Entretien de la pelouse: les 3 erreurs les plus courantes

Ulrike Hanninger Ulrike Hanninger

Qu'il s'agisse de tondre, de fertiliser ou de scarifier: voici les erreurs les plus courantes dans l'entretien des pelouses – et les moyens de les éviter.

Scarifier la pelouse

Des erreurs peuvent être commises lors de l’entretien de la pelouse, et surtout du déchaumage

Les erreurs commises lors de l'entretien de la pelouse du printemps à l'automne entraînent rapidement l’apparition de trous ou de zones jaunâtres disgracieuses, et la prolifération de mauvaises herbes. Nous vous expliquons ici ce que les jardiniers amateurs font le plus souvent de travers, et comment s’y prendre correctement.

Erreur n°1: Tondre la pelouse trop peu souvent et de manière incorrecte

L’amateur de pelouses bien entretenues ne devrait pas commettre l'erreur de tondre la sienne trop rarement. En effet, il couperait inévitablement une trop grande partie de masse foliaire en une fois. Les graminées ne forment alors pas autant de stolons, et les mauvaises herbes comme le trèfle et la véronique peuvent se propager dans les interstices du gazon.

Pour un entretien optimal de votre pelouse, tondez-la en moyenne tous les sept jours, et si possible encore plus souvent pendant la période de croissance principale, en mai et juin. Toutefois, le rythme de tonte dépend également du temps et du gazon lui-même, c'est-à-dire de la semence utilisée. Les pelouses fabriquées à partir de semences de qualité poussent de deux bons centimètres par semaine, alors que les mélanges de pelouse bon marché tels que «Berliner Tiergarten» atteignent presque quatre. Une tonte hebdomadaire stimule la ramification des herbes, ce qui permet d'obtenir une pelouse épaisse, saine et verdoyante. Réglez la hauteur de tonte de manière à raccourcir les herbes d'un tiers au maximum. Coupées plus sévèrement, les pousses mettront trop de temps à se régénérer, ce qui favorisera la croissance des mauvaises herbes et rendra la pelouse plus vulnérable à la sécheresse.

Réglage de la hauteur de coupe de la tondeuse à gazon

Il est fréquent, lors de l'entretien de la pelouse, que le jardinier se trompe de hauteur de coupe. La hauteur de coupe parfaite pour les pelouses courantes est considérée serait de 4 centimètres.

Erreur n°2: ne pas fertiliser la pelouse

Selon une rumeur persistante, l'engrais ferait pousser votre pelouse plus vite, et en augmenterait d’autant l’entretien. En réalité, les graminées ont naturellement un besoin très élevé en nutriments, qui est accru par la tonte régulière des pelouses et la perte de biomasse qui en résulte. Si vous renoncez aux engrais pour pelouse, vous donnez aux mauvaises herbes un avantage concurrentiel, car elles se débrouillent avec beaucoup moins de nutriments et délogent les herbes affaiblies en un rien de temps.

Vous devez fertiliser votre pelouse trois à quatre fois par an selon les besoins, et un peu moins si vous utilisez régulièrement un robot tondeuse ou une Tondeuse à paillis. Il est important que vous appliquiez l'engrais pour gazon aussi uniformément que possible: utilisez un épandeur. Les professionnels effectuent d'abord une analyse du sol pour déterminer les besoins nutritifs exacts des graminées, puis ils utilisent un engrais pour gazon organique ou organique-minéral à libération lente, riche en azote, en potassium, en calcium et en fer. Vous trouverez des produits adaptés dans les magasins spécialisés.

Le programme de fertilisation suivant a fait ses preuves: première fertilisation de la pelouse au printemps, après la première tonte. Les nutriments suivants sont appliqués en juin, lorsque la croissance des herbes est la plus vigoureuse. La troisième fertilisation a lieu en août. De la fin septembre à la mi-octobre, on applique un engrais d'automne. Les engrais d'automne pour pelouses sont riches en potassium, qui augmente la résistance au gel des graminées et permet à la pelouse de passer l'hiver en toute sécurité.

Erreur n°3: mal exécuter la scarification

Scarifier la pelouse correctement fait partie intégrante de l’entretien. La scarification élimine le chaume et la mousse de la pelouse, assure une meilleure aération des racines et rend le gazon globalement plus robuste et pérenne. Mais si vous faites une erreur, tous ces efforts seront vains. Par exemple, de nombreux jardiniers amateurs règlent le scarificateur trop bas. Les lames pénètrent alors profondément dans le sol et endommagent le système racinaire des herbes. En règle générale: Les fentes dans le gazon ne doivent pas dépasser deux à trois millimètres. Souvent, après la scarification, le réensemencement est négligé. Les mauvaises herbes s'installent alors rapidement dans les zones dénudées qui en résultent. Pour réensemencer, il convient d'utiliser soit les restes pas trop anciens du mélange de graines de gazon d'origine, soit des produits de réensemencement spéciaux du commerce, qui referment rapidement les trous dans le gazon. En outre, vous devrez sabler la pelouse après la scarification. C’est particulièrement important dans les sols denses et très argileux: la couche de sable de construction en surface, d'environ un centimètre d'épaisseur, pénètre lentement dans la couche arable, la rendant plus meuble et plus perméable. L'effet se manifeste souvent après trois ou quatre ans seulement: La pelouse est visiblement plus vigoureuse et la croissance de la mousse diminue de manière significative.

Comment avez-vous trouvé cet article?