Potager: les meilleurs conseils pour le jardin en juillet

Christel Rupp Christel RuppFolkert Siemens Folkert Siemens

En ce moment, les jardiniers ont fort à faire au potager. Vous trouverez les principaux travaux en un coup d’œil dans nos conseils pour le potager en juillet.

Corbeille de carottes

Les carottes sont plus douces si elles sont récoltées jeunes. Les légumes racines à maturité contiennent plus de substances aromatiques typiques et conviennent au stockage

Au potager en juillet, la récolte bat son plein. Mais, en plus de la récolte, d’autres travaux sont encore au programme. Découvrez lesquels dans nos conseils pour juillet.

Récolte au potager

Les carottes semées au printemps sont récoltées comme carottes fanes dès que les racines ont atteint la taille typique de la variété. Elles sont alors particulièrement croquantes et douces mais contiennent moins d’huiles essentielles aromatiques et ne se conservent - de préférence sans les fanes - que peu de temps au réfrigérateur. Chou rave, radis rouge et radis supportent moins bien la chaleur estivale et forment souvent des cellules filandreuses ou ouateuses en cas de sécheresse. Ils faut les récolter et les cuisiner plutôt un peu trop tôt que trop tard. On arrache aussi déjà maintenant une partie des céleris-raves, éclaircit les rangs et utilise les tubercules encore petits, mais au goût très marqué, avec les fanes pour les potages.

Ne consommez pas de courgettes amères

Plusieurs raisons existent pour le goût amer des courgettes. Les cucurbitacines toxiques en sont responsables. En fait, ces substances protectrices propres aux végétaux ont été depuis longtemps éliminées des sélections de variétés actuelles. Lorsque les végétaux souffrent de stress thermique ou hydrique, ils forment quand même des substances amères et les stockent dans les cellules. Les potirons d’ornement contiennent également beaucoup de cucurbitacines. S’ils sont cultivés à proximité, cette propriété peut se transmettre aux semences issues de vos courgettes. Notre conseil: si vous n’êtes pas sûr, achetez chaque année de nouvelles graines de courgettes et autres cucurbitacées. Abstenez-vous absolument de consommer des courgettes amères, elles peuvent provoquer des nausées et des vomissements ou, dans certains cas isolés, peuvent même entraîner la mort.

Récolter les pommes de terre

Récolter les pommes de terre de primeur

Récoltez les pommes de terre nouvelles toujours par portion, c’est-à-dire selon vos besoins, dès que les tubercules ont atteint une taille acceptable

Les pommes de terre de primeur se récoltent selon les besoins. Tant que le feuillage est encore vert, les tubercules continuent de pousser dans le sol et le rendement augmente. N’attendez toutefois pas que les feuilles jaunissent pour récolter, sinon les pommes de terre perdent leur goût frais. Buttez les plantes régulièrement et éliminez les mauvaises herbes. Ce n’est que lorsque le feuillage meurt que les rangs sont complètement récoltés.

Semer la mâche et le persil

La mâche demande un endroit ensoleillé où elle pousse sur tous les sols pas trop secs, sans mauvaises herbes. Pour la récolte d’automne, on sème maintenant des variétés aux feuilles délicates comme ’Gala’ ou ’Favor’, pour l’hiver en plein champ, seules des sélections résistantes au mildiou et au gel comme ’Vit’, ’Verte de Cambrai’ ou ’Mâche à grandes feuilles de Hollande’ entrent en ligne de compte. Le semis est fait à environ un centimètre de profondeur et de préférence en rangs espacés de 10 à 15 centimètres. Important: bien tasser la terre après en avoir recouvert les semences pour que les graines adhèrent bien au sol. Bien arroser ensuite et maintenir la planche uniformément humide jusqu’à la germination.

Par temps frais, le persil ne germe que faiblement. C’est en juillet que les semis réussissent le mieux. Les semis sont espacés de 10 à 15 centimètres, à environ un centimètre de profondeur, sur un emplacement à mi-ombre. Important: maintenir le lit de semences toujours humide.

Semer des haricots: dernière date

La dernière date pour semer les haricots verts est mi-juillet, il faut donc le faire rapidement. Ils sont idéals pour faire suite aux pommes de terre nouvelles et aux choux-raves. Par contre évitez, les platebandes où ont poussé des haricots ou des petits pois l’année précédente. Semez les grains de préférence dans des sillons de 3 à 5 centimètres de profondeur et recouvrez-les d’une très fine couche de terre. Dès que les grains germent, les sillons sont fermés. Important: il faut arroser régulièrement ces végétaux à racines peu profondes à partir de la première floraison, sinon ils ne donnent qu’un faible rendement.

Semer les carottes pour la récolte d’automne

Début juillet est la dernière date pour semer les carottes, il faut par conséquent se hâter de le faire aussi. Dans le sol chaud, les graines germent beaucoup plus rapidement qu’au printemps et forment des racines particulièrement tendres. Semez de préférence des variétés à courte durée de culture, comme ’Milan’ ou ’Fynn’. Un semis témoin avec des radis roses n’est pas nécessaire en été à cause de la courte durée de germination, à la place ajoutez quelques graines d’aneth. Ce partenaire de culture mixte qui a fait ses preuves, améliore l’arôme des carottes et se marie bien également en cuisine avec une salade de carottes ou des carottes servies en accompagnement. Important: couvrez le carré avec un filet de protection jusqu’à fin août, car pendant tout ce temps, la mouche de la carotte cherche un lieu pour pondre ses œufs.

