La chaux vive: Un fertilisant dangereux

Eva Monning Eva Monning

Certains jardiniers amateurs jurent par la chaux vive pour amender le sol de leur jardin. Pourtant, ce type de chaux est tout sauf anodin. Nous allons vous expliquer les avantages et les inconvénients de la chaux vive.

Chaux vive

La chaux vive est obtenue en chauffant fortement de la roche sédimentaire extraite de gisements avec une proportion de calcaire aussi élevée que possible. Pour être utilisable comme fertilisant ou matériau de construction, elle doit encore être ensuite broyée. La chaux vive utilisée comme fertilisant contient généralement environ dix pour cent d’oxyde de magnésium.

Des apports réguliers et bien dosés de calcaire sont importants pour protéger le sol du jardin de l’acidification et améliorer sa fertilité. Pourtant il existe différents types de calcaire avec des caractéristiques individuelles. Certains jardiniers amateurs utilisent pour ce faire régulièrement de la chaux vive, un type de calcaire particulièrement agressif. Découvrez ici ce qu’est précisément la chaux vive et pourquoi il faudrait mieux y renoncer au jardin dans la plupart des cas.

Fabrication de chaux vive

Tout d’abord, une petite digression chimique: La chaux vive est obtenue en chauffant du carbonate de calcium. A des températures supérieures à 800 degrés, il est «désacidifié» par l’expulsion du gaz carbonique (2). Le résidu est de l’oxyde de calcium (CaO) fortement alcalin avec un taux de pH de 13, également connu sous le nom de chaux vive. Au contact de l’eau, il se transforme au cours d’une réaction chimique au cours de laquelle se dégage alors une forte chaleur (jusqu’à 180 degrés Celsius, en hydroxyde de calcium Ca(OH2), ce qu’on appelle de la chaux éteinte.

Le principal domaine d’utilisation de la chaux vive est l’industrie du bâtiment pour la fabrication d’enduit, de mortier, de peinture à la chaux, de briques silico-calcaires et de clinker de ciment. La chaux vive est également utilisée dans la production d’acier et l’industrie chimique. En tant que fertilisant, la chaux vive est utilisée essentiellement dans l’agriculture pour amender les sols lourds et augmenter le taux de pH du sol. La chaux vive est en vente dans les commerces spécialisés sous forme de poudre ou de granulés.

Chaux vive sur les chantiers

On trouve de la chaux vive principalement dans les enduits et le mortier.

Quelle utilité a la chaux vive?

Le calcium joue un rôle important dans la santé du sol. Il favorise la fertilité et améliore les sols acidifiés en augmentant le taux de pH. A la différence de la chaux éteinte ou du carbonate de calcium, aussi appelé chaux des jardins, la chaux vive agit particulièrement vite et efficacement. Les sols lourds et durcis sont allégés par l’apport de calcaire, un effet aussi appelé «éclatement par le calcaire». De plus, la chaux vive a un effet assainissant pour le sol: elle permet de décimer les œufs d’escargots et différents parasites et agents pathogènes.

La chaux vive est un produit dangereux

Comme nous l’avons déjà expliqué, la chaux vive réagit fortement à l’eau, c’est-à-dire aussi bien à la pluie qu’à l’eau d’arrosage ou à une forte humidité de l’air ou du sol. Lors de cette réaction, il se dégage une forte chaleur qui peut véritablement brûler les plantes et les micro-organismes. Les pelouses ou les massifs de plantes du jardin ne doivent donc en aucun cas être traités avec de la chaux vive. Ne mélangez pas de la chaux vive à des fertilisants organiques comme du fumier de ferme ou du guano car la réaction dégage de l’ammoniac nocif. Pour les êtres humains aussi, la chaux vive est dangereuse: Qu’elle soit éteinte ou vive, elle est très irritante pour la peau, les muqueuses et les yeux et ne doit donc être épandue qu’en respectant les mesures de sécurité correspondantes (gants, lunettes de protection, masque respiratoire) et ne doit en aucun cas être inhalée. Dans le secteur de la construction, autrefois la chaux vive était éteinte seulement sur place sur le chantier, ce qui entrainait régulièrement des accidents. La forme granulée recèle nettement moins de risques que la chaux en poudre fine.

La chaux vive en agriculture

En agriculture, la chaux vive est utilisée en grandes quantités.

Bien utiliser la chaux vive au jardin

Avant de pouvoir procéder à une fertilisation à la chaux dans un jardin, il faut d’abord déterminer le taux de pH du sol. Une surfertilisation par du calcium est en effet très difficile à rattraper. Une fertilisation à la chaux vive n’est potentiellement pertinente qu’avec des taux de pH inférieurs à 5 et pour un sol très lourd et argileux. Le dosage est fonction de la différence entre la valeur réelle et la valeur cible ainsi que de la lourdeur du sol.

La chaux vive utilisée à doses élevées brûle tout matériau organique avec lequel elle entre directement en contact du fait de l’humidité du sol avant d’être éteinte. C’est pourquoi la chaux vive n’est adaptée qu’à des sols en jachère comme des planches de légumes après la récolte ou des surfaces qui doivent être replantées. Elle est alors très efficace pour tuer les agents pathogènes sans trop impacter le sol comme c’est souvent le cas avec les pesticides chimiques. A l’état éteint, l’hydroxyde de calcium a finalement un effet vivifiant sur le sol et dynamise la croissance des végétaux plantés. Il est recommandé pour les massifs qui sont attaqués par des agents pathogènes présents dans le sol comme par exemple la hernie du chou. Après le chaulage, cette maladie apparait nettement moins souvent.

La chaux vive et aussi toutes les autres formes de calcaire sont incorporées le cas échéant superficiellement au sol après l’épandage sans être enfouies. Ensuite, on laisse le sol se reposer pendant quatre à six semaines. On recommande parfois d’ajouter de la chaux vive au tas de compost pour tuer les graines des mauvaises herbes et pour chauler l’humus. Il faut objecter que la chaux vive ajoutée au composte détruit non seulement les parasites mais aussi le micro-environnement proche de la surface, ce qui peut fortement ralentir le compostage. Il faut aussi tenir compte du fort dégagement de chaleur qui peut mettre le feu à un système clos de compostage.

Conclusion

L’utilisation de chaux vive au jardin est une mesure fondamentalement dangereuse qui ne doit en aucun cas être effectuée sans vêtements de protection, gants et lunettes de protection. Une application incorrecte peut mettre en danger la santé des êtres humains, des animaux et des plantes. Comme l’utilisation de chaux vive n’est pertinente que dans des domaines très limités, nous recommandons d’utiliser de la chaux de jardin pour le chaulage du sol. Il est plus respectueux de l’environnement et plus facile à utiliser; Si vous ne voulez pas renoncer à l’effet herbicide et fongicide, il faut utiliser de la chaux azotée plutôt que de la chaux vive.

Comment avez-vous trouvé cet article?