Tailler un cerisier: voici la bonne méthode

Les cerisiers figurent parmi les arbres fruitiers du jardin qui ont la plus forte croissance. Pour freiner la croissance et augmenter la fertilité, vous devez donc tailler votre cerisier au bon moment.

Cerisier

Cerisier en fleurs: si trop peu de lumière pénètre dans la couronne, elle se dépouille de l’intérieur

Les cerisiers affichent une forte croissance et peuvent facilement atteindre dix à douze mètres à l’âge adulte. Ce sont surtout les cerisiers doux qui ont été greffés sur des supports de semis qui sont extrêmement vigoureux. Les cerisiers acides ont une croissance un peu plus faible mais, comme les cerisiers doux, ils doivent être taillés régulièrement pour fournir de bonnes récoltes.

Tailler un cerisier: le bon moment

Pour les cerisiers doux et les cerisiers acides, la taille d’été a fait ses preuves de manière identique. Pour plusieurs raisons: tailler pendant la période de végétation freine la forte croissance de votre cerisier. Simultanément, une taille d’éclaircissement augmente la fertilité car elle favorise la pousse de jeunes rameaux fruitiers plus longs qui produiront de nouvelles cerises l’année suivante. Par ailleurs, les blessures cicatrisent plus rapidement en été et sont moins sujettes aux infestations par des bactéries et des champignons. De nombreux producteurs d’arbres fruitiers suivent une règle simple: ce qui peut être retiré avec un sécateur sera coupé en été ou en fin d’hiver, toutes les branches plus grosses seulement en été. Pour celles-ci, on utilisera alors comme outil une scie à bois ou un élagueur, selon la grosseur des branches. Cette règle est valable aussi bien pour les cerisiers doux que pour les cerisiers acides. Le bon moment pour la taille d’été est immédiatement après la récolte. Avantage: vous pouvez tailler les variétés précoces à semi-précoces encore avant la St Jean (23 juin) et donc avant la deuxième pousse de l’année. Une fois taillé, le cerisier forme alors la même année de nouvelles pousses plus longues.

Tailler un cerisier: l'essentiel en résumé

Coupez les branches assez grosses des cerisiers si possible en été après la récolte. Les branches plus petites et les rameaux peuvent être éliminés en fin d’hiver. Les cerisiers doux seront taillés de manière à avoir une couronne compacte et aérée avec autant de rameaux fruitiers de un à trois ans que possible. Le bois fruitier plus ancien et épuisé sera dérivé vers une tige secondaire plus jeune. Les cerisiers aigres du type cerisier Chatel Morel ne forment des fruits que sur du bois d’un an: il est donc important de rajeunir régulièrement le bois fruitier après la récolte.

Voici comment tailler un cerisier doux

Chez les cerisiers doux, la plupart des bourgeons de fleurs apparaissent généralement sur les pousses de deux à trois ans. Mais si elles ne reçoivent pas assez de lumière, elles ne forment presque pas de fruits et ne portent aussi que peu de feuilles. Sans taille régulière, la fructification se déporte alors toujours plus vers l’extérieur de la couronne alors que l’arbre se dégarnit visiblement à l’intérieur de la couronne. L’opération de taille la plus importante pour les cerisiers doux plus âgés est donc l’éclaircissement de la couronne.

Raccourcir un cerisier doux

Si la couronne de votre cerisier doux se dégarnit à l’intérieur, vous devez l’éclaircir et raccourcir de manière rigoureuse toutes les branches latérales plus grosses.

Eliminez d’abord toutes les tiges secondaires qui poussent vers l’intérieur de la couronne. Ensuite, rabattez sévèrement toutes les branches vigoureuses et fortement ramifiées et en bois fruitier vieilli. Coupez-les de préférence au-dessus d’une jeune tige secondaire pour que cette dernière puisse remplacer la branche fruitière épuisée. Vous devez conserver autant que possible les jeunes rameaux qui portent ce qu’on appelle des pousses en bouquets. Les rameaux latéraux courts et ordonnés en verticilles sont très fructifères et porteront plus tard de nombreux bourgeons de fleurs. Si certaines pousses en bouquets poussent assez fortement vers le haut et deviennent des pousses concurrentes, vous devez cependant éliminer celles qui sont gênantes.

