Les azalées pour l’intérieur: conseils pour bien le soigner

Alexander Buggisch Alexander Buggisch

Les azalées sont réputées pour leur somptueuse floraison dans les jardins. En hiver, les azalées d’intérieur embellissent aussi notre intérieur par leurs couleurs lumineuses. Lisez ici les conseils à suivre pour profiter longtemps de ces splendeurs.

Azalées d’intérieur (Rhododendron simsii)

Les azalées constituaient autrefois une catégorie botanique propre (Azalea). Mais depuis quelques siècles déjà, on les range dans la famille des rhododendrons. Pendant les jours et les nuits durablement sans gelées, ce qui est généralement le cas à partir de la mi-mai, les azalées d’intérieur peuvent être placées dans un endroit ombragé du balcon ou de la terrasse.

Les azalées d’hiver (Rhododendron simsii) apportent une note colorée pendant la grisaille hivernale ou l’automne pluvieux. Car elles font notre bonheur, comme presque aucune autre plante, avec une floraison abondante et presque luxuriante. Selon les variétés, les azalées d’intérieur fleurissent d’août à avril.

La diversité des variétés d’azalées d’intérieur

On trouve dans le commerce bien plus de 100 variétés d’azalées d’intérieur (Rhododendron simsiii), de A comme ’Adonia’ à Z comme ’Zoe’. Elles existent en blanc pur, en rouge flamboyant, en jaune, rose, saumon ou vif. On trouve aussi dans le commerce des azalées d’Inde, à l’aspect très proche et bicolores (Rhododendron indicum ’Akemi no Tsuki’). Il existe des fleurs aux calices largement ouverts ou plutôt tubulaires. Certaines possèdent aussi un dessin sur la gorge. Un grand nombre de ces variétés convient aussi bien à la culture en pleine terre qu’en intérieur et est volontiers utilisée pour en faire des bonsaïs. La période de floraison est très variable en fonction des variétés: c’est ainsi que la variété ’Eleonore’ fleurit par exemple en janvier, ’Ballerina’ en février, ’Paloma’ en août, ’Ganda’ en septembre, ’Meggy’ en octobre, ’Aline’ en novembre et ’Nanu’ en décembre.

Différentes azalées d’intérieur

Ce éventail coloré montre la diversité des azalées d’intérieur. Les multiples formes de fleurs et la richesse des couleurs sont remarquables.

Origine et port

Les azalées constituaient autrefois une catégorie botanique propre (Azalea). Mais depuis quelques siècles déjà, on les compte dans la famille des rhododendrons. Elles proviennent essentiellement des forêts de montagne asiatiques et préfèrent un climat humide et frais qu’on ne peut en fait trouver dans aucune salle de séjour. Mais grâce à des cultures intensives, les nouvelles variétés sont adaptées à températures plus élevées. Placez votre azalée dans un endroit clair mais pas directement exposée au soleil. Evitez par ailleurs de placer vos azalées d’intérieur auprès d’un radiateur ou d’autres appareils qui dégagent de la chaleur, comme le téléviseur. Des températures autour de 18 degrés Celsius sont idéales. Une azalée d’intérieur peut alors fleurir jusqu’à deux mois d’affilée. Des cages d’escalier d’immeubles bien lumineuses sont des emplacements particulièrement adaptés.

Azalée-bonsai (Rhododendron indicum ’Osakazuki’)

Les azalées d’Inde (ici un Rhododendron indicum 'Osakazuki’) sont volontiers cultivées en bonsaïs.

Les azalées aiment bien être humides mais pas détrempées.

Les racines des azalées d’intérieur doivent être maintenues humides en permanence avec de l’eau sans calcaire. L’eau de pluie convient particulièrement bien à l’arrosage. Il faut absolument éviter l’eau stagnante, sinon les racines risquent de pourrir. Rien ne s’oppose à une immersion occasionnelle des azalées. Pour cela, on plonge simplement le pot avec les racines ou seulement la motte de racines dans un seau rempli d’eau jusqu’à ce qu’il remonte plus aucune bulle d’air. Ensuite, on laisse bien égoutter l’excédent d’eau avant de replacer l’azalée dans son cache-pot.

Pendant les jours et les nuits durablement sans gelées, ce qui est généralement le cas à partir de la mi-mai, les azalées d’intérieur peuvent être placées dans un endroit ombragé du balcon ou de la terrasse. Veillez à ce que l’eau puisse bien s’écouler en cas de pluie et ne s’accumule pas dans les pots. Si vous répandez simplement un peu d’argile soufflée au fond du cache-pot, le pot de fleur ne baignera pas non plus dans l’eau après l’arrosage. A partir de la fin septembre, lorsque les températures deviennent trop fraîches la nuit, vous devez rentrer les azalées dans la maison. Selon les variétés, les plantes commencent alors déjà à former leurs boutons floraux.

Fertiliser et tailler les azalées d’intérieur

Pendant la floraison, les azalées ne seront généralement pas fertilisées. Ensuite vient une période de repos de plusieurs semaines pendant laquelle on arrosera peu et on ne fertilisera pas non plus. Ensuite, vous pouvez ajouter à l’eau d’arrosage un engrais liquide pour rhododendrons toutes les deux semaines jusqu’à l’automne. Si vous utilisez un autre engrais avec une proportion trop élevée d’azote, cela peut provoquer une infestation de mildiou chez certaines variétés.

Si vous éliminez régulièrement les fleurs fanées pendant la floraison, il arrive que de nouveaux boutons floraux se forment. Après la floraison, les branches seront coupées un demi-centimètre au-dessous de l’insertion de la fleur. Placez les azalées d’intérieur si possible au frais, dans l’idéal même dehors s’il ne gèle pas. Si besoin, elles seront rempotées au printemps à la fin de la floraison. Pour le rempotage, utilisez exclusivement de la terre pour rhododendrons car elle contient le bon taux de pH dans la zone acide. En suivant ces conseils, vous pourrez profiter de votre azalée d’intérieur pendant jusqu’à trente ans.

Azalées d’intérieur

Que votre ameublement soit plutôt dans des tons uniformes ou des couleurs criardes, c’est sans importance: l’azalée convient à tous les styles.

Il faut donc y prêter attention quand vous achèterez vos azalées d’intérieur

Lors de l’achat d’azalées d’intérieur, recherchez une répartition bien homogène et si possible dense des bourgeons. Si les azalées en pots sont restées trop longtemps sèches dans le magasin, cela peut avoir déjà un effet négatif sur la formation des fleurs: les plantes réagissent souvent en perdant leurs bourgeons. Vérifiez donc que la terre est bien humide. Le pot ne doit pas non plus être trop petit. L’idéal est un pot correspondant à la moitié du diamètre de la plante. Les boutons doivent tous présenter des couleurs franches et être développés uniformément. Des parasites et de la poussière sur les feuilles sont un signe de mauvaise qualité.

Comment avez-vous trouvé cet article?