Retourner le compost: comment faire et pourquoi c’est important

Thomas Heß Thomas Heß

Si on veut que le compost se transforme particulièrement vite en un humus riche, il faut le retourner régulièrement. Cela permet de mélanger les ingrédients, empêche la pourriture et incite les micro-organismes présents dans le compost à fournir de véritables performances. Voici comment faire!

Retourner le compost

Plusieurs silos les uns à côté des autres facilitent l’opération de retournement du compost.

Il n’y a pas des règles générales quant à la fréquence à laquelle il faut retourner le compost. Une ou deux fois par an: cela dépend uniquement de l’humeur du jardinier. Une fois par an est toutefois une obligation: les jardiniers courageux retournent leur compost même tous les deux mois. Et ceci pour une bonne raison: Plus le compost est retourné souvent, plus le processus de décomposition est rapide.

Le compostage: Les conseils en résumé

Le compost doit être retourné une ou deux fois par an - la première fois au début du printemps. Cette mesure l'oxygène, accélère le processus de pourrissement et réduit le volume. Jetez les matériaux par couches dans le tamis à compost. Le compost déjà terminé tombe, les matières qui ne se sont pas encore suffisamment décomposées restent suspendues et continuent à se composter.

Pourquoi il faut retourner son compost

Le moment idéal pour retourner le compost pour la première fois est le début du printemps dès que le compost est hors gel. De cette manière, vous pouvez aussi mettre un peu d’ordre et apporter à votre jardin de l’humus permanent riche avant le début de la saison.

Ce sont des millions et millions de micro-organismes ainsi que les innombrables vers de terre qui transforment les déchets végétaux en un précieux compost. Pour cela
, ils ont besoin de chaleur, d’humidité et d’air, de beaucoup d’air. Il est important de retourner le compost parce que cela permet de lui apporter de l’oxygène, de mélanger à nouveau les ingrédients et, ce qui n’est pas négligeable, de réduire nettement son volume. Si le compost est bien conçu, il produit lui-même la chaleur nécessaire qui est un sous-produit métabolique des nombreux assistants qui transforment les substances organiques en compost. Un emplacement en plein soleil est toutefois néfaste au compost, il préfère l’ombre.

Retourner le compost: mode d’emploi

Pour retourner le compost, attendez un jour sec pour que le matériau ne s’agglutine pas ou ne reste pas collé à la pelle. A partir d’un cadre de bois tendu de grillage contre les rongeurs, vous pouvez fabriquer vous-même un tamis de compost. En plus d’un tamis de compost, vous aurez aussi besoin d’une pelle, d’une fourche à bêcher ou d’une fourche à fumier. Ce sont les seuls outils avec lesquels vous arriverez à remuer les éléments non décomposés du compost. Installez le tamis à portée de pelle auprès du compost.

Tamiser du compost
Photo:MSG/Martin Staffler
Tamiser du compost
Tamiser du compost
Photo:MSG/Martin Staffler
01
Tamiser du compost

Retourner le compost ressemble un peu au bêchage d’un massif: ce qui est dessous est ramené en surface, ce qui est dessus se retrouve dessous. Travaillez le compost par couches successives de haut en bas et jetez le matériau dans le tamis. Le compost déjà prêt passera par le tamis, les végétaux pas encore suffisamment décomposés resteront bloqués et seront remis dans le compost. Le tamis récupère aussi dans le compost les cailloux, les restes de pots de fleurs et les branches grossières. Dans l’idéal, vous avez un deuxième silo à compost dans lequel vous pouvez faire un nouveau tas de compost en empilant ce matériau encore trop frais.

Retourner le compost, résidus tamisés
Photo:MSG/Martin Staffler
Retourner le compost
Retourner le compost, résidus tamisés
Photo:MSG/Martin Staffler
02
Retourner le compost

Une à deux pelletées de compost mûr sont utiles pour démarrer le tas de compost retourné en l’inoculant avec des micro-organismes qui se mettent immédiatement au travail. Si par la suite, on arrose le compost de temps en temps en période de sécheresse, il réussira son examen final au moins sept mois plus tard: Il sera alors marron foncé, légèrement grumeleux et aura une odeur de terre des forêts. Si on veut composter plus rapidement, il faut le retourner tous les deux mois. Si vous commencez un tout nouveau compost, il vous faudra compter neuf mois avant d’avoir de l’humus frais.

Le compost se fait propre pour aller au jardin

La matière fine sera utilisée dans le jardin, les morceaux grossiers retourneront dans le compost ou seront jetés à la poubelle. Avant que le compost mûr puisse être utilisé dans le jardin, il doit subir une purification soigneuse. Le tamis sépare le matériau décomposé ou compost brut du compost mûr et trie les coquilles de noix ou les morceaux grossiers de branches. Le degré d’inclinaison du tamis détermine la finesse attendue du compost: plus il est placé à l’oblique, plus le compost sera fin. Tenez compte du fait que même le compost mûr est souvent plein de graines de mauvaises herbes. Les températures de 60 degrés et plus nécessaires pour les détruire ne sont pratiquement jamais atteintes dans les silos ouverts des jardins. Ils sont trop petits pour cela. Incorporez donc le compost mûr aussi bien que possible dans le sol et ne le répartissez pas seulement en surface, sinon les graines vont germer rapidement.

Comment avez-vous trouvé cet article?