Sujets

Sorbiers

Folkert Siemens Folkert Siemens

Si vous cherchez pour votre jardin un arbre domestique petit et robuste avec des fruits décoratifs, vous ne pourrez pas échapper au sorbier. Les espèces indigènes comme par exemple le sorbier sont aussi des arbres de premier choix dans un jardin naturel.

Origine

Les différentes espèces de sorbiers s’appellent sorbier des oiseaux ou encore des oiseleurs (Sorbus aucuparia), alisier blanc (Sorbus aria), cormier (Sorbus domestica) et sorbier torminal (Sorbus torminalis). Il est rare que les noms (allemands) d’arbustes qui sont de si proches parents diffèrent autant. Cela tient probablement au fait que les espèces mentionnées sont implantées depuis déjà longtemps en Europe Centrale et que leurs feuillages, à l’exception du cormier et du sorbier des oiseaux, ont un aspect très différent. Aux sorbiers indigènes s’ajoutent près de 100 autres espèces caduques qui sont répandues dans l’ensemble de l’hémisphère Nord et appartiennent toutes à la famille des rosacées (Rosaceae). Quelques-unes d’entre elles sont étonnamment résistantes au froid et comptent parmi les rares arbres qu’on peut même trouver au-delà du cercle polaire.

Aspect et port

Les sorbiers ont un ou plusieurs troncs et peuvent atteindre trois à douze mètres selon les espèces. Ils ont généralement un port érigé et leurs couronnes sont relativement peu ramifiées. Avec l’âge, ils deviennent très ovales à arrondis quand ils sont vieux. Comme nous l’avons déjà évoqué, leurs feuillages sont vraiment très variés. Le sorbier indigène a, comme la plupart des espèces, des feuilles imparipennées. Celles du sorbier torminal sont lobées comme les feuilles d’érable et celles de l’alisier blanc sont d’un gris vert clair et ovales. De nombreuses espèces se colorent de jaune ou de rouge à l’automne. Chez presque tous les sorbiers, la plupart des fleurs se présentent sous formes de panicules en parasol, plus ou moins larges, et s’ouvrent en mai et juin.

Cormier Sorbus Domestica 3797508

Le cormier (Sorbus domestica) est une espèce de sorbier à gros fruits. II pousse de préférence dans les climats propices aux vignobles.

Les fruits majoritairement de la taille d’un petit pois et ressemblant à des pommes sont regroupés en grandes touffes. Ils ont un fort pouvoir décoratif et sont de couleurs différentes en fonction de l’espèce et de la variété. Les coloris rouge carmin dominent mais on trouve aussi des sorbiers à fruits blancs, orange, jaunes ou rose. Ils ne sont certes pas toxiques mais on peut à peine les consommer crus en raison de leur goût âpre et amer. On peut en faire de la compote ou de la gelée, en particulier à partir des fruits du cormier et de la variété de sorbier à gros fruits ’Edulis’.

Pour le monde des insectes et des oiseaux, les sorbiers comptent parmi les arbustes les plus précieux. Cela ne tient pas seulement aux fleurs riches en nectar et en pollen mais aussi aux fruits extrêmement appréciés de nombreux oiseaux. On les utilisait autrefois comme appâts dans les pièges pour oiseaux, c’est aussi de là que vient le nom botanique de l’espèce des sorbiers des oiseaux ou des oiseleurs (Sorbus aucuparia): «Aucupium» signifie en quelque sorte l’art d’attraper les oiseaux et dérive des mots latins «avis» (oiseau) et «capere» (attraper).

Emplacement et sol

En ce qui concerne l’emplacement et le sol, les sorbiers sont peu exigeants, à quelques exceptions près comme le cormier: En tant qu’arbuste pionner classique, le sorbier des oiseaux de nos régions préfère pousser au soleil, mais lorsqu’il est plus jeune, il tolère aussi des emplacements à mi-ombre. Il s’accommode de tous les types de terrain et on le trouve même en Allemagne du Nord dans les tourbières hautes drainées et pauvres en nutriments. Il supporte donc aussi temporairement des eaux stagnantes. En cas de sécheresse durable, il perd toutefois précocement ses feuilles et vieillit vite.

Le cormier, en revanche, a besoin d’un emplacement ensoleillé à mi-ombragé clair et d’un sol riche en nutriments et profond. L’emplacement le plus favorable pour une bonne croissance se trouve sur des sols chauds de loess.

Utilisation

Si vous cherchez un arbre domestique adaptable et facile à entretenir, vous pourrez difficilement échapper aux formes ornementales du sorbier des oiseaux de nos régions. Comme il est généralement utilisé aussi comme porte-greffe pour les formes ornementales asiatiques, ces dernières sont également tout à fait tolérantes en ce qui concerne le sol. Les arbustes sont parfaitement mis en valeur en plantation isolée mais peuvent aussi être intégrés à des groupes d’arbustes. Ils conviennent très bien aux jardins de bruyère et sont considérés, avec les pins, comme des arbres d’ombrage idéaux pour les plantations de rhododendrons. Pour les jardins naturels ou les plantations dans les paysages dégagés, ils sont incontournables.

Le sorbier de Chine (Sorbus koehneana) aux fruits blancs et aux couleurs automnales écarlates n’atteint qu’une hauteur d’un bon trois mètres et convient donc aux jardins de rocailles pas trop secs ou à une plantation en pots.

Tailler

Les sorbiers des oiseaux supportent certes la taille mais dans la mesure du possible, il faut les laisser pousser sans y toucher: ils deviennent alors plus beaux en vieillissant.

Sorbier Sorbus Arnoldiana Carpet of Gold

‘Carpet of Gold’ (Sorbus x arnoldiana) est un hybride de sorbier aux fruits jaune clair.

Multiplication

Les espèces sauvages de sorbiers sont réellement faciles à multiplier par semis. Pour exclure des croisements avec des variétés exogènes, on multiplie toutefois non seulement les variétés de sorbiers indigènes mais aussi les espèces sauvages asiatiques de manière végétative par greffe.

Maladies et parasites

Les sorbiers sont partiellement sensibles au mildiou ainsi qu’au feu bactérien. Cet dernier concerne principalement les sorbiers des oiseaux de nos régions. Mais ils peuvent aussi parfois être attaqués par les pucerons.

Comment avez-vous trouvé cet article?