  • tomates cerise ou cocktail (fruits petits en forme de cerise ou de poire).
Pied de tomate en fleurs

Les tomates se caractérisent par des fleurs jaunes et des feuilles et des tiges légèrement velues.

Emplacement et sol

Les tomates s’épanouissent bien sur des sols bien allégés et riches en humus et en nutriments. Trois à cinq litres de compost par mètre carré, épandus après avoir préparé le sol, assurent l’apport nécessaire en nutriments et améliorent la teneur en humus de la terre. Les plantes réagissent sensiblement aux sols lourds dans lesquels l’eau peut facilement stagner. Un bon emplacement est un endroit ensoleillé, chaud et à l’abri du vent.

On trouve différentes variantes de culture: Les tomates poussent en bacs ou en pots, en serres et directement en terre. La culture en pots convient bien aux variétés pour balcon à faible croissante comme par exemple ’Miniboy’ qui atteint tout juste un demi-mètre. Les pots et les bacs doivent avoir une contenance d’au moins dix litres. Faites attention que l’eau en excédent puisse toujours bien s’écouler. Il est particulièrement recommandé de cultiver les tomates dans une serre à tomates ouverte sur les côtés, où la température ne dépasse jamais 35 degrés même en plein été. Les pieds peuvent y grimper attachés à des ficelles ou des piquets.

On trouve des serres à tomates dans de nombreuses tailles dans le commerce spécialisé. Avec un peu d’adresse, vous pouvez aussi construire vous-mêmes votre serre à partir de planches de bois et d’un film de plastique pour serre résistant aux UV. Important: Le côté ouvert doit se trouver à l’opposé du côté exposé aux intempéries, donc ne pas être orienté vers l’Ouest sous nos latitudes. Les abris entièrement fermés ou les tunnels spécifiques pour les tomates plantées en terre ne sont pas recommandés comme protection durable contre la pluie: Lors des changements de températures, il se forme de la condensation sous le film ce qui favorise l’infestation de maladies fongiques. C’est la raison pour laquelle les tomates en serre doivent aussi être aérées tous les jours.

Serre à tomates

Une serre à tomates protège ces plantes fragiles de la pluie.

Rotation des cultures et culture mixte

En tant que légumes à forts besoins en nutriments les tomates sont à la première place dans la rotation des cultures. Il faut les changer de massif tous les ans. Si les plantes se trouvent toujours au même endroit, des parasites du sol comme des vers des racines et les agents pathogènes de la maladie de corky root peuvent également se multiplier fortement. Le long des rangées, on peut planter des herbes aromatiques basses qui ont besoin de soleil comme le basilic. Les tomates sont aussi de bonnes compagnes pour d’autres plantes: On suppose que l’odeur des feuilles de tomates éloigne les parasites. Les carottes,les radis, les épinards ou les choux s’épanouissent avec bonheur à leur proximité. En revanche, les pommes de terre, les pois et le fenouil ne sont pas des voisins recommandables. Il faut précisément éviter absolument les pommes de terre car l’agent pathogène de la pourriture brune redoutée peut y passer l’hiver et infecter les pieds de tomates au printemps.

Semis

Si vous vous faites vous-même vos semis de tomates, vous aurez déjà rencontré souvent les termes «graines bio» ou «F1» sur les petits sachets de semences. Ceci désigne la manière dont les semences ont été obtenues, et précisément pour jardiniers auto-suffisants, c’est un point très important. Pour les semences bio, il s’agit de ce qu’on appelle des semences de variété fixe. Les plants parents ont été sélectionnés de manière traditionnelle pendant des décennies,voire des siècles. Si on conserve les semences des fruits qu’on a récoltés et si on les resème l’année suivante, on obtient des tomates qui présentent les mêmes caractéristiques dans la mesure où les plantes ne se sont pas croisées avec d’autres variétés.

Les semences F1, par contre, sont obtenues par des producteurs de semence par le biais d’une hybridation assez compliquée. Les caractéristiques souhaitées de la plante mère peuvent alors être combinées à nouveau de manière ciblée par croisement dans la génération dite F1, c’est-à-dire les descendants. Les semences obtenues à partir des variétés parents croisées, dite génération F1, sont vendues et particulièrement performantes. Les plantes n’ont toutefois pas un patrimoine génétique fixe: Si on récolte leurs semences et si on les resème, la génération F2 présente des caractéristiques très différentes de la génération F1.

