Comment bien tailler les azalées

Thomas Heß Thomas Heß

On ne taille les azalées que si elles perdent leur forme, ont vieilli et pour les entretenir. Voici ce qu’il faut savoir pour tailler les azalées.

Azalée en floraison

Si vous taillez au sécateur tous les deux à trois ans, vous pourrez profiter année après année d’azalées avec une floraison saine et abondante.

Il est vrai que les azalées poussent très bien sans être régulièrement taillées, mais elles vieillissent plus vite. En dehors de l’aspect esthétique, le but de la taille est surtout de conserver un port compact et de rajeunir la plante. Grâce à la taille, les azalées restent en bonne santé et vous leur évitez de perdre de l’épaisseur de l’intérieur et de ne plus présenter que quelques rares tiges non ramifiées. Par principe, les azalées supportent très bien la taille: dans certains cas, vous pouvez même jouer généreusement du sécateur.

Quelques principes de base pour la taille des azalées

Taillez les azalées avec un sécateur pour rosier bien affûté qui laisse des coupes nettes et propres. Si vous taillez en mars dans les conditions météorologiques appropriées, les azalées se remettront très bien. Toutes les branches visiblement abîmées, mortes, qui poussent vers l’intérieur ou s’entrecroisent seront éliminées. Si vous éclaircissez les plantes tous les trois à quatre ans et si vous coupez quelques-unes des pousses latérales principales, l’intérieur du pied recevra plus de lumière et les azalées formeront correctement des pousses latérales, et les azalées bien ramifiées ont bien entendu aussi plus de pousses florales. En éliminant les jeunes bourgeons floraux, vous stimulerez la ramification des azalées mais il faudra renoncer à une floraison l’année suivante.

Azalées taillées en boule

Dans les jardins japonais, on taille volontiers les azalées en boule: pour obtenir la bonne forme, il faut travailler chaque année au sécateur.

Tailler les azalées du Japon

Parmi les azalées dites du Japon (Rhododendron japonicum), on trouve des espèces et des variétés relativement basses de 50 centimètres de hauteur qui présentent des caractéristiques très proches et, comme leur nom l’indique, qui proviennent de parents japonais. Les azalées du Japon sont persistantes ou semi-persistantes et leur port rappelle les azalées d’intérieur (Rhododendron simsii).

Avec une taille de formation généreuse jusqu’au vieux bois, vous redonnez forme à vos azalées qui présentent des trous ou une couronne asymétrique. N’oubliez pas qu’une taille sévère entraîne un bourgeonnement important. Une taille régulière donnera une couronne informe: si vous voulez une couronne plus haute, vous devez donc couper les tiges plus bas. Si vous coupez les pousses après le mois de juin, il n’y aura pas de floraison l’année suivante car vous éliminez alors en même temps les insertions des fleurs.

Tailler les azalées caduques

Les azalées caduques d’une hauteur maximale de deux mètres sont souvent désignées comme des azalées de pleine terre. Il s’agit alors de l’Azalea pontica, ou Rhododendron luteum, et des variétés qui ont été créées avec la participation de cette espèce, et des variétés appelées hybrides de Knap-Hill. Ces azalées sont disponibles dans le commerce sous différents noms. Mais quel que soit leur nom, elles sont toutes caduques et fleurissent, en plus du blanc et du rouge, aussi dans des coloris jaune vif ou orange lumineux. Les fleurs apparaissent avant ou après le débourrement en mai, dans d’autres espèces de culture aussi en juin. Comme ces azalées perdent leurs feuilles en hiver, elles sont à l’abri des dommages causées par la dessication qui touche parfois les plantes persistantes pendant les hivers rigoureux.

Rhododendron luteum ‘Sunny Boy’

On désépaissit légèrement les azalées caduques comme le Rhododendron luteum ‘Sunny Boy’ quand elles ont vieilli pour qu’elles ne se dépouillent pas de leurs feuilles.

Coupez régulièrement les parties fanées pour éviter la formation de petits fruits. Comme pour toutes les azalées, vous pouvez simplement casser les fleurs au lieu de les couper. Rabattez les jeunes plants de deux tiers et laissez-les ensuite pousser. Par la suite, si le port est très dense, rabattez de temps en temps quelques tiges jusqu’à une pousse plus basse pour éviter que les azalées ne se dépouillent.

Rajeunir les azalées en les taillant

Les azalées ont la peau dure et supportent également bien des coupes radicales jusqu’au vieux bois. Les azalées du Japon n’aiment pas être coupées radicalement à ras immédiatement après avoir été transplantées ni qu’une plante taillée soit transplantée immédiatement. Dans ce cas, ou bien les azalées forment des pousses très maigrichonnes ou bien elles ne bourgeonnent plus du tout. Les plantes plus âgées sont plus robustes mais elles bourgeonnent plus lentement si on les rabat de plus en plus sévèrement. Après une telle taille, il peut se passer plusieurs années avant que l’azalée ne refleurisse.

Rabattre une azalée

Les azalées supportent aussi d’être rabattues assez sévèrement.

Pour une taille de rajeunissement, rabattez fin mars toutes les pousses fortement jusqu’à une longueur d’un bon 30 à 40 centimètres. Mais ne sacrifiez-les pas toutes à la même hauteur, il faut conserver le plus possible la forme de l’azalée! Coupez les branches latérales plus petites directement sur les branches principales. Pour les plus grosses, laissez des tronçons de plus de dix centimètres qui vont reformer des bourgeons. Les jeunes pousses sont conservées. Pour rajeunir des azalées âgées, rabattez toujours seulement une partie, puis le reste au cours des deux années suivantes jusqu’à ce que l’azalée se reconstruise à partir de la base. Vous pourrez ainsi conserver le port. Avec cette méthode de taille, vous préserverez surtout les variétés plus fragiles qui se supportent pas trop la taille.

Et après la taille?

Des tailles plus sévères sont un stress pour les azalées. Quand vous aurez terminé la taille, il faudra donc les renforcer avec un engrais pour azalées. Après une taille sévère ou une taille de rajeunissement, le cercle de terre autour de l’azalée est exposé au soleil. Répartissez alors de la terre pour rhododendron à titre de paillage pour protéger les racines assez superficielles de l’azalée d’un assèchement.

Comment avez-vous trouvé cet article?