Entretien des framboisiers: les 3 erreurs les plus courantes

Thomas Heß Thomas Heß

Dans l’entretien des framboisiers, on risque facilement de faire quelques erreurs. Si vous évitez ces trois erreurs lors de l’entretien, une belle récolte de fruits savoureux vous attend.

Framboises mûres

Les framboises sont des fruits qu’on aime bien grignoter

Sucrées et fruitées, savoureuses et pleines à craquer de vitamines: Les framboises incitent vraiment à grignoter et ne demandent pas beaucoup de soins. Si vous évitez ces trois erreurs lors de l’entretien de vos framboisiers, plus rien ne fera obstacle à une récolte abondante.

Erreur n°1: Un mauvais emplacement pour les framboisiers

Les soins apportés aux framboisiers commencent avec l’emplacement. Car sur un sol inapproprié, les framboisiers n’ont aucune envie de pousser. Ils aiment les sols allégés, profonds et surtout riches en humus. La terre peut être légèrement acide avec un pH compris entre 5,5 et 6. En revanche, les framboisiers ont horreur des sols très argileux ou gorgés d’eaux où les maladies fongiques des racines et les pousses ne tardent pas à apparaître.

Framboisiers sur un espalier

Dans un jardin, les framboisiers préfèrent un sol allégé et riche en humus et un espalier auquel ils peuvent s’accrocher pour grimper.

Si votre sol est argileux, vous ne devez toutefois absolument pas renoncer aux framboisiers. Améliorez le sol lors de la plantation dans une proportion de 1:1 avec du compost mûr et ajoutez aussi si possible tout de suite une bonne dose de sable grossier. Dans l’idéal, les framboisiers poussent en rangs et avec des supports en fil de fer tendu.

Erreur n°2: L’absence d’une couche de paillage

Un paillage n’est pas utile uniquement dans un massif de vivaces mais aussi pour l’entretien des framboisiers. Etant à l’origine des habitants des bois, les framboisiers aiment une couche légère de litière sur la surface du sol. La couche de paillage de plusieurs centimètres d’épaisseur constituée de coupe de tonte légèrement séchée, de terre de mulching ou de paille simule la chute naturelle des feuilles dans la forêt. Il faut répandre de la paille ou du mulch d’écorce uniquement en association avec des copeaux de corne pour apporter suffisamment d’azote au sol et éviter une carence.

Paillis de mulch pour framboisiers

Une couche de terre de mulch protège les framboisiers de la sécheresse.

En soignant les framboisiers, vous aidez aussi les organismes vivants présents dans le sol: Le paillage agit comme un parasol, conserve l’humidité du sol et contribue à maintenir la vie dans le sol. Parfait, car les framboisiers s’enracinent très en surface, les couches du sol plus profondes et donc plus riches en eau sont inaccessibles pour eux. La paillage n’empêche toutefois pas la présence des mauvaises herbes gênantes, les graines apportées par le vent germent quand même et pour les mauvaises herbes à racines pivotantes, le paillage n’est pas une barrière sérieuse. Il permet toutefois d’arracher très facilement les mauvaises herbes qui viennent de germer et les jeunes plantes du mulch aéré.

Erreur n°3: Une mauvaise taille des framboisiers

L’erreur la plus grave est de renoncer totalement à taille des framboisiers et de les laisser simplement pousser de manière désordonnée et sauvage. Il existe deux sortes de framboisiers: les framboisiers d’été et les framboisiers d’automne. L’entretien des framboisiers est globalement identique pour ces deux sortes, les variétés ne se différencient que par leur période de récolte et par la taille.

Les framboisiers d’été portent des fruits sur les tiges de l’année précédente, les framboisiers d’automne déjà sur le bois de l’année. Ces deux variantes forment chaque année toute une quantité de nouvelles pousses qui sortent directement de la base du pied. Pour les framboisiers d’été, ne conservez que six à huit branches par pied, le reste sera éliminé et coupé juste au-dessus du sol. Important: Gardez aussi les pousses de deux ans, sinon il n’y aura pas de récolte l’année suivante. En revanche, pour les framboisiers d’automne, la taille sera un peu plus radicale, vous pouvez couper toutes les branches à hauteur du sol. La bonne période pour la taille se situe après la récolte, soit à partir de la fin juillet pour les framboisiers d’été et en hiver pendant des journées douces pour les framboisiers d’automne.

Les framboisiers d’été (à gauche) seront coupés classiquement en août, les framboisiers d’automne (à droite) pendant des journées douces d’hiver.

Au cours de l’entretien des framboisiers, on a régulièrement affaire au ver des framboisiers qui rend verreux les fruits juteux et pond ses œufs déjà dans les fleurs. Les vers éclos pénètrent ensuite dans les fruits et leur donnent un aspect peu appétissant. Dans les endroits où vous avez constaté que ces insectes attaquent, plantez de préférence des framboisiers d’automne car ils sont moins fragiles. S’ils fleurissent à partir de la mi-juillet, le ver a déjà fondé sa famille depuis longtemps et ne s’attaque alors plus aux fleurs.

Comment avez-vous trouvé cet article?