Sujets

Thuya, arbre de vie

Folkert Siemens Folkert Siemens

Les haies de thuya n’ont pas exactement la meilleure image, elles sont encore considérées comme le symbole des jardins conservateurs petits-bourgeois. Pourtant, c’est causer du tort aux robustes cupressacées: les arbres de vie sont une excellente protection contre les regards et le vent et, du point de vue écologique aussi, ils sont meilleurs que leur réputation.

L’arbre de vie (thuya) est le plus souvent désigné avec le nom botanique du genre thuya, il est surtout populaire comme plante persistante pour haie. Aujourd’hui toutefois, les haies de thuyas sont plantées de plus en plus rarement parce que l’image poussiéreuse des années 70 leur colle - comme aux dalles en béton lavé très répandues aussi à l’époque. Pourtant, les haies de thuyas ont tout à fait leurs qualités, car elles sont très rustiques et résistantes au vent. En outre, elles poussent rapidement, sont bon marché et persistantes, absolument impénétrables aux regards toute l’année.

Origine

Le genre thuya n’est constitué que de 6 espèces au total qui sont répandues en partie en Amérique du Nord, en partie en Asie de l’Est. Pour le jardin, ce sont surtout les deux espèces du nouveau monde qui sont demandées: le thuya occidental (Thuya occidentalis) et le thuya géant (Thuja plicata). Le thuya oriental (Thuja orientalis), qui est répandu en Chine et Mandchourie, ainsi que le thuya du Japon (Thuja standishii) comptent plutôt comme plantes pour connaisseurs. La raison principale de leur faible propagation dans nos jardins tient au fait qu’ils ne sont pas aussi rustiques que leurs cousins nord-américains. Le genre végétal des thuyas appartient en botanique à la famille des cupressacées (Cupressaceae). En tant que telle, les différentes espèces de thuya présentent aussi les feuilles en écaille typiques, étroitement accolées sur les branches.

Détail de feuilles de thuya

Les feuilles écailles étroitement accolées aux branches sont typiques des arbres de vie et autres cupréssacées

Port

Au jardin la plupart du temps, on trouve le thuya occidental comme plante persistante pour haie. Il pousse dans la nature au nord-est de l’Amérique et au Canada dans les forêts de conifères boréales, qui s’étendent par endroits jusqu’au Cercle polaire. En pleine terre, il atteint une hauteur de 20 mètres et plus. Les arbres peuvent atteindre un âge d’environ 180 ans et un diamètre du tronc de presque 2 mètres. Le thuya occidental a une couronne densément ramifiée, conique et des branches ascendantes en arcs. L’écorce est marron orange et craquelée verticalement.

Le feuilles en forme d’écailles sont lovées à plat sur les tiges et, chez l’espèce sauvage, sont vert mat dessus et en hiver souvent vert olive. Les tiges et les feuilles diffusent un parfum très aromatique quand on les frotte. Le thuya est monoïque, c’est-à-dire qu’il porte des fleurs mâles et femelles sur un même arbre, mais séparées les unes des autres. Les cônes mâles ne mesurent que 2 millimètres environ et sont rougeâtres, les femelles sont d’abord vert clair, plus tard marron clair et mesurent jusqu’à 8 millimètres de long, ils ont une forme coniques et se dressent à l’extrémité des tiges. Les cônes murs s’ouvrent et libèrent les graines à ailettes.

Thuya ‘Rheingold’

Le thuya doré ’Rheingold’ est une variété populaire, de petite taille, du thuya occidental (Thuja occidentalis). Il convient comme plante en bac rustique

Il existe toute une série de variétés du thuya occidental pour le jardin qui se distinguent par des feuillages de couleurs différentes et des ports différents. Elles ont toute un port plus compact que l’espèce sauvage et conviennent mieux pour le jardin. Avec une croissance plus vigoureuse, le thuya géant est plus grand que le thuya occidental. Il est répandu dans les chaînes côtières du Pacifique, du nord de la Californie au sud de l’Alaska, et peut y atteindre des hauteurs de plus de 60 mètres. Il convient également très bien en haie, mais doit généralement être taillé plus souvent. En Amérique du Nord, il est important surtout pour la qualité de son bois. Le bois rouge et très léger a un parfum très aromatique et est un peu fragile. Il est aussi proposé dans le commerce de matériaux de construction sous le nom de «cèdre rouge».

Emplacement

Les thuyas poussent de préférence sur des emplacements en plein soleil, mais tolèrent aussi une ombre légère. Un sol humide qui ne sèche pas, même en été, est important. Les thuyas poussent de préférence sur des sols argileux, sableux, calcaires. Mais les arbres peuvent très bien s’adapter à des types de sols et des pH différents et, avec de bons apports en humus et une bonne humidité du sol, poussent même sur les sols sableux acides.

