Sujets

Saxifrage

Facile d’entretien, le saxifrage a sa place au jardin de rocaille. Voici le genre végétal saxifrage dans toute sa diversité.

Origine

Avec les saxifragacées (Saxifragaceae), le genre saxifrage a sa propre famille de plantes et comprend environ 450 espèces. Celles-ci sont présentes dans les régions au climat tempéré et froid. Les espèces de saxifrage poussent en majorité comme robustes plantes herbacées. Quelques espèces sont aussi présentes chez nous, comme la saxifrage granulée (Saxifraga granulata) qui se trouve dans les prairies maigres et les pelouses semi-sèches. La saxifrage paniculée (Saxifraga paniculata) pousse dans les moyennes montagnes hautes, dans les failles rocheuses et les prairies rocailleuses.

Le nom perce-pierre a deux explications: les espèces de perce-pierre poussent souvent aussi dans de minuscules failles rocheuses, on dirait alors qu’elles ont fait exploser le rocher à cet endroit. Mais le nom pourrait aussi venir de la médecine, car la perce-pierre granulée surtout était utilisée autrefois contre les calculs rénaux et de la vessie.

Aspect et port

La saxifrage pousse en coussins avec la plupart du temps de petites rosettes, persistantes, dont les feuilles peuvent aussi être succulentes. Les fleurs généralement à 5 pétales, rondes et plates sont regroupées en panicules ou en grappes. Selon l’espèce, les fleurs peuvent être de couleur blanche, jaune, orange, rouge ou pourpre.

Saxifrage paniculée en fleur

A la floraison, les fleurs de la saxifrage paniculée se dressent au-dessus des rosettes

Emplacement et sol

Compte tenu de la grande variété d’espèces, il existe des saxifrages qui conviennent pour presque toutes les zones du jardin - pour le plein soleil, la mi-ombre et l’ombre.

Plantation

La saxifrage d’automne est originaire de Chine et n’est par conséquent pas adaptée à notre climat de façon optimale. Comme elle est un peu sensible au gel, il faut la planter au printemps pour qu’elle soit bien installée avant l’hiver. Les autres espèces de saxifrage peuvent être plantées du printemps jusque dans le courant de l’automne - tant que le sol n’est pas gelé. L’espace de plantation varie fortement selon l’espèce et la variété, aussi suivez les indications sur l’étiquette.

Conseils d’entretien

Les longues tiges florales sont éliminées après la floraison, ce qui permet de mieux apprécier le feuillage attractif. Seules quelques variétés font exception et montrent des inflorescences encore présentables après la floraison. La saxifrage fausse-mousse se dénude volontiers, il faut donc la ramasser régulièrement et replanter les nouveaux fragments de coussin. Dans le cas de la saxifrage, la division ne sert pas seulement à multiplier mais aussi à rajeunir la plante. Le bon moment pour le faire est le printemps.

Hivernage ou protection hivernale

La plupart des espèces de saxifrage résistent au froid. Toutefois, il faut prévoir pour la saxifrage d’automne une légère protection hivernale de feuilles ou de branchages.

Utilisation

Les espèces à petites feuilles, tapissantes sont du plus bel effet en association avec des pierres, donc dans un massif de jardin de rocaille ensoleillé ou à mi-ombre, dans des murs secs et des bacs en pierre sur la terrasse. La saxifrage d’automne peut servir de couvre-sol en situation ombragée, abritée.

Espèces et variétés importantes

La saxifrage désespoir du peintre (Saxifrage x urbium) est l’une des espèces les plus connues, de longue tradition au jardin. Les petites fleurs roses, étoilées, se dressent en panicules légères sur des tiges rouges. Les rosettes persistantes ont des feuilles coriaces en forme de spatule. La floraison est de mai à juin. La plante aime l’ombre clairsemée.

La saxifrage fausse-mousse (Saxifraga Arendsii-hybrides) forme des coussins denses, moussus, et se couvre en avril et mai, selon la variété, de fleurs de couleur rose, rouge, blanche ou jaunâtre. Elle aime aussi les endroits légèrement ombragés avec un sol pas trop sec.

La saxifrage paniculée (Saxifraga paniculata) forme de petites rosettes denses avec des feuilles linguiformes et exhibe en mai des panicules de fleurs blanches, de 20 centimètres de haut environ. Lorsqu’elle est fanée, la rosette meurt mais fournit auparavant suffisamment de rosettes latérales comme descendance. La plante aime le calcaire et le plein soleil.

La saxifrage cotylédon (Saxifrage cotyledon ’Pyramidalis’) est une autre variété intéressante pour le jardin de rocaille légèrement ombragé. Les feuilles étroites se dressent en rosettes légères et, de juin à juillet, de longues panicules avec de nombreuses fleurs blanches retombent en arc. En fleur, la plante mesure environ 40 centimètres de haut.

La saxifrage d’automne (Saxifraga cortusifolia) fleurit tard dans l’année, en septembre et octobre. Elle aime les sols frais, humifères, à mi-ombre. Les feuilles arrondies, brillantes semblent être peintes et peuvent être vert foncé ou rouge-brun. Il existe des variétés à fleurs de couleur blanche ou rose foncé. Selon l’espèce et la variété, elles atteignent 15 à 30 centimètres de hauteur. L’espèce originaire de Chine a besoin d’un endroit protégé à l’ombre, par exemple devant un mur de maison, et se plante seulement au printemps de préférence.

Multiplication

Selon l’espèce, la saxifrage se multiplie au printemps par rosettes latérales, par division ou en arrachant des morceaux.

Maladies et parasites

En règle générale, la saxifrage est plutôt insensible aux parasites et aux maladies, parfois les charançons peuvent infester les racines et les feuilles. Les escargots ne s’y attaquent pas non plus.

Comment avez-vous trouvé cet article?