Lutter avec succès contre l’oxalide corniculé dans un jardin

L’oxalide corniculée (Oxalis corniculata), souvent appelée aussi simplement oxalide, compte parmi les mauvaises herbes les plus tenaces dans les jardins. Nous vous expliquons ici comment lutter contre cette herbe sauvage envahissante.

L’oxalide corniculée (Oxalis corniculata) est originaire du bassin méditerranéen et est considérée en Europe Centrale comme une espèce néophyte ou archétype, car on la trouve depuis des siècles déjà particulièrement dans les régions vinicoles de Sud de l’Allemagne où elle est considérée comme bien installée. L’oxalide corniculée est un exemple caractéristique des plantes qui profitent du changement climatique progressif. En raison de son origine méditerranéenne, elle est bien adaptée aux périodes durables de sécheresse et continue à se répandre vers le Nord du fait des étés de plus en plus chauds et secs et des hivers de plus en plus doux. Cette plante se fane pendant la sécheresse et se retire dans sa racine pivotante charnue. Dès que le climat redevient plus humide, elle repousse. Même ses feuilles à la surface brun rouge sont une adaptation au fort rayonnement solaire.

Pour permettre à ses descendants de se répandre, l’oxalide corniculée a aussi développé une stratégie ingénieuse: Elle éjecte ses semences mûres parfois à plusieurs mètres de distance lors de l’éclatement des capsules, ce qui explique son nom allemand de trèfle sauteur (Springklee). En outre, les graines sont emportées plus loin par les fourmis qui sont friandes de l’appendice riche en graisse appellé elaïosome. L’oxalide corniculée s’étend par ailleurs dans son environnement proche au moyen en ramifiant ses racines. Dans les jardins, on trouve souvent l’oxalide corniculée dans les pelouses et les joints de dalles, mais aussi parfois dans les massifs lorsqu’une quantité suffisante de lumière du soleil arrive jusqu’au sol. Elle ne s’épanouit pas dans les emplacements très ombragés.

Rechercher la présence d’oxalide corniculée dans les mottes de racines.

Dans la plupart des cas, l’oxalide corniculée est introduite dans le jardin par des plantes nouvellement achetées. Contrôlez donc la surface de chaque motte de racines et arrachez l’oxalide corniculée avec sa racine pivotante avant de placer la nouvelle plante dans le massif. Pour exclure que la terre du pot ne contienne encore des graines, le mieux est de retirer complètement la couche supérieure de terre qui présente peu de racines et de la jeter avec les ordures ménagères.

Eliminer l’oxalide corniculée des massifs

Une fois que l’oxalide s’est implantée dans un jardin, il est extrêmement difficile de s’en débarrasser. Vous devez donc agir dès que vous découvrez cette plante: Tant qu’elle n’a pas encore fleuri, au moins elle ne peut pas continuer à s’étendre par ses semences. Binez les pieds en surface dans un massif avec une binette tranchante et extrayez-les de la terre, dans le meilleur des cas aussi avec leur racine. Cette dernière solution n’est toutefois possible que dans un sol très léger et riche en humus. Dans une terre argileuse, la racine est généralement si solidement ancrée dans le sol qu’elle se casse à hauteur du sol.

Si l’oxalide recouvre des surfaces entières, cela vaut la peine d’ameublir la terre portion par portion avec une petite fourche à main pour pouvoir ensuite arracher les plantes avec leur racine. Quand vous aurez dégagé le massif de cette plante, vous devrez replanter immédiatement les surfaces dénudées d’assez grande dimension avec des vivaces ou des plantes couvre-col pour que le sol disparaisse complètement sous la couverture apportée par les plantes. En complément, vous pouvez recouvrir la terre avec environ cinq centimètres de paillis d’écorce pour empêcher la repousse.

Lutter contre l’oxalide corniculée sur des surfaces dallées

L’oxalide corniculée qui aime la chaleur et la sécheresse s’implante avec un plaisir particulier dans les joints de dalles. Ici, on peut naturellement l’éliminer selon la méthode ancienne qui consiste à utiliser un bon grattoir à joints, ce qui est assez fatigant. Il est plus rapide de les brûler avec un appareil spécifique. Ne tenez la flamme du gaz que pendant une à deux secondes au-dessus de chaque plante, cela suffit pour détruire les structures cellulaires, même si dans un premier temps, l’oxalide présente ensuite peu de signes visibles d’endommagement. Elle mourra en surface dans les jours suivants. Une élimination de la racine en profondeur par la chaleur n’est pourtant pas possible, c’est pourquoi il faut répéter le brûlage plusieurs fois pas an.

Oxalide corniculée (Oxalis corniculata) dans des joints de dalles

L’oxalide corniculée (Oxalis corniculata) aime s’installer dans les joints des dalles

Oxalide corniculée dans une pelouse

On recommande souvent de chauler simplement la pelouse si elle est envahie d’oxalide corniculée. Cela n’apporte pourtant pas grand-chose car l’oxalide n’est absolument pas un indicateur d’acidité en dépit de ce que pourrait faire croire son nom allemand de trèfle acide. Elle pousse aussi sans problème sur des sols calcaires. Il est cependant important d’améliorer les conditions de pousse des herbes de la pelouse si on veut éliminer l’oxalide corniculée. Mesurez donc d’abord le taux de pH du sol et si besoin, épandez de la chaux. Pour terminer, vous devrez faire un bon apport de nutriments à votre pelouse. Quand votre tapis vert aura bien repris des forces environ 14 jours plus tard, renouvelez votre pelouse en la tondant très court, en la scarifiant et en la regarnissant complètement. Dans les endroits où l’oxalide corniculée pousse relativement serrée, il faut décaper toute la couche herbeuse en surface après la scarification et rapporter un peu de nouvelle terre végétale. Ce que l’oxalide corniculée n’aime pas, ce sont les sols très humides. En conséquence, si besoin arrosez abondamment la pelouse nouvellement semée jusqu’à ce que les herbes reforment une couche végétale fermée.

Elimination au moyen d’herbicides

C’est à chaque jardinier de décider personnellement s’il veut lutter contre l’oxalide corniculée de son jardin avec des herbicides chimiques. Même s’il s’agit de produits qui sont autorisés pour les jardins particuliers, nous vous déconseillons formellement de les utiliser. Il en va autrement des produits biologiques à base d’acide acétique ou d’acide pélargonique. Ils n’acidifient toutefois que la partie aérienne de la plante, la racine pivotante repousse donc après un certain temps. Il faut également tenir compte du fait qu’avec des herbicides, on ne traite pas seulement les plantes indésirables: ils ne font en effet pas la différence entre «amis et ennemis». En revanche, pour les pelouses, il existe une préparation chimique qui élimine les plantes dicotylédones mais est sans effet sur les monocotylédones dont font partie toutes les herbes. À propos: Sur les surfaces dallées, toute utilisation d’herbicide est interdite par principe!

Comment avez-vous trouvé cet article?