Sujets

Vergerette, Erigéron

Avec ses nombreuses capitules blanches, rose, violette et rouges qui apparaissent en juin et juillet, la vergerette, aussi appelée érigéron, fait penser à l’aster. Plantée dans un emplacement qui lui convient, elle séduit en fin d’été avec une deuxième floraison.

Origine

Le genre de la vergerette (Erigeron) compte environ 200 espèces annuelles, bisannuelles et herbacées. La majeure partie d’entre elles sont des vivaces. Les espèces annuelles portent aussi le nom d’érigéron; en raison de leur forte ressemblance avec les asters, les vergerettes sont aussi connues sous le nom d’asters à jets fins . Toutes les espèces présentent les fleurs en corbeille caractéristiques des astéracées (Asteraceae). Les vergerettes sont originaires d’Amérique du Nord où elles poussent à l’état sauvage dans des pâturages, des prairies ouvertes, des forêts et sur des formations rocheuses. Les espèces pures n’ont que peu d’intérêt pour les jardins. Mais on trouve actuellement dans le commerce de nombreux hybrides dont un grand nombre a été cultivé en Allemagne et en Angleterre dans les années 50. Le nom botanique Erigeron vient du grec et se compose des mots «eri» (tôt) ou «erio» (laineux) et «geron» (vieillard). La vergerette doit ce nom à ses fruits recouverts d’un duvet légèrement gris qui apparaissent peu de temps après la floraison.

A l’origine, la palette de couleurs des fleurs ne comprenait que le mauve, le violet, le blanc et le bleu mais par culture, des variétés en rouge, rouge orange et rose s’y sont ajoutées. Alors que les Allemands se concentraient pour la culture surtout sur l’Erigeron speciosus ce qui leur a permis d’obtenir des variétés robustes et durables, les Anglais expérimentaient avec la vergerette de couleur orange (Erigeron aurantiacus) ce qui a donné naissance à des couleurs de fleurs inhabituelles en rouge orangé. Mais ces dernières se sont révélées partiellement assez éphémères, peu robustes et sujettes aux infestations de mildiou. En raison de cette histoire de la culture, on peut subdiviser les hybrides de vergerette en deux groupes: Les variétés assez hautes dérivant de l’Erigeron speciosus et les variétés basses provenant des cultures de l’Erigeron aurantiacus et de la vergerette glauque (Erigeron glauca).

Vergerette ’Bleu azur’

Dans les espèces et les variétés doubles, les fleurs sont constituées de fleurs ligulées disposées en double rangée.

Aspect et port

Les vergerettes se caractérisent par un port bas à mi-haut, touffu et partiellement très ramifié. Selon la variété, elles atteignent une hauteur de 20 centimètres, par exemple pour la vergerette glauque, à 60 centimètres. Cette hauteur de croissance est atteinte principalement par les hybrides d’Erigeron speciosus. Selon l’espèce et la variété, les feuilles caduques, lancéolées et assez petites sont entières ou légèrement dentelées et se trouvent généralement sur un pétiole très court. Les feuilles séparées sont alternes ou dans une rosette basale.

Papillon sur une fleur de vergerette

Les fleurs de la vergerette sont très appréciées des papillons et des insectes

Les fleurs de la vergerette apparaissent en grand nombre en juin ou en juillet, et dans un emplacement idéal et avec de bons soins, on assiste à une nouvelle floraison à la fin de l’été. Cette deuxième floraison dépend toutefois des soins et de l’emplacement et diminue au fur et à mesure que la plante vieillit. Les fleurs de l’érigéron sont soit isolées soit en grappes.

Toutes les vergerettes présentent les fleurs en corbeille caractéristiques des astéracées dont les pétales affichent des couleurs lumineuses. Selon l’espèce et la variété, la palette de couleurs s’étend du blanc au rouge orange et au rouge en passant par le rose, le violet et le mauve. Le point commun de toutes les espèces est le cœur jaune composé de fleurs uniques fertiles proches les unes des autres. Les espèces et les variétés à fleurs blanches,en particulier, ressemblent pour cette raison à des pâquerettes poussant en touffes. A cause de cette ressemblance, une espèce de vergerette, l’Erigeron karvinskianus, porte aussi le nom de pâquerette d’Espagne ou des murailles. A côté de vergerettes simples, on trouve aussi des variantes doubles. Chez celles-ci, les fleurs ne sont pas composées d’un seul rang de pétales mais de deux. Après la floraison, il se forme des petits fruits recouverts d’un duvet laineux.

