Quand le terreau moisit: voici comment éliminer le duvet de moisissure

Presque tous les jardiniers amateurs ont déjà vécu cela: le terreau de la plante d’intérieur fraîchement rempotée moisit brusquement. Nous vous expliquons comment se forment les moisissures et ce que vous pouvez faire pour y remédier.

Moisissures sur le terreau

Les plantes des marais, comme le papyrus, sont particulièrement sensibles aux moisissures sur le terreau car elles sont maintenues très humides

Vérifiez tout d’abord si vous avez vraiment affaire à de la moisissure sur votre terreau: si vous vivez dans une région où l’eau du robinet est dure, c’est-à-dire riche en calcaire, les dépôts peuvent aussi être du calcaire ou d’autres minéraux - surtout si les plantes dans la pièce sont sur un rebord de fenêtre à la chaleur du chauffage. L’eau d’arrosage remonte dans la motte, s’évapore à la surface et dépose les minéraux dissous. Prenez simplement un bâtonnet en bois et grattez un peu la moisissure supposée. Si elle est dure et grumeleuse, il s’agit de dépôts minéraux. C’est un problème purement esthétique, il suffit de les retirer en grattant la surface avec une cuillère ou un transplantoir. Ensuite, on remplit le pot avec un peu de terreau frais au besoin et le problème est résolu. Un dépôt duveteux, blanc, est plus difficile car, normalement, il s’agit de moisissure.

Que faut-il faire quand le terreau moisit?
  • Placez le pot concerné à l’extérieur et aérez la pièce
  • Dépotez la plante et grattez le terreau moisi
  • Nettoyez le pot minutieusement avec une brosse et une solution au vinaigre
  • Rempotez la plante avec du nouveau terreau de qualité
Quelle est la dangerosité des moisissures sur le terreau?

Généralement, les moisissures ne se concentrent pas seulement à la surface de la motte de terre, mais traversent aussi l’intérieur avec leur mycélium. Souvent, elles diffusent également une légère odeur de moisi. Certes, toutes les moisissures ne sont pas problématiques, mais quelques unes sont classées comme présentant un danger pour la santé lorsque leurs spores s’accumulent en concentrations élevées dans l’air ambiant. De plus, les moisissures peuvent déclencher des crises d’asthme chez les personnes souffrant de maladies respiratoires chroniques ou allergiques.

Pourquoi des moisissures se forment-elles sur le terreau?

En principe, tous les terreaux avec une part d’humus élevée peuvent moisir. Dans la nature, les moisissures ont une fonction importante de décomposeurs - c’est le terme biologique pour désigner les organismes qui vivent de la décomposition des substances organiques mortes. Toutefois, une propagation excessivement forte de différentes espèces est un indice du déséquilibre biologique du terreau. Cela se produit surtout lorsque les arrosages ont été trop généreux, car les moisissures s’étendent très rapidement dans un environnement en permanence humide. Par ailleurs, l’expérience montre que les terreaux de qualité médiocre avec une part de compost et de tourbe noire élevée, moisissent très facilement. Une raison tient à la structure souvent instable des terreaux bon marché qui se dégrade rapidement avec le temps. La fragilité aux moisissures augmente avec la diminution de l’aération.

Comment élimine-t-on les moisissures dans un pot de fleur?

Vous devez d’abord mettre le pot avec le terreau moisi à l’extérieur puis bien aérer la pièce ou l’appartement. Dehors, dépotez la plante et grattez la terre moisie à la surface de la motte avec un transplantoir. Puis, éliminez autant que possible tous les morceaux de terre meubles de façon à ce qu’il ne reste que la motte remplie de racines. Pendant la période de repos à l’automne et en hiver, vous pouvez encore réduire la motte de racines des plantes d’intérieur robustes d’environ un tiers, en coupant plusieurs rondelles de terreau dessous et sur les côtés avec un vieux couteau à pain. Après cela, occupez-vous du pot et nettoyez-le minutieusement à l’intérieur et à l’extérieur avec une brosse et une solution au vinaigre chaude.

Moisissures sur le terreau

Les plantes des marais, comme le papyrus, sont particulièrement sensibles aux moisissures sur le terreau car elles sont maintenues très humides

Ensuite, rempotez votre plante avec un nouveau terreau pour plantes d’intérieur de qualité et replacez-la à sa place habituelle. Veillez à ce que le terreau ait une part minérale la plus élevée possible, telle que du sable ou de la pierre de lave, et, en cas de doute, ajoutez de préférence encore une à deux poignées de granulés d’argile. Il est important aussi que le contenant ait suffisamment de trous d’évacuation. Ils ne se boucheront pas facilement en les couvrant de tessons d’argile avant de verser l’argile expansée. Selon la taille du pot, une couche d’argile expansée d’environ 2 à 3 doigts de haut empêche l’eau d’arrosage excédentaire de stagner dans le terreau.

Conseil: Avant de rempoter, vous pouvez répandre une fine couche de soufre mouillable à la surface de l’ancienne motte avec une cuillère à café. La substance active biologique est utilisée en agriculture écologique contre les maladies fongiques comme l’oïdium et montre une bonne efficacité aussi contre les moisissures conventionnelles. La poudre se dissout à l’arrosage et, avec le temps, pénètre toute la motte de racines et donc aussi le mycélium.

Comment empêcher une nouvelle attaque de moisissure?
Plantes d’intérieur avec drainage

Une couche de drainage en argile expansée empêche l’eau de stagner au fond du pot

Avec un bon drainage et un terreau de bonne qualité, les principales conditions sont déjà réunies pour empêcher les moisissures de se répandre à nouveau. Maintenant, il s’agit surtout de bien doser la quantité d’eau. Arrosez votre plante d’intérieur de préférence trop peu plutôt que de maintenir la motte en permanence humide. Elle n’a besoin d’eau à nouveau que lorsque la surface de la motte est bien sèche. Vous pouvez vous en assurer facilement en vérifiant l’humidité du sol avec le doigt ou en piquant un indicateur d’humidité du commerce.

Pendant la phase de repos en particulier, à l’automne et en hiver, le besoin en eau de nombreuses plantes d’intérieur est extrêmement faible. Par conséquent, vous devez diminuer encore un peu les arrosages pendant cette période et par contre pulvériser les feuilles plus souvent avec de l’eau de pluie pour qu’elles s’accommodent mieux de l’air sec du au chauffage dans la pièce. L’arrosage par le sous-pot peut être utile également: versez de petites quantités à plusieurs reprises jusqu’à ce que la motte n’absorbe plus d’eau et jetez le reste. On n’arrosera à nouveau que lorsque la surface sera sèche.

Comment avez-vous trouvé cet article?