Bien fertiliser les orchidées

Eva Monning Eva Monning

Il n’est pas difficile de prendre soin des orchidées quand on sait ce dont ces plantes ont besoin. Nous allons vous expliquer quand et comment bien fertiliser vos orchidées chez vous.

Orchidées Phalaenopsis

Les Phalaenopsis colorées fleurissent dans presque chaque foyer. Bien fertilisées, encore plus abondamment

Les orchidées, en tout premier lieu l’orchidée papillon de nuit (Phalaenopsis), figurent en Allemagne parmi les fleurs d’appartement les plus prisées. La plupart des variétés de ces élégantes plantes exotiques couramment proposées dans le commerce sont faciles à soigner et bien florifères. Pour favoriser la floraison et une bonne croissance, il est nécessaire, comme pour toutes les plantes en pots, de fertiliser régulièrement. Cependant, la fertilisation des orchidées demande du doigté et le bon dosage.

Fertilisation des orchidées: L’essentiel en résumé

Fertilisez vos orchidées pendant la période de croissance environ tous les 15 jours en enrichissant l’eau d’arrosage avec un engrais spécial orchidées. Les débutants qui ne connaissent pas encore trop bien les besoins des orchidées ne feront pas d’erreurs en choisissant un engrais minéral du commerce. Il faut par ailleurs utiliser un engrais liquide pour que les éléments nutritifs se répartissent du mieux possible. Si votre orchidée fait une pause, vous devez vous aussi en faire autant.

Quels sont les besoins des orchidées en nutriments?

Dans leur environnement naturel, les orchidées sont des plantes parasites (des épiphytes). Avec leurs racines aériennes, elle tirent leurs nutriments de l’eau de pluie et du brouillard qui entoure en permanence les arbres-hôtes. La concentration de nutriments diluées dans l’eau de pluie est relativement réduite mais constamment disponible. Les orchidées ont donc l’habitude d’être alimentées régulièrement par de petits doses de sels et d’oligo-éléments comme du phosphore, du potassium, du calcium, du magnésium, de l’azote, du zinc, du manganèse et encore quelques autres. Reproduire chez soi cet apport continuel de nutriments est extrêmement difficile car le substrat de l’orchidée n’alimente presque pas la plante. Mais heureusement, seules les orchidées très spécifiques demandent un traitement spécial complexe. Les orchidées couramment vendues dans le commerce: Phalaenopsis- et ou les hybrides du Sabot de Vénus (Paphiopedilum) sont très robustes et donc bien adaptés à la culture sur un rebord de fenêtre, même avec une humidité ambiante moindre.

Orchidée Dendrobium

Pour fleurir abondamment, l’orchidée Dendrobium a besoin d’un apport régulier d’engrais.

Quel est le bon engrais pour orchidées?

Pour fertiliser des orchidées, utilisez toujours un engrais spécial orchidées. Sa composition en nutriments est spécifiquement adaptée aux besoins des plantes de jungle. Un engrais classique pour plantes fleuries est trop fortement dosé et un engrais pour plantes d’appartements n’a pas la bonne composition nutritionnelle. Les engrais organiques ne sont pas non plus adaptés aux orchidées car leurs nutriments ne doivent être libérés que par des micro-organismes, et l’activité biotique dans le substrat aéré des orchidées est trop réduite pour cela. Le mieux est donc d’acheter un engrais minéral pour orchidées couramment vendu dans le commerce que vous pourrez utiliser toute l’année. Si vous voulez fertiliser vos orchidées de manière encore plus ciblée et si vous connaissez bien les besoins de vos plantes, vous pouvez aussi alterner en fonction de la phase de croissance entre des engrais azotés (pour la croissance des feuilles) et des engrais phosphorés (pour la floraison).

Que faut-il aux orchidées: un engrais liquide ou des bâtonnets d’engrais?

Dans la culture en pots, les orchidées ne poussent pas dans de la terre mais dans un substrat spécial à structure grossière. Ce substrat est généralement constitué de petits morceaux de bois ou d’écorce qui sont mélangés à du raphia, des fibres de coco ou du sphaigne (de la mousse de tourbe). La texture grossière permet aux orchidées de bien s’accrocher avec leurs racines et de couvrir leur besoin élevé en oxygène. En même temps, elle emmagasine l’humidité apportée par l’arrosage qu’elle restitue à la plante sans que les racines ne baignent dans l’eau. Les racines d’orchidée qui sont exposées à une humidité permanente pourrissent et deviennent inutiles pour la plante. Les larges espaces vides dans le substrat permettent une bonne aération. Ces différentes notables avec le terreau normal pour fleurs expliquent pourquoi il est préférable d’avoir recours à un engrais liquide pour la fertilisation des orchidées. Les bâtonnets d’engrais et les engrais longue durée en granulés ne peuvent pas se dissoudre correctement dans le substrat des orchidées. Autour des bâtonnets ou des granulés, la concentration en nutriments est très élevée ce qui peut endommager les racines aériennes fragiles. Par ailleurs, une partie des granulés d’engrais tombe au travers du substrat grossier et s’accumule inutilement au fond du pot. Un engrais liquide permet au contraire un dosage équilibré et une répartition uniforme des nutriments.

