Conseils contre la cloque du pêcher

Au début du printemps, on a de bonnes chances de prévenir la cloque du pêcher avec un fortifiant végétal biologique. Vous pouvez lire ici ce qu’il faut savoir pour venir à bout de cette maladie fongique.

Cloque sur un pêcher

Les symptômes de la cloque du pêcher sont nettement reconnaissables: les feuilles du pêcher et de l’abricotier qui viennent de sortir présentent des cloques notables ainsi que des bulles bombées, généralement teintées de rouge.

Table des Matières

Si les feuilles de votre pêcher présentent des excroissances ondulées et des renflements jaune-vert à rouges, c’est probablement qu’il est atteint de la cloque du pêcher. En dehors des pêchers, cette maladie végétale touche aussi les abricots et les nectarines. Mais l’amandier (Prunus dulcis) peut aussi en être infectée. Les nouvelles pousses sont souvent tordues et portent des touffes de feuilles atrophiées, de nombreux fruits et aussi une partie des feuilles tombent généralement prématurément. Même si les plantes s’en remettent à la saison suivante, elles ne portent en général presque pas de bourgeons floraux et souvent logiquement peu de fruits.

Cloque du pêcher: l'essentiel en résumé

La cloque du pêcher est une maladie fongique qui touche surtout les pêchers, les abricotiers et les amandiers. Pour l’éviter, veillez à donner aux plantes un emplacement ensoleillé et aéré. Il est recommandé de procéder au premier traitement avec un fortifiant végétal biologique à partir de la fin janvier. Eliminez auparavant toutes les momies de fruits et les pousses rabougries.

Qu’est-ce que la cloque du pêcher?

La cloque du pêcher est causée par un champignon du nom de Taphrina deformans qui survit en hiver sous la forme de moisissures (mycélium) sur les tiges et les écailles des bourgeons des pêchers. Avec les premières températures un peu plus chaudes (au-dessus de dix degrés Celsius) à partir de février, le mycélium se décompose en petites cellules qui sont lessivées par les intempéries jusque dans les bourgeons et y infectent les jeunes feuilles. Les symptômes n’apparaissent qu’après le débourrage: Les feuilles sortent déformées ou boursouflées et légèrement teintées de rouge. Par la suite, un duvet blanchâtre se forme sur la face supérieure des feuilles. Les spores qui se sont formés dans de courts tubes germent et colonisent les bourgeons pour le reste de l’année, sans endommager autrement les plantes. Les feuilles touchées se dessèchent en général et tombent aussi prématurément, la conséquence est une moindre résistance des plantes au gel.

Cycle de la cloque du pêcher

Le cycle de la cloque du pêcher: l’agent pathogène survit à l’hiver sous la forme de mycélium sur les tiges (1) et infecte les jeunes feuilles. Les symptômes n’apparaissent qu’après le débourrage (2). Par la suite, il se forme un duvet blanchâtre (3). Les spores qui se sont formés dans de courts tubes germent (4) et colonisent les bourgeons (5).

Comment éviter la cloque du pêcher?

Vous pouvez déjà agir contre une infestation par la cloque en choisissant le bon emplacement. Comme ce champignon s’installe sur les feuilles des arbres fruitiers en particulier par temps humide, vous devez veiller à placer les plantes dans un endroit ensoleillé et aéré du jardin. La couronne ne doit pas être trop touffue pour que les feuilles puissent sécher rapidement après les averses. Une fertilisation modérée avec un engrais organique ou minéral à dispersion lente renforce aussi la résistance des arbres.

Les symptômes de la cloque du pêcher

La cloque du pêcher doit son nom aux feuilles qui sont plissées plis du fait du champignon.

Fortifiant végétal naturel

En utilisant à titre préventif un fortifiant végétal biologique comme le fongicide pour fruitiers Neudo-Vidal, vous mettez toutes les chances de votre côté pour venir naturellement à bout de cette maladie. L’infection des feuilles se produit dès le tout début de l’année, dès que les bourgeons commencent à gonfler. C’est pourquoi il est recommandé de faire le premier traitement dès la fin janvier, en fonction de la météo. Pulvérisez soigneusement l’ensemble de la couronne de tous les côtés. Répétez cette opération environ trois à quatre fois à distance de deux à trois semaines. Avant le premier traitement, éliminez aussi toutes les momies de fruits et coupez les pointes rabougries des tiges. Jetez les parties de plantes retirées de préférence dans les ordures ménagères.

Comment peut-on lutter contre la cloque du pêcher?

Seul produit phytosanitaire autorisé pour les jardins familiaux, Compo Duaxo fongicide universel peut être utilement mis en œuvre contre la cloque du pêcher. Important : Le traitement contre le champignon doit se faire avant le débourrement des bourgeons. Après l’apparition des premiers symptômes, il n’est plus possible de traiter efficacement. En particulier après un hiver doux, une pulvérisation préventive avec des fongicides est donc recommandée dès la fin janvier. A répéter au moins trois fois à distance de sept à dix jours. Contrôlez souvent les arbres. Eliminez les feuilles infectées aussi tôt que possible et coupez toutes les pointes de tiges rabougries.

Quelles sont les variétés de pêchers robustes?

Pêcher variété Revita
La variété ’Revita’ a été cultivée spécifiquement pour les jardins familiaux et n’a pas besoin de traitement préventif par pulvérisation.

L’Agence Régionale de Bavière pour la Viticulture et l’Horticulture a testé dans la pratique la résistance de différentes variétés de pêchers et recommande aux jardiniers amateurs la variété de culture ’Revita’ relativement robuste et capable de se régénérer et la variété ’Benedicte’ auto-fertilisante à chair blanche. ’Amsde’, ’Alexandra Zainara’ et ’Roter Weinbergpfirsich’ sont également peu sensibles à la cloque du pêcher. La variété ’Saturn’ avec des fruits en forme de disque est considérée comme particulièrement peu sensible au froid et aussi relativement résistante.

Comment avez-vous trouvé cet article?