Les jardiniers bio ne sont pas les seuls à jeter un regard critique à la forte propagation des semences F1 car elle représente finalement un commerce lucratif pour les producteurs de semences parce que les jardiniers et les agriculteurs doivent racheter chaque année des semences et ne peuvent plus multiplier eux-mêmes. De plus, elle entraine la disparition de plus en plus de variétés traditionnelles anciennes de variété stable ce qui est un problème important par exemple dans de nombreux pays en voie de développement. Bien entendu, rien ne s’oppose à l’utilisation de semences F1 pour ses propres besoins, mais dans de nombreux cas, les variétés anciennes de tomates sont exactement aussi robustes, goûteuses et productives. De plus, on ne trouve plus maintenant les variétés stables uniquement chez des marchands spécialisés: on trouve des semences bio de tomates, par exemple la variété ’Coeur de boeufaussi dans les jardineries classiques.

Quelles que soient les semences que vous utilisez: La meilleure méthode pour les semis et la culture préalable des tomates se fait sous verre. Il faut pourtant veiller à ne pas semer trop tôt. La période comprise entre la fin mars et le début avril est la meilleure. Les semences de tomates peuvent alors être semées dans des pots individuels ou dans des godets et maintenus dans un endroit très clair et humide entre 18 et 20 degrés Celsius. Cela marche sur un rebord de fenêtre intérieure bien éclairée ou dans une mini-serre chauffée. Les semences commencent à germer huit à dix jours après le semis.

Plants de tomates forcés

Les tomates doivent être forcées dans des pots, c’est possible à partir de la fin mars.

Après environ trois semaines, dès que les plantons ont formé les deux premières paires de feuilles, on les pique individuellement dans des plants d’environ dix centimètres. Arrosez les jeunes plants régulièrement et respectez une brève période de sécheresse juste avant la plantation pour donner une impulsion à la croissance des racines.

Plantation

Si vous n'avez pas cultivé vos propres tomates, vous pouvez acheter des plants de toutes les variétés courantes dans les jardineries à partir du printemps ou les commander auprès de pépinières de vente par correspondance. Les variétés plus inhabituelles ne sont généralement disponibles que sous forme de graines. Les plants pré-cultivés de nombreuses variétés sont maintenant également disponibles greffés. L'avantage est que les plants greffés sur une tomate sauvage à croissance vigoureuse produisent jusqu'à 60 % de fruits en plus et sont particulièrement adaptés à la culture sur les balcons, les terrasses ou dans les serres. Seul inconvénient: les fruits ont tendance à éclater, ce qui rend les plantes dépendantes d'un apport régulier en eau et en nutriments.

Comme les tomates ne supportent pas le gel, il faut attendre que les saints de glace soient passés avant de les planter en plein air, par sécurité. Dans une serre non chauffée, une date de plantation plus précoce ne pose bien sûr aucun problème. Si vous voulez récolter tôt sans serre, vous pouvez aussi planter les semis en plein air à la fin du mois d'avril dans des endroits doux et les recouvrir d'une housse en aluminium s'il y a un risque de gelée nocturne. Retirez la housse à la première heure du matin et assurez-vous que la housse en aluminium comporte des anneaux d'écartement et des trous d'aération. Évitez à tout prix le contact entre les feuilles et la feuille, car cela augmente le risque d'infection fongique.

Tomate jeune plant profondeur de plantation

Enfoncez les jeunes plants de tomate assez profondément pour que la partie supérieure de la motte de racines soit recouverte d’environ cinq centimètres de terre. De cette manière, la plante formera des racines supplémentaires.

Les tomates ont des besoins importants: Il faut donc amender le massif avant la plantation avec du fumier composté et du compost et bien les incorporer à la terre. Un large espacement d’au moins 50 x 60 centimètres entre les plantes garantit une bonne circulation de l’air. Arrosez les tomates abondamment tout de suite après la plantation. Les jours suivants, les jeunes plants ne recevront pas d’eau pour que la croissance des racines soit stimulée à nouveau. Pour que les jeunes plants de tomates soient plus stables, on les enfonce jusqu’à la base inférieure des feuilles de manière à ce que la naissance des racines soit recouverte de cinq à dix centimètres de terre. De cette manière, les plants vont former des racines fines supplémentaires dans la partie inférieure de la tige et peuvent ainsi absorber plus de nutriments. Pour les tomates greffées, la motte de racines doit être encore visible!