Substrat des orchidées

Le substrat des orchidées est très grossier et perméable

Quand et à quelle fréquence fertiliser des orchidées?

Pour la fertilisation, l’idée qu’une grande quantité sera d’une grande aide est fausse. Ces «petits appétits» sont sensibles à des concentrations trop élevées de sels, et de nombreuses variétés ne peuvent absolument pas absorber les nutriments tout au long de l’année. Par principe, on ne fertilisera les orchidées que pendant la phase de croissance. Si la plante est en période de dormance, ce qui est le cas en hiver pour de nombreuses espèces, elle n’a pas besoin d’un supplément d’alimentation. On ne fertilisera que quand une nouvelle feuille, une tige ou une ombelle se forme car c’est à ce moment-là que le besoin en nutriments est le plus élevé. Pendant la période de croissance, un apport d’engrais liquide tous les deux semaines peut favoriser la croissance. Si vous réussissez le rempotage des orchidées, vous ne devez pas fertiliser pendant les quatre à six premières semaines.

Humidifier les racines tous les jours avec un vaporisateur

Si vous ne voulez pas immerger vos orchidées, vous pouvez aussi humidifier les racines tous les jours avec un vaporisateur. Vous ajouterez alors régulièrement des doses minimes d’engrais à l’eau de brumisation.

Comment bien fertiliser des orchidées?

Pour apporter les meilleurs soins à vos orchidées, on peut les irriguer avec de l’eau de pluie peu calcaire. Les orchidées ne sont pas arrosées avec un arrosoir mais on plonge toute la motte de racines plusieurs minutes dans l’eau. On la laisse ensuite bien égoutter avant de la replacer dans le cache-pot. Les orchidées sont parfaitement fertilisées en enrichissant simplement l’eau du bain pendant la période de croissance environ tous les 15 jours avec une dose d’engrais spécial orchidées. Cet engrais est faiblement concentré et couvre parfaitement le besoin en nutriments des plantes exotiques d’appartement. D’une façon générale, vous devez tout de même plutôt sous-doser l’engrais, c’est-à-dire utiliser moins que ce qui est indiqué sur l’emballage. Fertilisez absolument régulièrement pour vous approcher de l’apport naturel de nutriments. Vos orchidées pousseront alors uniformément, resteront en bonne santé et formeront une abondance de fleurs. Conseil: Après le bain, ne jetez pas tout simplement l’eau mais utilisez-la pour les autres plantes d’intérieur ou les plantes en bac sur votre terrasse.

Bain d’immersion

La meilleure façon d’irriguer des orchidées est de les immerger.

Comment reconnaître des erreurs de fertilisation chez les orchidées?

De nombreuses orchidées respectent naturellement une période de dormance après une floraison intense. Sa durée peut être variable. Pendant ce temps, les plantes n’ont pas besoin d’engrais. Dès qu’apparait une nouvelle feuille ou une pousse, l’orchidée doit être à nouveau alimentée avec un supplément de nutriments. Si la croissance stagne ou si la plante ne forme pas de nouvelles fleurs pendant plusieurs mois, cela peut tenir à une carence en nutriments. Ajoutez alors régulièrement et avec prudence de l’engrais à l’eau d’arrosage. Si le dessous des feuilles de l’orchidée devient rouge, elle souffre d’une carence en phosphate, si les feuilles jaunissent (à ne pas confondre avec le jaunissement naturel d’une feuille en train de mourir), elle reçoit trop peu d’azote. Des feuilles d’un vert clair peu naturel sont le signe d’un manque de magnésium. Si l’engrais est surdosé, les sels se déposent sous la forme de cristaux blancs sur les racines et le substrat. En cas de concentration excessive de l’engrais, les racines aériennes brûlent ce qui entraîne à long terme la mort de la plante. On évitera un stress des racines en immergeant les plantes, en alternant selon un rythme hebdomadaire, dans de l’eau avec un ajout de fertilisant et dans de l’eau pluie. Les excès de sels fertilisants présents sur les racines seront ainsi lessivés.

Comment avez-vous trouvé cet article?