Thuya occidentale smaragd

Les thuyas supportent d’être taillés et sont des topiaires appréciés qui peuvent s’élever en extraordinaires sculptures de jardin

Utilisation

Les thuyas sont populaires en haies persistantes à croissance rapide. Les haies de thuya poussent très denses et offrent une excellente protection contre les regards et le vent. Comme les espèces sauvages ont une croissance très vigoureuses, il vaut mieux pour les haies recourir aux variétés un peu plus filigranes, au port étroit ’Smaragd’ ou ’Holmstrup’. Quelques variétés qui restent petites, en forme de coussin ou conique, conviennent également pour les jardin de bruyères ainsi que pour la végétalisation des pierres tombales, si le sol ne sèche toutefois pas trop en été. Avec de bons arrosages, on peut aussi cultiver les différentes formes naines comme plantes en bac rustiques.

Les thuyas effilés, en forme de colonnes, sont également plantés dans les jardins d’esprit méditerranéen en remplacement du cyprès commun (Cupressus sempervirens) qui n’est pas rustique dan l’europe centrale. Comme les thuyas tolèrent bien les tailles fréquentes, on peut aussi les élever en topiaires coniques ou pyramidales. Vous pouvez aussi laisser pousser librement les espèces sauvages au jardin en arbres solitaires: avec les décennies, ils perdent leur «esprit cimetière» et, avec l’âge, ont un port de plus en plus relâché. Les arbres âgés ont une écorce picturale, craquelée verticalement et une belle couronne pyramidale.

Taille

Les haies de thuyas doivent être régulièrement taillées pour rester denses et compactes. Evitez les tailles sévères jusque dans les zones sans écailles, car les plantes ne bourgeonnent que faiblement. Après une taille de rajeunissement sévère jusque dans les parties âgées des branches, les arbres restent dénudés. C’est pourquoi il est très difficile de redonner une forme à une haie de thuyas âgée si elle n’a pas été taillée pendant quelques années. Les haies de thuyas à croissance vigoureuse ont besoin de 2 tailles de mise en forme par an: la première vers la fin juin et une autre fin août.

Toutes les parties du thuyas sont toxiques! Un simple contact de la peau avec les tiges peut entraîner chez les personnes sensibles des rougeurs et des démangeaisons. En cas d’ingestion, des irritations des muqueuses et des troubles gastro-intestinaux peuvent survenir. A l’origine des symptômes d’intoxication se trouve un monoterpène du nom de thuyone.

Thuya mal taillé

Certes, les haies de thuyas supportent d’être taillées mais ne sont pas capables de se régénérer de façon à reverdir après une taille sévère des branches âgées. Ce côté de la haie restera par conséquent durablement dénudé

Autres soins

Les thuyas, sinon plutôt faciles, demandent le plus d’attention après la plantation. Les 3 premières années, il faut veiller à ce que les plantes aient suffisamment d’humidité. Plus les thuyas sont grands et âgés à la plantation, plus cela est important. Plus tard, les plantes sont si bien enracinées qu'elles peuvent également aller chercher l'humidité dans les couches profondes du sol. Une couche de mulch, par exemple de tonte de gazon, aide au printemps et en été contre le dessèchement du sol. Par ailleurs, en cas de 2 tailles par an, il est recommandé de fertiliser les thuyas au printemps avec environ 2 litres de compost par mètre carré. L’humus aussi améliore la structure du sol et la capacité de la terre à stocker l’eau.

Multiplication

Les espèces sauvages du thuya peuvent se multiplier à l’automne par semis. Les graines ont besoin d’une stimulation par le froid pour germer. Les nombreuses variétés de thuya se multiplient de préférence par bouturage de rameaux aoûtés à la fin de l’été. Pour la multiplication, on utilise ce qu’on appelle des retailles: ce sont des tiges secondaires d’une à deux années que l’on arrache de la tige principale. Coupez les bandelettes d’écorce restantes avec un couteau aiguisé, retirez les tiges secondaires inférieures et piquez les tronçons de tige dans un terreau de bouturage. Certes, l’enracinement fonctionne de façon très fiable sous un couvercle transparent par des températures du sol supérieures à 20°C, mais peut tout à fait durer 8 semaines.

Multiplier le thuya

Les thuyas se multiplient de préférence par ce qu’on appelle des retailles. Pour cela, on arrache simplement un tronçon de la tige principale et on coupe ensuite les bouts d’écorce avec un couteau

Maladies et parasites

Le thuya n’est pas toujours malade lorsque ses feuilles brunissent. En hiver, la couleur du feuillage des espèces sauvages et de quelques variétés devient brunâtre le plus souvent. Cela sert à sa protection contre le gel et peut être plus prononcé lors d’hivers très froids. En cas de sécheresse persistante et de dégâts causés par le sel de déneigement, les feuilles et les rameaux peuvent aussi devenir marrons. Quelques maladies fongiques peuvent entraîner la maladie des taches brunes des pins. Selon l’agent pathogène, on trouve le plus souvent sur les rameaux morts des spores marron foncé à noirs. D'autres maladies fongiques attaquent les racines, surtout dans les endroits humides et stagnants, avec pour conséquence que la plante entière meurt souvent. Comme nuisibles, on trouve la teigne minière du thuya sur les arbres. Parfois, il peut se produire une attaque de pucerons et de cochenilles.

Comment avez-vous trouvé cet article?