Semer des carottes

En semant les carottes encore maintenant, on peut les récolter à l’automne

Pailler les framboisiers

Les framboises, en tant que plantes des forêts, aiment les sols riches en humus, frais et uniformément humides. Il est donc recommandé de protéger les platebandes de la sécheresse avec une couche de paillis. Un mélange de branchages haché et de tonte de gazon convient très bien comme paillage. Dé plus, les arbustes n’ont plus besoin d’être aussi souvent arrosés après la récolte.

Multiplier les groseilliers

Les groseilliers se multiplient facilement par boutures. Pour cela, coupez des baguettes d’une année en tronçons de 20 à 30 centimètres, retirer les feuilles et plantez les tronçons dans un carré spécial pour boutures ou dans des pots avec du terreau sableux. Maintenez les boutures humides jusqu’à la formation de racines, abritez-les sous châssis pour l’hiver et repiquez-les l’année suivante à leur place définitive.

Éclaircir sévèrement les kiwis

Les kiwis demandent peu d’entretien car nuisibles et maladies ne posent presque pas de problèmes. Mais chez les variétés à croissance vigoureuse et à gros fruits (Actinidia deliciosa), les sarments atteignent plusieurs mètres. Pour que les fruits aient suffisamment de soleil, mûrissent tôt et uniformément et concentrent beaucoup de sucre et d’arôme, il faut sévèrement éclaircir le treillage. Rabattez toutes les tiges fructifères 6 à 8 feuilles après le dernier fruit. Retirez entièrement les sarments qui n’ont pas de fruits et qui ne sont pas nécessaires pour constituer le treillage.

Récolter, sécher et multiplier les herbes aromatiques

Tandis que la plupart des herbes aromatiques se récoltent juste avant la floraison, dans le cas de l’origan et du thym, on attend que les ombelles violet clair fleurissent. Ce n’est qu’à ce moment-là, que les feuilles déploient tout leur arôme et le gardent aussi en séchant. Récoltez de préférence le matin quand le soleil brille quand la rosée nocturne a séché. Notre conseil spécial: dès que les abeilles et autres visiteurs apparaissent, la teneur en huiles essentielles est la plus élevée.

Récolter les herbes aromatiques

Les herbes aromatiques se récoltent de préférence en fin de matinée

Garder les aromatiques au sec un à deux jours avant de les récolter profite au goût. Pour faire sécher les herbes aromatiques, telles que l’origan, vous pouvez poser les branches par exemple séparément sur un cadre tendu de gaze ou les suspendre en petits bouquets dans un endroit ombragé, chaud. Après 5 à 7 jours, vous pouvez les effeuiller et conserver les feuilles dans des bocaux à couvercle. Vous pouvez maintenant multiplier facilement lavande, origan, romarin et citronnelle par boutures. Pour cela, coupez les extrémités des tiges légèrement ligneuses, effeuillez-les en bas jusqu’à la moitié environ et piquez-les dans des pots avec du terreau de bouturage sableux.

Protéger le chou-fleur du soleil

Pour que le chou-fleur reste d’un blanc appétissant le plus longtemps possible, protégez maintenant la fleur des forts rayons du soleil. Pour cela, repliez simplement les grandes feuilles extérieures et couchez-les sur les boutons. En cas de besoin, vous pouvez fixer les feuilles avec un cure-dent: percez-en les extrémités des feuilles opposées juste avant la côte centrale de haut en bas et percez de l’autre côté à nouveau vers le haut.

Mouiller le compost de temps en temps

Pour que le processus de décomposition ne s’arrête pas, vous devez arroser vigoureusement le tas de compost de façon régulière si le temps reste chaud. Jetez sur le compost des résidus de récolte et autres matières organiques toujours bien broyés et mélangez bien.

Mouiller le compost

En cas de sécheresse persistante, il faut mouiller le compost de temps en temps

Fraises: entretien après la récolte

Après la récolte, les fraises ont besoin d’un peu de soins pour pouvoir se régénérer. Coupez tous les stolons et les feuilles âgées, tachées, juste au-dessus du sol. Il faut conserver le cœur de la vivace. Ameublissez le sol sans abîmer les racines. Deux à trois litres de compost par mètre carré ou un engrais organique pour fruits rouges favorise le bourgeonnement de feuilles saines et de boutons floraux pour la saison suivante. Conseil: pour obtenir de jeunes plants, retirez les feuilles seulement après avoir repiqué les stolons.