A l’exception des tomates du bush, toutes les tomates ont besoin d’un tuteur. Les tuteurs en spirale en acier inoxydable ou en aluminium sont pratiques et faciles à nettoyer. Désinfectez les tuteurs au printemps avec un chalumeau ou de l’alcool à forte concentration (alcool à brûler) pour éliminer les spores fongiques nuisibles de l’année précédente. Le mieux est d’enfoncer les tuteurs dans la terre immédiatement lors de la plantation et de faire tourner régulièrement les tiges principales autour des spirales pour les fixer.

Tuteur pour tomates

La plupart des variétés de tomates ont besoin d’un support. Un tuteur en spirale, par exemple, s’y prête bien.

Entretien

Lorsque les racines sont bien fixées, vous pouvez arroser les tomates moins abondamment. Comme les plantes forment un système ramifié de racines et peuvent aussi bien s’approvisionner en eau, vous ne devez arroser que si les plantes laissent pendre leurs feuilles le matin. Les tomates cerise dont l’eau d’arrosage est mélangée avec de l’eau de mer, restent certes plus petites mais contiennent plus d’agents aromatisants et d’antioxydants précieux pour la santé. Pour cela, il suffit d’ajouter environ quatre grammes de sel de mer par litre d’eau de pluie. Il est cependant important de ne pas trop saler le sol. Sinon, les nutriments comme le calcium ne peuvent plus être absorbés. Pour l’arrosage, la règle générale est de ne jamais attendre que le sol soit complètement desséché. Autrement, les fruits de variétés à peau fine commeYellow Pearshaped ou Berner Rose ne sont pas les seuls à éclater facilement. Arrosez surtout les tomates sous abri régulièrement, pendant les périodes de chaleur tous les jours. Tant que la terre est encore fraîche, il faut utiliser de l’eau à température ambiante.

Arroser les tomates

Une règle générale pour l’arrosage: Arrosez autant que possible seulement au niveau de la terre

Pour éviter les maladies fongiques comme le mildiou et la pourriture brune, il est important d’arroser les tomates exclusivement au niveau de la terre et d’éviter de mouiller les feuilles. Arrosez avec un arrosoir ou un jet d’eau directement au niveau des racines. Comme il est pratiquement impossible de ne pas mouiller les feuilles inférieures, il faut les retirer par précaution dès que les plantes sont assez vigoureuses.

Si vous recouvrez les tomates avec de la paille ou de la taille de gazon, les plantes ne se refroidissent pas aussi vite et le sol reste aéré. Mais n’apportez le mulch que lorsque le sol est suffisamment réchauffé.

Les tomates ont besoin de beaucoup de nutriments. Fertilisez vos tomates à partir du début de la formation des fleurs tous les 14 jours avec un engrais pour tomates riche en potassium (dans le commerce spécialisé) ou ajoutez un peu de purin d’orties ou de consoude que vous aurez fait vous-même à l’eau d’arrosage.

Pincer les tomates

En pinçant les tomates, on élimine les rameaux dans les aisselles des feuilles. Le pied forme alors plus de fruits.

En plus d’attacher les tomates, le pinçage, c’est-à-dire la suppression des pousses dans les aisselles des feuilles, a fait ses preuves. Avec cette mesure importante de soin pendant toute la durée de la culture, la plupart des variétés de tomates fournissent une production maximale. Les gourmands qui poussent en permanence dans les aisselles des feuilles doivent être supprimés continuellement depuis le stade de jeune plant jusqu’à la récolte dès qu’on les découvre. Si on les laisse pousser, les plantes produisent beaucoup de feuilles mais pratiquement pas de fruits. Il ne faut pincer les gourmands à la main que par temps sec et de préférence le matin. La quantité de gourmands à supprimer dépend de la variété: Les tomates cocktail supportent bien de pousser avec plusieurs tiges, de même quelques variétés à croissance buissonnante n’ont pas non plus besoin d’être fortement pincées. Et: Plus les pieds sont proches les uns des autres, plus ils doivent être pincés. Conseil: Vérifiez dans le nom de la variété les caractéristiques précises comme la forme et la largeur de croissance

En août, on coupe les pointes des tiges pour stopper la formation de nouvelles inflorescence; de toute façon, leurs fruits ne pourraient plus mûrir. A titre d’alternative, on peut ne couper que les inflorescences qui apparaissent tout en épargnant les pointes des tiges. Au cours de la culture, certaines feuilles commencent à jaunir par le dessous: c’est normal. On les coupera mais on épargnera jusqu’à la fin les feuilles saines.

