Comment placer correctement vos plants de tomates

Rebecca Ilch Rebecca IlchChristel Rupp Christel Rupp

Fin avril/début mai, les plantons de tomates peuvent être placés en terre. Nous allons vous montrer étape par étape ce à quoi vous devez veiller lors de la plantation de vos pieds de tomates.

Bien planter des pieds de tomates

Les pieds de tomates seront plantés plus profondément que d’autres variétés de légumes.

Fin avril/début mai, il fait plus chaud et on peut commencer à placer en terre. Si vous voulez planter de jeunes pieds de tomates dans votre jardin, la condition préalable essentielle pour réussir est la douceur des températures. Attendez donc que le sol se soit réchauffé entre 13 et 15 degrés Celsius avant de repiquer: à une température inférieure, la croissance s’arrête et les plantes produisent moins de fleurs et de fruits. Pour être sûr de votre fait, vous pouvez déjà attendre les Saints de Glace (du 12 au 15 mai) avant de mettre en place les pieds de tomates sensibles au gel.

Conseil: Pour la culture des tomates, un tunnel en plastique offre des conditions plus favorables que directement en terre. Ce légume-fruit qui aime la chaleur y est mieux protégé du vent et de la pluie et peut moins facilement s’y propager.

Pas à pas: Bien planter des pieds de tomates

Prévoyez d’abord un écart suffisant (illustration de gauche) avant de commencer à creuser les trous de plantation (illustration de droite).

Comme les plants de tomates ont besoin de beaucoup d’espace, il faut prévoir dès le début suffisamment d’écart (environ 60 à 80 centimètres) entre chaque pied. On peut ensuite creuser les trous de plantation. Ils doivent être environ deux fois plus grands que la motte de racine du pied de tomates et être enrichis avec un peu de compost.

Eliminez les cotylédons (image de gauche) et retirez les pieds de tomate des pots (image de droite)

Ensuite, éliminez les cotylédons des pieds de tomates. Ces petites feuilles sont sensibles à la pourriture parce qu’elles sont très proches du sol et sont souvent mouillées lors de l’arrosage. De plus, elles finiraient de toute façon par mourir avec le temps. Sortez ensuite délicatement les tomates des pots pour ne pas abimer la motte des racines.

Le pied de tomate est placé profondément dans le trou de plantation (illustration de gauche) Remplissez le trou de terre et tassez-la bien (image de droite).

Le pied de tomate dépoté est maintenant placé dans le trou de plantation préparé. Plantez le jeune pied un peu plus profondément qu’il ne l’était dans son pot. Les pieds de tomates pourront alors former de nouvelles racines autour de la base du pied et absorber plus d’eau et d’éléments nutritifs.

Marquez les différentes variétés avec une petite étiquette (illustration de gauche) et arrosez bien tous les pieds (illustration de droite).

Pour les variétés greffées,il faut veiller à ce que le point de greffe qui est un peu plus épais soit encore visible. Si vous plantez différentes variétés, vous pouvez les identifier au moyen d’une étiquette pour mieux les distinguer les unes des autres. Une fois que tous les jeunes plants ont été placés en terre, il faut encore les arroser. Pendant les trois premiers jours suivant la plantation, les pieds de tomates seront d’ailleurs arrosés tous les jours.

Comment fabriquer un tuteur pour les pieds de tomates ?

La ficelle est fixée d’un coté sur les tringles du tunnel en plastique (illustration de gauche) et de l’autre sur la première tige de la plante (illustration de droite).

Pour que les longues tiges des pieds de tomates puissent aussi pousser en hauteur, elles ont besoin de tuteurs pour les soutenir. Pour cela, il suffit s’attacher une ficelle à la tringle du tunnel en plastique. Chaque pied de tomate recevra une ficelle comme tuteur. Nouez la ficelle autour de la première tige du pied de tomates. Si vous n’avez pas de tunnel en plastique, des tuteurs à tomates et du treillage serviront utilement de soutien. Pour que vos pieds de tomates soient épargnés par les mycoses comme le mildiou, il faut les protéger de la pluie, aussi bien en terre que sur le balcon. Si vous n’avez pas de serre, vous pouvez aussi fabriquer vous-même un abri à tomates.

Comment avez-vous trouvé cet article?