Semer les salades iceberg et les batavias

En été, une salade iceberg craquante comme ’Barcelona’ ou la variété traditionnelle ’Laibacher Eis’ sont très demandées. La batavia est un type de salade iceberg récent, originaire de France, spéciale pour la culture en régions chaudes. La sélection bio ’Maravilla de Verano’, résistante à la montée à graines, a des feuilles tendres, avec une touche de rouge, et peut être récoltée pendant une longue période. Vous pouvez la semer encore jusqu’à la moitié du mois. Comme les graines germent souvent mal par des températures supérieures à 18°C, on ne sème que le soir en période de sécheresse et couvre les rangs d’une fine couche de compost (les graines ont besoin de lumière pour germer!). Ensuite, arrosez les graines avec de l'eau du robinet glacée et couvrez-les d'un voile jusqu'à la germination. Conseil: en culture mixte, la salade se sème en été à l’ombre fraîche entre des espèces de haute taille comme les haricots verts ou les bettes.

Salades: conseils contre la montée à graines

Lollo Rosso montée à graines

Les laitues pommées ou à couper forment prématurément des inflorescences en cas de fortes chaleurs. Pour empêcher cette montée à graines, choisissez pour les semis d’été de salade un endroit le plus frais possible et abritez-le du soleil avec un voile en cas de besoin

Le chou chinois demande beaucoup de chaleur

Les biologistes présument que le chou chinois est un croisement de pak choï et de navet. Ce qui est sûr, c’est que le chou asiatique a besoin de températures de culture chaudes. Température de germination idéale: plus de 22°C! En dessous de 18°C, il faut s’attendre à une formation de fleurs prématurée, donc plus de «montée à graines». C’est pourquoi, on ne sème qu’en plein été dans un carré avec une terre meuble en profondeur, riche en nutriments. Un endroit que vous venez de débarrasser des pommes de terre nouvelles ou des pois est idéal. Déplacez ou décalez les plantules de 30 à 40 centimètres d’intervalle dès qu’elles ont formé des tiges vigoureuses et 3 à 4 feuilles. Conseil: avant la plantation, intégrer au râteau un peu de chaux d’algues (10 à 15 grammes au mètre carré) dans la terre et à la plantation ajouter une demi-poignée dans le trou de plantation. Vous prévenez ainsi une attaque de hernie du chou et garantissez l’apport de minéraux importants, en particulier de calcium et magnésium.

Entretenir les aubergines jusqu’à la récolte

En ce qui concerne les aubergines, étêtez l’extrémité de la tige centrale dès que les premières ébauches de fruits sont visibles. Ensuite, les tiges secondaires sont aussi étêtées à environ 2 à 3 feuilles au-dessus du fruit. Pour que les fruits murissent bien et ne restent pas trop petits, chaque plant doit avoir au maximum 5 tiges secondaires, toutes les autres sont coupées sur la tige principale. Coupez les fruits murs avec le sécateur environ 2 centimètres après la base de la tige dès qu’ils sont totalement colorés, mais les grains à l’intérieur sont encore blancs. Conseil: au réfrigérateur, la peau devient rapidement mate et des taches brunes disgracieuses se forment. Stockez les fruits de préférence à la cave ou dans un endroit frais à 10-15°C. Important: faites attention au doryphore chez l’aubergine aussi! En cas de légère infestation, ramassez simplement les insectes, sinon le neem aux propriétés insecticides est un bon moyen de lutte.

Récolter les aubergines

Sous serre, la récolte des aubergines commence en juillet, en plein champ, il faut patienter jusque début août

Piocher les planches de légumes

En piochant régulièrement, non seulement vous luttez contre les mauvaises herbes dans les planches de légumes, mais vous protégez aussi le sol du dessèchement. L’outil détruit les fins vaisseaux (capillaires) dans la couche supérieure de la terre et diminue ainsi l’évaporation. Piochez de préférence après de longues pluies, quand le sol a absorbé particulièrement beaucoup d’eau et que la surface est détrempée.

Récolter et stocker les oignons

On recommande encore souvent de plier les feuilles vertes des oignons avant la récolte pour favoriser le murissement. Mais les oignons subissent alors une sorte d’échaudage. La conséquence est qu’ils se stockent moins bien, se mettent souvent à pourrir de l’intérieur ou bourgeonnent précocement. Attendez que les feuilles tubulaires se replient d’elles-mêmes et aient jauni au point de ne presque plus voir de vert. On déterre alors les oignons avec la fourche, les étales sur le carré où on les laisse sécher environ 2 semaines. A la place, vous pouvez aussi étaler les oignons sur des caillebotis en bois ou dans des cagettes plates à l’abri de la pluie sur un balcon couvert. Avant de stocker, on enlève les feuilles sèches en les tournant, emballe les oignons dans des filets ou tresse des nattes d’oignons décoratives et les stocke dans un espace frais, à l’abri du gel et aéré.

Vignes: raccourcir les sarments

Pour murir, les raisins de vigne ont surtout besoin de soleil. Taillez par conséquent les sarments sévèrement de façon que les fruits ne soient pas dans l’ombre. La règle générale de ce conseil: coupez chaque pousse à la quatrième ou cinquième feuille derrière la dernière grappe bien développée. De plus, comme pour les tomates, pincez toutes les jeunes tiges qui apparaissent dans les aisselles des feuilles.

Comment avez-vous trouvé cet article?