Vos graines ne germent pas? Les 5 raisons les plus courantes

Verena Schmidt Verena Schmidt

La plupart des légumes et des fleurs sont cultivés à partir de semailles, mais elles ne poussent pas toujours comme on le pense. Nous vous indiquons ici les raisons les plus courantes pour lesquelles vos graines ne germent pas.

Semis en pot

La germination des graines ne se passe pas toujours aussi bien que sur cette photo: un mauvais stockage ou un substrat inadapté peuvent rendre les graines inutilisables

À quelques exceptions près, comme les pommes de terre, les échalotes et les asperges, la plupart des légumes et presque toutes les fleurs d'été sont cultivés à partir de leurs graines. Mais parfois, les graines ne germent pas du tout ou seulement de façon éparse, et les jardiniers amateurs se demandent pourquoi. Nous vous présentons ici les cinq raisons les plus courantes.

Vos graines ne germent pas? Cause possible:
  • stockage incorrect des semences
  • Date de péremption dépassée
  • sol trop froid ou milieu de culture trop froid
  • Sécheresse
  • Erreur sur la profondeur de semis
  • Les semences ne sont pas assez humidifiées

1. Mauvais stockage des semences

Les graines auto-récoltées sont parfois mal stockées, ce qui rend la germination plus aléatoire. Conservez toujours les sachets de graines dans un endroit sombre, avec une humidité modérée et des températures fraîches comprises entre zéro et dix degrés Celsius maximum. Il est important d'utiliser un emballage aéré tel qu'un sac en papier. Les sacs en aluminium ne conviendront pas, car si les graines ne sont pas complètement sèches, elles commenceront facilement à moisir dedans. Les graines plus grosses et bien séchées peuvent également être conservées dans des bocaux avec des couvercles à visser. Vous devez également conserver les sachets ouverts de graines que vous avez achetés dans un bocal à couvercle vissé, ou un récipient en plastique scellé.

2. Date de péremption des semences dépassée

Vérifiez la date d'expiration sur l'emballage, car de nombreuses graines commencent à perdre leur capacité de germination après quelques années: les graines d’ail, de panais, de ciboulette et d'oignon, par exemple, ne resteront fertiles qu'environ un an; les carottes, deux ans; le fenouil, les épinards et le céleri vont jusqu'à trois ans; les haricots, les pois, la mâche, et les radis, jusqu'à quatre ans. Même après cinq ans, les graines de concombres, de choux, de courges et de tomates peuvent encore germer.

Pour vérifier si vos graines sont encore fertiles, vous pouvez faire ce que l'on appelle un test de germination: Placez une vingtaine de graines sur du papier absorbant humide, enroulez-le et mettez-le dans un sac en aluminium avec des trous. Stockez à température ambiante et vérifiez combien de graines ont germé après la période de germination spécifiée. À plus de la moitié, vous pouvez encore utiliser ces graines; à moins d'un tiers, jetez-les et rachetez-en.

3. Substrat inadapté et profondeur de semis incorrecte

ratisser la terre

Un sol fin et friable est idéal pour les semis

3. Substrat inadapté et profondeur de semis incorrecte

Un bon substrat est indispensable à la germination des graines. Il est préférable d'avoir un sol profondément ameubli, à texture fine, avec beaucoup d'humus et une faible teneur en nutriments: moins les jeunes plants sont «gâtés» en nutriments, plus le système racinaire se développera vigoureusement. Vous pouvez également créer votre propre terreau de culture: Un mélange composé d'un tiers de compost finement tamisé, d'un tiers de sable et d'un tiers de terre de jardin tamisée sera idéal. Les sols très lourds, limoneux et pauvres en humus ne conviennent pas bien aux semis, même en pleine terre, car les jeunes plants auront du mal à les pénétrer. Ces sols devront donc être bien ameubli au préalable, et amélioré avec de l'humus en abondance. Lorsque l'on sème des graines à l'extérieur, il s'avère également utile de recouvrir les graines fraîchement semées d'un voile jusqu'à germination; cela permet de conserver la chaleur dans le sol et de faire en sorte qu'il ne se dessèche pas trop vite en cas de fort ensoleillement.

La bonne profondeur joue également un rôle majeur dans la germination des semis. La règle de base est la suivante: plus la graine est fine, plus elle doit être semée près de la surface. Si, par exemple, les graines de carotte, fines comme de la poussière, sont semées à plusieurs centimètres de profondeur dans le sol, les substances de réserve stockées dans les graines ne seront généralement pas suffisantes pour que la plantule puisse se frayer un chemin vers la surface. À l'inverse, les grosses graines semées très superficiellement finissent en grande partie dans l'estomac des pigeons et des corbeaux, ou ne s'enracinent pas correctement lors de la germination.

4. Le froid ou la sécheresse empêchent la germination

Si les graines en pleine terre germent avec beaucoup de retard ou seulement de manière éparse, cela peut être dû à un sol trop froid. Au printemps – selon le type de légume ou de fleur – il est préférable d'attendre une ou deux semaines de plus avant de semer. Souvent, les jeunes plants semés dans un sol plus chaud dépassent même en croissance les plants supposés précoces. Les carottes, par exemple, germent dès 4°C, mais la température de germination optimale pour une émergence rapide est de 18 à 22°C. Les graines semées trop tôt sont souvent simplement envahies par les mauvaises herbes, qui les supplantent à des températures plus basses. Souvent, elles pourrissent tout simplement dans le sol, car elles sont plus vulnérables à la moisissure une fois gonflées.

Le manque d'eau est l'une des causes les plus courantes de la mort des graines: si le terreau de semis n'est pas maintenu uniformément humide, les graines ne gonfleront pas et ne germeront pas. Ce qui n'entraîne souvent qu'un retard de germination peut, dans le pire des cas, détruire toute la culture. Les graines sont particulièrement sensibles pendant la phase de germination: si elles ont déjà germé mais ne peuvent pas continuer à pousser en raison du manque d'eau, elles mourront inévitablement.

5. Aides au semis mal utilisées

Les aides au semis, appelés rubans ou ronds selon leur forme, sont particulièrement appréciés pour les plantes à graines fines, car les celles-ci sont déjà fixées dans la cellulose, à la distance de plantation idéale.

Mouiller le ruban de semis

Un ruban de semis doit être bien humidifié avant d'être recouvert de terre

Malheureusement, les aides aux semis sont souvent mal utilisées: Il est très important de bien mouiller les ronds et les bandes de semis une fois les graines placées, donc avant de les recouvrir de terre. La couche supérieure de terre doit être bien tassée et arrosée à fond; ainsi toutes les graines pourront s’accrocher dans le sol et germeront de manière fiable. Sinon, certaines graines resteront volatiles, car leurs radicelles ne trouveront pas de prise.

Comment avez-vous trouvé cet article?