10 conseils autour des clématites

Folkert Siemens Folkert Siemens

Les clématites sont des grimpantes à la floraison généreuse, considérées comme quelques peu sensibles. À tort: grâce à ces conseils d'entretien, rien ne s'opposera à un festival de fleurs tout au long de l'année.

Clématite hybride ‘Niobe'

Les variétés à grandes fleurs en particulier, comme l'hybride 'Niobe', sont fréquemment attaquées par des flétrissures fongiques

Les clématites sont parmi les plus belles et les plus populaires des plantes grimpantes du jardin. De la plantation à la fertilisation en passant par la taille: si vous prenez ces 10 conseils à cœur, votre Clematis se sentira comme à la maison.

Conseil n°1: Prévenir la flétrissure

Les hybrides à grandes fleurs, comme la ‘Niobe' (photo) sont plus sujettes à la flétrissure fongique de la clématite. Cette maladie cryptogamique tue toute la partie aérienne des plantes. En dehors d’un bon choix d'emplacement et d'une bonne préparation du sol, la seule chose à faire est de surveiller votre plante, surtout pendant l'été. Coupez immédiatement au niveau du sol les plantes infestées. Elles repoussent généralement si elles sont plantées assez profondément (voir le conseil n°2).

Conseil n°2: Bien planter ses clématites

Planter correctement les clématites

La période de plantation optimale pour les clématites est d'août à octobre: elles pousseront rapidement dans le sol encore chaud

Il est important d'avoir un sol profond et riche en humus, qui doit être régulièrement humide, sans excès. Par conséquent, ajoutez généreusement à votre sol du compost de feuilles matures et du terreau avant de planter la clématite. Dans les sols imperméables et limoneux, une couche de sable de construction au fond du trou de plantation protégera les racines délicates de la noyade. Plantez les clématites à grandes fleurs assez profondément pour que la première paire de bourgeons soit enterrée. Cela augmente les chances que les plantes repoussent après un cas de flétrissure fongique.

Conseil n°3: L'emplacement idéal pour les clématites

Dans la nature, les espèces sauvages de clématites poussent principalement en bordure de forêt ensoleillée ou dans des clairières. Dans le jardin, la taille et la couleur des fleurs ont changé, mais pas leurs exigences d’emplacement: elles préfèrent encore un emplacement semi-ombragé avec du soleil le matin et/ou le soir, et une zone fraîche et ombragée où étendre leurs racines. Conseil: Il suffit de planter quelques fougères ou des vivaces forestières à grandes feuilles, comme les Hostas ou les Rodgersia autour de vos clématites.

Conseil n°4: Le bon matériel de soutien

Soutenir la croissance de votre clématite

Les clématites grimpent à l'aide de pièces foliaires allongées: les vrilles

Toutes les clématites grimpent grâce à leurs vrilles: ces organes foliaires allongés s'enroulent autour des tuteurs et treilles, fixant ainsi leurs tiges délicates. Le treillis idéal, pour les clématites, est donc constitué de lattes ou de cannes les plus fines possibles, positionnées principalement à la verticale.

Conseil n°5: Une fertilisation optimale

En matière de la fertilisation, les clématites ne sont pas gourmandes. Dans leur habitat naturel, elles dépendent également des nutriments que les micro-organismes libèrent en décomposant les feuilles et les branches mortes. Deux à trois litres de compost mûr, une fois par printemps, suffiront donc à son bonheur. La plupart des espèces sauvages ont également des besoins en calcaire un peu plus élevés: il suffit de répandre une poignée de chaux vive ou de chaux marine sur la zone racinaire tous les deux ans, pendant l'hiver.

Conseil n°6: Clématites et rosiers grimpants

La clématite et son rosier grimpant

Un duo de rêve: La clématite et son rosier grimpant

Les rosiers grimpants et les clématites sont considérés comme un couple de rêve au jardin. Toutefois, pour qu'ils se développent au mieux, il faut un certain savoir-faire: Plantez le rosier un à deux ans avant la clématite, si possible, et séparez les espaces racinaires des deux plantes au centre avec une barrière adaptée, comme une fine planche de bois.

Conseil n°7: Attention lors du travail du sol

Comme la plupart des plantes forestières, les clématites ont un système racinaire fin, proche de la surface. Par conséquent, vous devez vous abstenir de toute forme de travail du sol là où sont ses racines. Il est préférable d'arracher régulièrement les mauvaises herbes à la main. Un paillis d'écorce de pin sera utile à titre préventif. Il faut également éviter d'endommager les pousses fines, car cela augmente le risque de flétrissure fongique (voir conseil n°1).

Conseil n°8: Les espèces sauvages sont particulièrement robustes

<i>Clematis tangutica</i>

Clématite dorée (Clematis tangutica)

Les espèces sauvages et leurs variétés sélectionnées, comme la clématite dorée (Clematis tangutica), sont généralement plus vigoureuses et moins sensibles aux maladies que les hybrides à grandes fleurs très raffinés. Néanmoins, vous ne devez pas vous priver de fleurs sublimes: la clématite italienne (Clematis viticella), par exemple, existe maintenant de nombreuses formes colorées dans les jardins. Leurs fleurs sont abondantes et à peine plus petites que celles des hybrides, selon la variété.

Conseil n°9: Lutter contre les problèmes de floraison

Si la floraison de la clématite est plutôt clairsemée, cela est souvent dû à un manque de lumière, par exemple au couvert d'un arbre. Si les fleurs restent petites, le manque d'eau est généralement en cause. Un reflet verdâtre sur des fleurs apparaît en cas de carence en potassium et à basse température. Chez certaines Viticella, cependant, il s'agit d'une caractéristique variétale.

Conseil n°10: Tailler pour plus de fleurs

Les variétés de clématites italiennes, ainsi que toutes leurs cousines à floraison exclusivement estivale, se taillent au ras du sol, au printemps (à gauche). Les hybrides de clématites remontantes seront taillés plus légèrement au printemps, afin que la première floraison, en fin de printemps ou au début de l'été, ne soit pas trop clairsemée (à droite)

Lors de la taille des clématites, il faut savoir que les variétés sont divisées en trois groupes, en fonction de la période de floraison. Les plantes à floraison exclusivement estivale, comme les variétés Viticella, seront taillées à environ 30 centimètres de hauteur, au printemps. La taille peut généralement être omise pour les espèces sauvages qui fleurissent au printemps. Certains hybrides à grandes fleurs fleurissent au printemps sur les tiges anciennes, et en été sur les nouvelles tiges. Avec une taille minimale au printemps, vous encouragez la première floraison, avec une taille forte, la deuxième floraison, en été.

Comment avez-vous trouvé cet article?