Pâquerette des murailles

La pâquerette des murailles (Erigeron karvinskianus) s’implante aussi dans des emplacements arides, par exemple dans des fissures de murs.

Emplacement et sol

Toutes les vergerettes préfèrent un emplacement ensoleillé du jardin avec un sol bien perméable et modérément riche en nutriments. Il est important que le sol ne se dessèche jamais complètement en été mais il ne doit pas non plus être trop humide. Les sols à forte proportion d’argile ne conviennent donc pas à la vergerette. La vergerette est sensible à l’humidité en hiver, c’est pourquoi de nombreuses variétés conviennent plutôt à une plantation dans des plates-bandes surélevées où l’eau peut bien s’écouler.

Utilisation

La manière dont on utilise les vergerettes au jardin dépend beaucoup de l’espèce et de la variété. Les variétés à port bas sont parfaites comme couvre-sol et conviennent particulièrement bien pour le devant des massifs. Elles font également bonne figure dans des pots et des plates-bandes surélevées. Pour obtenir des plantations luxuriantes de vivaces, les hybrides à port assez haut qui apportent encore de belles couleurs plus tard dans l’année avec leur deuxième floraison sont particulièrement indiquées. Pendant la floraison estivale, on peut créer de belles associations par exemple avec des rudbeckias (Rudbeckia), des hélénies (Helenium), des monardes (Monarda), des phlox (Phlox) ou des héliopsis (Heliopsis). Les graminées s’accordent également très bien avec les vergerettes.

Outre son intérêt en tant que plante de jardin, la vergerette est aussi une fleur coupée appréciée. Pour que les fleurs puissent s’épanouir dans un vase, la date de cueillette est déterminante: coupez les tiges seulement lorsque les fleurs sont déjà ouvertes car les bourgeons fermés ne s’ouvrent plus une fois dans un vase.

Vergerette

Les fleurs délicates de la vergerette forment un joli contraste avec les fleurs originales du sedum et apportent ainsi de la légèrement au massif.

Plantation et entretien

Comme la vergerette préfère les sols perméables, les sols argileux lourds doivent être allégés avec un peu de sable. La meilleure période de plantation est le printemps mais une plantation en automne est également possible. Avant de planter, incorporez un peu de compost à la terre pour permettre aux plantes de prendre un bon départ.

La vergerette compte parmi les plantes du jardin les plus faciles d’entretien mais elle vous sera reconnaissante d’avoir éliminé régulièrement les fleurs fanées en vous offrant une floraison plus abondante. Vous pouvez aussi soutenir les espèces et variétés hautes avec un cerclage pour qu’elles ne retombent pas. Ces vivaces n’ont pas d’aspect décoratif particulièrement important en hiver et peuvent donc être rabattues dès l’automne. Pour que la vergerette produise une deuxième floraison en fin d’été, vous devez rabattre le pied au ras du sol après la première floraison, c’est le seul moyen de faire remonter les plantes.

Soyez avare de fertilisant pendant l’été car à la différence de nombreuses autres vivaces, la vergerette ne réagit pas à des apports excessifs de fertilisant avec une floraison plus abondante mais au contraire, elle fait la grève des fleurs. Fertilisez vos plantes de préférence au printemps au moment de la pousse avec un engrais organique pas trop azoté qui disperse ses nutriments progressivement. Comme l’abondance de fleurs diminue avec le temps et que les vergerettes peuvent se lignifier fortement avec l’âge, vous devez déterrer vos plantes tous les deux à trois ans, les diviser et les replanter.

Multiplication

Les espèces de vergerette peuvent se multiplier par semis. Les semences germent très vite à une température de 15 à 20 degrés. Il est important de ne recouvrir les graines que d’une fine couche de terre car elles sont très fines. Tassez les semences légèrement après le semis et maintenez une humidité constante. Quand les premières plantules apparaissent, vous pouvez aussi placer les pots de semis dans un endroit plus frais. Les hybrides ne peuvent être multipliés que par division en avril ou en début d’été avec des boutures sinon ils perdraient les caractéristiques de leur variété.

Maladies et parasites

La vergerette est facile d’entretien et pratiquement insensible aux maladies et aux parasites. Seul le mildiou pose problème à quelques variétés. Coupez sans tarder les plantes fortement infestées et choisissez lors de vos achats de préférence des variétés résistantes.

Comment avez-vous trouvé cet article?