Sujets

Tulipes

Arborant les couleurs rouge brillant, jaune vif ou blanc pur, les tulipes font leur grande apparition au printemps. Avec plus de 5000 espèces disponibles dans le commerce, le jardinier n’a que l’embarras du choix. Lisez ici tout sur la plantation des bulbes de tulipes et l’entretien de ces jolies fleurs printanières.

Origine

Les tulipes (Tulipa) appartiennent à la famille des Liliacées et sont de loin les fleurs à bulbes les plus majestueuses et les plus variées. On compte environ 150 espèces en Europe centrale et méridionale, en Afrique du Nord et en Asie mineure et centrale. L’espèce autochtone est la tulipe sauvage (Tulipa sylvestris) chez nous. Originaire d’Europe méridionale, elle s’est établie ici il y a déjà presque 500 ans. Aujourd’hui, elle est considérée comme « fortement menacée » sur la liste rouge des espèces menacées de disparition.

Les premières tulipes sauvages d’Asie mineure sont aussi arrivées en Europe centrale il y a 500 ans comme bulbes de tulipes. Les fleurs à bulbe étaient très prisées aux Pays-Bas en particulier chez la haute bourgeoisie et l’aristocratie. Au départ, le troc de bulbes de tulipes était encore dominant, un commerce lucratif s’est ainsi établi après 1600 avec ces petites merveilles. Les prix sont rapidement montés en flèche en raison d’une forte demande qui émanait également des couches populaires. L’engouement pour les bulbes de tulipes très convoités connut son apogée en 1637, après quoi le marché s’effondra soudainement. La tulipomanie, appelée aussi fièvre de la tulipe, est entrée dans les annales comme première bulle spéculative de l’histoire économique.

Dès le milieu du 17ème siècle, les tulipes se sont développées en un large éventail de variétés par une sélection et des croisements intensifs. Il existait déjà 800 espèces différentes de tulipes à l’époque dans le commerce. De nos jours, il est difficile d’avoir un aperçu de la gamme complète - les experts estiment qu’au moins 5000 espèces et variétés sont actuellement disponibles. Elles sont réparties en plusieurs groupes selon la forme de leur fleur, par exemple les tulipes Darwin, les tulipes perroquet ou les tulipes à fleurs de lys.

Le calice caractéristique - un seul par tige généralement pour les espèces hybrides - s’ouvre avec une durée de floraison de plus en plus longue jusqu’à ce que les pétales tombent et qu’on ne voie plus que le grand pistil et ses étamines à l’intérieur. Les variétés se déclinent dans pratiquement toutes les couleurs - jusqu’au bleu pur - ainsi que dans les combinaisons de couleurs les plus diverses. La hauteur des plantes est aussi très variable: beaucoup d’espèces sauvages peuvent atteindre à peine 15 centimètres de hauteur alors que certaines tulipes hybrides de jardin font plus de 70 centimètres de haut.

Les tulipes perroquet

Les tulipes perroquet attirent immédiatement le regard par leur forme de fleur exceptionnelle et leurs pétales ondulés ou frangés

Utilisation

Contrairement à bien d’autres fleurs à bulbes dont l’emplacement naturel est à la mi-ombre sous de grands bois, les tulipes sont essentiellement des plantes adaptées aux montagnes et aux steppes. Le facteur écologique qui raccourcit leur période végétative n’est pas le manque de lumière mais la sécheresse estivale. Les tulipes poussent donc très bien dans des parterres chauds et ensoleillés, à condition que le sol soit meuble, perméable et pas trop humide en été. De nombreuses tulipes botaniques plus petites et d’espèces sauvages se plaisent bien aussi dans les jardins minéraux. On aime utiliser ces fleurs printanières colorées pour faire des bouquets et des compositions de fleurs à bulbes en pot et dans une auge. Pour créer un joli effet de couleur, vous devez planter les bulbes en massif toujours en grande quantité - neuf à douze bulbes par touffe sont une bonne valeur indicative. Les tulipes blanches sont très élégantes .