Récolte et utilisation

Beaucoup de personnes se demandent si les tomates vertes sont comestibles ou toxiques. En réalité, elles contiennent de la solanine, un alcaloïde toxique, qui disparait au fur et à mesure de la maturation. On ne les récolte que lorsqu’elles ont totalement pris la couleur typique de leur variété. Les tomates disposent alors, en plus des vitamines B et C, de nombreuses substances minérales saines. A l’extérieur, les premières tomates seront bonnes à récolter fin juillet, en serre un mois plus tôt. C’est à pleine maturité qu’elles sont les plus parfumées. Avant la première gelée nocturne, on retire les fruits encore verts qui restent et on laisse les tomates finir de mûrir en les gardant à l’intérieur. Si vous y ajoutez une pomme, les tomates mûriront plus vite parce qu’elle émet du gaz éthylène qui accélère le mûrissement. Pour la conservation des tomates, la règle est de ne jamais les placer au réfrigérateur!

En ce qui concerne leur utilisation, place à l’imagination: Les tomates sont appréciées aussi bien en salade que transformées en sauce ou en soupe. Pour faire durer le plaisir des tomates, vous pouvez également les conserver en bocaux ou faire votre propre ketchup.

Conseils de variétés

Il y a peu d’autre légume qui présente une telle diversité de variétés que la tomate. Ce qui compte dans le choix de la variété, c’est le goût qui est déterminé essentiellement par la teneur en sucres naturels et en acides de fruit. En dehors des préférences personnelles, l’utilisation qu’on veut en faire joue aussi un rôle important. Les tomates charnues sont généralement pauvres en acides de fruit et s’harmonisent bien avec d’autres espèces de légumes en cuisine. Chez les enfants, la préférence va surtout aux petites tomates cocktail sucrées qui sont aussi très agréables en salade ou cuites à la vapeur et étalées sur du pain. Pour la culture en pleine terre à partir de la mi-mai, seules les variétés très résistantes au mildiou entrent en ligne de compte. A côté des cultures hybrides modernes et des tomates sauvages résistantes par nature, quelques variétés anciennes et des variétés de culture bio plus récentes remplissent aussi ces exigences.

Tomate à tuteurer ‘Banana Legs’ (à gauche) et tomate charnue (à droite)

La plupart des variétés sont des tomates à tuteurer. ’Hellfrucht’ et la variété précoce ’Matina’ s’affirment en tête de liste des variétés de tomates les plus appréciées. Parmi les autres variétés à recommander, on trouve ’Harzfeuer’, ’Meran’, ’Planet’, ’Sonata’ (qui sont toutes des hybrides F1) et ’Goldene Königin’ (à fruit jaune). ’Tica’ provient de la culture biologique et produit une récolte abondante si on la cultivé dans une petite serre. Avec ses petits fruits en forme de poire pesant seulement 15 grammes, la tomate-poire jaune ne conquiert pas seulement le cœur des enfants. ’Banana Legs’ est originaire d’Amérique du Nord et porte des fruits doux et sucrés, jaunes et peu juteux.

Les tomates charnues sont composés de cinq loges ou plus. La tomate charnue récente ’Country Taste’ a des fruits plus petits qu’habituellement mais en revanche une chair avec peu de pépins au goût prononcé de tomate. ’Crimson Crush’ est rouge, ses fruits peuvent peser jusqu’à 200 grammes et elle résiste au mildiou. Les fruits des tomates cœur de boeuf (’Cuore di bue’, ’Cœur de bœuf’) sont en forme de cœur, à peau lisse et très nervurés. Les exemplaires les plus gros peuvent peser plus de 500 grammes. ‘Big Rainbow’ est décorée de rayures orange.

