Les 3 plus grandes erreurs d’entretien de la lavande

Kathrin Brunner Kathrin Brunner

Pour une lavande en bonne santé avec une floraison abondante, il faut éviter quelques erreurs lors de la plantation et de l’entretien. Quelles sont ces erreurs? Découvrez-les ici!

Lavande

Au bon endroit et avec le bon entretien, la lavande s’épanouit merveilleusement et crée une ambiance méditerranéenne au jardin pendant de nombreuses années

Avec la lavande, ses fleurs couleur lilas et son parfum délicat, c’est l’été qui prend ses quartiers au jardin ou sur le balcon. Et bien que les arbrisseaux soient dans l’ensemble assez frugaux, il faut respecter seulement quelques points, mais importants, pour la plantation et l’entretien. Aussi, si vous évitez les erreurs suivantes, vous profiterez d’une lavande luxuriante et à la floraison généreuse pendant de nombreuses années.

Erreur n°2: mal tailler la lavande ou ne pas la tailler du tout

Il est important de tailler la lavande régulièrement. Si vous négligez ce point ou laissez le sous-arbrisseau pousser librement pendant des années, vous constaterez qu’il se dénude par le bas et finit par perdre son maintien - cela vaut aussi pour la lavande en pot. Une fois à un âge avancé, une taille ne peut presque plus corriger cette erreur: les nouvelles tiges qui poussent des branches ligneuses ne sont plus que clairsemées et la floraison diminue également. Une bonne taille est donc indispensable pour un port dressé, compact. Taillez légèrement votre lavande toujours après la floraison, donc vers fin août, en rabattant toutes les tiges d’environ un tiers à l’aide d’un taille-haie. Au printemps, dès qu’il fait suffisamment chaud et que les gelées ne sont plus à craindre, rabattez alors le sous-arbrisseau d’environ les deux tiers à hauteur de la main. Veillez toujours à laisser un petit bout des tiges feuillues et de ne pas couper dans le vieux bois - la plupart du temps, la lavande ne repousse plus à partir des branches sans feuilles, de plusieurs années.

Erreur n°1: mauvais emplacement et sol

Dès la plantation de la lavande, il est possible de faire des erreurs: par exemple, cette plante méditerranéenne n’aime pas du tout les endroits ombragés. Par contre, elle pousse magnifiquement sur un emplacement chaud, en plein soleil, abrité en outre du vent et des courants d’air. Le sol doit absolument être pauvre en nutriments et très perméable car la lavande est extrêmement sensible à l’excès d’humidité. Cela vaut aussi bien pour la lavande au jardin qu’en pot. Tandis que la sécheresse ne lui pose pratiquement aucun problème, elle dépérit en cas d’eau stagnante - surtout en hiver. Une couche de drainage dans le trou de plantation et le pot, qui doit avoir en outre un trou d’évacuation, permet d’y remédier. Par ailleurs, un sol trop humide et trop de nutriments rendent les plantes plus sensibles au gel. Ainsi, la règle pour l’arrosage de la lavande est: moins d’arrosage, mieux c’est! Seuls les sujets fraîchement plantés doivent être maintenus légèrement humides les premiers jours. De plus, installez votre lavande de préférence dans un sol calcaire, pauvre ou un substrat minéral en pot - un terreau normal ne convient pas, et améliorez la perméabilité des sols lourds en intégrant un peu de sable ou de gravier. Si vous remarquez avec le temps que l’emplacement ne convient pas à 100%, il est préférable de transplanter la lavande.

Mélanger du terreau avec du sable

Un terreau mélangé à un peu de sable augmente la perméabilité et réduit le risque d’humidité stagnante

Erreur n°3: mauvaise fertilisation

Si vous croyez faire du bien à votre lavande avec de l’engrais, vous vous trompez. Au contraire: des nutriments en excédent rendent les plantes exubérantes, leur croissance est artificiellement forte, elles fleurissent moins et finissent par perdre de leur robustesse. Renoncez donc à tout apport d’engrais et de compost, aussi bien pour la lavande du jardin que la lavande en pot sur le balcon et la terrasse.

Comment avez-vous trouvé cet article?