5 raisons pour lesquelles vos hortensias ne fleurissent pas

Folkert Siemens Folkert Siemens

Si vos hortensias n’ont pas de fleurs malgré un entretien intensif durant l’été, il peut y avoir plus raisons. Voilà comment résoudre ce problème.

Hortensias paysans bien fleuris

Tout ami du jardinage souhaite des hortensias paysans à la floraison abondante comme ce modèle. Mais les arbustes décoratifs si appréciés ne jouent parfois pas le jeu

Les hortensias paysans et les hortensias «Teller» font parfois une grève de floraison alors que les hortensias paniculés et les hortensias boule fleurissent chaque été après avoir été sévèrement taillés en février. De nombreux jardiniers amateurs se demandent alors ce qu’ils ont mal fait ou si une maladie ne se cacherait pas derrière. Nous vous expliquons ici les cinq raisons les plus fréquentes.

Une erreur de taille

Les hortensias paysans et les hortensias «Teller» fleurissent sur le nouveau bois mais forment déjà leurs bourgeons à fleurs terminaux durant l’année précédente. Si on ouvre délicatement un bourgeon d’hortensia l’hiver, on peut déjà apercevoir la minuscule inflorescence. Si on taille sévèrement les arbustes au printemps, on enlève la plus grande partie des bourgeons qui se trouvent surtout sur le dernier tiers du rameau, avec pour conséquence qu’il n’y aura pas de fleurs pendant un an. Pour les variétés citées, on ne taille donc au printemps que les vieilles inflorescences jusqu’à la prochaine paire de bourgeons intactes. Les variétés modernes comme ‘Endless Summer’ und ‘Forever & Ever’ sont une exception: elles ont des capacités remontantes, c’est à dire qu’elles refleurissent la même année y compris après avoir été sévèrement taillées.

Un emplacement ombragé

On sait que les hortensias n’aiment pas le plein soleil. Mais ils ne doivent pas non plus se trouver trop à l’ombre car cela nuirait à leur floraison. Comme la majorité des plantes à fleurs pollinisées par les insectes, les hortensias font preuve d’un certain pragmatisme: ils portent les boutons de fleurs là où se trouve la plus grande chance de pollinisation et il s’agit d’un endroit chaud et ensoleillé car la plupart des insectes y séjournent. Le meilleur emplacement pour les hortensias est donc un parterre qui se trouve à l’ombre pendant les heures les plus chaudes de la journée.

Hortensias sur un emplacement ombragé

La floraison des hortensias laisse souvent à désirer lorsqu’ils sont situés au nord de la maison ou à l’ombre d’une clôture haute

Une fertilisation partielle

Les nutriments que sont le nitrate (azote) et le phosphate (phosphore) ont des impacts très différents sur la croissance des plantes. Tandis que l’azote favorise surtout la croissance végétative, donc la formation de rameaux et des feuilles, le phosphore est indispensable pour la croissance générative, le développement des fleurs. C’est pour cette raison que les engrais pour fleurs contiennent aussi un taux relativement élevé de phosphate. Le phosphate est disponible en quantité suffisante dans la plupart des sols des jardins car il est fortement retenu dans le sol et le risque de lessivage est donc plus faible. Cependant, en cas de fertilisation partielle avec des copeaux de corne contenant de l’azote, cela peut conduire les hortensias à de maigres floraisons à long terme. De plus, la résistance au froid sera moindre car les rameaux ne se lignifient pas à temps pour l’hiver. Si vos hortensias ont une croissance très importante et sont bouffies, vous devez procéder à une analyse du sol. Un apport en azote trop important conjugué à un apport insuffisant en phosphate en est souvent la cause.

Gelée tardive

Quelques extrémités de rameaux gèlent chaque hiver chez les hortensias paysans ainsi que les hortensias «Teller». C’est normal et cela ne pose pas de problème puisque les sous-arbrisseaux portent suffisamment de bourgeons aussi en dessous des parties de rameaux non lignifiées. Les gelées tardives peuvent causer de grands dommages, les hortensias peuvent parfois être pris au dépourvu au milieu du printemps. Les jeunes feuilles sont souvent endommagées et les fleurs non encore ouvertes également si elles ne sont plus entièrement enveloppées par les bractées des boutons floraux. En fonction de l’intensité du gel tardif, la future floraison sera en partie ou même totalement détruite.

Dommages causés par les gelées tardives sur un hortensia paysan

Dommages causés par les gelées tardives sur un hortensia paysan

Pour prévenir les dommages causés par le gel, il est important de bien regarder les prévisions météorologiques au printemps et couvrir vos hortensias durant la nuit à l’aide d’un voile d’hivernage en cas de gelée tardive. Si les dommages liés au gel sont déjà présents, le mieux est de tailler tous les rameaux gelés jusqu’à deux bourgeons sains. En fonction du moment de l’apparition du gel, seuls les feuilles et les bourgeons floraux aux extrémités des rameaux sont souvent endommagés car ce sont les premiers à bourgeonner. Les autres bourgeons floraux situés en dessous produiront toutefois une floraison plus faible.

Attaque de champignons

Le botrytis est une maladie qui arrive plus souvent aux hortensias en pot passant l’hiver. Les boutons et bourgeons floraux sont recouverts d’une moisissure grise et finissent par mourir. Les arbustes à fleurs sont surtout sensibles dans une serre froide car l’humidité y est très élevée et les températures peuvent beaucoup varier. Pour passer l’hiver, placez donc si possible les hortensias en pot dans un endroit protégé sur la terrasse à l’air frais et à des températures basses constantes après avoir bien isolé les pots.

Comment avez-vous trouvé cet article?