Sujets

Muscaris

Susann Hayn Susann Hayn

Les fleurs bleu vif des muscaris, ou jacinthes à grappes, peuvent former des tapis entiers au printemps. En même temps, elles constituent la première source de nourriture pour de nombreux insectes. Ce que vous devez savoir sur ces petites fleurs à bulbe, vous l'apprendrez dans cet article.

Origine

En botanique, le genre des muscaris (Muscari) est attribué à la sous-famille des Scilloideae, qui appartient à la famille des asparagus (Asparagaceae). Dans le passé, le genre appartenait à la famille des liliacées (Liliaceae). Grâce aux recherches en génétique moléculaire, il a été reclassé. Le nom botanique du genre est dérivé du mot latin "muscus", qui se traduit par "musc". Le nom fait donc référence à l'odeur un peu forte que certaines espèces dégagent pendant la floraison.

Les muscaris sont surtout répandues dans le sud et le sud-est de l'Europe, ainsi qu'en Afrique du Nord et en Asie du Sud-Ouest. Le muscari à grappes (Muscari neglectum), originaire du pourtour méditerranéen jusqu'au Pakistan et à l'Afghanistan, est probablement devenue une plante de jardin avant même le XVIe siècle, est également présent depuis longtemps dans les habitats naturels en Allemagne. Il habite les vignobles, les forêts, les prairies et les sites rocheux. Le muscari d’Arménie, originaire des Balkans, de la Grèce, de la Turquie et du Caucase, a également réussi à se répandre dans certaines régions d'Allemagne, où il est considéré comme une adventice.

Aspect et port

Les muscaris sont des plantes herbacées endurantes, dont les organes vivaces sont de petits bulbes floraux ovoïdes. Ils forment généralement deux à sept feuilles charnues et étroites. Le Muscari latifolium n'a généralement qu'une seule feuille. Chaque bulbe engendre une seule tige florale, de 15 à 25 centimètres de haut; à son extrémité se trouve une grappe fleurie. Les fleurs, hermaphrodites, de l’un de ces racèmes s'ouvrent de bas en haut. Ceux du haut sont plus petits et stériles. Les muscaris fleurissent en différentes nuances de bleu, parfois bicolores, et il existe également des variétés blanches. Le Muscari macrocarpum, lui, fleurit jaune. La floraison a lieu entre mars et mai. Après la fécondation, des fruits se forment, en forme de capsules contenant des graines noires et sphériques. Après la maturation des graines, les parties aériennes de la plante dépérissent et les muscaris survivent dans leur bulbe jusqu'au printemps suivant. Cependant, le muscari botryoïde fait pousser de nouvelles feuilles dès septembre, qui restent vertes pendant l'hiver.

Emplacement et sol

Les muscaris, comme la plupart des fleurs à bulbe, préfèrent un emplacement ensoleillé et chaud avec un sol meuble, bien drainé et pas trop humide.

Plantation

Entre octobre et novembre, placez les petits bulbes à six ou huit centimètres de profondeur dans le sol. La distance entre les bulbes doit être de huit à dix centimètres. Si le sol est lourd et argileux, incorporez beaucoup de sable et d'humus avant de planter pour le rendre plus perméable, sinon les muscaris ne survivront pas très longtemps.

Conseils d’entretien

La jacinthe à grappes est très peu exigeante et facile à entretenir. Au printemps, lorsque les bulbes germent, il est possible de fertiliser, par exemple, avec du compost. Si les plantes ne doivent pas monter en graines, coupez les inflorescences flétries avant que les graines ne mûrissent. On laisse les feuilles jaunir avant de les enlever. Il est important que le sol ne soit pas trop humide pendant la période de dormance en été. Les muscaris se développent mieux lorsque, une fois plantés, on les laisse se développer sans les déranger pendant des années.

Utilisation

Les jacinthes à grappes sont plus belles plantées en groupes importants. Elles se combinent bien avec d'autres fleurs bulbeuses dans un parterre ensoleillé ou sous des arbustes à feuilles caduques, par exemple avec des espèces de tulipes botaniques à floraison précoce comme la tulipe nénuphar (Tulipa kaufmanniana) et des narcisses à petites fleurs. Elles se marient également bien avec des plantes vivaces et printanières, comme le Cœur de Marie (Lamprocapnos spectabilis, anciennement: Dicentra spectabils), le doronicum oriental (Doronicum caucasicum) et la pensée à cornes (Viola cornuta).

Comme les muscaris se propagent vigoureusement par auto-ensemencement et par bulbilles, elles conviennent très bien à la culture sauvage. Ces plantes se sentent également à l'aise dans les rocailles. Elles sont également populaires au printemps en pots, le plus souvent en combinaison avec d'autres fleurs annuelles de printemps telles que la centaurée (Bellis).

Espèces et variétés importantes

Le muscari, également appelée jacinthe à grappe, se divise en une soixantaine d'espèces, dont seulement une dizaine d'espèces et d'hybrides, et leurs variétés, sont cultivées dans nos jardins. La plus connue est le muscari d'Arménie (Muscari armeniacum), d'autres espèces importantes pour la culture des jardins sont le muscari bleu (Muscari azureum), le muscari botryoïde (Muscari botryoides) et le muscari à feuille large (Muscari latifolium).

Muscari botryoïde <i>(Muscari botryoides)</i>

Muscari botryoïde (Muscari botryoides)

Multiplication

Les muscaris forment des bulbilles qui peuvent être séparées du bulbe mère en été et replantés. Les plantes peuvent également être propagées par semis. La jacinthe à grappe étant une plante à germination froide, les graines ont besoin de plusieurs jours de températures proches du point de congélation pour germer. Les jeunes plantes ne fleurissent qu'après une période de développement de plusieurs années. Comme les muscaris forment rapidement des colonies importantes dans les endroits qui leur conviennent, il est très facile de prélever des individus du tapis végétal immédiatement après la floraison, et de les planter dans un autre endroit.

Maladies et parasites

Les muscaris sont rustiques, donc peu concernés par les maladies et les nuisibles. Les dommages causés par les limaces sont également rares. Si l'endroit est trop humide ou si les plantes sont trop densément installées, elles peuvent craindre les Ustilaginomycotina, fongii reconnaissables aux taches noires ou blanches qu’ils laissent sur les feuilles. Les parties de la plante infestées doivent alors être entièrement retirées et éliminées avec les déchets ménagers.

Comment avez-vous trouvé cet article?