Les fleurs à bulbe s’associent bien avec les vivaces à feuillages décoratifs comme l’Andromède du Japon et les plantes vivaces précoces comme les doronics (Doronicum) et les myosotis du Caucase (Brunnera). Les espèces plus tardives iront bien aussi avec les espèces plus hautes de géranium.

Planter

Veillez impérativement pour la plantation des bulbes de tulipes à une bonne absorption de l’eau sous la terre du bulbe car les bulbes commencent à pourrir très rapidement dans un environnement constamment humide. On incorpore de préférence une couche de sable dans les sols argileux. La plante, drainage inclus, doit être plantée à une profondeur qui fait deux fois minimum la hauteur du bulbe - voire même un peu plus pour les variétés plus hautes afin de rester stables. La plantation commence dès la fin septembre jusqu’à la fin du mois de novembre comme pour la plupart des plantes à bulbe et à tubercule qui fleurissent au printemps.

Tailler

Il faut couper les fleurs dès qu’elles commencent à faner. On empêche ainsi la formation de graines et on permet aux tulipes de pouvoir stocker plus de substances de réserve dans leurs bulbes.

L’estivage des bulbes de tulipes

De nombreuses espèces de tulipes sont durables si on les sort de terre lorsque les tiges sont séchées et si on les entrepose durant l’été dans un endroit aéré et frais dans l’abri de jardin ou dans le garage. L’estivage est particulièrement utile dans les régions où les étés sont humides car les bulbes de tulipes ne tolèrent pas une terre détrempée surtout lorsqu’ils entrent en dormance en été. On met les bulbes de tulipe dans leur quartier d’été ou dans des cagettes avec du humus ameubli ou rassemblez-les simplement par espèces, étiquetez-les et suspendez-les par les tiges pour les faire sécher. Dès la fin septembre, les bulbes de tulipes comme les derniers exemplaires achetés pourront à nouveau être plantés dans le massif.

Autres conseils de soins

Laissez vos tulipes au repos et ne coupez surtout pas trop tôt le feuillage encore vert car vous affaiblirez énormément les plantes en faisant cela. Dès que les feuilles sont pleinement formées, leur fournir un peu d’engrais complet minéral permet de les faire durer. Et d’ailleurs: si vous voulez profiter de vos tulipes pendant plusieurs années, vous devriez planter des espèces botaniques robustes et des tulipes sauvages. Les espèces hybrides telles que les tulipes Darwin, les tulipes à fleurs de lys et les tulipes Viridiflora sont particulièrement durables.

Tulipe tarda (Tulipa tarda)

La tulipe tarda (Tulipa tarda) fait partie des tulipes sauvages et se naturalise très facilement

Multiplication

Les tulipes peuvent être multipliées par semis ou par des caïeux. Le semis est une tâche très fastidieuse: les plantes fleurissent au plus tôt au cours de la troisième année et ne sont pas conformes à la variété en général. Mais certaines tulipes sauvages se reproduisent toutes seules. Les groupes de variétés durables cités ci-dessus donnent naissance de manière relativement fiable à de nouveaux bulbes sur des emplacements appropriés mais uniquement deux en règle générale. Les bulbes de tulipes sont arrachés à l’automne et il suffit de replanter les derniers nés à l’endroit souhaité.

Maladies et parasites

La plus grand ennemi de la tulipe est le campagnol. Les tulipes sont en effet leur plat favori. Protéger les plantes en pleine terre avec des paniers finement tressés permet de prévenir légèrement les dommages. Les escargots mangent aussi les feuilles de tulipes s’ils ne trouvent aucune autre nourriture savoureuse dans les environnements. Par ailleurs, les tulipes peuvent être exposées à différents agents de pourriture. Ils détruisent généralement le bulbe ou la tige. Dans des conditions d’emplacement et de sol optimales, ils sont cependant plutôt rares.

Comment avez-vous trouvé cet article?