Voici comment tailler un cerisier aigre

La méthode de taille d’un cerisier aigre dépend surtout de la variété. On distingue ici deux types différents d’arbre et de croissance: la croissance de type griotte aigre Chatel Morel et la croissance de type griotte douce. Les griottes et les variétés comparables comme ’Morellenfeuer’ou ’Gerema’ ne portent leurs fruits que sur les rameaux de l’année précédente. Elles ont tendance à former ce qu’on appelle des rameaux-fouets qui se forment si on ne coupe pas les rameaux récoltés ou si on ne les raccourcit pas, au moins. Les rameaux-fouets sont souvent très longs, fortement retombants et ne portent des feuilles et des ramifications qu’à l’extrémité des tiges. La pousse s’affaiblit chaque année, ne se produit que sur les parties supérieures des tiges du cerisier aigre et ne produit en conséquence que peu de nouveau bois fruitier.

Raccourcir correctement la tige du cerisier aigre

Pour les cerisiers de type griotte aigre, vous devez raccourcir toutes les branches récoltées immédiatement après la récolte et si possible, dériver vers une nouvelle tige secondaire

Les cerisiers aigres du type griotte Chatel Morel doivent être taillés de préférence immédiatement après la récolte en raccourcissant toutes les tiges récoltées pour stimuler la formation de nouvelles tiges fruitières vigoureuses, ou en les éliminant complètement, selon qu’elles sont plus ou moins serrées. Par principe, pour un cerisier aigre de ce type comme pour tous les cerisiers, une taille assez sévère jusqu’au bois de plusieurs années est possible et utile si la couronne n’est que faiblement ramifiée.

Le type de croissance griotte douce se comporte de la même manière que les cerises douces Les variétés telles que ’Koröser Weichsel’, ’Karneol’ ou ’ Saphir’ forment aussi de courtes vrilles fruitières sur les tiges de deux à trois ans même si elles ne sont pas aussi nettement développées que chez les cerisiers doux. Ces cerisiers se taillent donc en principe aussi comme les cerisiers doux: veillez à ce que la couronne bénéficie d’une bonne luminosité aérée et éliminez le bois fruitier épuisé en dérivant les tiges vers une tige secondaire jeune et bien orientée.

Rajeunir un vieux cerisier

La sévérité de la taille de votre cerisier dépend surtout du support de greffe. Elle détermine la croissance du cerisier. Si on achète un arbre avec un support cultivé spécifiquement et à croissance lente comme par exemple GiSeLa 5, il dépassera à peine trois à quatre mètres à l’âge adulte. L’avantage d’un arbre de petite taille est par ailleurs qu’il produit une récolte à hauteur uniforme et qu’on peut cueillir les cerises sans grande échelle. De plus, il ne prend que peu de place dans un jardin et la taille ne demande pas tellement d’efforts.

Un cerisier doux qui a été greffé sur un support de semis devient un véritable géant. Dans les vergers, la taille de rajeunissement des cerisiers assez âgés qui ont poussé plusieurs années sans être taillés se fait donc souvent de manière très radicale. Les producteurs de fruits coupent les branches principales au-dessus d’une tige secondaire qui pousse à plat vers l’extérieur pour ne garder qu’un moignon de la grosseur d’un bras et éclaircissent aussi sévèrement les branches latérales et les rameaux L’arbre retrouve donc une couronne aéré et bien éclairée, est nettement plus trapu et donc aussi plus facile à récolter.

Colmatage des plaies chez les cerisiers: est-ce utile après la taille?

Même si on recommande encore souvent de badigeonner les plaies de taille, de plus en plus d’arboriculteurs professionnels renoncent à cette opération. En règle générale, même pour les cerisiers, les spécialistes ne badigeonnent plus après la taille que les plaies les plus importantes (plus grandes qu’une pièce de 2 euros), et là aussi seulement le bord extérieur de la plaie avec le tissu coupé qui se trouve immédiatement sous l’écorce. La partie centrale du bois en revanche ne doit pas être colmatée car au bout de quelques années, il se forme souvent de l’humidité sous le colmatage de la plaie et le bois commence alors à pourrir. En revanche, il est important de soigner correctement les plaies causées par le sciage: coupez l’écorce effilochée proprement avec un couteau pour que la plaie guérisse plus rapidement et pour éviter que des bactéries ou des champignons xylophages ne s’installent.

Comment avez-vous trouvé cet article?