Tomates cerise et tomates cocktail, petites et sucrées: ‘Artisan Golden Bumble Bee’ a des rayures orange, est ronde, fruitée et sucrée. Les fruits de ’Big Mama’ pèsent jusqu’à 250 grammes, ont peu de pépins et sont parfaits pour faire des soupes, des sauces pour les pâtes et du pesto à la tomate. ’Chocolate Cherry’ est une nouvelle variété de culture aux fruits rouge noir, au goût sucré épicé, et idéale pour la culture en pleine terre ou sous serre. La tomate cerise ’Romello’ est une tomate cerise productive pour les bacs et les pots. ’Golden Currant’, une variété résistante aux fruits de la taille d’une bille, peut être cultivée aussi bien en pleine terre que dans des grands pots. ‘Sakura’ porte jusqu’à 20 fruits sur chaque grappe.

‘Chocolate Cherry’, une tomate cocktail noire

‘Chocolate Cherry’, une tomate cocktail noire

Les tomates du bush comme ‘Dasher’ poussent aussi en pot sur une terrasse, les mini-tomates du bush comme ‘Tumbling Tom Yellow’ conviennent même bien en suspension. ‘Rentita’ et ‘Balkonstar’ n’ont pas besoin d’être pincées. ‘Evita Basket’ est rouge, petite et en forme de cœur et prédestinée pour les suspensions et les jardinières de balcon. ‘Early Sibirian’ est une variété très précoce de tomate du bush. Impossible pour la cuisine italienne de renoncer aux tomates olivette comme ’San Marzano’. ‘Roma’ porte des fruits fermes, peu juteux, ovoïdes qui sont aussi parfaits pour les grillades. Dans ce groupe, on trouve aussi avec ’Corianne’ une nouveauté au goût fruité prononcé.

Tomates marazano

Les tomates marzano sont particulièrement adaptées pour des sauces en raison de leur arôme fruité et puissant.

Pour faire des tomates séchées, ’De Berao’ est particulièrement recommandée. Cette tomate est farineuse, productive et robuste. Des poids lourds comme ’Santa Lucia ’ accusent jusqu’à 500 grammes sur la balance. Les cultures bio comme ’Primabella’ et ’Primavera’ s’imposent en revanche en plein champ comme en massif.

Multiplication

On multiplie les tomates par semis. Vous trouverez plus de détails à la rubrique «Semis» plus haut.

Maladies et parasites

On peut maitriser la fragilité assez élevé des tomates aux maladies en choisissant des variétés robustes et en leur offrant un sol en bon état. En général, la fragilité augmente en fonction de la taille du fruit.

La maladie de loin la plus dangereuse pour les tomates est la pourriture brune ou mildou (Phytophthora). Comme nous l’avons déjà mentionné, elle est causée par un champignon. Ses spores sont répandus sur de longues distances par le vent et provoquent rapidement une infection sur la surface humide des feuilles. Un taux élevé d’humidité et des températures inférieures à 18 degrés Celsius favorisent aussi l’infestation. Après l’infection, il est pratiquement impossible de stopper la maladie. Les dommages sont visibles aussi bien sur les feuilles et les tiges que sur les fruits. Les tomates prennent une teinte marron, durcissent de l’intérieur et deviennent complètement immangeables. Dès le moindre signe d’infestation par le mildiou, éliminez immédiatement les feuilles malades. Au lieu de les jeter dans le compost, il faut les brûler. La prévention la plus efficace est d’offrir aux tomates un toit sur la tête. Si vous n’avez pas de serre ou de serre à tomates, un auvent en plastique transparent qui les protège de la pluie est bien adapté à titre préventif. Des plaques alvéolaires ou des bâches en plastique peuvent également s’avérer utiles pour faire obstacle au champignon.

Mildiou sur des tomates

Le mildiou apparait souvent en cas de forte humidité de l’air. Pour prévenir une infestation, n’arrosez que les feuilles inférieures.

L’enroulement des feuilles qu’on observe souvent n’est pas nécessairement un signe de maladie. La cause peut en être soit un excès de fertilisation soit un manque temporaire d’eau. Une décoloration le long des veines de feuilles associée à un enroulement des feuilles indique toutefois une infestation virale. Une carence en calcium s’exprime par de la pourriture apicale. Par temps chaud et sec, le fruit au bout du rameau est creux et marron. Pour y remédier, il faut veiller à maintenir une humidité constante du sol. On peut aussi constater de temps en temps une infestation par des acariens à carapace molle qu’on reconnait aux feuilles recroquevillées et tordues.

Comment avez-vous trouvé cet article?